Michel Rocard est décédé

Nous devons tous partir un jour, et c’était le tour de Michel Rocard qui est parti en silence à l’âge de 85 ans. Ce que nous pouvons retenir de cet homme, c’est avant tout certaines de ses déclarations, comme celles qui suivent:

Michel_Rocard16

  • “Un référendum c’est une excitation nationale où on met tout dans le pot. On pose une question, les gens s’en posent d’autres et viennent voter en fonction de raisons qui n’ont plus rien à voir avec la question.”
  • “Nous ne pouvons héberger en France toute la misère du monde.”
  • “La politique est dégueulasse, parce que les hommes qui la font la rendent dégueulasse.”
  • « L’erreur fuit les faits lorsqu’elle satisfait aux besoins »
  • Les carottes sont cuites. En ce moment, on vote la peur, on vote un peu l’inquiétude. (…) L’inquiétude favorise les partis au pouvoir et la droite en général.

On ne l’entendra plus bougonner de son phrasé saccadé contre le court-termisme et l’inconséquence de ses contemporains. Hospitalisé à la Pitié-Salpétrière, Michel Rocard, qui restera notamment comme le père du RMI et des accords de Nouméa, est mort ce samedi à l’âge de 85 ans, des suites d’un cancer qu’il combattait depuis plusieurs années. Marié trois fois, il était le père de quatre enfants. Depuis juin 2007 et une hémorragie cérébrale lors d’un voyage en Inde, puis un malaise au printemps 2012 lors d’un congrès à Stockholm, il était apparu de plus en plus éprouvé physiquement, mais nullement émoussé intellectuellement. Sa récente interview fleuve à la une du Point l’a encore démontré, lui que François Hollande a fait il y a peu Grand croix dans l’ordre de la légion d’honneur.

Incontestable homme d’Etat, Michel Rocard restera comme une figure singulière de la gauche française, héros de la deuxième gauche, et une voix familière de la France de ces cinquante dernières années.

Source et suite sur Liberation.fr

Et s’il y avait UNE séquence à retenir concernant Michel Rocard, cela serait celle d’Europe1 sur la loi du 03 Janvier 1973 qui n’est qu’un vaste système de fuite de capitaux!

6 commentaires

  • momo

    revoir aussi son intervention sur le temps de travail à sciences po! et critique sur le neo liberalisme et la finance.
    15 heures/semaine serait suffisant
    mais qui ne veut pas de cela a votre avis !

    https://

    http://www.youtube.com/watch?v=snV9Weh71iY

    **MODÉRATION**
    Pas de HTTPS:// pour les vidéos youtube

  • Grognard

    Il y a plusieurs Rocard.
    Celui du PSU le socialisme autogestionnaire avec cette notion fondamentale du contrôle du mandat des élus qu’on appelait le contrôle ouvrier.
    Michel je l’ai salué pour la première fois, tout comme Charles Piaget à la big manif en faveur de LIP à Besançon.
    On oublie pas ces moments.

    Ensuite il y a eu la décision, malheureuse à mon sens, de soutenir dès le premier tour la candidature de Mitterand.
    Au congrès ou au conseil national extraordinaire – ça se mélange dans ma mémoire –
    les membres du BN avait proposé de nous faire écouter les enregistrements des négociations.
    Ce à quoi s’était opposée la fédération du Rhône.

    Puis il y a eu la période du PS.
    Période plus connue par les plus jeunes.
    Michel je l’ai revu à l’Assemblée Nationale quand il était premier ministre.
    Jacques Toubon venait de balancer une attaque contre Pierre Arpaillange le Garde des Sceaux de l’époque ; bon ministre mais pas taillé pour les coups fourrés politiciens.
    Rocard avait donc pris la défense de son ministre.
    Ce jour là les présents ont pu constater que Toubon ne faisait manifestement pas le poids.

    Maintenant il y a tous ceux qui vont y aller de leur petites phrases.
    L’hommage normatif y compris de ceux qui furent « rocardiens » comme on prend l’ascenseur pour aller au dernier étage.
    Ou l’art de débiter de la langue de bois archaïque.

    Celui qui pourrait le mieux en parler c’est Robert Chapuis.
    Pour les militants qui comme moi avaient le nez dans le guidon dans les années 80 je leur suggère la lecture de son livre: Si Rocard avait su chez Lharmattan.
    Cet ouvrage éclaire bien des choses.

    J’étais loin d’être d’accord avec certaines de ses positions.
    Pour le décrire par une phrase je choisis cette citation:
    « Seuls les hommes totalement honnêtes sont difficiles à battre ».
    Klemens von Metternich.

  • sichri

    Et il ne faudra pas oublier… le ministre qui a imposé…

    L’impôt imposable : la CSG !

    Et à qui nous devons sur notre feuille de salaire une ligne supplémentaire avant le salaire imposable : le salaire net payé (plus petit !!).

  • suzanna

    Il a été membre « français » de la trilatéral, désolé, je ne pleurerais pas un collabo. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

    • sichri

      Tout à fait d’accord !
      Le seule chose que l’on peut dire c’est « Paix à son âme » !
      Mais pas d’hommage pour un homme du système qui a contribué à détruire et trahir la France et les Français !

      N’oublions pas qu’il faisait également partie des bilderberg et du bohemian club, ce club de dégénérés !

      Le silence pour l’instant et dans quelques jours, le bilan !

Laisser un commentaire