Budget 2013 : Bruxelles demande une rallonge de 9 milliards pour les dépenses

Pas d’austérité pour l’oignon européenne (avec eux on l’a toujours dans l’oignon…) qui réclame une petite augmentation de 9 milliards pour le budget 2013 quand à leurs dépenses.

Une vue générale du siège de la Commission européenne à Bruxelles, le 20 juin 2007

La Commission européenne va demander mercredi aux Etats de l’UE d’accepter un budget de 138 milliards d’euros pour les dépenses en 2013, soit une hausse de 9 milliards d’euros (+6,8%) jugée « inacceptable » par certains gouvernements.

Cette hausse « substantielle » est nécessaire pour rembourser aux Etats les dépenses engagées, a expliqué la Commission.

Le porte-parole du commissaire au budget Janusz Lewandowski n’a pas été en mesure de confirmer le chiffre de 138 milliards, car les ultimes arbitrages sont attendus au cours de la réunion du collège des commissaires mercredi.

Mais il a précisé qu’une « hausse substantielle » était nécessaire car « les factures pour des projets approuvés par les 27 doivent être réglées maintenant ».

« Des économies sont également étudiées dans tous les postes », a-t-il souligné.

Le projet de budget pour l’année 2013 élaboré par la Commission prévoit, selon des informations obtenues la semaine dernière par l’AFP et non démenties depuis, 138 milliards d’euros pour les dépenses, soit une hausse de 9 milliards par rapport à 2012.

« Une telle proposition est inacceptable » pour les Etats contributeurs de l’UE (Allemagne, France, Royaume-Uni, Autriche, Suède, Pays-Bas, Finlande et Italie), a affirmé un diplomate européen.

Les dépenses de l’UE ont été élaborées dans un cadre pluriannuel pour la période 2007-2013 avec un plafond maximal de 926 milliards d’euros.

L’addition des dépenses approuvées par les Etats pour les six premiers budgets totalise 713,4 milliards d’euros en 2012. L’ajout de 138 milliards porterait ce total à 851,4 milliards de dollars, soit près de 80 milliards d’euros de moins que le plafond approuvé.

Les cris d’orfraie des Etats ne surprennent pas l’eurodéputé français Alain Lamassoure, président de la commission des Budgets du Parlement européen. « Nous sommes face à un problème politique. La France, l’Allemagne, les Pays-Bas, la Finlande, l’Autriche, qui sont les pays contributeurs nets, refusent toute augmentation de leur contribution nationale, car ils sont les principaux supports du fonds de sauvetage de l’euro et ne veulent pas payer deux fois », a-t-il expliqué.

Le débat « pose la question de la solidarité » entre les Etats, souligne un responsable européen. Le budget pour les dépenses revient aux Etats, dans le cadre de projets cofinancés. Mais certains refusent de payer pour d’autres, alors que souvent ce sont leurs entreprises nationales qui sont impliquées dans la réalisation des projets d’infrastructrures correspondant aux factures présentées à Bruxelles.

La Commission est consciente que la crise a frappé les finances publiques des membres de l’UE. Mais elle doit d’honorer les factures, souligne-t-elle.

Les gouvernements des Vingt-Sept ont taillé dans les dépenses. Ils ont ainsi limité les dépenses à 129 milliards d’euros dans le budget 2012, soit une coupe de 4 milliards par rapport aux propositions de la Commission et du Parlement européen, pour mettre le budget communautaire au diapason de la rigueur imposée à l’Europe par la crise financière.

« Il s’agit d’un budget d’austérité », a alors déploré le commissaire au budget Janusz Lewandowski, qui a mis en garde contre le risque de « ne pas pouvoir payer toutes nos factures ».

Les faits lui ont donné raison. Il a annoncé en mars au Parlement européen avoir des difficultés pour trouver 11 milliards d’euros afin de rembourser aux Etats les factures présentées par eux fin 2011. Et il a indiqué travailler à un projet rectificatif nécessaire pour au moins la moitié de cette somme.

Source: Reuters

22 commentaires

  • hopix

    Ben voyons ! Payer leurs factures, quelle pieuse intention.

    Au fait, très chers députés et commissaires européens, assistants et fonctionnaires de tout poil, qui gravitez autour de la bête,
    rognez donc vos gros salaires puis que vous touchez aussi du côté des boîtes de lobbyisme.
    Je suis sûr que les 9 milliards y sont largement, sans compter les projets inutiles et dispendieux, et autres dépenses somptuaires et protocolaires.

  • fotoulavé fotoulavé

    9 milliards, bon Dieu !
    J’aurais besoin de 50000 euros pour me remettre à flot. J’envoie ma demande où ?
    Merci.

  • dudul

    « nécessaire pour rembourser aux Etats les dépenses engagées »

    je bug là…. ils veulent plus d’argent, pour nous rembourser?
    ils nous prennent vraiment pour des con en plus…

    • hopix

      Si bug il y a, c’est pas chez toi.
      C’est tout comme les millards prêtés aux banques par la BCE, pour être re-prêtés aux Etats qui les avaient préalablement versés à la BCE.

      Un passe-temps comme un autre quoi.

  • Niaouli

    Il sera bien payé le nouveau « super président » !
    C’est où qu’on se présente ?

  • criminalita

    Faut bien redistribuer aux petits copains. Quelle bande de mousquetaires.
    Un pour tous et tout pour moi. LoL
    Si vous savez ce qui se passe dans la mairie de L….a Il y a pleins d emplois fictifs. C est en espagne, une grande ville. Je peux pas dire ou c est mon amie y est la cheffe du personnel et doit garder le silence….j imagine les detournements d argent public un peu partout non ?

  • Chègoku Chègoku

    Ne confondez pas tout SVP!

    Cet argent revient vers nous en grande partie. J’habite en Wallonie, nombre de projets d’infrastructure sont payés par l’UE. Comme c’est le cas dans tout les pays.
    Exemple, récemment, l’UE vient de débloquer une enveloppe pour les aéroports régionaux. Le but chez nous de ce projet est de relier la gare train marchandise à l’aéroport commercial via une liaison chemin de fer. Ca améliore nos infrastructures et ça crée de l’emploi tout en développant de nouvelles activités.
    Ils interviennent aussi pour les routes ou la remise en état des ponts.
    Ils financent aussi pas mal de projet sociaux.

    Je conchie cette forme d’ Europe. Mais il faut pas non plus tout mettre à la poubelle.

    • commodore

      La France verse 22 milliard et en reçoit 14 de l’UE. Et sur les 22 M,l’Europe ponctionne aussi tous ses frais de fonctionnement. L’UE ne produit rien, ce n’est qu’une pompe à fric , une escroquerie, c’est ton argent qu’elle te reverse partiellement après avoir prélevé ses frais de structure.On doit s’en passer, il y a urgence!

      • babs

        bien, tu parles Wallonie,
        la Belgique « entière » survit grâce a l’Europe,
        merci au passage au Benelux … un vrai paradis …
        tu dis qu’ils payent, débloquent des enveloppes « terme choisi ? », qu’ils interviennent, qu’ils financent … ! « je passe sur le reste, genre amélioration des structures » !
        question :
        qui leurs donnent tout ses sous ?

        autre question, comme ça, par hasard :
        combien nous coute l’Europe par an ?
        celle la est facile …
        je te rejoins sur, nous conchions cette Europe,
        mais je pousse un peu,
        je chie sur le genre humain, inventeur de la société de consommation, passée, actuelle, ah cool, pas d’avenir !

      • vincenzo

        De tout temps l’intermédiaire touche toujours une commission (% sur l’opération).
        C’est bien une preuve de plus que les décisions concernant chaque pays ne dépendent pas des assemblées nationales, mais de Bruxelles !
        Il n’y a plus de souveraineté nationale, c’est clair pour les rêveurs ?

  • pokefric pokefric

    Il y a les 900 millions de johny mais reste 90 % lol
    Quelqu’un l’a téléchargé ?
    http://gold-up.blogspot.fr/2012/04/16-secrets-pour-survivre.html

    • Maverick

      1 ) Je ne télécharge rien où il faut donner un identifiant (même bidon) et un mail (même si il est « anonyme », on laisse des traces dans les logs quand on relève le courrier). Je conseille plutôt le P2P avec TOR. Et même comme ça, se méfier des documents; macros automatiques à l’ouverture, « piggybacking » … Il y a plein de façons de se faire pigeonner.
      2 ) Perso, je trouve que ça sent le spam ou le piège. Et ça peut très bien être un soondage à l’envers; on met un document sur un sujet précis à disposition, et on attend de voir combien de visiteurs uniques le téléchargent. Une simple analyse de trafic avec les logiciels « pro » du commerce permet d’apprendre vachement de choses sur les visiteurs…
      3 ) Rapport au fait de donner un email: L’autre jour, j’ai reçu un courrier de @yahoo.co.jp qui m’a explosé en pleine poire à l’arrivée, cash; heureusement, j’avais les protections en place.

      Bref; je pense que l’intérêt n’est pas énorme. Je suis plutôt sur YouTube à visionner des trucs sur comment poser des collets et autres pièges pour attraper à manger et jardiner ;)

    • vincenzo

      Oui, l’inflation va toucher l’argent papier.
      Quid des pièces de monnaies métal, mélange de nickel, cuivre ?

  • pokefric pokefric

    non pas 90%lol