Londres pourrait ne « jamais » déclencher sa sortie de l’UE

Mise à jour: Informations ajoutées

Tout le monde veut la peau du Brexit, l’OTAN, les Etats-Unis, et même le mafieux psychopathe Peter Sutherland, ancien Commissaire européen à la concurrence, ancien directeur général de l’OMC, actuel président de l’European Policy Center et actuel président de Goldman Sachs International, qui a déclaré qu’il va falloir annuler le Brexit « d’une façon ou d’une autre ». C’est censé être normal…

Mais pour l’instant, si le référendum a eu lieu, il n’est pas garanti encore que le Royaume-Uni quitte réellement l’UE, ni que la demande soit déposée dans ce sens.

brexit

Le Royaume-Uni pourrait ne « jamais » déclencher sa sortie de l’Union européenne malgré la victoire du Brexit au référendum de jeudi, a estimé dimanche un diplomate européen.

« Mon sentiment personnel, c’est qu’ils ne notifieront jamais » à l’UE leur intention de quitter l’Union, a déclaré ce diplomate sous le couvert de l’anonymat.Selon l’article 50 du traité de Lisbonne signé en 2007, qui n’a jamais été utilisé jusqu’ici, pour engager son retrait, le Royaume-Uni doit notifier au Conseil européen, composé des chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres

, son intention de quitter l’Union et négocier ensuite, pendant deux ans maximum, un « accord de retrait ».

« Nous voulons que Londres déclenche l’article 50 maintenant, pour qu’il y ait de la clarté. Comme nous ne pouvons pas les y forcer, je m’attends à ce qu’ils prennent leur temps », a déclaré le diplomate.

« Et je n’exclurais pas, c’est mon sentiment personnel, qu’ils puissent ne jamais le faire », a-t-il ajouté.

Malgré la pression croissante des responsables européens, le Premier ministre conservateur David Cameron, pro-UE, ne devrait pas entamer la procédure de sortie de l’UE dès mardi à Bruxelles, où débute un sommet européen de deux jours, selon un responsable européen.

En annonçant vendredi sa démission après la victoire du Brexit, M. Cameron a précisé qu’il ne quitterait ses fonctions qu’en octobre et qu’il incomberait à son successeur de déclencher le processus de retrait et de négocier avec Bruxelles.

Selon les partenaires européens, la procédure devrait être lancée d’ici Noël au plus tard.
Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a exprimé l’impatience de Bruxelles. « Je ne comprends pas pourquoi le gouvernement britannique a besoin d’attendre jusqu’au mois d’octobre pour décider si oui ou non il envoie la lettre de divorce à Bruxelles. J’aimerais l’avoir immédiatement », a-t-il dit.

Source: 7sur7.be

Petite mise à jour:

Le ministre britannique des Finances, George Osborne, a prévenu lundi que le Royaume-Uni ne devait activer l’article 50 pour quitter l’UE qu’au moment opportun, assurant que l’économie britannique était prête à affronter les turbulences provoquées par la décision de quitter l’Union.

« Le Royaume-Uni seul peut activer l’article 50. De mon point de vue, nous ne devrions le faire que lorsque nous aurons une vision claire des nouveaux arrangements recherchés avec nos voisins européens », a expliqué M. Osborne lors d’un court discours au Trésor, sa première intervention télévisée depuis la décision des Britanniques de quitter l’UE lors du référendum du 23 juin.

Article en intégralité sur 7sur7.be

24 commentaires

  • Norbert

    La mafia euro-atlantiste est prête à tout :
    La pétition pour un nouveau référendum sur le Brexit aurait été truquée.

    La mafia euro-atlantiste devrait donc faire très attention :
    si elle organise des pressions sur les parlementaires britanniques pour qu’ils décident d’un second référendum, le risque est grand qu’un tel déni du suffrage populaire ouvre une Boîte de Pandore qui embrase tout le continent.

    • boco

      C’est comme du wikikiliks on veut nous faire croire que ça les dérange ! Mais c’est bidon, c’est une nécessité pour la finance spéculative et la future addition européenne ;-) Don’t worry

  • Norbert

    Suite au Brexit, Washington, inquiet, veut tenter de sauver son glacis géopolitique européen qui menace ruine : le secrétaire D’état américain John Kerry s’invite à Londres et à Bruxelles dès lundi.

    Bref, le gouvernement américain, très inquiet de la tournure prise par les événements, veut à tout prix éviter l’effet domino, avec un « Dexit », un « Frexit », un « Nexit », etc

    En esquivant sans cesse cette question clé, tous les autres mouvements politiques prouvent par ce silence de domestique qu’ils préfèrent obéir servilement à Washington plutôt que de défendre haut et fort les intérêts du peuple français.

    1992:campagne du PS pour le « oui »au referendum de Maastricht:
    FAIRE L’EUROPE C’EST FAIRE LE POIDS FASSE AUX USA

    2016: » » Super John Kerry » » » vole au secours d’une UE sonnee par le Brexit

    • lily

      l’oncle américain…il est tjrs là celui là..
      moi je dis que l’Angleterre sortira au vu des banquiers qui sont déjà partis..j’ai pas de doute.

      • lily

        Un carcan bien pire que cette UE si décriée à raison, et que les élites veulent mettre à bas pour en installer un autre autrement plus contraignant et dont il est quasi certain qu’on ne pourra jamais sortir un jour. Ce gouvernement mondial va énormément réduire le chaos et éliminer nombre d’abus y compris financiers, mais il marque une victoire importante des élites mondialistes sur les peuples, ouvrant la porte à une soumission intégrale. Il nous faut lutter de toutes nos forces contre cet objectif des élites financières mondialistes.

        http://reseauinternational.net/comment-la-gouvernance-mondiale-va-se-servir-contre-nous-du-neo-nationalisme/

  • Quel est l’intérêt pour l’institution Européenne de vouloir aller vite pour la mise en place de l’Article 50 ?

    Que les Britanniques au pouvoir et contre le Brexit traînent les pieds, cela ce conçoit, mais pourquoi l’UE est-elle si pressée d’enclencher le processus ? http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

    • Pyramidion

      Je dirais que connaissant un peut leur perversité ils tiennent a faire rapidement la démonstration aux peuples que quitter l’Europe ne sera pas une partie de plaisir. Aussi j’ai quelques doutes concernant ce Brexit, parce que l’élite aura toujours prévu des coups d’avance par rapport aux peuples c’est pourquoi certaines choses qui arrivent n’ont aucun sens à nos yeux, alors ma question serait Pourquoi avoir autorisé ce référendum du Brexit ? Ça me fait penser à la mise en place de la dictature parfaite d’Huxley

    • lily

      Bonne question Fenrir http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

    • Musashi Musashi

      Parce que c’est encore D.cameron (européiste) au pouvoir et qu’il a annoncé sa démission pour bientôt.
      J.kerry débarque aujourd’hui à Londres pour donner ses instructions puis, fera un tour de l’ « union » pour ficeler les accords.

  • criminalita

    Pour faire une guerre civile il faut une raison de se battre contre un ennemi.
    Il vont refaire un référendum gagnant pour un Bretin ainsi la population se croira trompée. Enflammer le peuple sera facile en assassinant un dirigeant dans un camp ou l’autre. Le chaos est nécessaire pour imposer les lois du NOM.

  • clarita

    Je ne vois pas pourquoi le RU ferait traîner sa sortie. Ce serait très mauvais, car le temps que tous les accords divers et variés soient re-négociés, l’attentisme sera de mise en Europe et en particulier chez les anglais. Et cela n’est pas bon pour l’économie !

    • Nez

      Qu’est-ce qui est bon pour l’économie ?
      Allez à pieds joints vers le TAFTA ? Renforcer l’UE ? Comme le voudraient Angela Merkel et notre Président .

  • JBL1960 JBL1960

    Tenez, même Mohawk Nation News nous adresse sa vision de ce Brexit intitulé « Brexit The Matrix » Traduit par R71 et ça décoiffe d’une force = https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/06/27/debranchons-nous-de-la-matrix/
    Bon c’est un billet à tiroirs j’ai pas pu m’en empêcher et j’ai mis en lien avec cet article dans le « Ici »…

  • Le veilleur

    Je ne comprends pas pourquoi l’OTAN et les Etats-Unis font du chantage pour que le Royaume-Uni ne sorte pas de l’UE et François Hollande et Angela Meckel veulent au contraire que le Royaume-Uni sorte au plus vite de l’UE, est-ce qu’ils travaillent tous dans le même sens ou j’ai raté quelque chose ?

    Brexit : les dirigeants européens tentent d’accélérer la procédure de divorce du Royaume-Uni.

    http://www.france24.com/fr/20160627-brexit-dirigeants-europeens-divorce-royaume-uni-renzi-hollande-merkel-cameron

    • Musashi Musashi

      D.cameron (européiste) au pouvoir prévoit son successeur pour septembre.
      J.kerry débarque aujourd’hui sur le continent européen pour donner ses instructions car certains accords doivent rester même après l’ue.
      Les eurofachos craignent la contagion et veulent étouffer l’affaire brexit au plus vite, peu être aussi une question d’argent mais pas sûr .

  • Grand marabout Grand marabout

    il faut retourner aux sources..
    notamment par le plan Aldrich,via les créateurs anglais de la fed
    pour comprendre pourquoi les états unis sont bien ennuyés par la sortie
    de l’angleterre, qui est depuis des lustres le blanchisseur de leur fausse monnaie
    pour mener guerres,spoliation et spéculation diverses.

    http://aline.dedieguez.pagesperso-orange.fr/mariali/picrochole/conspirateurs/conspirateur.htm#2

    http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?2011/02/04/114-la-revoltante-histoire-de-la-pretendue-reserve-federale-americaine

    • laspirateur

      Merci pour ce lien, c’est vrai qu’il faut revenir sur l’histoire du pays pour tenter de comprendre ce qu’il se passe, mais je penses qu’il y a des lignes cachées qui nous empêchent d’accéder aux réelles intentions du Brexit.
      Cela n’arrive-t-il pas à point nommé pour légitimer la perte de contrôle des marchés et instaurer encore plus de chaos en Europe puis pour dériver vers les raisons obscures d’un conflit que l’on nous a préparé de longue date et qui oeuvre dans les théâtres de l’ombre.
      Quand la manipulation économique est savamment orchestrée par ceux qui détiennent la bourse mondiale, il n’est plus du ressort des citoyens de pouvoir prévoir ni même comprendre quoi que ce soit! L’avenir de la planète se joue à huit clos depuis des lustres, ne croyez pas que vous ayez une chance de changer le court des choses.
      S’il y avait il y a peu de temps encore l’illusion que le peuple pouvait s’émanciper, désormais la volonté de lui retirer sa force et de le contraindre à se tordre de douleur apparaît hélas assez clairement.
      La mise en marche du système militaire US pour pallier à l’incrédibilité du Dollar dans le monde ne peut qu’apporter des tensions.
      Petit à petit l’Europe s’appauvri