Heurts au Caire, Mohamed Morsi a quitté le palais présidentiel

<p>Mohamed Morsi a quitt&eacute; mardi le palais pr&eacute;sidentiel du Caire, pr&egrave;s duquel la police affrontait des manifestants participant &agrave; une nouvelle journ&eacute;e de mobilisation contre le pr&eacute;sident &eacute;gyptien accus&eacute; de d&eacute;rive autoritaire. /Photo prise le 4 d&eacute;cembre 2012/REUTERS/Amr Abdallah Dalsh</p> LE CAIRE (Reuters) – Mohamed Morsi a quitté mardi le palais présidentiel du Caire, près duquel la police affrontait des milliers de manifestants participant à une nouvelle journée de mobilisation contre le président égyptien accusé de dérive autoritaire.

« Le président a quitté le palais », a dit à Reuters une source proche de la présidence. L’information a été confirmée par une autre source proche des services de sécurité de la présidence.

La foule, estimée à environ 10.000 manifestants, s’était réunie aux abords de mosquées dans le nord du Caire avant de marcher en direction du palais présidentiel.

Selon les images de la télévision égyptienne, des manifestants, qui disaient vouloir adresser une « dernière mise en garde » à Mohamed Morsi, ont apparemment réussi à forcer des cordons de sécurité près du palais et sont arrivés devant le bâtiment malgré les gaz lacrymogènes lâchés par les forces de l’ordre.

« Le peuple veut la chute du régime », « Dégage, dégage! », scandaient les protestataires, dont certains agitaient des drapeaux égyptiens portant l’inscription « Non à la constitution ».

Dix-huit manifestants ont été blessés dans les affrontements, selon le ministère de la Santé, repris par l’agence de presse Mena. Des militants ont attaqué un véhicule blindé de la police et frappé son conducteur, tandis que des forces de sécurité se massaient à l’intérieur du palais présidentiel.

Quelques centaines de manifestants se sont par ailleurs réunis près du domicile du chef de l’Etat, situé dans une banlieue ouest du Caire, où ils ont scandé des slogans hostiles au décret du 22 novembre et aux Frères musulmans.

« NON À L’AUTOCRATIE »

Le chef de l’Etat, issu des Frères musulmans, est confronté à une vague de contestation grandissante depuis la publication le 22 novembre d’un décret qui empêche toute contestation des décisions présidentielles dans l’attente de l’élection d’un nouveau parlement.

La confrérie islamiste, dont de nombreux membres ont été emprisonnés du temps d’Hosni Moubarak, souhaite ainsi empêcher l’appareil judiciaire, toujours composé en grande partie de magistrats nommés par l’ancien régime, de bloquer la transition politique après avoir déjà invalidé les élections législatives remportées par les islamistes.

Le président a par ailleurs ratifié samedi le projet controversé d’une nouvelle constitution approuvé par l’Assemblée constituante dominée par les islamistes et a annoncé la tenue d’un référendum sur le texte le 15 décembre prochain.

Le Front de salut national, qui regroupe des partis de gauche, des libéraux et des socialistes, l’accuse de placer les intérêts de la confrérie musulmane avant les intérêts de la nation.

De nombreux journaux égyptiens indépendants ont suspendu leur parution mardi pour protester contre « la dictature » de Morsi et les banques ont fermé trois heures plus tôt.

« La présidence croit que l’opposition est trop faible et impuissante. Aujourd’hui c’est le jour où nous leur montrons que l’opposition est une force avec laquelle il faut compter », estime Abdelrahman Mansour, venu manifester place Tahrir au Caire.

Source: Reuters

5 commentaires

  • Harry

    Le bide du Pharaon

    Mohamed Morsi, Président d’Egypte ou nouveau Pharaon?

    http://mlte.over-blog.com/article-mohamed-morsi-president-d-egypte-ou-nouveau-pharaon-112932339.html

    Ra n’en veut pas! Na!

  • le chat

    faut pas se leurrer;
    pour l’Egypte, tout tourne autour de ses mystères archéologiques; c’est une formidable machine a cash.
    les freres musulman, le nouveau pharaon, la révolution, c’est manipulé de A a Z

  • deussabaoth deussabaoth

    egypte sa se resume a pyramide sites archeleo et le reste c’est moche perso j’y ai été une fois plus jamais j’y retournerais en plus t’as les suces pognon a tout les coins de rue pret a te racketter et quand t’es a la douane meme chose file leur du blé pour qu’il te fouille pas en appronfondi (cas vécu)…

    bref un nouveau pharaon pk pas et revenont a l’esclavagisme, torture et pillage des richesses au moins on saura a quoi s’attendre.

  • le chat

    des richesses archéologiques a couper le souffle, des mystères et des nouvelles découvertes à la pelle.
    tu tapes sur un palmier et t’a une momie qui tombe, sans parler des mystères historiques et peut être ésotériques qui font baver tout le monde et en 1er lieu les services secrets de nombreux pays.
    3000 dollards pour visiter les salles sous le sphynx, plusieurs millions pour un reportage complet.
    les fouilles officiels sont des affaires d’états avec tout ce qu’on peut imaginer.

  • le chat

    de plus ayant un avis bien trancher sur leurs politiques et sur ses habitants, je ne ferais aucuns commentaires sur un forum public…