Nucléaire: Fusion de cœur et produits de fission…

6.13 minutes pour expliquer le processus et les moyens envisagés pour s’en protéger. Ca ne rassure pas du tout, car les radionucléides sous formes gazeuses ne sont pas arrêtés par l’enceinte de confinement, du fait même de la structure du béton qui est poreux. Alors! et à Fukushima où il n’y a plus d’enceintes de confinement? ?:-)

FUKUSHIMA INFORMATIONS

“Informations sur l’accident à centrale nucléaire de Fukushima et ses conséquenses”, par Etienne Servant

« La fusion du coeur d’un réacteur nucléaire se produit lorsque celui-ci n’est plus correctement refroidi. Le combustible nucléaire qui le compose fond et se transforme en un mélange incandescent hautement radioactif : le corium. »

Auteur : Etienne Servant

Source : youtu.be
partagé avec Sos-Planète

7 commentaires

  • @voltigeur, la fission est ce qui se pratique dans le domaine nucléaire à l’heure actuelle tandis que la fusion correpond au projet que l’on appelle ITER celui précisément de Cadarache.

    Comprendre la différence entre Fission et Fusion
    http://www.dailymotion.com/video/x3va6m_fission-et-fusion-nuclaire_tech

    Comprendre l’énergie nucléaire
    http://www.youtube.com/watch?v=95AX7l3ZdOU

    La recherche dans le domaine nucléaire n’est pas incompatible avec le développement des énergies alternatives et celui de l’efficacité énergétique.

    Le choix du site de Cadarache est dangereux en raison du risque sismique: Cadarache est situé sur la faille d’Aix-en-Provence – Durance, la plus active de France. 

    S’il y a un démantèlement des centrales nucléaires a réaliser, en premier lieu celle de feissenheim qui date de 1977 et est situé dans une zone sismique. Celle de Chinon, zone sismique. Celles de Cruas, Tricastin, et Phénix toujours pour des raisons sismiques. Pour les autres, ces centrales nucléaires ne présentent un danger plutôt sous contrôle.

    La filière du traitement des déchets est également sous contrôle.

    Le véritable argument pour lutter contre le nucléaire et qui pourrait faire évoluer les mentalités est celui du coût et non pas celui de la peur.

    Il serait préférable de parler d’argent de ce coûte le « retraitement nucléaire » la « vitrification », l’ « entreposage nucléaire »…

    La peur est mauvaise conseillère par contre communiquer sur le coût du retraitement des déchets pèserait dans la balance des anti-nucléaires et convertiraient beaucoup de gens à l’utilité de sortir du nucléaire.  

  • Comme le dit ce COLLECTIF STOP ITER:

    Restent les énergie renouvelables, immenses, variées, avec un bas niveau technologique requis. 

    • voltigeur voltigeur

      Et qui sont bloquées parce que pas chères, donc sans intérêt pour les vampires.
      S’il y a un contrôle total via la nourriture, (agro-alimentaire) l’énergie, ( nucléaire) la santé (labos)
      l’eau etc……….Ce n’est pas dans leur intérêt de nous donner les moyens d’indépendance.
      D’ailleurs, regardes tout ceux qui s’y emploient, sont ridiculisés, leurs travaux déconsidérés.
      Combien de brevets ont été rachetés, et sont enfouis dans les coffres de ceux qui ne veulent
      surtout pas, que le pékin lamdba sache que c’est possible?