Angola / pétrole : une nouvelle loi qui bouleverse banques et dollar

Une nouvelle loi que les USA risquent de ne vraiment pas apprécier du tout! Non seulement cela ne sera plus les banques américaines qui mèneront la danse, mais cela va encore affaiblir un peu plus la valeur du dollar qui déjà ne vaut plus grand chose…

Petite révolution financière à prévoir en Angola … et plus largement dans le secteur pétrolier et sur le marché des devises.
Une nouvelle loi impactant directement les compagnies pétrolières devrait faire du bruit dans Landerneau … et bien au delà. Cette dernière impose aux majors opérant dans ce pays – important producteur de pétrole – et à leurs prestataires de services de régler leurs dépenses en monnaie locale (à compter du 1er juillet 2013) et via un compte bancaire domicilié en Angola. De quoi bouleverser la donne … Alors que ces paiements s’effectuaient jusqu’à présent principalement à l’étranger et en dollars.

Les économistes estiment ainsi que le système bancaire angolais va devoir faire face à un afflux massif de capitaux et à une augmentation importante du nombre de transactions s’il veut pouvoir répondre aux besoins des acteurs pétroliers.

Si le Fonds monétaire international (FMI) se réjouit pour sa part de la mise en œuvre progressive de la loi, estimant qu’elle devrait permettre le développement du secteur financier et encourager l’innovation, il redoute toutefois que les banques locales voient leurs résultats croître très rapidement. Ce qui, le cas échéant, créerait un terrain propice à la prise de risque et à l’explosion du recours au crédit, selon lui.

Le gouverneur de la banque centrale, José Massano, n’y voit quant à lui que des avantages, estimant que la nouvelle législation permettra au pays de gérer les flux financiers du pétrole grâce aux capitaux qui passeront désormais par la banque centrale d’Angola. Selon lui, les nouvelles mesures, devraient doper l’économie nationale et équilibrer le marché des changes angolais.

Toutefois, la banque centrale angolaise a tenu à souligner la nécessité de garantir la stabilité de la monnaie nationale, des réserves de change et du volume de liquidités en circulation pour éviter toute inflation et tout déséquilibre budgétaire.
A noter que l’industrie pétrolière génère 75% des recettes du pays et 45% de son produit intérieur brut (PIB), l’Angola étant le deuxième producteur de pétrole en Afrique après le Nigeria. Or, selon certains experts, les frais de change de devises que devront supporter prestataires et compagnies pétrolières devraient accroître le coût global de la production de pétrole.

Mais Washington pourrait trouver à redire de telles modalités qui devraient réduire l’importance du dollar dans l’économie angolaise, tout en permettant à l’Angola de diminuer sa dépendance par rapport au secteur pétrolier … et notamment aux majors pétrolières, qui plus est, américaines, telles que Chevron, moteur sur le GNL.
Affaire à surveiller de près, alors que Jean-Louis Gelot, le président de l’Association des entreprises de service de l’industrie pétrolière angolaise (AECIPA) s’alarme d’ores et déjà du risque d’impayés  et au delà des éventuels arrêts de production des installations off-shore très coûteuses qui pourraient résulter de la mise en place de la nouvelle législation.

Source: leblogfinance.com

11 commentaires

  • Mundus Mundus

    H.S :
    Benji tu as vu ce docu :
    Affaire Lee Zitouni (la jeune israélienne fauchée par un franco-israélien) en cache une autre…..qu’on aurait jamais cru voir en toute une vie…

    http://www.dailymotion.com/video/xz6u40_special-investigation-co2-le-casse-du-siecle_news

    • fotoulaver fotoulaver

      Lol, l’écologie à bon dos !

      • Mundus Mundus

        Ce qui me choc le plus dans ce docu ce sont des mots employés comme « nouveau pétrole », « gaz qui vaut de l’or », « marché », « business », « nabab du co2″…etc en parlant du carbone…même l’air vicié est devenu une richesse, une manne…Mammon est de plus en plus toxique, ça commence à sentir mauvais pour elle.

        Je suis curieux de savoir de quelle nouvelle arnaque écologique il parle, à la fin du doc, p-ê l’éolien qui sait!!!!!

      • L’Ecologie est une arnaque. Pas celle que nous tous sur le blog souhaitons, mais celle des quotas, des labels verts et bio, des énergies renouvelables totalement contrôlées par des groupes pétroliers et nucléaire.

        Je travaille chez un des premiers (pour ne pas dire le premier) distributeur mondial de matériel électrique, et on nous vend de l’écologie à tout va; la raison ? Motif commercial et marketing. En vrai ? On jette à tour de bras, on bouffe du papier comme c’est pas permis, et on gâche encore et toujours par des invendus, etc.

        Ecologie = Super Marketing. Pourquoi ? Parce qu’il n’y a jamais rien eu de mieux pour faire du fric que de vendre un peu de leur bonne conscience aux gens. On pourrait le faire pour vraiment sauver la planète, mais là, ce serait moins rentable, alors bon… Pourquoi s’emmerder ?

        CQFD

      • Mundus Mundus

        Ecologie = Super Marketing. Pourquoi ? Parce qu’il n’y a jamais rien eu de mieux pour faire du fric que de vendre un peu de leur bonne conscience aux gens.
        C’est peut-être la pire des choses qu’il a pu arriver, la preuve qu’on nous a fait tomber bien bas!

        Détourner les valeurs, les bons principes, les nobles causes ça s’appelle être subversif…le blanc et noir; le noir et blanc; faire porter un masque de brebis à un loup; faire passer la violeur pour une victime!

  • Gwendoline

    Kadhafi a créé le dinar or et on connaît la suite….

    • Splendide remarque. C’est bien la motivation principale de son élimination d’après moi; empêcher toute recherche d’indépendance de notre bonne vieille colonie occidentale: l’Afrique. Si Kadhafi avait réussi là, le monde aurait vu très rapidement sa face changer.

    • Mundus Mundus

      Oui d’ici peu ils vont se prendre une révolution populaire piloté depuis washington, réprimé dans le sang tjrs depuis le bureau oval et/ou une menace de dangereux islamistes terroristes pirates à l’oeil de verre et la jambe de bois qui terrorisent la population. Au royaume des aveugles, le borgne (oeil d’horus) est roi!

    • Pit

      Un certain Saddam Hussein avait aussi entrepris de vendre son pétrole dans d’autres monnaies que le $

      • Mundus Mundus

        Oui je m’en rappel bien c’était en Euro qu’il vendait son pétrole avant de ce faire pendre. Il faut sauver le soldat Dollar! Le pays qui abandonne le Dollar, il a intérêt de serrer les fesses.

  • Panurge

     » Oui ! Nous avons de la même façon, et pour les mêmes raisons, aidé à l’assassinat de Thomas Sankara (à l’époque, 1977, ils n’avaient pas encore pensé aux rebelles).Normal : un président qui met au rebus les mercédes pour les remplacer par des R5 et qui donne l’équivalent de 15 € de rembousement de frais à ses ministres : IMAGINE. En plus son socialisme faisait tâche d’huile en Afrique. Mater un rebelle ! dans un gouvernement ! Ça ne se fait pas. Nous avons mis à sa place Blaise Compaoré, bien corrompu et bien à la botte des « grands ». Maintenant le Burkina Faso est à nouveau partie des pays les plus pauvres d’Afrique et tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes. Mais le sankarisme est en train de renaître. Thomas Sankara à l’ONU. »
    http://www.youtube.com/watch?v=Ij3lsGrnHJ0