La petit vidéo positive du jour: Donner quelques pièces à un SDF

Ce n’est pas une vidéo française mais américaine, celle montrant un vétéran qui comme beaucoup, s’est retrouvé hors-système, perdu après avoir participé à des conflits dans lesquels il n’avait rien à faire. Suivant une statistique, un quart des vétérans américains sont SDF, et la vidéo tourne autour de l’un d’eux. Mais quel que soit le pays, la réalité est-elle différente avec les SDF? Sont-ils mieux traités? Considérés?

sdf amérique

On dit souvent que ce sont ceux qui en ont le moins qui en donnent le plus, cette vidéo vous le prouvera certainement. Un groupe de 3 frères : ET, Moe et Omar ont souhaité faire une expérience dans les rues de New-York afin de récolter de l’argent pour un homme nécessiteux mais également dans le but de tester les réactions des passants face à 2 SDF différents…

Une expérimentation sociale criante de vérité

A travers la vidéo filmée en caméra cachée, on voit clairement que le jeune -et faux- SDF a été beaucoup mieux traité que l’autre plus âgé. Insulté, réprimé ou encore ignoré, ce dernier a été jusqu’à être « agressé » par une policière ! Cet homme, cet ancien vétéran, qui a été traité de manière abjecte du début à la fin sous les injonctions similaires et odieuses des passants : « trouvez-vous un job ! », a fini par fondre en larmes.

Mais la plus grande surprise fut de constater ce que cet homme a fait après avoir été aussi maltraité par les passants…

Source: Katibin.fr

Un point important à reconnaître, c’est que les auteurs ont réalisé une séquence très touchante, qu’ils passeraient même pour des grands princes à la fin de la vidéo en se montrant extrêmement généreux, mais que la vidéo est accompagnée d’une publicité et que les chances pour qu’au final ils y perdent sont moindres. Cela n’enlève pourtant rien au message véhiculé, les SDF ne sont pas des animaux, ni des fainéants, beaucoup n’ont pas demandé à se retrouver dans la rue et ce n’est pas en montrant du mépris ou en les agressant que nous pourront les aider. Un regard compatissant, un simple sourire, un geste de la main peut déjà leur apporter un peu de soleil…

18 commentaires

  • .Mario-Bros.

    j’ai envie de vomir une flic qui le gifle ça en dit long sur les policier dans ce pays ! le mec sans commentaire je sais pas si je serai rester aussi calme !

    cette vidéo ma fais verser quelque larme et c’est rare pour des humains , ce monde est vraiment perdu sans l’ombre d’un moindre doute …

    ont vie un moment historique : la fin de notre civilisation et à la limite le plus tôt sera le mieux

  • donarmando

    Je ne sais pas à quel point la vidéo peut être « truquée » mais c’est très révélateur du comportement et de la psychologie de beaucoup de personnes.

    On donne rapidement aux « jeunes » l’innocence et la « pitié » et aux « vieux » le dédain et la culpabilité …

  • Graine de piaf

    Le comportement des gens envers les « vieux » vous indigne ? mais vous êtes naïfs ! regardez autour de vous : les « vieux » sont en trop dans la société, leurs propres familles les parquent dans des mouroirs, plus ou moins bien, plus ou moins luxueux, qui veut encore d’un « vieux » ou d’une « vieille » chez soi ? et que l’on ne vienne pas me chanter la ritournelle des appartements trop petits (ce n’est pas le cas partout ) du manque de temps pour s’en occuper ( même réflexion), car les anciens n’ont pas tous besoin d’une aide 24h/24 et sont pour beaucoup aptes à s’occuper d’eux mêmes; ces personnes qui ont pour tort de n’être pas encore passées de l’autre côté, qui font des réflexions que l’on n’admet pas, qui par leur simple présence montrent qu’un jour on sera comme eux, la peau flétrie, le geste plus lent, et parfois hélas incontinent ..
    La vieillesse est honnie, méprisée, ces « retraités » qui soi-disant, « coûtent cher » aux actifs – en oubliant par là même qu’ils n’ont pas eu la vie facile dans leur grande majorité et qu’ils ont cotisé pendant toute leur vie active pour, justement, payer d’avance leurs retraites – Un jour, j’ai eu la grande surprise d’entendre ce « cher » Attali, prôner pour la suppression pure et simple des « vieux », pratiquement les euthanasier comme des animaux dont on ne veut pas se charger…
    je ne sais plus qui a dit, ou à peu près,  » un pays qui ne respecte pas ses anciens est un pays mort », alors il suffit de voir l’état de la France aujourd’hui pour comprendre où on en est…la politique, l’argent, ne sont pas seuls en cause, loin de là…

    • Planete bleu Planete bleu

      Il oublie un petit détail ces idiots, c’est qu’ils seront vieux un jour. Notre société est tellement devenu individualiste et égoîste que ce genre de comportement n’est pas étonnant, avant les anciens s’occupaient des enfants pendant que les adultes travaillaient, ils avaient beaucoup plus de patience pour éduquer les enfants et c’est vrai que quand c’est des enfants qui sont dans la misère sa attire plus la compassion qu’un ancien. Il faut dire aussi que certain sdf achète de l’alcool avec l’argent récolté, ce qui n’incite pas à donner

      La belle histoire du jour : venu interpeller une mère SDF pour vol, le policier lui paie ses courses

      http://www.metronews.fr/info/la-belle-histoire-du-jour-venu-interpeller-une-mere-sdf-pour-vol-le-policier-lui-paie-ses-courses/mogl!us3nJtdtXZytg/

      Un agent municipal convoqué pour avoir offert une douche à un SDF

      http://news.radins.com/actualites/un-agent-municipal-convoque-avoir-offert-une-douche-a-un-sdf,14520.html

      Un motard au grand cœur sauve une chienne maltraitée et abandonnée dans une cage

      http://chantouvivelavie.eklablog.fr/chantou-infos-presente-un-motard-au-grand-coeur-sauve-une-chienne-malt-a114986146

      • Graine de piaf

        oui Planète, il y a encore quelques humains qui ont un grand cœur, mais ce n’est pas si courant que cela hélas.
        Tu parles de SDF qui achètent de l’alcool, c’est vrai et fréquent, mais d’une part l’alcool empêche de ressentir la faim – je n’ai jamais connu autant d’alcoolique que pendant la guerre ! et ce n’étaient pas des SDF mais des gens qui avaient faim – de l’autre, comment échapper à une situation misérable moralement parlant sinon en cherchant l’oubli dans cette drogue ? beaucoup de ces pauvres hères, ont commencé par chercher du travail, n’importe lequel, vainement. Et puis comment en trouver quand on ne peut se loger, se laver, se vêtir, « présenter bien » ?

        Dans le temps, pas si lointain, où il était facile de trouver du travail et se loger il y avait ceux qu’on appelait alors des « clochards » certains l’étaient par goût de la liberté, et parmi eux de véritables riches, dont le chauffeur venait tous les jours porter soit un médicament, soit un peu de nourriture etc… ! d’autres par nécessité et justement parce qu’ils étaient déjà alcooliques. Maintenant la situation est totalement différente, ce n’est pour la plupart de ces pauvres bougres qu’une lente descente aux enfers, à la déchéance… demain cela peut toucher n’importe lequel d’entre nous, jusque dans nos propres familles…

      • Planete bleu Planete bleu

        Perso je préfère leur donner à manger, c’est ce que je faisais quand je voyais le Sdf qui faisait la manche devant la poste ou je me rend assez souvent, maintenant je sais qu’il est sortie de la rue, je suis contente pour lui. J’achetais également des croquettes pour son chien qui était dans la même galère que lui

      • Graine de piaf

        c’est la meilleure solution, et puis prendre quelques minutes pour parler ensemble, donner un sourire, un peu d’attention, ça compte beaucoup.
        je me souviens d’une femme qui était souvent assise sur les marches d’un escalier près d’un parking, là où j’habitais dans le temps.
        Je m’asseyais près d’elle et nous parlions un bon moment, je lui donnais aussi un peu d’argent quand j’en avais, elle ne le buvait pas,il lui servait à payer la très petite chambre sous les toits et sans chauffage, eau sur le palier, parfois j’ajoutais du pain, du jambon ou du fromage et quelques fruits. C’était peu. Ce que je trouvais épouvantable c’était le regard des gens qui passaient, regard noir à mon encontre comme si je faisais quelque chose de mal, personne ne s’arrêtait et elle, avait honte de faire la manche. je ne l’ai jamais entendue se plaindre.

      • Planete bleu Planete bleu

        Les femmes j’en voie rarement dans la rue car elle ce cache

        « Femmes invisibles » : « les femmes qui vivent dans la rue se cachent »

        http://www.europe1.fr/societe/femmes-invisibles-les-femmes-qui-vivent-dans-la-rue-se-cachent-2521393

        VIDÉO : LE SDF VIRTUOSE DU PIANO QUI ÉMEUT LES ÉTATS-UNIS

        http://www.grazia.fr/lifestyle/what-the-buzz/articles/video-le-sdf-virtuose-du-piano-qui-emeut-les-etats-unis-773050

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        Graine De Piaf, très juste le tableau que tu dresses concernant le comportement des gens envers nos « vieux »

        Pour rebondir sur ce que tu disais au sujet des clochards riches. Sur Annecy, lorsque j’étais gosse, nous avions un clochard nommé Antoine avec la réputation d’être « millionnaire », il passait son temps à acheter et distribuer des cadeaux aux enfants qu’il croisait dans la rue.

        Enfin, petit constat personnel : ce sont souvent les personnes qui semblent les moins aisées qui donnent le plus aux SDF … l’argent flétrirait-il le cœur ?

        M.G.

      • Graine de piaf

        Je pense que les personnes les moins aisées savent ce que c’est que de friser la pauvreté, quand elles ne la subissent pas elles-mêmes, et de ce fait sont plus sensibles aux autres, aux plus pauvres qu’elles.

        Ceux qui ont de l’argent, même si ce n’est pas la richesse, ont une sorte de dédain envers l’autre, le pauvre, le mendiant,la réflexion « il n’a qu’à travailler !  » dite d’une façon péremptoire, je l’ai entendue plus d’une fois, aucune excuse, aucune pitié pour celui qui tend la main. Une façon de dire « je travaille moi, et j’en ai marre, alors pourquoi pas lui ? ! »

        As-tu déjà remarqué ce paradoxe : celui qui travaille envie celui qui ne travaille pas, quelle qu’en soit la raison, celui qui est marié envie le célibataire, et vice-versa dans les deux cas. L’herbe semble toujours meilleure dans le pré du voisin.

    • getup

      Les comportements sociaux des mondes dit « civilisé » sont les plus morbide car ils sont construits sur la survivance à tout prix et la peur de la mort.
      Une vie qui commence à plus d’importance qu’une vie qui se fini. Le vieux est relégué comme une sorte de déchet vidé de son essence qui n’a plus rien à offrir. Ces jugements de valeurs n’appartiennent à aucune réalité si ce n’est celle toute artificiel d’une société politisé dont les idéologies n’ont pas d’ existence fondamentale avec ce que nous sommes universellement.
      L’humain est devenu une marchandise. Quand une personne donne plus volontiers à un jeune , c’est une façon induite et maladroite de se donner à soit même comme pour essayé de promulguer son immortalité à travers cette jeunesse qui représente le futur. Ce futur qui n’existe pas mais qui a la fâcheuse tendance chez les hommes manipulés à les extraire du présent. Tout cela est de l’hypnose collective.

      La pensée moderne ne fera que mener le monde à « la Barbarie » ( Michel Henry)

      La barbarie

      Dans son essai sur La barbarie, Michel Henry s’interroge sur la science, qui se fonde sur l’idée d’une vérité universelle et comme telle objective et qui conduit donc à l’élimination des qualités sensibles du monde, à l’élimination de la sensibilité et de la vie. La science n’est pas mauvaise en soi aussi longtemps qu’elle se borne à étudier la nature, mais elle tend à exclure toutes les formes traditionnelles de culture, à savoir l’art, l’éthique et la religion. La science livrée à elle-même conduit à la technique dont les processus aveugles se développent d’eux-mêmes de façon monstrueuse sans référence à la vie.

      La science est une forme de culture dans laquelle la vie se nie elle-même et se refuse toute valeur, elle est une négation pratique de la vie, qui se prolonge dans une négation théorique sous la forme de toutes les idéologies qui ramènent tout savoir possible à celui de la science, à savoir les sciences humaines dont l’objectivité même les prive de leur objet : que valent des statistiques face au suicide, que disent-elles du désespoir dont il procède ? Ces idéologies ont envahi l’université et la précipitent vers sa destruction par l’élimination de la vie de ses recherches et de son enseignement. La télévision est la vérité de la technique, elle est la pratique par excellence de la barbarie, elle réduit tout événement à l’actualité, à des faits incohérents et insignifiants.

      Cette négation de la vie résulte selon Michel Henry de la « maladie de la vie », de son secret mécontentement de soi qui la conduit à se nier elle-même, à se fuir elle-même pour fuir son angoisse et sa propre souffrance. Dans le monde moderne, nous sommes presque tous condamnés dès notre enfance à fuir notre angoisse et notre propre vie dans la médiocrité de l’univers médiatique, une fuite de soi et un mécontentement qui conduisent à la violence, au lieu de recourir aux formes traditionnelles les plus élaborées de la culture qui permettaient le dépassement de cette souffrance et sa transformation en joie. La culture subsiste malgré tout, mais dans une sorte d’incognito, elle est vouée à la clandestinité dans notre société matérialiste qui est en train de sombrer dans la barbarie.

  • socoa

    Vidéo très touchante en effet vu d’ici. Mais je comprends aussi l’attitude des passants américains. Aux States c’est assez facile de se trouver un petit job qui permet au moins de manger. C’est pas évident pour un français de comprendre ça, mais la bas, « on vous laisse une chance », et ça prend pas 3 mois pour savoir si on vous prend à l’essai pour un job. J’en ai personnellement fait l’expérience il y a une 20ène d’années, j’ai traversé le pays en exerçant plusieurs jobs.
    Ils n’ont pas la mentalité d’assister les gens en difficulté, mais si ils sont près à bosser on leur offre des opportunités de gagner leurre croute. Je ne dit pas que c’est bien car les plus miséreux se retrouvent souvent à des conditions d’esclaves, mais c’est dans les gènes des états unis. La réflexion du gros con qui lui renverse son repas sur le tronche est emblématique de cette mentalité: « tu devrais servir ton pays plutôt que de faire la manche et de le parasiter ». Vérité au delà des Pyrénées…

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif Moi ce qui me dérange, c’est leur manière grossière de fabriquer des faux SDF, avec des vêtements neufs, non sale, et tailladés plus que grossièrement aux ciseaux ; …ça enlève pas mal de crédibilité à leur action ; …borbel c’est pas compliqué de trouver un vieux t-shirt de le salir en le trainant parterre, de faire un petit trou aux ciseaux de l’élargir à la main, pareil pour les déchirures, …pff, ça pue la Réa grossière à l’amerloque toute pourrie ; …ça me gonfle ça, pas possible de faire un truc crédible là, quand on veut faire un truc bien faut s’en donner la peine merde quoi ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

  • Holyarch

    Même si je n’ai pas beaucoup de sous j’ai souvent donné à des personnes qui font la manche qu’ils soient de vrais SDF ou des riches déguisés en SDF ( si si ça existe, je l’ai su après avoir vu une femme  » mendiante  » rouler dans une voiture neuve et en manteau de fourrure une semaine après ).

    Dans cette vidéo on voit bien que l’homme est un ancien soldat et il a confirmé en disant qu’il est un vétéran de l’armée, vous savez ceux qui ont participé à la destruction, la ruine de plusieurs pays tel que l’Afghanistan, l’Irak, la Libye, la Syrie, l’Afrique, etc …

    Ce sont ces personnes qui sont en partie responsable des vagues de migrants et de réfugiés qui viennent en Europe de nos jours.

    Quand on leur dit qu’ils ont torturés et tués des milliers, des millions de gens, ils répondent toujours la même rengaine : ils ne font qu’obéir aux ordres de leurs supérieurs et ils ont bien servi leur pays ( God bless USA ).

    Aux USA il y a une partie de la population qui n’aime pas les soldats ( voir le film Rambo quand il revient dans son pays ) .

    De plus cet homme est un grand gaillard, il est costaud, solide, au lieu de venir s’asseoir et quémander il devrait aller pêcher, chasser, travailler, etc …

    Il a beaucoup de potentiel, qu’il prend exemple sur Bear grylls :

    http://www.youtube.com/results?search_query=bear+grylls+

    Peut-être que c’est son karma de faire le mendiant …

  • rouletabille rouletabille

    Une vidéo intox,le jeune qui donne 200 Dollar en solde de compte en est la preuve.
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • scorpio

    c’est bidonné ! mauvais acteurs !

  • Graine de piaf

    «Je coiffe gratuitement les SDF pour leur redonner un peu d’espoir»

    INTERVIEW – Dati Kouch coiffe bénévolement les sans-abri dans les rues. Pour la journée de la gentillesse, il nous révèle combien être généreux lui apporte du bonheur.

    Le Figaro. – Vous avez 26 ans et venez de créer l’association «Solid’hair». De quoi s’agit-il?

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/11/12/01016-20151112ARTFIG00239-je-coiffe-gratuitement-les-sdf-pour-leur-redonner-un-peu-d-espoir.php