L’Otan et l’UE piratés grâce à une faille de Windows

Un simple retour de bâton? Les États-Unis ne se sont pas gêné pour espionner via la NSA entre autres services: les entreprises françaises, l’Elysée et certains ministères français, l’Union Européenne, des eurodéputés, Angela Merkel, nous et nos comptes bancaires via Tracfin, et j’en passe, la liste en serait interminable si toutes les cibles devaient être énumérées… Et à présent, où sont les conséquences géopolitiques? Les condamnations? Quelqu’un à vu quelque chose?…

Alors que les russes en aient fait autant, pas vraiment une surprise, surtout en passant par Windows, logiciel aussi vérolé que dangereux suivant certains! D’ailleurs, en parlant de cela, la bêta de Windows 10 a été proposée en téléchargement, 1 millions d’internautes se sont jeté dessus, 200 000 bugs ont été trouvés, et un keylogger à été découvert, celui-ci enregistrant TOUT CE QUE VOUS TAPEZ AU CLAVIER sans exception, pour offrir au final un meilleur service soit-disant…

putin_binoculars__story

Des pirates informatiques installés en Russie ont profité d’une faille dans le système d’exploitation Windows de Microsoft pour espionner pendant plusieurs années l’Otan, des gouvernements européens et d’autres organisations, selon un rapport publié mardi.

Ce rapport de la société de cybersécurité iSIGHT Partners révèle que cette faille, baptisée « ver des sables », a permis aux pirates d’avoir accès aux ordinateurs utilisant toutes les versions de Windows pour PC et serveurs.

Ceci depuis 2009. Elle a précisé que Microsoft avait été prévenu de cette vulnérabilité et s’employait à fournir un programme correctif dès mardi. Près de 90% des PC dans le monde fonctionnent sous Windows.

Otan, Kiev, Europe, entreprises…
Le rapport indique que les pirates ont commencé à exploiter cette faille dès 2009 mais ont donné un coup d’accélérateur fin 2013, à mesure que la crise en Ukraine se développait. Les cibles des pirates incluaient l’Otan, des organisations du gouvernement ukrainien, des gouvernements d’Europe occidentale, des entreprises des secteurs énergétiques et des télécoms en Europe ainsi que des institutions universitaires aux Etats-Unis. Mais « la visibilité est limitée et il est possible que le groupe ait eu davantage de cibles », ont souligné les auteurs de ce rapport.

Article complet sur 7sur7.be

11 commentaires

  • samlours94

    C’est drôle mais je n’y crois pas une seule seconde.
    Non pas que je doute que tout le monde s’espionne, mais simplement l’histoire de la faille exploitée bla bla….
    Ou alors décidément l’Otan, l’UE etc n’ont rien de vraiment scandaleux à cacher puisque …que je sache, les Russes ou ceux qui ont exploité ces failles depuis….2009, excusez du peu (6 ans presque) n’ont pas dévoilé de véritables choses épouvantables susceptible de mettre ces institutions par terre !
    Ca, c’est comme les dossiers soi-disant déclassifiés….du pur écran de fumée !
    Donc pour moi, c’est du pipeau purement et simplement !

    • Le veilleur

      Peut-être qu’ils ont des informations mais qu’ils attendent le bon moment pour les révéler aux peuplent, une sorte de pare feu qui dissuaderait les états d’aller trop loin.

    • Balou

      Espionner n’implique pas que l’on transmet ses découvertes au public…

      Sinon, les failles ce n’est pas ce qui manque dans un système d’exploitation!

      Les outils efficaces pour protéger ses données existent mais ils ne sont pas fournis avec le système d’exploitation, ils faut les acheter indépendamment. Ce qui m’étonne, c’est que les serveurs sensibles des états, des armées, des services secrets, n’en sont pas équipés ou pas suffisamment, puisque qu’ils arrivent à se faire pirater des données en clair.

  • kalon kalon

    Ben, vu que tout le monde espionne tout le monde, ce ne serait pas mieux de jouer « carte sur table » ? http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

  • Balou

    Advantage Database Server
    Voilà un bon exemple de ce dont manquent cruellement de nombreuses bases de données sensibles : http://france.abox.com/productos.asp?pid=3

  • fou

    >la bêta de Windows 10 a été proposée en téléchargement,
    1 millions d’internautes se sont jeté dessus< sa c'est le bon vieux comportement moutons des français http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

  • Chapaate

    Lors de l’annonce de la Béta test de vista les eleves de l’épita avaient relevé pas moins de 65 535 possibilité de bugs.

    La version 10 de Windows a déja 200 000 bugs relevés.
    Peux mieux faire.
    En clair laissons tomber cette daube. Linux est un peu plus réactif et performant.

    Car ce sont plus des failles pour Windows, mais des gouffres.