À deux semaines des élections tunisiennes, comment contrer la menace intégriste ?

Ou comment ne pas mêler les affaires d’un pays avec la religion… Ca risque d’être cornélien, tout autant que les intégristes pensent avoir LA solution, en faisant abstraction de tout ceux qui ne sont pas d’accord avec eux. Il serait dommageable pour ce pays, qu’après avoir réussi à s’affranchir d’une dictature, il tombe sous le joug de l’intégrisme religieux.

Capture d'écran d'un jeune homme appelant au droit des jeunes étudiantes en niqab à s'inscrire au même titre que toutes les autres

Des attaques conduites par des groupes islamistes extrémistes ont conduit à des affrontements violents avec les forces de l’ordre ce week-end. En réaction, le pouvoir a procédé à des arrestations parfois arbitraires. Nos Observateurs s’interrogent sur la meilleure façon de lutter contre la menace intégriste, sans pour autant mettre en péril l’État de droit qui se construit en Tunisie. 
Trois incidents impliquant des islamistes extrémistes ont marqué la semaine dernière : une attaque orchestrée contre la faculté de lettres et de sciences humaines de Sousse (à 140 kilomètres au sud de Tunis), une autre contre le siège de la chaîne privée Nessma TV dimanche et des affrontements entre jeunes et policiers le même jour du côté de Jbel Lahmar, dans le grand Tunis.
Samedi, un groupe d’extrémistes s’est attaqué à la faculté des lettres de Sousse et s’en est pris au secrétaire général de l’université, critiqué pour avoir refusé d’inscrire deux jeunes filles portant le niqab (le voile intégral). Le doyen a refusé de faire appel aux forces de l’ordre et les assaillants ont finalement été évacués par les étudiants et le personnel de l’université.

Incidents à la faculté de Lettres de Sousse.
Le lendemain, c’est le siège de la chaîne privée Nessma TV qui a été attaqué. À l’origine de la colère des islamistes, la diffusion par la chaîne, vendredi soir, du film d’animation iranien Persepolis, doublé en tunisien. Lors d’une scène du film, on voit la jeune héroïne parler avec Dieu, représenté sous les traits d’un vieil homme à barbe blanche. L’islam intedisant la représentation de Dieu, la scène a provoqué un tollé dans les cercles intégristes et quelques 300 personnes ont voulu saccager les locaux de la chaîne. C’est également en raison de la diffusion du film d’animation que les affrontements de Jbel Lahmar, quartier populaire du Grand Tunis, ont éclaté.

Les incidents de Jbel Lahmar.

Après ces incidents, la police tunisienne a procédé à plusieurs dizaines d’arrestations. Des manifestants pacifistes se sont toutefois réunis dimanche devant le siège de la chaîne pour protester contre ce qu’ils estiment être une provocation et une offense à la religion, et contre des arrestations abusives qui ont suivi les incidents de ce week-end. Ces derniers ont fait valoir leur droit de citoyens à manifester, précisant qu’ils n’avaient rien à voir avec les salafistes.

« Il faut aller voter le 23 octobre pour empêcher les islamistes d’accéder au pouvoir »

Ines khemiri, 28 ans, est assistante au département de littérature française de la faculté des lettres de Sousse.
Les attaques des intégristes deviennent de plus en plus dangereuses car elles sont planifiées. Les assaillants prennent le temps de se regrouper et de s’armer. Samedi, à la faculté, ils étaient plus de 150.
Je suis très heureuse que le doyen de la faculté ait refusé l’entrée des forces de l’ordre sur le campus. Cela aurait représenté un pas en arrière que d’accepter ce type d’intervention, qui était monnaie courante du temps de Ben Ali.
Les étudiants et le personnel de la faculté ont essayé de discuter avec les attaquants, mais c’était peine perdue, c’est comme si nous parlions à un mur. Ils n’avaient qu’une idée en tête : se venger du refus opposé aux deux étudiantes portant le niqab.
‘Même si Ennahdha [le parti islamiste] condamne officiellement la violence, son discours demeure assez ambigu pour laisser craindre une montée de l’extrémisme en Tunisie’

Depuis ces attaques, des militaires sont postés à l’entrée de la faculté. Je suis personnellement favorable à ce genre de précautions, tant qu’ils restent dehors, car il faut un minimum de sécurité. Le ministère de l’intérieur a également prouvé qu’il pouvait neutraliser des groupes armés grâce à des enquêtes ciblées, comme ça a été le cas récemment. C’est ce qu’il faut faire.

Autrement, il n’y a qu’un seul salut : les élections. Il faut aller voter le 23 octobre pour empêcher les islamistes d’accéder au pouvoir. Car même si Ennahdha [le parti islamiste] condamne officiellement la violence, son discours demeure suffisamment ambigu pour laisser craindre une montée de l’extrémisme en Tunisie si jamais ils raflaient la mise. »

LIRE la suite

Auteurs, Ines, Alaa Talbi, Béchir Bouraoui

SOURCE TheObserver/France24

 

21 commentaires

  • engel

    Une question :
    -Qui pilote et qui finance ces intégristes dit religieux ?

    • chafy

      bonne question Engel !

    • Bouffon

      Dans les vidéos de reopen.org
      Y’a une vidéo très bizarre, c’est un type qui dit qu’il ont le drogue de force sous prétexte de schizophrénie pour l’empêche de raconter tout la vérité sur le 11 septembre…
      Lui, il retisse tout la toile depuis les sphère du pouvoir, jusqu’au Pakistan un des centres stratégie de la CIA.
      C’est très intéressant et c’est loin de procéder du discours décousu d’un malade mentale.

  • far

    Les musulmans ne craignent pas l’instauration de la religion Islamique dans le gestion de leurs sociétés, mais ils craignent (autant que leurs voisins européens et autres communautés) l’anarchie d’un islam fanatique criminel; le wahhabisme.
     
     
     
     

  • claude d'Argol

    Bonjour à tous !

    j’avais toujours pensé que la religion était ce lien qui permettait aux hommes de vivre en harmonie les uns avec les autres ! que l’on soit Chrétiens, Musulmans, Juifs, bouddhistes, animistes ect….. le chemin de la religion est celui de l’illumination, de la sublimation dans le tout! tous normalement prient le même Dieu même s’ils lui donnent un nom different ……

    Je terminerai par ceci : » l’Apôtre Paul avait dit que notre foi ne devait pas être une pierre d’achoppement pour ceux qui croient ! »

    être religieux ou croire en quelque chose est ce encore s’occuper des affaires de ce monde ? ce monde parait-il , toujours d’apres les Ecrits Saints appartient au prince de ce monde: le malin ! vouloir faire avancer ce monde par le biais de la religion n’est ce pas se placer sous l’aile du malin ? 

    chacun verra midi à sa porte comme on dit si bien !

    claude  

  • chafy

    ça me rappel Alger au début des années 90.

  • Anonyme

    Je reviens sur la réflexion de Claude, se servir des principes des religions doit être un outil pour que tous puissent vivre en paix. Si ce n’est pas le but premier de toute intervention religieuse, alors c’est que le message de Dieu a été détourné.

    Maintenant c’est toujours facile de juger quand on ne subit pas les injustices soi-même.
    Ce qui est dangereux pour nous c’est de trop rapidement mettre des mots figés sur des personnes et fabriquer des concept imaginés, notre imaginaire influencé plus par la peur que par la raison objective et logique.

    Extrémisme, fanatisme, intégrisme sont des mots qui représentent bien plus de choses que ne l’est une personne ordinaire à laquelle on l’attribue.

    Qu’il existe des groupes dont l’intention ne soit pas la paix mais le chaos, j’y crois plus que jamais. Par contre nous faire croire que le monde islamique se divise en deux, d’un côté les bons de l’autre les méchants ce serait une grave erreur.

    Si un frère, ou un père sort dans la rue pour que sa fille ait le droit à l’éducation est-ce du fanatisme ? Priver une fille de s’inscrire à l’université pour un bout de tissu n’est-ce pas le comble de l’ironie pour des gens qui se disent démocrates friands de libertés ? On se demande qui sont les fanatiques dans l’affaire.

    J’espère que les musulmans de Tunisie remettront très vite de l’ordre dans leurs idées, et ne pas s’éloigner du but premier de leur religion, la préservation de la paix entre tous.

    • breizhjoker breizhjoker

      J’estime que quiconque a besoin de la religion pour savoir ce qu’il doit faire est un hypocrite car ses actions auront pour but de plaire à un Dieu en espérant une récompense.
       

      • Anonyme

        Je comprends que tu dise cela, c’est très logique quand on a une vision et un savoir restreint de ce qu’est la foi en Dieu. Ne le prend pas mal, j’avais eu la même réflexion que toi il y a quelques années et puis j’ai compris le vrai sens de la dévotion, de la prière, de la soumission et de la vie.

        Lorsque certaines choses nous dépassent, si on est humble il faut alors regarder avec autre chose que les yeux. Il me faudrait beaucoup de lignes pour en parler et encore je doute que cela te convint.

        Et puis il faut distinguer le croyant du non croyant par le fait que le croyant voit le monde à travers l’histoire des religions, à savoir depuis la création de l’univers jusqu’à nos jours par le Créateur. À chacun donc sa voie du moment que ça ne piétine pas sur celle d’autrui.

      • breizhjoker breizhjoker

        Tu vois c’est typiquement ce genre de discours qui me conforte dans mon point de vue.
        Ce qui manque aux croyants c’est d’ouvrir les yeux sur certaines réalités .
        J’en parle sur le forum
        http://lesmoutonsenrages.fr/forum/viewtopic.php?f=26&t=4437

      • chafy

        ils sont fous les croyants, ils espèrent une récompense d’un dieu qu’ils ne voient pas et de surcroît après la mort.
        le monde est fou quand même !

      • Anonyme

        On sait que toi t’es un fou furieux ! Pas besoin de le crier !

      • chafy

        bah au cas ou on oubli, je fais une petite piqûre ce rappel !

  • Texcaltex

    Tout à fait Anonyme, il ne faut surtout pas empêcher les filles d’avoir accès à l’éducation ,ce n’est que comme ça  qu’elles évolueront et se libèreront parce que pendant qu’on recale les filles contraintes au voile à l’entrée des écoles, leurs frères, eux, y vont à l’école… enfin…. peuvent y aller!

  • roulletabille roulletabille

    la religion est la pollution..
    Voyez les enturbannés catholiques ,des déguisements sexy ?
    Pauvres  de nous ..
    rien ne seras épargné pour nous ridiculiser …

  • fracassage

    Ce ne sont que des faits divers, les « salfistes » sont eglament des citoyens, ils peuvent exprimer leurs points de vue et chercher une meilleure situation en Tunisie parce qu’ils etaient tres opprimés sous Ben ali, ils vivaient ou bien en prison ou bien chez eux mais doivent pointer de 2 à 4 fois par jour dans un poste de police different et pas le droit de se deplacer sans l’autorisation du ministere de l’interieur !! 

    Sinon par rapport a la chaine nessma, il faut savoir que c’est la chaine de tarek ben ammar (francais do’rigine tunisienne) + le president de l’italie berluscuni (qui est intervenu plusieurs fois dans des Talk show) + le group de murdoch, qui sont contre l’arrivé d’un parti a tendance islamique au pouvoir donc ils essaient de provoquer un debat sur l’islam pour donner une image « noir et blanc » …

    Voila tout, aucun risque de la part de ce parti a tendance islamique c’est surtout le parti dechu qui travaille encore l’agenda occidentale.

    • chafy

      mais la Tunisie est un pays souverain ou doit il encore rendre compte ?

      • fracassage

        On impose ce qu’on veut depuis des mois, le débat a propos du niqab n’est pas l’ordre du jour parce qu’on les laissent dire et après on impose sur terrain ce qui provoque un acharnement médiatique de temps en temps, notre position par rapport au niqab est claire : ce n’est pas une obligation mais celle qui souhaite le mettre elle peut.

        Ils vont bientôt accepter la réalité