Les tests des constructeurs automobiles, un leurre?

Les constructeurs automobiles manipulent les tests officiels de mesure de la consommation de carburant des voitures. « Les consommations de carburant publiées par les constructeurs sont, en moyenne, 23% plus basses que les consommations en conditions réelles », selon un rapport publié mercredi par la fédération européenne Transport and Environment (T&E), relayé jeudi par Inter-Environnement Wallonie et Greenpeace.

Selon le rapport, les constructeurs disposent d’une vingtaine de manières leur permettant, avec un peu de créativité, d’interpréter à leur avantage les procédures de test afin d’améliorer l’image « verte » de leurs véhicules. « A titre d’exemples, pointons l’application de bandes adhésives pour fermer les fentes autour des portières, le surgonflage des pneus, la diminution du poids du véhicule ou encore la réalisation des tests en altitude à des températures élevées et sur des pistes à la surface impeccablement lisse », détaille les associations.

Lorsque les mêmes tests sont effectués par un laboratoire indépendant sur des voitures standard directement issues des chaînes de fabrication, et sans chercher à exploiter les flexibilités, l’écart entre les consommations et émissions de CO2 annoncées et réelles augmente, en moyenne, de 23%.

« Ceci démontre que les constructeurs trompent les consommateurs et les législateurs, vu que les objectifs fixés par les règlements européens visant à abaisser les émissions de CO2 ne sont, in fine, pas respectés sur la route. La seule manière de rétablir la confiance et d’atteindre les réductions de CO2 imposées est de fermer les échappatoires dans les procédures de test », commente le chargé de mission Mobilité chez Inter-Environnement Wallonie, Pierre Courbe.

Depuis 2006, T&E demande vainement qu’un nouveau cycle de test soit introduit et que des contrôles soient réalisés sur les véhicules neufs afin de vérifier que leurs performances sont conformes aux résultats des tests des constructeurs.

Source: 7sur7.be

20 commentaires

  • Bidule

    Rien d’étonnant!
    Dans le même ordre d’idée, qd vous achetez un pot de peinture, je vous mets au défis de peindre le nombre de m2 annoncé sur l’étiquette!

  • Maverick Maverick

    La Renault Findus, combien de chevaux ?

    MDRRR

  • fotoulaver fotoulaver

    J’ai jamais compris comment ils calculent le Co² ?
    99 grammes de CO² au km.
    Disons 100 g pour faciliter le calcul soit 10kg/ 100 km pour une voiture qui consomme 4 litres de gazole /100km.
    Avec 4 litres de gazole ils sortent 10 kg de CO².
    C’est la multiplication des pains de Jésus là !
    Peut être qu’ils incluent la production de CO² pour fabriquer la voiture, l’usure des pneus et la pastis du conducteur ?

    http://www.opel.fr/experience-opel/a-propos-d-opel/actualites-opel/2011/january/99g-km_co2_record_emissions_consommations_astra.html

    • stereo

      Ca vous étonne ?

      Justicieux ce petit calcul ! Toutes ces données sont calculées dans des labos ! Mot magique s’il en est !!!

      Pour ce qui est du « jaune », je ne laisse aucune vapeur s’échapper, vu le prix du litre mdr !

    • engel

      Question de recombinaison moléculaires.

      CO2 = 1 atome de carbone venant du carburant(fuel) + 2 atomes d’oxygène venant de l’air ambiant.

      Là est l’astuce.
      Le poids de ces deux atomes gratuit s’ajoute au poids du carburant pour former ton CO2.

    • Karl-in-ski

      +1
      Sans compter que l’oxygène est plus lourd que le carbone.
      de l’eau est aussi dégagée. D’autres réactions sont aussi à l’œuvre (dans une moindre mesure)

      http://moinsdeco2.jimdo.com/accueil/combustion-d-hydrocarbures/

    • Maverick Maverick

      En fait, quand la voiture produit du CO2, les deux atomes d’oxygène ont été pris dans l’atmosphère, donc ils ne sont pas inclus dans le poids des 4 litres de gazole (environ 3,4 kg) : Grosso modo, dans 10 kg de CO2, il y a 2,7 kg d’atomes de Carbone (27 %) et 7,3 kg d’atomes d’oxygène.
      Disons pour simplifier, que dans 4 litres de gazole il y a 2,7 kg de carbone et 0,7 kg d’hydrogène (Carbone & Hydrogène = Hydro-Carbure)

      L’équation serait :
      4 litres de gazole + « X » litres d’oxygène de l’air = 10 kilos de CO2 + « Y » kilos d’eau H2O (vapeur).

      • fotoulaver fotoulaver

        Quelle horreur, la voiture est un crime contre la planète et l’humanité qui va avec.

      • Maverick Maverick

        On est loin des 289 litres aux 100 km du Char Leclerc :)
        C’est un truc qui m’a toujours étonné : les militaires ne se sont jamais souciés de réduire la consommation de leurs engins, alors qu’en opérations, ils sont toujours emmerdés pour le ravitaillement en carburant.

  • Theseaofgods

    En même temps qui prend pour argent comptant ce que vantent les constructeurs ? Quand vous roulez vous vous rendez bien compte de la supercherie, surtout en ville. Personne ne roule en 5ème à 80km/h sur une route de campagne déserte en ligne droite !

    • engel

      Pour avoir étudié le sujet.
      En un mot : Escroquerie!

      • engel

        Sur ça aussi je me suis un peu penché (sans tomber dedans).
        Je n’ai pas d’avis certain.
        Mais,
        1)je dirai qu’à une èpoque Renault/sport faisait tourner ses moteurs turbo-compressés de course F1 avec une injection d’eau(à+ de 10%).
        Officiellement pour refroidir les têtes de soupapes du moteur mais officieusement,un surcroit de puissance était apparu; au grand dam des ingènieurs.
        Faut’il rappeler que le principal sponsor de Renault était ELF!!!

        2) Une des deux grandes grandes familles de gazogènes d’avant guerre utilisait déja massivement l’injection d’eau afin d’augmenter le rendement energétique des moteurs couplés à ^’installation.
        Là aussi, faut’il rappeller que cette technologie est interdite d’emploi, depuis les années 50…

        Alors, aucune certitude, mais un faisceau de faits très très troublants.

      • Maverick Maverick

        Vu que ça revient assez régulièrement sur la table, ça doit pas être complètement idiot, comme idée. Il faudrait voir si ça n’affecte pas la lubrification du moteur, ou s’il n’y a pas de problèmes de corrosion ?
        Il me semble bien que ce système d’injection d’eau existait aussi sur un certain nombre d’avions militaires, mais je ne me souviens plus si c’était seulement de l’eau, ou un mélange avec de l’ethanol.

        @ Engel :
        Ce qui est interdit depuis les années 1950, c’est le gazogène, ou l’injection d’eau ?

      • engel

        Bonjour Mavrick,
        C’est le gazogène, comme tout système utilisant un carburant autre que ceux dit réglementaire.

        Autre ex :
        Par curiosité essaie de faire une recherche pour trouver des plans COMPLET et DETAILLE pour construire ta propre machine à vapeur! Sans parler que pour des raisons dite de sécurité il t’est formellement interdit toi amateur de fabriquer se type d’engin (essai règlementaire de pression de cuve etc…).

        L’injection d’eau ne présente que des avantages, elle refroidi les entrailles du moteur et diminue la température du mélange comburant/carburant augmentant par la même le gavage du moteur.
        La corosion n’est en aucune façon un problème vu que cette technique à été utilisée pendant près d’un demi siècle sur des moteurs thermiques conventionnelle(cycle Beau de Rochas) complet à des gazogène à injection d’eau.

        Voilà, A la prochaine.

      • engel

        Oups,
        Moteurs thermiques conventionnelS coUpléS à des gazogèneS…