Les effets de la catastrophe de Fukushima sur la santé………

Je ne saurais trop conseiller à tous, de suivre le lien pour savoir et comprendre, et de faire circuler cette information que je viens de recevoir. Nous savions que le gouvernement Japonais était d’une fierté rare, ne voulant pas perdre la face devant le reste du monde, ce qui le conduit à sacrifier sa population, et à mettre en danger en connaissance de cause tout les enfants Japonais ayant été soumis à des doses importantes de radionucléides. Devant ce génocide organisé par des individus n’ayant d’autres priorités, que de ne pas porter préjudice à ceux qui prônent le nucléaire, il est de notre devoir à tous, de faire connaitre autour de nous, ce qui ce passe en réalité pour ce peuple en perdition. FAITES SUIVRE PARTOUT….MERCI POUR EUX…Merci à Thierry G..


Les mères de Fukushima avaient alerté le monde dès le mois de juin : les enfants avaient des saignements de nez, des diarrhées, de la toux, des thyroïdes enflées, etc. Elles n’ont eu cesse d’informer et d’agir pour que tous les enfants soient évacués de la région de Fukushima. Encore dernièrement, elles se sont mobilisées à Tokyo pour sensibiliser la population, mais en vain pour l’instant. Pourtant, l’actualité semble leur donner raison. Un grand nombre d’informations convergentes indiquent que, suite à la catastrophe nucléaire, l’état général de la santé des Japonais vivant dans une vaste région correspondant au moins à 8% du Japon est en train de se dégrader.

Tweet d’un habitant d’Ibaraki : « Je travaille dans un hôpital d’Ibaraki. Il y a eu des patients avec des saignements de nez perpétuels en avril. Il y en a eu sans raison avec de la diarrhée et de la fièvre en juillet. Maintenant même les membres du personnel de l’hôpital souffrent de diarrhée sans raison…Ça commence à craindre. » Tweet d’un habitant de Fukushima : « Mon ami vit à Iwakashi. Il vient finalement de commencer à avoir de l’hématurie (sang dans les urines, NdT). Mes petits enfants ont des saignements de nez. Ils ne peuvent évacuer parce qu’ils n’ont pas assez d’argent. » (source)
Même si ces tweets n’ont aucune valeur statistique, ils se rencontrent de plus en plus souvent et sont à mettre en relation avec l’augmentation de certaines pathologies, visible sur ces graphiques mis en ligne par le gouvernement japonais : conjonctivites, pneumonies, et diverses autres maladies sont en nette augmentation en 2011.
Pneumoniespneumonie.jpg
Conjonctivites
conjonctivite-aigue.jpg
Maladies « Hand-foot-mouth »
mains-pieds-bouche.jpg
On avait déjà remarqué chez les enfants de Fukushima que leur thyroïde avait été affectée. Un groupe de chercheurs, sous la direction du Professeur Satoshi Tashiro de l’Université de Hiroshima, avait contrôlé la glande thyroïde de 1149 enfants de la préfecture juste après l’accident, en mars, de la centrale nucléaire. De l’iode 131 avait été détecté chez environ la moitié des enfants. Les enfants, que l’on a affublés de dosimètres, semblent ainsi être devenus des sujets de recherche ! Chez les jeunes évacués, on avait aussi remarqué des dysfonctionnements de la glande thyroïde. Plus au sud, dans la préfecture de Gunma, 80% des patients atteints de problèmes thyroïdiens voient aujourd’hui leur état s’aggraver.
Devant l’inquiétude et la pression des parents, une étude à grande échelle sur les problèmes de thyroïde a commencé le 10 octobre : 360 000 enfants de la région de Fukushima seront suivis de manière régulière tout au long de leur vie.
D’autres anomalies ont été remarquées pour ces enfants vivant en zone contaminée comme la perte de poids, le ralentissement ou l’arrêt de la croissance et même des attaques cardiaques, ce qui peut être mis en lien avec la grande toxicité du césium-137. L’ACRO, laboratoire français, a aussi fait des mises en garde à plusieurs reprises, à partir d’analyses effectuées sur l’urine des enfants de Fukushima : 100% des prélèvements révèlent la présence des césiums radioactifs. Ainsi, plus de 4 mois après les rejets massifs de radioactivité dans l’environnement, ils étaient toujours contaminés alors que leurs parents font des efforts pour limiter cette contamination interne. Il est fort probable que cela soit dû à la nourriture.
Et pourtant, cette nourriture contaminée, on la vante et on en fait la promotion pour ne pas laisser tomber la région de Fukushima et son économie agricole. Mais… un présentateur vedette de la télévision japonaise, Norikazu Otsuka, qui mangeait des produits irradiés devant les caméras « pour montrer leur innocuité », a dernièrement été diagnostiqué par son médecin comme ayant contracté une leucémie aiguë.
Un autre promoteur et consommateur des légumes de Fukushima, l’empereur du Japon lui-même, vient également d’être hospitalisé, ainsi que deux autres membres de sa famille. Akihito souffre d’une pneumonie, la princesse Aiko a contracté une Mycoplasma pneumoniae, et la princesse Masako serait victime de fièvre et de toux : ils ont tous les trois des symptômes communs. Or la pneumonie, nous l’avons vu, est une maladie qui augmente fortement au Japon cette année ; Takeo Nishioka, Président de la Chambre des conseillers de la Diète du Japon est d’ailleurs décédé d’une pneumonie le 5 novembre 2011 à l’âge de 75 ans. Même si les cas de l’empereur et de sa famille n’auront pas forcément la même issue, on peut s’interroger sur ces cas à répétition. En avril, on tentait d’expliquer l’augmentation des cas de pneumonies dans la région de Tohoku par l’ingestion d’eau de mer : au moins 11 personnes étaient mortes de la pneumonie et environ 150 avaient été hospitalisés dans la préfecture de Miyagi, le nombre de patients étant de cinq à six fois plus élevé que d’habitude. Mais aujourd’hui, comment expliquer cette augmentation ? Comme pour Tchernobyl, il est probable que les radionucléides, en contamination interne, provoquent ces maladies respiratoires.
Le problème, ce sont ces idiots qui se bousculent à la télévision pour faire croire aux gens que la situation n’est pas grave. Ainsi, d’après plusieurs scientifiques médiatisés, le plutonium ne serait pas si dangereux. La radioprotection pour tous n’est pas un concept avancé au Japon. Et la population, quand elle ne s’organise pas de manière autonome, en fait les frais. Une télévision alternative, OurPlanet-TV, informe de manière indépendante en diffusant des émissions sur le sujet même de la santé. Par exemple, en juillet dernier, l’émission ContAct a invité Mika Noro, présidente de l’association  » Le pont pour Tchernobyl « , qui a partagé son expérience : s’étant rendue au Bélarus en 1993 (pays le plus touché par les retombées radioactives de Tchernobyl), elle a éclairé avec lucidité et compétences les symptômes cliniques chez les enfants de Fukushima.
Après la catastrophe de Fukushima, Our Planet-TV a lancé une enquête pour savoir si les retombées radioactives avaient eu des effets sur la santé de la population. Suite à cet appel, ils ont été amenés à étudier plus de 500 cas. Cette enquête met ainsi en évidence que la radioactivité, même à faible dose, a des effets réels sur la santé, ce qui était déjà connu par ailleurs avec la reconnaissance de l’augmentation du risque de cancer.
Dans cette vidéo sous-titrée en français, on voit entre autres le Dr Masamichi Nishio, chef  du centre anti-cancéreux d’Hokkaïdo commenter le livre de Yablokov et Nesterenko et témoigner que la  CIPR (Commission  Internationale contre les rayonnements) a renoncé à étudier les effets des radiations internes car cela aurait gêné le développement de l’industrie nucléaire.
Dans les écoles le problème est identique. Dans le même esprit de se persuader que tout va bien dans le meilleur des mondes, on continue de fonctionner comme si de rien n’était. Par exemple, on demande aux enfants de nettoyer une piscine contaminée sans protection, ou on leur demande d’aller ramasser les feuilles d’automne sans précaution particulière alors que l’on sait parfaitement qu’elles sont contaminées au césium. Pire encore, on force les enfants à boire du lait contaminé. Et gare à celui qui ne veut pas. Le 29 septembre 2011, Akira Matsu du New Komeito (parti politique japonais NKP) est intervenue sur ce sujet devant les responsables gouvernementaux japonais et notamment Yoshihiko Noda, 1er Ministre, Osam Fujumina, chef de Cabinet du secrétariat et Yukio Edo, Ministre de l’industrie et de l’économie. Elle a dénoncé le cynisme et la barbarie du gouvernement envers les populations contaminées de la région de Fukushima. […]
Complément d’information sur ce sujet par un médecin pédiatre :
———————————–
Merci à Etienne Servant pour ses infos en continu sur Fukushima Informations, à Kibo-promesse pour ses articles de qualité, à Véronique Ratel, de IndependentWHO pour l’aide apportée à la collecte des sources, à Jeep pour ses traductions sur aweb2u, à Hélios pour ses traductions sur Bistro bar blog et à Kna60 pour la mise en ligne de nombreuses vidéos sous-titrées en français ! Sans toutes ces personnes bénévoles à la recherche de la vérité, cet article n’aurait pu voir le jour.
Article de Pierre Fetet –

Liste d’articles

14 commentaires

  • viking

    je répéte

    Site Neworder2012  rubrique a droite Pollutions

    « comment se protéger des radiations par la nourriture  » 

    j’ai réussit a l’imprimer il y plusieurs mois , Volti doit (c’est un plus qu’un ordre c’est salutaire pour vous tous ICI) faire en sorte que vous puissiez l’imprimer tous ICI facile, moi je m’alimente régulièrement selon les radiations en l’air….

    Betterave Rouge, soupe a l’oignon, Algues (j’en mange se soir)…..

    Prenez le temps de lire les 50 pages, conçu d’aprés expérience Japonaise Hirochirac  oh ! pardon…. Hiroshima, Essaie Russe, Ricain, Anglais, français en Algérie et accident en centrale études sérieuses ; les Militaires le font 

    Vous allez apprendre « la chélation » c’est manger des aliments contenant des molécules ayant la faculté de fixer les radionucléides pour les mettre dans vos sels (Merde) eh hop dehors…… a la station d’épuration 

    Chaque Aliment a un pouvoir différent….

  • viking

    le journal Rivarol N° 3023 page 10 entiére

    le site Média Libre.EU

    parle de l’attentat de Fukushima destiné à rayer de la carte la population Japonaise

    origine:

    BomB-Ricains fourniture de mauvais combustible : changement en cours de transfert des colis…..remplacement du bons par du mauvais

    Israéliens ; attaque par virus Stuxnet durant le tsunamis : la source d’infos vient du japon : ordinateur des centrales contaminés la presse Japonaise en parle en UNE 

    les Japs envisagent un procès planétaire selon les propos de  Yoichi Shimatsu

    « pour obtenir réparation et condamnation c’est un crime contre l’humanité,  pas le condamner ou l’empêcher c’est un acte de complicité  »

    ma pensée : il rêve, une guerre vas démarrer pour empêcher cela

    • De toute manière, les japonais ont surement déjà commencé à recréer des bombes nucléaire, et tiennent coute que coute à peser de leur poids dans les prochaines années, et c’est pas plus mal, un peuple aussi nombreux avec soif de vengeance si leur gouvernement leur montre les coupable, c’est du non négligeable pour nous, surtout que cela ferait deux fois que les US les attaquent au nucléaire, c’est deux fois de trop.

  • CRIMINALITA

    Depuis le début de cette cata. j’avais l’intuition qu’une attaque par un virus était la cause principale du désastre nucléaire jap. La preuve était presque visible lorsque le gouvernement  nipon faisait fermer les réacteurs les uns après les autres. Il donnait comme explication qu’une fermeture technique les obligais à ce prémunir du risque sysmique jusqu’à retrouver un fonctionnement plus sécurisé. Mon oeil ! comment tous les spécialistes et mérdias, soit disant malins,n’aient pu comprendre une telle supercherie. Toujours la rengaine du stunami qui expliquai tout le mal.
    Bande d’idiots( les merdias) nous sommes face à un peuple japonais perdu qui voudra se venger une fois les faits dévoilés et prouvés.
    Visitez les commentaires sur Agoravox Olivier  Cabanel ou je proposait l’explication de cette guerre Nuc. Ou l’on retrouve toujours les mêmes criminels….
    On ne me croyais pas mais la vérité l’emporte toujours sur le mensonge.  

  • engel

    Que 9 commentaires pour un fait aussi grave…
    Engageant à long terme l’ensemble de l’espèce humaine!

    Une telle résignation est symtomatique d’une civilisation en perdition totale.

  • brujitafr

    News Centrale de Fukushima : de l’eau radioactive pourrait s’être écoulée dans la mer !  http://www.brujitafr.fr/article-news-centrale-de-fukushima-de-l-eau-radioactive-pourrait-s-etre-ecoulee-dans-la-mer-91310653.html

  • Merci beaucoup de nous avoir cité et de relayer l’info. De plus, ce compliment nous va droit au coeur. Merci encore.