Nucléaire : de la mine aux déchets, tou-te-s concerné-e-s

 de la mine aux dechets
Avec ses 58 réacteurs, la France est le pays le plus nucléarisé au monde. Mais que savez-vous de l’uranium, le combustible sur lequel repose toute l’industrie de l’atome ?
Présentée comme un « cycle vertueux » par le lobby nucléaire, l’exploitation de l’uranium cache en réalité une chaîne du combustible sale, polluante et non-maîtrisée.
Et parce que l’industrie nucléaire fait tout pour le cacher, le jeudi 25 avril 2013, le Réseau « Sortir du nucléaire » va lancer une nouvelle campagne « Nucléaire : de la mine aux déchets, tous concernés ».

Cette campagne s’accompagnera de la mise en ligne d’un nouveau site Internet – qui sera alimenté au fur et à mesure de la campagne – dans lequel vous pourrez retrouver chaque semaine des informations sur des thématiques telles que les mines d’uranium, les déchets nucléaires ou encore les transports radioactifs… 

Le site de campagne du Réseau « Sortir du nucléaire » : http://www.sortirdunucleaire.org/tous-concernes

Et leur annonce :
A l’occasion du lancement de cette campagne, nous diffuserons une vidéo grand public, qui donne en 3 minutes, les clefs pour comprendre l’industrie de l’uranium. Si vous souhaitez vous joindre à nous pour barrer la route de l’uranium et engager une vraie réflexion citoyenne autour de ces enjeux, nous vous proposons de mettre en ligne notre vidéo sur votre blog, votre site Internet ou vos réseaux sociaux, le jeudi 25 avril, afin de nous aider à la diffuser massivement.

Un commentaire

  • do39

    Le Nucléaire (outre sa gabegie financière, son système policier et militaire induit contre la volonté des peuples, ses déchets intraitables, son danger de maladie et de mort, son aberration énergétique – entre la durée de la construction, le peu de production, le coût faramineux du démantèlement et de la gestion des déchets -) représente la pire saloperie que notre génération se permet de transmettre aux millions de générations à venir : s’ils n’y consacrent pas du fric, du temps, de l’espace, ils vont en crever… de toute l’histoire de l’humanité, nous sommes la première génération à transmettre à celles qui nous suivent un produit, qui pour nous est un déchet dont on sait plus quoi faire, et qui pour eux sera un danger mortel… Si ça c’est pas un crime majeur contre les générations futures !!!
    Cf Le Commandant Cousteau : nous empruntons la terre aux générations à venir… moi ça me fait froid dans le dos de penser à ce que nous allons leur laisser derrière nous… merci du cadeau..