L’Europe fédérale c’est quoi?..c’est la crise en pire !

Je suis comme beaucoup, marre de leurs phrases qui ne veulent rien dire, de leurs sujets complètement à l’ouest de nos préoccupations. Mais une chose est sure, pendant qu’ils baladent les moutons, hypnotisés devant télé-poubelle, proférant des promesses mensongères, parce qu’ils ne pourront pas les tenir. En catimini, on se congratule, en fait on met en place la continuité de ce qui nous a pourri la vie pendant 5 ans! Et maintenant nous avons le MES!!. A moins d’un sursaut (illusoire?) la bande Sarkollandaise finira de mettre notre pays à genoux. Merci à Lyliberté

Europe fédérale, c’est quoi ? c’est l’accentuation de la crise de l’euro, le pillage et muselage des peuples d’Europe pour faire simple avec l’énorme argument mensonger que ce modèle va créer … de la croissance et de l’emploi, plus c’est gros, mieux ça passe. Oui, l’Europe fédérale est en train de prendre forme sans l’autorisation suprême des peuples des nations européennes.

Les frères siamois de l’UMPS, de Sarkozy à Hollande ainsi que leurs ramifications politiques tentaculaires, se cachent bien d’en informer les Français. Et pour cause, ils cautionnent parfaitement le projet idéologique d’une Europe fédérale inhumaine et parfaitement antidémocratique qui s’empare des pouvoirs des nations contre l’aval des peuples. C’est la perte, la dépossession de la souveraineté suprême, l’impossibilité de décider de son avenir, l’exemple grec est par conséquent criant de vérité. Après la pression sur l’Italie avec une démission forcée du président du Conseil, l’Espagne devrait se méfier ! Alors qu’est-ce donc que l’Europe fédérale ? Quelles en sont les conséquences concrètes pour les Français et les peuples de chacune des nations au sein de l’Union européenne ?

Dans la vidéo ci-dessous, Nicolas Bouzou, directeur du cabinet de conjoncture économique Astérès, européiste affirmé, déclare sur BFM Business dans « Le grand journal » qu’ « il y a des mécanismes de surveillance, justement, qui sont contenus dans ce Traité (…) ça nous fait entrer dans une Europe fédérale, je pense que c’est quelque chose qui a été complètement sous-estimé et dont on ne parle pas ; ce qu’on est en train de signer là c’est un accord qui a de très fortes composantes supranationales. »

Il prend un exemple fort intéressant pour souligner la perte du pouvoir de décision d’un État : « Si on voulait refaire la TVA dans la restauration c’est interdit, si on veut remettre la retraite à 60 ans c’est interdit, c’est désormais sorti des choix politiques nationaux, il faut que cela soit dit ! »

Auteur

Source NationPresse.info_________________________________________________________________

Scandale Trichet : et en plus, ils s’autorécompensent !

Communiqué de Bertrand Dutheil de La Rochère, porte-parole de campagne de Marine Le Pen

Nicolas Sarkozy a nommé, en ce mercredi 7 mars 2012, Jean-Claude Trichet gouverneur honoraire de la Banque de France. Jean-Claude Trichet est l’un des principaux promoteurs du franc fort puis de l’euro fort. Il est donc largement responsable de la désindustrialisation de la France et du chômage.

Il est pourtant récompensé par ce titre honorifique : c’est un véritable scandale. La République de Nicolas Sarkozy, c’est la prime au conformisme idéologique, et non au mérite.

Nicolas Sarkozy, président sortant, indique ainsi qu’il est bien décidé à poursuivre la même politique en faveur des plus riches si, par malheur, les Français le réélisaient.

Mais dans quel état serait donc le pays après dix ans de sarkozysme ? Avec Trichet comme boussole, on imagine quel cauchemar économique et social vivraient les Français.

Avec Marine le Pen, ceux qui contribuent au succès de la France seront récompensés, et non ceux qui ont plongé la France dans la crise qu’elle connaît.

Auteur

Source NationPresse.info

27 commentaires

  • Lyliberté

    Merci Voltigeur!:yes:  Il faut que cela se sache il faut que cela cesse!!! La démocratie est morte et le peuple n’a vraiment plus son mot à dire! Honte à vous Messieurs Sarko et Hollande!!!:shout:

  • un religieux catholique qui sait s’informer :yes:
    pour ceux qui ne le connaitraient pas encore, il décoiffe dans ses vidéos, plein de bon sens :rotfl:
     
    http://www.realzionistnews.com/?p=700

  • hopix

    Ces traités n’engagent que les peuples qui y consentent. Les lois et traités ne peuvent en aucun cas être consédérés comme légitimes s’ils contreviennent aux intérêts des populations. 
    C’est justement le cas.
    Ce n’est pas le système de représentation actuel, ni le mode de scrutin électoral que l’on sait, qui nous donnera la moindre chance de nous faire entendre.
    La stratégie du chaos : une fuite en avant qui devrait, n’en déplaise à ses thiriféraires habituels, redistribuer les cartes. 
    On peut mettre n’importe quel(lle) guignol(e) à la tête du pays, le résultat sera le même.  
    Après, que chacun s’accommode de ce qu’il croit juste et propice. L’Histoire tranchera. Salement, sans doute.

    • delphine

      Hopix

      « Ces traités n’engagent que les peuples qui y consentent. »

      les peuples n’ont pas consenti :-((((
      on leur a imposé de force
      par clystérisation selon la méthode bruxelloise 
      mais le problème c’est que même en s’étant fait truander jusqu’à l’os,

      LES PEUPLES VONT FINIR PAR CONSENTIR à l’INACCEPTABLE

      par ce qu’ils veulent croire que c’est le prix d’une pseudo sécurité.

      et même ceux qui ont refusé,
      devront gober
      et les factures
      et la dictature.

      Merci d’avance à Monsieur Hollande, notre prochain président selon toute vraisemblance
      de poursuivre avec constance et application
      l’oeuvre de SARKOSY. :-(((((

      • hopix

        On a voté oui au traité de Maastricht, et c’est là qu’ils n’auraient pas osé passer outre à un non. On a consenti à la suite, laissant croire : ou qu’on était dupes, ou qu’on était d’accord. Mais peut-être se seraient-ils passés de notre accord. Les cons, ça ose tout. On aurait tout de même gagné 10 ans. 
        Ratgana a raison : ça fait 10 ans et même plus.

        Mais ce n’est pas seulement à l’échelle des scrutins et du continent, qu’il fallait prononcer notre « non » contre leur « NOM » . 
        C’était tous les jours, et souvent dans la moindre de nos actions.
        Notre responsabilité est engagée aussi. Je ne crois pas qu’on puisse s’en sortir si on n’admet pas ce que ça implique.
        Notre responsabilité implique d’être conscients, et donc informés. Elle ne se limite pas à cela.
        Nous devons en outre (c’est ce que je crois, disons) relier les causes aux conséquences, mêmes indirectes ou lointaines, jusque dans nos comportements individuels.
        Il ne tient qu’aux populations de se défaire des liens qu’on veut leur assigner.
        Ces traités, c’est du papier d’emballage. 
        Un élément d’explication ici (et on peut en citer bien d’autre : l’Histoire en est pleine…)
        Et de trois : après la Bolivie et l’Équateur, le Venezuela quitte le CIRDI !

      • delphine

        entièrement d’accord avec toi,

        les grandes manifs c’est bien,

        la clarification de nos actes quotidiens
        et la prise de conscience de nos responsabilités
        quand nous consommons à tort et à travers,

        je crois que c’est encore mieux.

        une manif, c’est oublié 2 jours après!
        une réorganisation de notre vie matérielle,
        et les effets se feront sentir pour longtemps dans la vie économique.

        certes les traités sont bien du papier d’emballage
        (je te trouve très gentil…:-)
        encore faut-il que les peuples aient le courage de les déchirer

        et de se mettre enfin à écrire leur histoire
        par eux-mêmes.
        soyons optimistes :-)

  • ratgana

    Ca fait juste plus de 10 ans que c’est en route pour ceux qui ne l’avaient pas remarqué et ce n’est pas sarko qui a commencé mais ses prédécesseurs. Rien n’est fait dans le dos du peuple, c’est juste là devant nos yeux, aucun mensonge, juste une logique que visiblement certains n’ont pas.
    Parfois, il faut arrêter d’écrire n’importe quoi !!!! Du style : « Oui, l’Europe fédérale est en train de prendre forme sans l’autorisation suprême des peuples des nations européennes. »
    1- Il n’existe pas de « nations » européennes mais uniquement des Etats européens .
    2- Un Etat fédéral se passe volontier d’une « autorisation suprême des peuples », du grand n’importe quoi : » une autorisation suprême », c’est quoi ça ???   
    3- Tout ça n’a rien d’antidémocratique, c’est pour ça que vous votez, pour élire le représentant d’un pays au sein de l’union européenne et c’est lui qui porte votre voix. 

    • voltigeur voltigeur

      Ce qu’il y a de dramatique, c’est que ça a commencé depuis un bon moment,
      tu as raison ;) mais si ce n’est pas dit et redit, on passe encore à côté de l’essentiel!
      Je ne pense pas qu’il n’y ait que des sourds et aveugles, qui se feront berner une fois de plus! (quoi que!)
      Il faudrait 90% d’abstention pour tous les virer….
      Quand j’écoute l’intervention de certains à la radio…..Je me dis que ce n’est pas encore pour demain.
      C’est la pire campagne qui m’est été donnée de voir!
      Maintenant, de la façon dont c’est écrit, penses à la fougue et à la confiance de l’auteur dans
      ce qu’il écrit….
      Oui, l’Europe fédérale est en train de prendre forme sans l’autorisation suprême des peuples des nations européennes. »
      Moi j’ai compris, que l’Europe se construisait, sans l’avis des peuples européens, dans notre dos comme d’hab!!
      le nain-capable voulait bien qu’on vote pour sanctionner les chômeurs, mais pas pour le MES ou pour l’Europe!
      ils nous donnent un os à ronger avec le hallal, ou autre chose et pendant
      que les gens focalisent là dessus, eux ils travaillent à mettre
      en place cette Europe qui va nous broyer, nous diluer dans la masse….;
      C’est aussi à ça que ça sert, remettre de l’ordre avec le recul nécessaire pour comprendre, où on nous
      emmène bon gré, mal gré!

      • ratgana

        Ce qui m’effraie le plus dans tout ça c’est que l’ignorance est la meilleure arme de ton ennemi. Rien que l’utilisation du mot « nation » est très ambigu dans ce contexte, il sous entend tout et surtout son contraire. 
        Je sais, je chipote et je suis chiant mais les mots sont des armes lorsqu’ils sont bien utilisés.

      • Nevenoe Nevenoe

        le mot nation est assez clair, je n’y vois pas d’ambiguïté, à moins d’avoir subit le lavage de cerveau des mondialistes voulant nous faire croire que défendre l’idée de nation c’est être un nazi ….

      • ratgana

        Ca c’est grossier et réducteur. T’as une définition du mot ?

      • Nevenoe Nevenoe

        Définition du Larousse :

        Ensemble des êtes humains vivant dans un même territoire, ayant une communauté d’origine, d’histoire, de culture, de tradition, parfois et de langue et constituant une communauté politique.

        http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/nation/53859

      • Nevenoe Nevenoe

        Ce n’est ni grossier ni réducteur, c’est la vérité !

        Pour vendre le mondialisme et l’UE, les gauchistes, et particulièrement les Trotskystes qui sont les idiots utiles du mondialismes, opposent l’internationalisme à la nation en nous faisant croire que la nation est la cause de tous les maux.

      • voltigeur voltigeur

        Pour toi nation = nationaliste = nazi?
        Je ne suis pas d’accord, la nation pour moi c’est mon pays la France état souverain (plus pour longtemps :( )
        et je crois qu’il n’y a pas d’ambiguïté, pour tout le monde, dans tout les pays.
        Si le mot patrie avait été employé, il aurait eu quel impact?
        C’est un peu réducteur pour tous ceux qui aiment leurs pays..

      • ratgana

        Ok, là faut oublier les fachos et les cocos dont je me fout pas mal. Merci, Nevenoe pour cette définition. Nous sommes donc une tribu ou une ethnie ? Qu’en est il de ces personnes qui vivent sur ce territoire et qui n’ont pas une communauté d’origine, d’histoire, de culture, de tradition, parfois et de langue ? Perso, je ne vis pas dans ce monde là ?
        @ Voltigeur : le mot patrie est pire que tout.

      • voltigeur voltigeur

        C’est bien ce qu’il me semblait..
        tiens voici la définition de Wikipedia:

        Le sens moderne de nation est assez proche de celui de peuple, mais ajoute souvent l’idée d’État (souhaité, autonome ou indépendant)1.
        Ce terme n’est pas défini juridiquement, toutefois l’usage en politique internationale en fait un équivalent d’État souverain. Par exemple, la charte de l’ONU « fixe les droits et les obligations des États Membres » et « le Préambule de la Charte des Nations Unies exprime les idéaux et les buts communs de tous les peuples dont les gouvernements se sont réunis pour former l’Organisation des Nations Unies2 ».
        Le mot nation vient du latin nascio ou natio, qui signifie naître, et le terme latin nation désignait les petits d’une même portée, et a signifié aussi groupe humain de la même origine3 ; chez Ciceron, le terme natio est utilisé aussi pour désigner une peuplade, un peuple ou une partie d’un peuple4.

      • ratgana

        Merci,  
        J’ai aussi cette citation d’Ernest Renan que tout juriste ou politique débutant étudie et apprend par coeur :
        « Ce qui constitue une nation, ce n’est pas de parler la même langue, ou d’appartenir à un groupe ethnographique commun, c’est d’avoir fait ensemble de grandes choses dans le passé et de vouloir en faire encore dans l’avenir.  »

        Et, définition de Union européenne : (définition d’Etat)

         » L’Union européenne (UE) est l’association volontaire d’États européens, dans les domaines économique et politique, afin d’assurer le maintien de la paix en Europe et de favoriser le progrès économique et social  »
        La notion de nation n’existe pas en droit et ne peut donc pas être évoquée . On ne peut que considérer un Etat (Une population vivant sur un territoire délimité reconnaissant un organisation politique (in et ex)). Une nation c’est les kurds, les tziganes, les tibétains en exil mais surement pas les français qui ont un Etat. 
        Je me répète, c’est du pinaillage de ma part,  mais ça a fait ces preuves face à ceux qui se sentent tout puissant.

      • vanvoght

        exellent la definition de RENAN . moi j’aime bien

      • Nevenoe Nevenoe

        Le droit européen ! quelle blague ….

        Rien n’est moins neutre que l’Europe dont le but est annihilation des nations européennes…

  • delaude

    Tu as raison ! Une Europe fédérale est une Europe des nations. Et la nation, c’est nous nous et définitivement nous. Il est inconcevable qu’on ne nous demande pas notre avis. Même lorsque on nous le demande, on s’arrange pour nous pondre des textes totalement indigestes et obscurs qui font que personne ne comprend ce qu’on lui propose exactement. Pour comprendre on se tourne vers les explications des politiques et le tout de passe passe est fait. Le meilleur étant que l’on tient ensuite absolument pas compte de notre réponse. L’opacité des magouilles européennes et le mépris des gouvernants est intolérable ! On peut bien être traités de complotistes, les faits sont là.

  • delphine

    Delaude

    et quand on prononce le mot « nation » on se fait mettre plus bas que terre par tous les valets des oligarchies!