Pauvreté en France : les cinq chiffres qui alarment

La ministre des Affaires sociales Marisol Touraine a donné lundi le coup d’envoi de la conférence nationale de lutte contre la pauvreté. Retour sur les chiffres les plus marquants de la pauvreté en France.

« Il est temps, plus que temps, de dire non à banalisation de la pauvreté ». Marisol Touraine s’est voulu ferme en ouvrant la conférence nationale de lutte contre la pauvreté au palais d’Iéna. « L’engagement du gouvernement doit être non seulement combattre la pauvreté mais aussi la faire reculer », a insisté la ministre des Affaires sociales.

Les chiffres sont, en effet, particulièrement alarmants. BFMTV.com fait le point.

8.6 millions. C’est le nombre de Français vivant avec moins de 964€ par mois. Selon l’INSEE, la France comptait en 2010 environ 8,6 millions de personnes pauvres, vivant avec moins de 964 euros par mois. Soit une augmentation de 350.000 par rapport à 2009.

800.000 personnes. C’est le nombre de personnes qui ont recours à l’aide alimentaire. Plus de 800 000 personnes bénéficient de l’aide alimentaire tout au long de l’année, soit l’équivalent de 133 millions de repas. Plus de 2 700 salariés et bénévoles permanents s’impliquent dans l’action menée par les Banques Alimentaires.

Probablement pas d’objectifs chiffrés

1 Francais sur 5 a renoncé à des soins médicaux, selon une enquête du Centre d’études et de connaissances sur l’opinion publique. Le renoncement aux soins, montre cette étude, tient plus à des raisons financières qu’à des raisons de proximité avec les professions de santé.

3,6 millions. C’est le nombre de personnes mal-logées en France, selon la Fondation Abbé-Pierre qui chiffre plus largement à 8 millions celles concernées par la crise du logement. Le mal-logement s’est « profondément enraciné » en France dénonce la Fondation.

1 Français sur 2 se voit pauvre. Interrogés sur leur « situation sociale personnelle », 11 % des Français pensent aujourd’hui qu’ils sont pauvres et 37 % qu’ils sont en train de le devenir, selon une baromètre de l’institut CSA. Une certitude qui touche surtout les employés et les ouvriers.

Après une série de tables-rondes et de conférences, la conférence s’achèvera mardi midi par un discours du Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, qui doit tracer les « axes structurants » d’un plan pluriannuel.

Mais si Nicolas Sarkozy avait promis de réduire d’un tiers la pauvreté durant son quinquennat, le gouvernement socialiste ne devrait pas se risquer à des objectifs chiffrés.

Source: BFMtv

11 commentaires

  • Tesla

    964 euros pas mois c’est de la balle !!! je serais heureux avec ça et je suis loin du compte …

    • engel

      C’est bien se que je pensai.
      les pauvres sont trop riches.
      …Il va falloir que ça change.

      Moi, j’aime pas les pauvres qui se ne plaingnent pas.
      Par leur faute, j’ai pas l’impression d’être riche et heureux!

      • Lilith Lilith

        mais on est riches Engel, on a tous un toit, de quoi se nourrir, on peut mème ce permettre le luxe de se distraire.la pauvreté est une chose relative; qui peut-on considérer comme pauvre? les sans abris probablement mais mème la ertain se disent richent.

  • 195402

    idem…mais j’ai des p’tits besoins, ça aide et puis chuis pas jaloux, mais quand mème ,il va bien falloir un jour ou l’autre con prenne la décision de leur faire partager les fruits de leur I N C O M M E N S U R A B L E RACKET! non ?

  • switch

    j’ai gagné et dépensé des sommes faramineuses et aujourd’hui je vis avec la moitié de la somme citée dans l’article. Je ne me suis jamais senti aussi riche cependant.
    Explication ?
    Montagne, cabane, potager et animaux, eau de pluie et de sources, soleil, cueillettes …. la richesse abonde et nous entoure mais elle ne se trouve pas dans un salaire même faramineux. Tout est une question d’appréciation.
    Les véritables pauvres sont ceux qui ne peuvent pas mener cette vie et beaucoup de motifs différents en sont la cause.

  • nostress nostress

    cela fait plus de 20 ans de constatation de la pauvreté EN FRANCE ….
    un exemple : les restos du coeur juste prévue a l’époque pour 1 hiver .

  • switch

    à propos de ces restos du coeur : depuis peu il faut leur présenter une carte d’identité, une preuve des revenus et un papier de pôle emploi.
    Non tu ne rêves pas ! Les sans papiers n’y ont plus droit.
    C’est Coluche qui va se retourner dans sa tombe.
    Certains coeurs se sont fort endurcis parce que le personnel (volontaire) applique cette règlementation.
    Bientôt la puce pour y avoir accès ? …..

  • samter

    la définitions de « pauvre » et floue et subjective ….
    je ne me cpnsidère pas du tout comme pauvre, je vis dans le confort..mais par rapport à la génération précédente..je galère.

    Soin dnetaire repoussés au début de la date anniv du contrat de mutuel…pas de budget vacances, fins de mois serrés, pas de « plus » genre coiffeur, esthéticienne.
    CIné et resto c’est très rare.

    on ne se prive pas…mais niveau d’étude/de qualification/de revenus versus ce qu’ils appellent « pouvoir d’achat’ c’est à des années lumière de ce que c’était pour mes parents.
    donc pour ceux qui sont les crans en-dessous niveaux revenu…là la galère doit vraiment commencer.

    oui moi aussi, ça m’inspire la vie en quasi autonomie, au grand air avec mon, potager….
    ça fait rêver !
    je souhaite m’en rapprocher.
    après si on vit tous comme ça, y auras plus que les pigeons voyageurs pour transmettre les infos des moutons….fini ordi internet etc
    c’est un des argu favoris des anti-décroissance.

    à coté de ça…la décroissance est une solution, mais selon moi un coup de pied aux cul aux financiers et politique, l’acceptation des énergies libre, le lien social, le co-travail, le partage, peuvent faire qu’on doit pouvoir garder un mode de vie confortable.
    bref éternel débat!

    Sans être « ultra » jalouse, j’aime la notion de « justice » et d’équité donc je vois pas pourquoi eux là haut continuent de se la couler douce..pdt que y a que nous qui doivent se faire des frayeur et tout changer, pdt qu’il « profitent » du fruit de notre travail.

    On a un peu changé notre mode de vie et de consommation..mais on est qu’au début du chemin !

    dans la cabane en montagne avec le potage, ta connexion internet tu l’as comment ?
    satellite ? cb €/mois?