Economie: Pourquoi la France ne va pas «s’en tirer»..

Est ce que la France est la seule concernée?, on peut se le demander. Faites vos jeux, rien ne va plus…

Image/scandalefinancier

Des années de vaches maigres. En forçant le trait, c’est ce qui attend l’économie française dans les années qui viennent.

Depuis le milieu des années 90, la demande avait été artificiellement soutenue par la progression de l’endettement des ménages et des entreprises et par les déficits publics, constatent les économistes de Natixis dans une note.

Or, aujourd’hui, cette stimulation n’est plus possible. Le secteur privé se désendette, les déficits publics doivent être épongés sous la pression des marchés. Cerise sur le gâteau: la crise vient renchérir les coûts de financement de l’économie.

«Si on ne peut pas stimuler la demande par les politiques économiques ou par des coûts artificiellement bas de financement, les pays qui conserveront de la croissance sont ceux où elle peut spontanément venir de l’économie, c’est-à-dire ceux où la situation des entreprises permet la hausse des salaires réels et de l’investissement et ceux où les exportations vers les pays en croissance forte sont de grande taille», souligne Natixis. Problème: la France ne remplit pas ces critères.

Mais quand on se compare, on se console. Nos voisins anglais, italien et espagnol ne vont pas s’en tirer non plus. En revanche, le Canada, l’Allemagne, la Suède et le Japon si. Seuls les Etats-Unis et les Pays-Bas sont «dans une situation intermédiaire», selon Natixis.

Mathieu Bruckmüller

8 commentaires

  • :roll: La crise française se terminera le jour ou la génération du papyboom ne sera plus alors les comptes retrouveront l’équilibre. Le déficit chronique des dépenses publiques se situent exclusivement sur la branche vieillesse et maladie de la sécurité sociale. Ce jour et au vu des conditions d’attribution de la retraite, je mets au défi de trouver quelqu’un qui aura la chance ou le malheur de travailler 42 ans pour bénéficier d’une retraite à taux plein en bonne santé, donc un parcours professionnel sans entrave, linéaire comme un long fleuve tranquille. Avec une entrée sur le marché de l’emploi des jeunes universitaires aux alentours de 25 ans, additionné à la précarité de l’emploi et le simple fait qu’à partir de 50 ans, c’est mort. ON comprends tout de sute que le futur se situe pouyr la grande majorité des rançais autour du minimum vieillesse. Sur la branche maladie, l’on voit aussi le risque santé  de moins en moins remboursé par la solidarité. La génération papy-boom a commencé en 2006, si ma petite théorie est juste nous sortirons de la crise à partir de 2026… :P :twisted: :roll:

  • zozo

    Sinon, il reste à trouver quelques Libyes (Iran, Vénézuela, Somalie, Corée, Yémen, Bielorussie, …)  les détruire, les piller puis les reconstruire ? On partagera le gateau avec les us, les gb, et quelques autres, si ca ne renfloue pas les caisses ça mettra du beurre dans les épinards de quelques-uns.
    :evil:

  • pokefric pokefric

    Vous saviez que pour la GRECE les américains avaient falsifiés les documents pour faire croire que c’était encore un pays en bonne santé….
    En fait,le but, était de nous fiche dans la merde ….et ça marche…

  • mémé

    Tant que notre balance commerciale est ultra déficitaire , surtout vers la Chine, on ne s’en sortira pas. Le plus possible, ACHETEZ FRANCAIS !!
    On s’est fichu nous-même dans la merde, en délocalisant, en bradant notre industrie et notre savoir-faire. Les américains n’ont pas eu grand-chose à faire!

    • shalkare

      non non, nous ne nous sommes pas fichu dans la mouise, car nous n’avons pas le choix de la délocalisations. Personnellement, on ne m’a pas demandé avant de délocaliser…
      Acheter Français? 
      la télé? l’ordi? le téléphone? le lecteur de musique? le décodeur? 
      ha non, on n’en fabrique pas, en france.
      mieux: acheter?

      De la liste au dessus, rien n’est indispensable ou mérite d’être changé avant son obsolescence (programmé ou non  :wink: )
      Alors quoi? de la viande, des boissons, des clopes, des jeux, de l’alcool, des bonbons?
      La viande on n’en a besoin qu’une fois par semaine.  Le reste on s’en fout.
      Les fringues françaises ? à part d’occasion, je ne vois pas… on n’en fabrique plus (sauf la haute couture….)
      Je ne peux rien acheter de neuf en France qui ne coûte pas la peau des fesses, ou parceque c’est produit ailleurs. 
      La délocalisation a été permise par les politiques en place. Devinez qui les mets en place? NOUS !
      le nain est le président d’à peine 1/4 des français. ba oui, les 50% de trou du cul qui ne vont pas voter parcequ’ils s’en foutent, ça ne permet pas de faire des révolutions.
      Par contre pour gueuler, ça oui. Je le dit à mon travail: « je t’entend raler, t’es pas content? ha ça non. c’est des cons? tu l’as dit, tous des pourris! t’as voté? non? ALORS TA GUEULE !  »
      Voter ne sert à rien? va dire ça aux femmes, et à ceux qui sont mort pour ça.
      On nous emm*** avec le devoir de mémoire des guerres mondial, apr contre pour le droit de vote… 

      La révolution? Va voter, arrête de consommer et ne laisse pas ton fric en banque ! 
      la délocalisation… on boycotterait les délocalisés qu’ils auraient vite changer d’avis !
      NOUS avons le pouvoir, en agissant tout les jours par notre consommation, ou non-consommation. 

      La mer n’est faite que de gouttes d’eau.

  • unvoeu

    d accord avec toi pour le changement via la consommation mais pas pour le vote.. voter c est changer les pions que l on veut bien nous proposer .. non ? ! :roll:  

  • mémé

    Pour les délocalisations, c’est l’Europe élargie qui les a facilitées. Il y a eu un effet d’aubaine.
    Je suis d’accord que presque plus rien n’est fait en France, mais le peu qui reste, il faut le soutenir: agro alimentaire – filière du bois – voitures – scooters MBK (?) – chaudières – pompes à chaleur…..à regarder de près