Islande : 30.000 tonnes de poissons morts dans un lac

D’aussi loin que l’œil peut voir, des centaines de milliers de harengs morts recouvrent le sol sur ces images effrayantes prises hier sur les rives d’un lac islandais.
On ne connaît toujours pas la cause de cette hécatombe, mais elle vient s’ajouter à celle déjà observée dans la région en Décembre dernier, où une quantité semblable de poissons avaient déjà été retrouvée.
Environ 25.000 à 30.000 tonnes, soit une valeur marchande estimée de 19 millions de lires, ont été retrouvées hier à Kolgrafafjorour dans un petit fjord de la partie nord de la péninsule de Snæfellsnes, dans l’ouest de l’Islande, selon le journal local Morgunbladid. Le Biologiste islandais Robert Arnar Stefánsson estime que plus de 7.000 tonnes de hareng ont échoués sur le rivage mais il y en a beaucoup plus au fond du fjord.
Des dizaines de milliers d’oiseaux ont été attirés sur le site pour se nourrir, mais on craint que les poissons en décomposition menacent la santé des oiseaux dans les semaines et les mois à venir.

Source+vidéo: naturealerte.blogspot.com via les chroniques de Rorschach

59 commentaires

  • Krolik

    Le journaliste cite en premier la valeur commerciale du produit avant le nombre (eh ben non même pas!!!! le poids !!!!) de poisons concernés…..
    Choquant……

  • simple citoyen

    Une précision: il ne s’agit pas d’un lac, mais d’un fjord, donc de l’océan.

  • criminalita

    Inquietant!

  • Eagleeyes Eagleeyes

    Hello,

    L’article ne date pas de ces jours-ci mais déjà il y a des traces au 31 décembre 2012.
    L’important est et c’est la même chose que pour tous les autres cas de mort d’animaux en masse, la cause serait une asphyxie par manque d’oxygène. Une fois de plus, on ne peut que constaté le manque de clairvoyance de nos chercheurs, pour dire de telles inepties. Si c’est un manque d’oxygène comme ils le prétendent, pourquoi n’y a-t-il « qu’une seule » espèce qui meurt et pas les autres ?
    D’après le site relayant des informations sur les causes évoquées, un pont serait à l’origine de cette asphyxie, non mais on nage en plein délire. Depuis quand un pont entraverait l’oxygénation de l’eau ?

    Lien (anglais) : http://www.fishupdate.com/news/fullstory.php/aid/18801/Millions_of_herring_suffocate_to_death.html

    Traduction : http://translate.google.be/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.fishupdate.com/news/fullstory.php/aid/18801/Millions_of_herring_suffocate_to_death.html&prev=/search%3Fq%3DKolgrafafj%25C3%25B6r%25C3%25B0ur%2Bdead%2Bfish%26hl%3Dfr%26tbo%3Dd%26biw%3D1920%26bih%3D908&sa=X&ei=Ak8TUe39O4i90QWF2IEo&sqi=2&ved=0CFgQ7gEwBQ

    • Natacha Natacha

      Armes scalaires ?

      • 195402

        bonjour! j’ai cherché la définition de scalaire sur « dico en ligne » : il y est question d’unité de mesures non vectorielle ?? je pige pas ! et en second sens scalaire a à voir avec les poissons …? curieux !

      • Eagleeyes Eagleeyes

        Autrement appelées AEM (armes électromagnétiques).
        Il est question que HAARP y soit classifié.
        Suivant Wikipedia : « D’un point de vue plus formel, on distingue également les ondes scalaires qui peuvent être décrites par un nombre variable dans l’espace et dans le temps (le son dans les fluides par exemple), et les ondes vectorielles qui nécessitent un vecteur à leur description (la lumière par exemple), voire des ondes tensorielles (d’ordre 2) pour les ondes gravitationnelles3 de la relativité générale. »

      • 195402

        merci pour tes précisions ! n’étant pas du tout « physicien » , globalement pour moi ,il est question d’armes très sophistiqués et diaboliquement perverses; j’ai un peu vu le principe d’utiliser la ionosphère pour réfléchir ces rayons de la mort

      • Bidule

        Pourquoi une arme n’atteindrait-elle qu’une seule espèce??

      • Eagleeyes Eagleeyes

        Très juste, je vois que tu suis bien mon raisonnement !
        Un ptit Bidule avec une grande réflexion ! mdr

      • Chegoku Chegoku

        J’appelle Fox Mulder à la rescousse.

      • Simsi

        Chaque espèce a une sensibilité propre qu magnetisme.
        Les organes internes ont aussi pour chaque espèce, plus ou moins de risque d’être altéré suite à une exposition à un magnétisme plus ou moins fort.

        Probablement Idem pour les gaz émis par les éruptions surtseyenne ou les coulées des éruptions sous-glaciaires.
        Peut-être que les harengs n’aiment pas ce que les volcans leur envoi comme gaz sulfuré. Attirés par la chaleur, ils se jetteraient dans les gaz mortels. AMHA, pure hypothèse.

        L’homme habitant les montagnes est pareillement plus habitué que nous à l’ambiance des hauteurs que ne l’est le citadin moyen. Ainsi le citadin moyen, bien que rapidement saoulé par l’air des montagnes, sera moins affecté par les pollutions technologiques que le montagnard qui viendrait passer quelques jours dans la capital.

      • Eagleeyes Eagleeyes

        Je rappelle en passant que ces poissons son morts « ASPHYXIES », autrement dit, par manque d’oxygène et non pas par arrêt de la respiration.

  • voltigeur voltigeur

    Angleterre: Des centaines d’oiseaux recouverts d’une substance visqueuse retrouvés sur les côtes…….

    Il s’agirait d’une huile minérale, mais on ignore encore son origine..

    http://www.20minutes.fr/article/1093391/angleterre-centaines-oiseaux-recouverts-substance-visqueuse-retrouves-cotes

  • Celuiquivient

    bonjour à tous,
    excusez-moi, mais il me semble que la solution est relativement simple aux vues des événement actuels

    ..regardez l’ activité volcanique invraisemblable de ces derniers mois[ plus la sous-marine , qu’ il est impossible d’ examiner réellement..] à mettre en parallèle avec l’ activité sismique hallucinante qui ne cesse d’ augmenter

    en plus de cela en Islande , pays du volcan.. quand on sait qu’ un minimum d’augmentation de température ou baisse[ceux qui ont des aquariums savent cela]font mourir les poissons…
    et vous rajouter une grosse couche avec tout ce que les japonais remettent dans l’ océan [qu’ on ne dit pas]de Fukujima..
    et on arrive à ce qui est annoncé depuis longtemps, la fin des océans pour ne pas aller plus loin…
    le cocktail est en passe de se réaliser…

    http://www.emsc-csem.org/#2

    • Eagleeyes Eagleeyes

      Hello Celuiquivient,

      Négatif il n’y a eu aucun signe d’activité, ni sismique ni volcanique dans le mois qui précède le premier article soit le 31 décembre 2012. Cela comprend non seulement la région elle-même, mais aussi et suivant les courants marins, ni les régions plus au sud, j’y ai pensé aussi mais rien. Il n’est pas si rare d’avoir une activité accrue sur la crête de Reykjavík mais durant le mois de décembre il n’y a rien eu.
      Quant à l’hypothèse du changement de température, elle ne tient pas plus la route, tout simplement par le fait « qu’il n’y a qu’une seule espèce » qui fut touchée. Pourquoi pas les autres ?

      • 195402

        avec leur haarp par exemple,ils seraient donc en mesure de cibler une espèce particulière ?

      • Simsi

        J’ai oublié de lire tous les coms et fait donc double emploi mais pour replacer. Fil ainsi plus logique.

        Chaque espèce a une sensibilité propre au magnetisme.
        Les organes internes ont aussi pour chaque espèce, plus ou moins de risque d’être altéré suite à une exposition à un magnétisme plus ou moins fort.

        L’homme habitant les montagnes est pareillement plus habitué que nous à l’ambiance des hauteurs que ne l’est le citadin moyen. Ainsi le citadin moyen, bien que rapidement saoulé par l’air des montagnes, sera moins affecté par les pollutions technologiques que le montagnard qui viendrait passer quelques jours dans la capital.

      • Eagleeyes Eagleeyes

        A l’adresse de l’auteur du doublon voici un autre,

        Je te rappelle en passant que ces poissons son morts “ASPHYXIES”, autrement dit, par manque d’oxygène et non pas par arrêt de la respiration. Comment peux-tu expliquer une absence d’oxygène pour une espèce et pas les autres ?

        Ne me dit pas parce que les autres avaient un masque à oxygène ou de plongée !!

      • Simsi

        Ha mince alors… moi qui croyais avoir trouver la solution. ;)

        Sinon autres pistes: Le NHI ou VNHI
        Je cite:
        « …En ce qui concerne le milieu marin, Traxler et al. (1993) ont montré que, tandis que les
        observations sur le terrain de maladies cliniques se limitaient aux alevins, l’exposition de
        saumons rouges de 20 g en eau salée, dans le cadre d’expériences, entraînait une faible mortalité
        lorsque ceux-ci coexistaient avec des poissons infectés. Des résultats similaires ont été obtenus
        dans le cadre d’une autre étude menée par Traxler et Miller-Saunders (2006), où l’immersion de
        smolts de saumon rouge dans des bassins infectés par la NHI a causé peu d’infections. Ce virus
        est fortement pathogène pour le saumon atlantique élevé en eau douce dans des enclos en filet
        (St-Hilaire et al., 2002; Saksida, 2006), et des éclosions surviennent occasionnellement en
        Colombie-Britannique. Même si d’autres poissons, comme le hareng du Pacifique, peuvent
        devenir infectés, les salmonidés semblent être les principaux réservoirs d’infection, et
        Traxler et al. (1997) ont détecté le VNHI chez des saumons rouges adultes vivant en eau salée.
        St-Hilaire et ses collaborateurs ont montré que les saumons quinnats vivant en eau salée
        pouvaient constituer des réservoirs subcliniques. De fait, des études réalisées par divers
        chercheurs mènent toutes à la conclusion que la NHI dans les enclos en filet en eau salée
        provient de réservoirs marins (Saksida, 2006).
        Risque élevé… »
        Rapport Page 7 http://www.cohencommission.ca/fr/pdf/RT/Projet1-RapportComplet.pdf

      • Eagleeyes Eagleeyes

        Ta recherche serait une fois de excellente, en un temps où la cause du décès de ces harengs en serait cette infection ou toutes autres, mais alors elles serait directement identifiée, or justement on ne connais pas la cause et de surcroit, la cause principale de « la privation d’oxygène ».

      • Natacha Natacha

        Simsi : Je crois que tu touches une question intéressante. L’aquaculture n’est pas une solution. Par exemple : 7 kg de poissons sauvages (sous quelle forme, après quel esclavage ! ) pour produire 1 kg de saumon d’élevage, avec antibiotiques, manipulations génétiques etc … pour avoir « des réservoirs d’infections »; c’est déjà un cauchemar. Mais cela peut-il être la raison de la mort de nos harengs islandais ? Morts asphyxiés.
        Eagleeyes : Tu penses que la manipulation des ondes scalaires ne peut pas viser une espèce en particulier,je n’en suis pas si sûre. Les Soviétiques ont beaucoup travaillé et progressé dans la découverte et l’expérimentation de ces technologies durant la Guerre Froide … et ça fait froid dans le dos.
        Comme dit Simsi,  » chaque espèce a une sensibilité propre au magnétisme, plus subtilement chaque organe aussi.
        Pensez au « death ray » de Tesla et regardez du côté des travaux de Popp, de V. Kaznatcheyev, de Tsiang Kan Zheng.
        Mais l’énergie est ce qu’on en fait et c’est aussi la médecine d’aujourd’hui déjà et de demain je n’en doute pas.

  • Lionel

    Petite question cynique : combien de tonnes de méthane et de CO2 sont émis par des dizaines de milliers de tonnes de harengs morts qui vont générer la mort d’autres espèces locales par eutrophisation et de végétaux marins par manque de lumière ???
    On ne pose jamais ce genre de question, comme pour les km² de forêts englouties par les eaux des barrages géants, sources de méthane au moins égales aux effets de la fonte du permafrost.
    On nous fait avaler plein de couleuvres et on aime ça, ne venez pas dire qu’on nous prend pour des cons, nous sommes avertis et aimons nous faire piéger, c’est notre choix du moment !

    • Eagleeyes Eagleeyes

      A la seule différence qu’il faut des millions d’années pour transformer (décomposer) ses déchets organiques, ou forêts englouties, en méthane.

      • Chegoku Chegoku

        De toutes façons, on se mord quand même la queue. Europhisation ou autre, on en revient toujours à pourquoi une seule espèce. Qu’il s’agisse des poissons ou des oiseaux.
        Une cause environnementale brutale causant un génocide aquatique devrait toucher d’autres espèces.

        Je ne vois que le suicide collectif pour expliquer cela. Surement des harengs adeptes de la secte du temple du soleil.

      • Eagleeyes Eagleeyes

        Oui et ce n’est pas commun, un tel évènement aussi soudain qu’inexpliqué et inexplicable, qu’une privation d’oxygène. Que ce soit pour une espèce de poissons ou une espèce d’oiseaux en particulier !!
        Il faut que cela dure un certain laps de temps pour en arriver à l’asphyxie !!

      • Simsi

        Je ne suis pas expert en biologie mais il me semble que ce qu’ont suis les harengs seul, peut s’expliquer. Les harengs nagent en groupe et en espèce-solitaire. Rien ne mentionne que toute la colonie de Hareng est morte. Sans doute un grand nombre est resté en vie et n’ont pas été touché par le problème.

      • Lionel

        Erreur fatale, la méthanisation se produit dès que la décomposition des matières organiques se fait sans oxygène, soit en quelques heures !
        Il suffit de laisser un simple tas d’herbes coupées bien humides et au bout de quelques jours l’odeur de pourriture en est le signe.
        La pourriture de ces immensités noyées est longue et constante.

      • Lionel

        Et j’oublie la décomposition de l’humus qui représente une moyenne de 20 cm d’épaisseur, soient 2000 m³/ha qui émettent 60 à 70 % de leur volume en carbone, méthane si pas d’Oxygène…
        Ça fait un paquet !

      • Chegoku Chegoku

        Exact mais nous ne sommes ici dans un cas d’anaérobiose sauf pour les couches inférieures.
        Et de toute façon, ça n’explique pas le caractère brutal et rapide de la chose tout en étant sélectif sur les espèces touchées.
        Ca ne colle donc pas.
        Je crains qu’on ne puisse comprendre rapidement. Un vrai casse tête.

      • Eagleeyes Eagleeyes

        Erreur fatale, ici les cadavres sont à l’air libre, contrairement à ce que que tu dis, je cite « …la méthanisation se produit … sans oxygène ».

      • Lionel

        Je n’aime pas avoir le rôle d’enc de mouches mais j’insiste, le problème est réel, les poissons ne sont pas à l’ait libre, ils ont le ventre en l’air et la partie émergée ne le sera pas longtemps.
        Sinon je ne vois pas la différence avec les précédents des années passées, oiseaux, poissons et toujours une seule espèce touchée et toujours pas une explication !
        L’ampleur ferait une différence, je ne me souviens pas que ça ait été aussi important.

      • Chegoku Chegoku

        Lionel: Peu importe de quelle manière ils pourrissent ils sont déjà morts!
        Et puis l’eau renferme assez d’oxygène pour avoir une décomposition aérobie. Contrairement aux fonds empilés de couches organiques.

      • Chegoku Chegoku

        Je pense qu’il parle plutôt des déchets organiques au fond du Fjord.
        On pourrait imaginer une lame de fond retournant le sol et libérant d’un seul coup de grandes quantités de méthane. Mais faut être fort imaginatif. Cela n’expliquerait de toute façon pas le caractère sélectif de la chose.

      • Lionel

        Bon, maintenant que le débat est engagé…
        J’ai profité de ce sujet pour parler d’autre chose mais qui a un lien.
        La décomposition engendrée de et par ces poissons n’est pas négligeable.
        Si l’on se réfère au rôle de GES du méthane ( environ 30 fois plus que le CO2 ) les volumes sont importants – bien sur moins que la totalité du permafrost… – mais on peut faire le comparatif avec le patacaisse que les technoscinetistes nous font avec les rejets indistriels;
        Non qu’ils n’existent pas mais si l’on essaie de trouver des solutions alors il est nécessaire de ne pas faire l’impasse sur des sujts qui fâchent.
        La question de l’énergie est en cause, on n’arrive plus à nous vendre le nuke alors les grands barrages vont se refaire une beauté au nom du renouvelable mais comme pour le nuke on néglige volontairement les émissions en amont et en aval, pour les retenues d’eau on ne parle jamais de cette méthanisation qui est permanente et incroyablement énorme !
        L’oxygène de l’eau de mer ne sera pas mobilisable pour éviter ce phénomène, c’est la question de mise en milieu aqueux, c’est tout, l’oxygène dissous n’est pas assimilable pour éviter la méthanisation.
        Je pense que l’eau des grandes rivières froides qui alimentent les lacs de barrages sont beaucoup plus chargées en oxygène et ça se passe quand même.
        Par contre pour que les organismes en cause se retrouvent dans les grandes profondeurs pour y être piégées, il va se passer quelques années et il va falloir une sacrée pression.
        L’industrialisation à outrance et les pollutions et dégradations de toutes natures qui s’ensuivent ne doivent pas nous masquer les effets pervers induits qui sont d’une plus grande ampleur.
        … c’est tout ce kej’voulais dire…

      • Chegoku Chegoku

        Tu as raison, mais je dois t’avouer que j’aime pas trop ce type de discourt. Tout simplement car tu donnes des arguments en faveur de ce mode de vie consumériste qui se fait à coup de pollution et au détriment de nos ressources.
        Certes le GIEC a tout axé sur le CO2 pour des raisons stratégiques d’influence. Certes les industriels se sont jetés là-dessus pour en faire un gros business. Mais la démarche que prend le GIEC d’alarmer le monde sur nos conneries est louable malgré les conneries qui en découlent.
        Le discourt que tu tiens va dans le sens opposés. Celui de donner des arguments à nos dérives environnementales sous prétexte qu’elles seraient une paille. La raison est surtout que se limiter au CO2 est trop restrictif. Mais dans la logique globale, ces arguments donnent de l’eau au moulin à toutes ces industries qui font n’importe quoi, à nos comportements surconsuméristes et à toutes les dérives de nos modes de vie qui empoisonnent l’environnement.

      • Eagleeyes Eagleeyes

        Juste pour te signaler que pour les surfaces marines, les masses d’eau font office de capuchon, grâce à la pression qu’elle exerce sur les poches de méthane. Seule une diminution de cette masse (un abaissement du niveau des mers) peut arriver à la libéralisation « progressive de ce méthane. Et du fait que c’est progressif il a très peu d’impact comme GES.

      • Lionel

        Euh, c’est un peu ce que je disais mais bon…

  • Un dernier point à soulever ici et pas des moindres à mes yeux: cela fait maintenant un moment que les hécatombe d’espèces animales arrivent, on ne compte plus en mois mais en années, deux ou trois ans non? Et Marié dans l’apparition de la Salette avait prédit que la fin des temps serait entre autre annoncée par la mort de millions d’oiseaux et de poissons, qu’en penser?…… Quand on regarde l’actualité, n’y a-t-il pas de quoi se poser quelques questions?

    • Bidule

      On aurait pu lui demander ce qui allait provoquer ces morts, ça nous aurait évité des discussions sans fin et sans réponses…
      Si qqn la revoit…qu’il lui demande…
      :D

    • Bidule

      Trêve de plaisanteries, c’est vrai qu’on a le droit de s’interroger sur l’imminence de la fin de ces temps de merde!.

      D’un autre côté, ça a qq chose d’exaltant, je trouve…
      Nous sommes ceux qui sauront ce que ça signifie… même si ce n’est pas gai!

      • Chegoku Chegoku

        bidule: J’ai le même sentiment que toi mais on se trompe. On a pas connu les temps difficiles où la véritable misère avec toputes les dérives qui vont avec.
        Moi aussi j’aimerai que tout ça tombe d’un coup. Mais n’oublies pas que c’est nous même qui allons subir les effets. Et ces effets vont être durs, très durs.
        Car avec le nombre de gens totalement dépendants du système, ils seront prets à tout pour survivre.

      • Bidule

        Ah mais, je ne m’attends pas à une partie de plaisir… mais quoi qu’il se passe, nous, on va savoir ce qu’apocalypse veut dire!

    • Bidule

      Je sais bien que c’est Jova qui le dit mais d’après ce que je trouve sur internet, ce n’est pas à la Salette – Falavaux que la Vierge a dit ça…

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Notre-Dame_de_la_Salette

      Ce n’est pas très important mais je voulais lire le texte de ces prédictions…

  • Lionel

    Je ne peux pas m’empêcher de faire le parallèle avec la disparition mystérieuse de milliers de colonies d’abeilles, sans laisser de trace s’il-vous-plait !

  • Delaude

    Bonjour tout le monde !
    Histoire de se remonter le moral, dans le genre prédiction :

    http://fr.news.yahoo.com/astrologues-asiatiques-pr%C3%A9disent-ann%C3%A9e-serpent-venimeuse-084248768.html