Blé non-OGM résistant aux terrains salins

Où l’on comprend pourquoi il faut empêcher les producteurs d’OGM de s’approprier le patrimoine universel.

Après plusieurs années d’expérimentation, une équipe australienne vient de prouver, non seulement que sa nouvelle variété de blé tolérante aux terrains salins a produit 25% de plus que son homologue non modifié, mais également a démonté les mécanismes de cette résistance. Tout ceci avec des techniques de croisement qui ne sont pas OGM.

L’équipe est conduite par les Dr Matthew Gilliham (voir [1] plus bas), Dr Rana Munns and Dr Richard James, dans le cadre d’une collaboration entre l’université d’Adélaïde, le CSIRO (le CNRS australien), le département nouvelles industries du NSW (la région de New South Wales), le Australian Centre for Plant Functional Genomics et le Centre of Excellence in Plant Energy Biology.

Lire la suite