L’emprise des Européens sur le FMI discutée à Washington

Un faux débat mit en avant au sujet du FMI et du contrôle qu’aurait l’Europe dessus car n’en déplaise, les États-Unis s’ils n’ont un contrôle sur l’institution bancaire, l’ont alors sacrément infiltré. N’oublions pas que le FMI est américain puisque le siège social se trouve aux USA, n’oublions pas non plus que le directeur de la branche Europe est un ancien de la Goldman Sachs, à moins qu’ils souhaitent avoir un contrôle total sur le FMI? Serait-ce réellement étonnant?

La directrice générale du FMI Christine Lagarde pose avec le ministre des Finances de Singapour,Tharman Shanmugaratnam, à Washington DC, le 21 avril 2012

Les Etats membres du Fonds monétaire international discutaient samedi à Washington des orientations d’une institution maintenant richement dotée, où l’emprise des Européens est controversée.

Le FMI a reçu l’engagement de la zone euro et d’une vingtaine de pays d’augmenter ses ressources de « plus de 430 milliards de dollars ». Plus de la moitié de ce total est venu d’Europe.

« Cela double presque la capacité de prêt du Fonds. Cela montre véritablement la détermination de la communauté internationale d’avoir les outils pour résister et se défendre face aux crises », s’est félicitée la directrice générale, la Française Christine Lagarde.

Pour autant, tout l’argent entassé dans les coffres du FMI ne peut mettre un terme au débat sur la réforme de la représentation des Etats membres. La question des ressources étant réglée, ces querelles byzantines qui agitent l’organisation depuis de longues années ressurgissent.

Grand animateur de ce débat, le Brésil s’est lancé dans une charge contre les Européens, dont les quotes-parts (la contribution permanente au capital du FMI, qui détermine les droits de vote) recèlent pour lui des « anomalies ».

Celle du Brésil, a constaté le ministre des Finances Guido Mantega dans sa déclaration écrite devant l’instance politique du FMI, « équivaut à celle des Pays-Bas », et celle de l’Espagne, « aussi étonnant que ça puisse paraître, est plus grande que le total de l’ensemble des 44 pays d’Afrique subsaharienne ».

Source et article entier sur Boursorama

5 commentaires

  • dudul

    ‘L’emprise des Européens sur le FMI discutée à Washington’
    ou plutot L’emprise du FMI sur les Européens….

  • Maverick

    Pfff … Le Brésil n’a qu’à demander son adhésion à l’Union Européenne. Plus on est de fous, plus on rit :)

  • « Plus de la moitié de ce total est venu d’Europe. »

    l’europe en faillite prête des milliards… mais bien sur et la marmotte met le chocolat dans le papier d’alu!!

    quelle bande de comiques…

    • Maverick

      C’est une façon de transférer du pouvoir à une instance internationale non démocratiquement élue (oligarchique). Au lieu de nous débrouiller comme des grands entre européens, nous commençons par transférer l’argent au FMI (du NOM), à qui nous devons ensuite faire des courbettes pour qu’il nous « sauve » avec notre pognon, mais à ses conditions (privatisations, austérité, etc)… Et à chaque fois que l’argent change de mains, il y a quelqu’un ou quelque chose qui se sert au passage …