L’épuisement des ressources naturelles…

On ne peut se rendre compte de visu, puisque le mot d’ordre est: croissance, sur-consommation encore et encore. Mais l’évidence nous rattrape, et les études sont alarmantes. Pourra t-on inverser le processus avec des procédés moins « gourmands »? Espérons le! sinon nous allons laisser un environnement dégradé à l’extrême, vide et inhabitable pour les générations futures. Pour avoir un avenir, il faut changer notre présent.

Mine d’uranium/ConsoGlobe

Avec l’explosion démographique et l’émergence de nouveaux géants économiques, l’impact de l’humanité sur l’environnement augmente régulièrement. A tel point qu’on entrevoit l’épuisement de certaines ressources naturelles, renouvelables et non renouvelables.

Lesquelles ? Quand ? Petite visite des ressources de notre bonne vieille planète. Une série d’articles qui va nous mener jusqu’en 2350… bon voyage !

Des ressources naturelles en voie de disparition annoncée

Quelles ressources sont menacées par la pression humaine ?

7 milliards d’habitants consomment la planète

La démographie est implacable : plus nous sommes, plus la pression que nous mettons sur nos ressources naturelles augmente. Regardez notre compteur sur le Planétoscope ! Nous allons franchir le cap des 7 milliards d’habitants. Et ça sera très bientôt, car chaque jour, 200 000 nouveaux humains s’ajoutent à la population mondiale (naissances – décès).

On prévoit 9 milliards d’habitants d’ici 2050 et déjà, en 2008, le rapport Planète vivante WWF indiquait que l’empreinte écologique de l’humanité sur la planète a plus que doublé au cours des 45 dernières années en raison de la croissance démographique et de la hausse de la consommation individuelle.

Une démographie dynamique

Si l’on prend pour référence l’année 1963, la production industrielle mondiale affiche une croissance clairement exponentielle, malgré certaines fluctuations dues aux chocs pétroliers et à des crises financières.

Le taux de croissance au cours des 25 dernières années a été en moyenne de 2,9 % par an (il a doublé en 25 ans). Le taux de croissance par habitant a, en revanche, été plus lent à cause de l’accroissement démographique : seulement 1,3 % par an (il a doublé en 55 ans). (Sources : Nations unies ; PRB.)

L’empreinte écologique de l’humanité explose

La planète n’arrive tout simplement plus à suivre …. et à satisfaire la croissance de nos besoins matériels.

Source Magazine géo – hors série relayé par Consoglobe

Voir la suite:

L’extension des zones d’habitation, l’artificialisation rapide des sols et des surfaces agricoles due à l’urbanisation menace tout d’abord la biodiversité, c’est à dire les ressources végétales (déforestation) et les espèces animales (disparition d’espèces).

35 millions de km2, soit le 1/4 des terres émergées sont soumis à un phénomène de dégradation. Lors de la dernière mesure, en 1991, ce taux n’était que de 15 %…/…

L’eau, future ressource rare ?

Depuis le début du XXe siècle, la consommation d’eau douce a été multipliée par sept sur la planète ;

  • Au cours des trente dernières années, les quantités d’eau disponibles sont passées d’une moyenne de 12 900 m3 à 6800 m3 par habitant et par an,
  • La consommation d’eau sur la planète atteint 4 milliards de m3 ce qui supérieur aux capacités de renouvellement des réserves. Au rythme de croissance actuel, cette consommation atteindrait 4,7 milliards de m3 par an d’ici 2020.
  • L’eau non potable est la 1ère cause de mortalité dans le monde, et tue 10 fois plus que les guerres,

La fin des ressources minières, c’est maintenant..

l n’y a pas que les sols ou l’eau qui se raréfient sous la pression démographique de l’humanité. Les ressources minières sont elles aussi en ligne de mire car elles n’ont jamais été autant consommées.

Merci à la mondialisation et à l’enrichissement des pays anciennement « en voie de développement ».

Contrairement à la flore, à l’eau, au sols, à l’air, qui sont des ressources naturelles renouvelables, certaines ressources, une fois épuisées, le restent à jamais. C’est le cas des minéraux…/…

Il n’y aurait plus de réserves de cryolithe. La dernière mine de cryolithe en activité, située au Groenland, a fermé dans les années 80. Aujourd’hui, les industriels sont obligés d’en produire artificiellement…/…

Merci à Jean Marie fondateur de Conso-Globe

24 commentaires

  • GROS

    On le sait bien, qu’on a percuté l’iceberg.
    Donc maintenant, la meilleure chose qu’on ait à faire, c’est reprendre du champagne.

    • gnafron

      ou prendre le large, la tangente……

    • dereco

      La quantité de ressources est fonction de nos méthodes et capacité de les extraire pour un certain prix, et donc ce bilan est basé sur nos moyens actuels, qui change avec le temps, car sinon nos ressources seraient épuisées depuis longtemps !
      Ainsi l’huile de baleine pour s’éclairer dans les années 1850 devait disparaitre comme les baleines, or, on a découvert le pétrole, qui, en 1973, lui devait disparaître avant l’an 2000, ce qui a justifié le programme tout nucléaire en France, basé sur un mensonge de l’épuisement du pétrole avant l’an 2000, faux comme nous constatons tous !!
      Donc, comme pour le pétrole et les combustibles, ( eux en quantité capables de bruler tout l’oxygène respiré et de nous asphyxier, car la vie a dégagé chaque molécule de O2 en stockant sous terre un atome de C carbone combustible en renouvelant cet O2 à peu près 5 fois par million d’années ! donc 3000 fois de C stocké sous terre, en 600 millions d’années avec O2 !!! ) , l’épuisement est loin d’être aussi dramatique, mais avec le prix augmentant puis diminuant lorsque nos techniques progressent, comme pour les combustibles et le pétrole, et de nouveau gisements devenus exploitables.
      Nos ordures sont des mines à métaux rares de plus à exploiter.
      Donc comme par le passé, avec des crises, nous continuerons à avoir des ressources pour vivre.

      • Zugzwang

        « Celui qui croit à une croissance exponentielle infinie dans un monde fini est soit un fou, soit un économiste », Kenneth Boulding.

      • dereco

        La croissance change de forme comme connaissances nouvelles, informatique, méthodes inimaginables avant, cessant de gaspiller, par exemple on peut totalement se passer de carburants, en utilisant la chaleur solaire gaspillée en été stockée pour l’hiver, n’utilisant plus de combustibles du tout !!

        conserver l’énergie du soleil gaspillée en trop en été pour s’en servir en hiver sans soleil !!
        Personne ne dit, même pas les écologistes, qu’on peut sauver la planète en faisant tous comme à http://www.dlsc.ca
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Communaut%C3%A9_solaire_de_Drake_Landing

        se chauffer sans CO2 et conserver l’énergie du soleil gaspillée en trop en été pour s’en servir en hiver sans soleil !!
        Une géothermie solaire à recharge solaire gratuite et perpétuelle sans aucune pollution et sans pompe à chaleur nucléaire.

        et personne n’écoute du tout !!!

        J’aimerais installer cette solution http://www.dlsc.ca sur le toit de ma maison en stockant la chaleur solaire perdue sur mon toit en été en ce moment pour me chauffer avec en hiver gratuitement, à perpétuité sans CO2, ni pollutions de particules, ni électricité nucléaire !!
        Mais il y a conspirations pour bloquer tout ce qui est gratuit, ne consommant plus jamais rien, avec plein de trolls, chargés de défendre les monopoles pétroliers et de combustibles et nucléaires, pour nous maintenir sous leur domination et nous obliger à consommer sans fin inutilement !!!

      • Zugzwang

        Certes, il existe des solution plus économiques qu’à l’heure actuelle. Mais aucune n’a de rendement supérieur à 1, donc il y aura toujours des pertes… exponentielles en fonction du nombre d’habitant et de la consommation par habitant.

        Ton lien assure que la communauté de Drake Landing se fournit à 90% de ses besoins en chauffage par le biais de panneaux solaires. Où sont les 10% restants ? Et on ne parle que du chauffage… Et puis comment sont fabriqués les panneaux solaires (matériaux, transport, quantité d’eau et pétrole) ?

        Les panneaux solaires, c’est 30 de durée de vie (données EDF, on peut croire que c’est exagéré), seulement 85% de recyclage (à grand coup d’énergie non solaire, de transport, de pétrole… et 15% de déchets pur qui ne sont pas recyclé, et ce sont encore les données EDF).

        Et ça marche uniquement si t’as du soleil…

        Donc encore une fois, même pour un panneau solaire « performant », c’est de l’eau, du pétrole, du transport, du déchet… en quantité exponentielle au cours du temps sur une planète où la quantité de matière (énergie) est limitée.

        On a eu le pétrole, le gaz de schiste, le gaz, le nucléaire, l’éolien, géothermie… tous ces systèmes ont leurs limites et tous nous ont été vendu au nom de l’écologie, de l’environnement, de l’indépendance énergétique, de l’économie financière et je ne sais quoi encore. Ton panneaux solaire promet tout ça aussi.

        N’empêche que la population mondiale continue d’exploser, que la consommation par habitant explose tout aussi exponentiellement. Et à moins qu’on vive tous sur quelques km², il faudra, pour fournir ses milliards d’individus en panneaux solaires, du transport, donc du pétrole, donc de la pollution donc du recyclage et du nettoyage dont tout le monde se fout tant que son confort est assuré.

      • dereco

        Zugzwang se fait avoir par la propagande EDF trompeuse, n’a pas lu avec soin, ce qui est caché systématiquement en France, car ce ne sont pas du tout des photovoltaïques, mais thermiques, simples tuyaux sous verre ou film, pas chers, simples et on garde cette chaleur du soleil en été (qu’on a toujours suffisante, pour moi, sans isoler plus ) pour se chauffer en hiver, en simple géothermie solaire de stockage dans le jardin avec des petits trous.

        Une fois installé c’est perpétuel, inusable, ne consommant plus rien du tout pour des siècles, et très peu de produits, des tuyaux simples et une toiture un peu modifiée !!
        Donc cessez de critiquer, dogmatiquement, les vraies solutions dont vous n’avez jamais entendu parler, car on nous les cache !!

      • GROS

        Les citations sont du prêt à penser forgé pour les simplets.

  • Le veilleur

    C’est sûr que le manque de ressource va entrainer beaucoup plus de misère et de mortalité que par le passé. Avec le réchauffement climatique, seul les gens des régions tempérés pourront profiter d’eau en abondance pour leur jardin et autres cultures.

    Aujourd’hui il est plus qu’urgent d’économiser les ressources et d’éviter le gaspillage d’eaux et de nourritures, notre civilisation consumériste ne peut plus dévorer comme un gouffre sans fin sans réfléchir aux conséquences que cela engendre et que l’on ne peut plus ignorer mais nous sommes de plus en plus nombreux…

    A la question: La Terre peut nourrir combien d’humain ? Je n’ai aucune réponse mais je pense que viendra le moment de donner une limite pour la survit de l’espèce, de la bio diversité et de la planète !

  • gnafron

    pour la fin des haricots, on a une date ? http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif

  • polemile

    C’est trop tard pour économiser, nous sommes trop nombreux à devoir nous nourrir et l’économie ne permettrait plus d’atteindre l’équilibre. De même, la révolution scientifique et industrielle pour adapter notre consommation matérielle mettra plusieurs décennies à se mettre en place…. c’est trop tard.
    Ces constats permettent de projeter dans l’avenir la conséquence naturelle d’une diminution de la population par la famine, la guerre ou la raison des humains.
    De même, la raréfaction des produits industriels va stimuler la créativité des hommes pour recycler et trier ses véritables besoins.

    • dereco

      Si c’était vrai que « c’est trop tard », on n’existerait plus, tout étant épuisé depuis des milliers d’années, à commencer par les mines de bonnes pierres pour faire des outils en cailloux de l’age de pierre, il y a 3 millions d’années !!

      Donc cessez d’être négatifs et au contraire soyez imaginatifs pour notre futur !!

      • romulus

        oui,c’est cela la fameuse « INNOVATION » répétée à toutes les sauces actuellement, qui cache une sacrée angoisse de nos dirigeants et financiers: d’abord pour eux-m^me pour leur enrichissement, et ensuite pour l’humanité car fuite en avant par le « PROGRES »: disparition des emplois par l’automatisation, disparition progressive des ressources donc qu’il faut économiser. INNOVATION veut dire « MORT »: des gens devenus inutiles (au moins mort sociale dans un premier temps puis mort par guerre, civile ou autre; des cultures et civilisations directement issues d’une vie plus sobre; des équipements existants, mis au rebus par obsolescence décrétée (et comme toute nouvelle génération d' »INNOVATION » qui sont plus difficile à recycler, faîtes le compte…). J’ai beau être imaginatif, je ne vois que deux solutions couplées et acceptables: la décroissance matérielle et la baisse volontaire de population. Et arrêtons avec ces transmissions de savoir couplées avec la vitesse, ayant valeur de bible: apprenons à notre rythme avec des procédés simples et sobres et avec des maîtres respectés. Il suffit de voir tous les débats de l’Education Nationale qui ne seront jamais terminés car posés sur de fausses bases.

      • dereco

        Cessez de broyer du noir !!!
        Il y a longtemps que les hommes progressent, avec des métiers et emplois disparus, remplacés par d’autres, sans cesse !!
        Il y a plus de 700000 ans l’invention du feu a été une révolution changeant tout, et personne n’est capable de revenir à sans le feu !!
        Regardez The Island sur M6 à quel point c’est impossible !!

        Il y a 10000 ans chasseurs cueilleurs, en trop grande densité et population excessive, affamés, ce qui a fait inventer les cultures et l’élevage, densité de population multipliée par 100, gigantesque révolution, etc..
        https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9volution_n%C3%A9olithique
        changement pas si bon que cela :
        « la qualité de l’alimentation des populations néolithiques était généralement inférieure à celle des chasseurs-cueilleurs et que l’espérance de vie pourrait avoir été plus brève, en partie à cause des maladies. La taille moyenne, par exemple, baissa de 1,78 m pour les hommes et 1,68 m pour les femmes, à respectivement 1,60 m et 1,55 m, et il a fallu attendre le XXe siècle pour que la taille moyenne humaine revienne à ses niveaux pré-Néolithique »

        Il y a 170 ans le tissage manuel à bras des vêtements a été remplacé par des métiers mécaniques, supprimant un nombre énorme d’emplois avec des révoltes très fortes !!!
        Et personne ne veut revenir à tisser à la main en famille !!!!
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Canut
        https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9volte_des_Canuts
        On s’éclairait avec des lampes à huile de baleine, ressource épuisée et donc plus de lumière pour les pessimistes d’il y a 150 ans , et le progrès nous éclaire bien mieux !!

        Les progrès sanitaires et en médecine ont fait exploser la population, mais, néanmoins, on meurt moins de faim qu’il y a 60 ans !!

        Les poinçonneurs de ticket de métro ont été supprimés il y a 60 ans !!
        Et personne ne veut revenir aux petits trous !!

        Les microprocesseurs sont en train de changer notre monde,ils suppriment plein d’emplois répétitifs et personne n’est capable de revenir avant !!

        Aussi cessez d’être pessimistes et construisez le monde futur en aidant à éviter les erreurs possibles .

        La décroissance n’est pas nécessaire, du tout, ni la baisse de la population, choix absurdes dogmatiques, alors que nos possibilités scientifiques et technologiques bien utilisées n’ont jamais été aussi formidables pour améliorer en utilisant mieux et moins de gaspillages !!

        Les combustibles peuvent être remplacés par le soleil en quantité énorme sur terre et stockable en chaleur sur 6 mois facilement tout en disposant d’autant d’énergie, par géothermie à recharge solaire simple en été utilisée en hiver !!
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Communaut%C3%A9_solaire_de_Drake_Landing

        On peut faire pareil de l’électricité non intermittente en géothermie très chaude à recharge par solaire thermique à concentration à 300°C !

        Donc cessez de broyer du noir et au contraire soyez imaginatifs pour notre futur !!

  • Lilith Lilith

    un avis très très pécismiste et ce n’est pas mon habitude j’ai bien peur qu’il ni aura pas de pénurie car d’ici la au train ou vont les choses la population mondiale aura été ramenée à 500.000 il y a qu’a voir les préparatifs guerriers US/Russie/Chine pour comprendre.

    http://www.alvinet.com/similaires/moscou-reagira-usa-stockent-armes-europe/26274270

  • laspirateur

    La guerre arrive rassurez vous lentement mais sûrement, nous pourrons partir le cœur léger de laisser la place à ceux qui n’auront rien compris et rien voulu d’autre que flamber!

  • Sana-Kan

    Je ne vais parler que de ceux que je connais un peu, le cuivre et l’uranium.

    Concernant le cuivre, ce métal est très présent dans toute la Cordière des Andes dans ce qu’on appelle des « porphyres cuprifères », et si ces derniers sont très exploités au Chili, ils ne le sont encore que peu en Bolivie et au Pérou. J’avais lu quelque part que rien qu’avec ces porphyres cuprifères on a pour 5000 ans de ressource en cuivre… Avec la fin du cuivre en 2039 (c’est putain de précis ^^) m’étonne un peu…
    De plus le cuivre n’est pas « consommé » quand il est utilisé, il ne se transforme pas en autre chose, il reste du cuivre (pas comme les ressources énergétiques comme le pétrole, le charbon, l’uranium qui eux sont vraiment consommés). Du coup il est toujours possible d’aller récupérer nos anciens déchets pour en extraire le cuivre. C’est évidemment une question de coût énergétique, et tant qu’extraire le cuivre des porphyes est plus économiques que recycler nos déchets, pourquoi se faire chier ? Mais dès que ce sera plus rentable, on basculera vers le recyclage.
    Concernant l’augmentation « acceptable » des prix du cuivre, il y a encore de la marge. Il ne faut pas oublier que ce n’est qu’une matière première et que par conséquent ça ne vaut pratiquement rien.

    Concernant l’uranium, au niveau de consommation actuel et au prix actuel, les réservent devraient durer plutôt jusqu’en 2100 (cette durée, je ne sais plus si c’est en prenant compte de l’uranium présent en petite quantité dans les énormes gisements de phosphates…). Mais, encore plus que pour le cuivre, le prix de l’uranium pourrait augmenter énormément sans que cela porte à conséquence pour nos économies (vu que le prix de l’uranium est négligeable dans le prix de l’électricité). Avec un prix de l’uranium beaucoup plus élevé, beaucoup d’autres gisements deviendraient alors disponibles.
    Et cela est sans compter sur les surgénérateurs à 238U qui nous permettraient de consommer de l’uranium pendant des milliers d’années…
    Et sans compter également sur les quantités monstrueuses d’uranium dans l’eau des océans, qu’on ne sait pas encore exploiter de façon rentable, mais cela viendra sûrement un jour…