La sexualité expliquée aux enfants: « BABY ! LOVE YOUR BODY » épisode 1 en français

C’est « ça » qu’ils veulent expliquer aux enfants? On parle de sexe de cette manière à un enfant entre 3 et 9 ans? Quelle bande de dégénérés!!! Vraiment c’est malsain, déplorable et très choquant! Personnellement je n’ai pas pu tenir jusqu’au bout de la vidéo!!!

PROTÉGEZ VOS ENFANTS et surtout, ne les laissez pas regarder n’importe quoi!!!

Baby love your body

« BABY ! LOVE YOUR BODY ! » est une émission pour enfants de 3 à 9 ans qui a pour ambition de parler à nos bambins librement de la sexualité. Si l’intention est bonne, le premier épisode de cette série que l’on vous fait découvrir est pour le moins WTF, voir carrément hyper gênant ! 

Cette émission d’un genre vraiment très particulier a été imaginée par Fannie Sosa et Poussy Draama. Leur souhait était de pouvoir expliquer et parler de sexe librement avec nos bambins. Pour cela, elles ont discuté avec plusieurs parents et plusieurs enfants également afin de savoir comment aborder intelligemment ce thème plus que délicat.

Résultat, le premier épisode de « BABY ! LOVE YOUR BODY« . Encore une fois, l’intention est très bonne mais nous atteignons des sommets au niveau du WTF qui avaient rarement été égalés jusque-là. En effet, dès les première phrases, on sent que quelque chose n’est pas normal : « Aujourd’hui, on va parler deeee… MINOU, SHNECK, CHATTE, VAGIN, FOUNE, FOUFOUNE, etc, etc ». Doublages foireux, costumes et décors kitsch, dialogues gênants et personnification douteuse du vagin sont au rendez-vous ! Parce que oui, c’est bien connu, le vagin c’est un grand black de 1m90 qui s’appelle Clovis. En vrai, le budget de l’émission, il est parti entièrement dans la drogue, non ? « ON RESPECTE CA ». Allez, on vous laisse admirer!

Source: Legeekcestchic.eu via Fdesouche

Mais si je fourni la critique, je me dois aussi de fournir la présentation officielle disponible sur la page Youtube de la vidéo:

« Baby! Love your body! » est une émission pour enfants imaginée par Fannie Sosa et Poussy Draama.
Elle souhaite devenir une plateforme participative pour réfléchir ensemble à des espaces sex-positifs et body-positifs intelligents pour les enfants.

Viens nous voir et discuter ICI : http://babyloveyourbody.tumblr.com

ou LÀ : http://facebook.com/groups/babyloveyo…

sic…

COPYLEFT THE SCHOOL OF NO BIG DEAL – 2014

Source+casting sur Youtube

Quand à « The school of no big deal », leur page Facebook est disponible ici.

27 commentaires

  • mouton 664656 mouton 664656

    Emission ? Non ! Qu’elle chaine ? Aucune !

    Ce genre de video ne peut etre vue que sur des site douteux a mort…

    Ou sur des sites conspirationiste a la rigueur aussi…

    Nous avons en france avec les ME un guet virtuel gigantesque ! Avec des gardes qui on la vue d’un faucon ! (et le cerveau d’un moineau…)

    Arreter avec ça serieux, c’est trop gros pour etre vrai ou meme pour etre accepter par le CSA.

    L’abcd de l’égalité est plus subtil que cette louche de merde que vous nous montrez la^^

    Mais merci j’ai bien rigolé.

    • Le terme d’émission est celui utilisé par ceux qui ont mis la vidéo en ligne, c’est à dire « THE SCHOOL OF NO BIG DEAL ». Le simple fait que cela existe et qu’ils pensent que cela puisse être éducatif me donne envie de vomir personnellement…
      Maintenant, une petite recherche donne cela: « Comment parler de sexualité aux enfants ? Deux performeuses féministes, proches du mouvement queer, ont décidé de s’atteler à cette tâche ardue via un programme court, diffusé sur Youtube et baptisé : « Baby ! Love your Body! ». Une démarche originale et intéressante qui risque pourtant de faire jaser. L’éducation, y compris sexuelle, étant devenue l’une des foires d’empoigne idéologique favorite de la société française.  »
      L’article sur Terrafemina en est presque élogieux: http://www.terrafemina.com/vie-privee/famille/articles/48866-baby-love-your-body-le-cours-de-sexualite-pour-enfants-qui-appelle-une-chatte-une-chatte.html

      Alors, aucune chance que ce concept finisse à la télévision? Vu la direction prise par cette humanité, personnellement, je m’inquiète quand même…

    • Mehdi

      Etes vous allé sur le site de l’abdc de l’égalité?

      Voici un lien direct vers l’onglet « outils pédagogiques »:

      http://www.cndp.fr/ABCD-de-l-egalite/outils-pedagogiques.html

      Franchement on est pas très loin de cette vidéo. Prendre exemple sur des bourges ou aristo dégénérés pour justifier la déviance sexuelle, c’est ça le programme de l’éducation nationale.

  • Bardamu

    Je suis d’accord avec mon camarade ci dessus, c’est un peu précipité il me semble. Je pense qu’ils devraient commencer par une vidéo plus sobrement intitulée : l’hygiène et le désir sexuel expliqué à ma petite amie punk à chien !

  • Electra

     » Si l’intention est bonne  »

    Vous êtes sérieux ?

    Celui qui vient parler de sex à mes gosses de 3 à 9 ans je lui souhaite de courrir vite, parce qu’il lui arrivera des bricoles.

  • Planete bleu Planete bleu

    Parler de sexalité à son enfant est délicat surtout que dans beaucoup de famille c’est considéré comme tabou et dans d’autre comme sale, moi je pense qu’il faut attendre que l’enfant pose des questions sur le sujet ou de lui faire comprendre qu’il peut parle de tout si il a envie de se confié et adapter la réponse selon l’âge, il ne faut pas se braquer où éviter de répondre ce jour là, car sa pourrait frustré l’enfant et avoir des conséquence sur son avenir. Beaucoup d’adulte non pas de vie sexuelle épanouie à cause de ça

  • PhildeFer

    Vous êtes marrants tous.. Vous revendiquez sans aucun doute la liberté sexuelle, le fait de pouvoir flirter longuement avant de vous engager dans le mariage,et ce dès l’adolescence.. sans doute trouvez vous aussi normal de pouvoir divorcer pour changer de partenaire au cours de votre vie.. vous n’êtes pas offusqué par tout ce qui traîne comme contenu « adulte » sur le net (et donc à la portée de tous ceux, petits y compris! qui y surfent..) et vous vous offusquer pour ce ..truc?
    Certes c’est vomitif, mais parce que ça vous renvoie la vérité en pleine face! Trouveriez vous mieux qu’à la place, le 3/9ans puissent visionner un « bon porno bien hard »?
    Ah mais oui, dans votre esprit, cette catégorie de vidéo, ils sont sensés ne pas y avoir accès…
    C’est notre société entière et nos moeurs « modernes » qui sont vomitifs…pas uniquement cette vidéo débile…

    • Un parent normalement constitué ne montrerait pas un porno à un enfant, par contre un parent un peu neuneu pourrait montrer cette vidéo à son enfant spontanément ou sous l’impulsion d’articles vantant ces dégénérés.

      PS: à mon vis, un enfant de 3 à 9 n’a strictement rien à faire sur internet. Vers 8, 9 ans éventuellement mais uniquement sous contrôle parental (et encore). Il est bien trop facile de tomber sur des abominations en tout genre, même sans le vouloir.

      • PhildeFer

        « Un parent normalement constitué ne montrerait pas un porno.. »
        N’est il pas bien naïf de croire que les enfants, de nos jours, ont besoin de leur parents pour accéder à tous ces contenus à caractère sexuel? sans parler que le sexe est aujourd’hui omniprésent: pub, tv, magazines, tenus vestimentaires provocantes (merci de ne pas me renvoyer la caricature de la burqa.. il y a un juste milieu) conversations grivoises entre adultes où l’on fait comme si les enfants n’écoutaient pas… etc…

        « un enfant de 3 à 9 n’a strictement rien à faire sur internet. Vers 8, 9 ans éventuellement mais uniquement sous contrôle parental (et encore) »… quel bel exemple de « bien pensence… dis nous comment contrôler ce que fait ou pas un enfant sur internet… surtout quand il est équipé comme de +en+ souvent maintenant d’un smartphone et/ou d’une tablette wifi…histoire de faire comme ses petits copains à l’école..et de pas passer pour un blaireau en n’ayant pas de téléphone.. (cf conformisme à l’américaine…)

    • mouton 664656 mouton 664656

      On refuse de voir la réalité en face ? et leaquelle ?

      L’éducation sexuelle ce passe a la maison dans le garage avec papa et la camera…

      Non franchement c’est au role des parents d’expliquer cela, car c’est la vie et c’est serieux ! Et il ne faut pas que ces porcs fassent votre travail a vous.

      A quoi sers un père et une mère si il ne peuvent pas expliquer a leur enfants ce qu’est l’amour et la relation amoureuse, et la relation sexuelle.

      Au final la seul chose a fair et de demander tout les soirs a votre enfants ce qu’ils on appris a l’ecole.

      • PhildeFer

        « A quoi sers un père et une mère si il ne peuvent pas expliquer a leur enfants ce qu’est l’amour et la relation amoureuse, et la relation sexuelle. »
        Encore faudrait il qu’ils le sussent eux-mêmes…j’ai pas pu résister à la faire, celle là… ;-)
        Il est bien là aussi le problème! de nos jours, la majorité des parents pensent un peu trop souvent que c’est à l’école d’éduquer leur mioches…

    • tobor tobor

      @ PhildeFer:
      Ton raisonnement ne tient pas la route et équivaudrait à justifier d’enseigner l’ivrognerie, le meurtre, le vol et le mensonge aux tout/es petit/es sous prétexte que des adultes y ont recours (bonjour les petites bd’s et dessins animés choupinets). Les travers et la perversité ne sont pas forcément innés mais le fait d’en être informé très tôt, avant même de pouvoir y donner sens, conditionne en sourdine la société.

      Voler, tuer, convoiter la femme de son prochain sont des concepts qui s’apprennent à travers la bible à des tout-jeunes mômes qui s’en passeraient bien!

      Ainsi, avant d’en ressentir un besoin physique à un âge variable d’un individu à l’autre, le sexe n’a pas sa place dans l’éducation des petits, hormis d’un point de vue biologique qui explique la naissance et la conception.
      Ce qui force cet intérêt pour le plaisir sexuel (le cul, la baise), vient principalement du cinéma et de la pop, soi-disant « du divertissement » alors qu’il s’agit bien plus de propagande.

      L’être humain est supposé découvrir la masturbation, pas se la faire enseigner!

      • PhildeFer

        Cher tobor, tes propos sont digne du « roi des hypocrites »!
        Tu te scandalises que l’on veuille enseigner dès le plus jeune âge ce qui finalement est de plus en plus admis comme « normal » ou en tout cas toléré dans une indifférence générale par les adultes…
        En somme, selon toi, il faudrait une enfance angélique et qu’ensuite chacun puisse être libre de s’adonner à tout ce qu’il veut (ce qui est le cas actuellement..)
        Ça participe une fois de plus à l’hypocrisie des mentalités et à leur incohérence:
        – on achète une voiture très rapide mais on ne doit pas dépasser 50km/h en ville et 90km/h sur route et 130km/h, 1 ou 2 fois par an sur autoroute en allant en vacances..
        – on peut acheter des dizaines de marques de cigarettes différentes mais le cancer tue et faut pas fumer…
        – on peut forniquer avec n’importe qui.. du moment que c’est une personne de l’autre sexe et qu’on met un préservatif..
        – il y a du sexe partout: affiches, tv, pub magazines (sans parler du porno accessible partout!) les femmes se balladent seins nus quand c’est pas à poil sur les plages publiques..et c’est un des principaux sujets de conversation et de plaisanteries des adultes (rares sont ceux qui se taisent devant les enfants…) mais vous vous offusquez devant cette vidéo débile..

        HY PO CRI SIE !!!

        Et si tu pars du principe que l’humain va nécessairement découvrir la masturbation (en effet, qui ne la découvre pas!!!) alors finalement pourquoi ne pas l’enseigner???

        Le problème c’est que privée de véritables références morales régissant la vie entière, la société ne peut que partir dans ce genre de dérives…

  • Petite précision sur le nom des personnes qui se trouvent derrière cette vidéo, précisions apportées par « Bleu » qui m’a envoyé un e-mail, merci à elle:

    fannie et pussy sont deux termes appartenant au lexique du sexe féminin et c’est d’une grande grossièreté.

    voici ce que propose le dictionnaire Longman :

    fan‧ny plural fannies [countable] informal
    1 American English the part of your body that you sit on [= bottom]
    2 British English taboo informal a very offensive word for a woman’s outer sex organs. Do not use this word [= genitals]

    Par exemple le roman « coquin » :

    Fanny Hill
    a book written in 1749 by John Cleland about the sexual adventures of a young woman, Fanny Hill. It is written in a very elegant style but has many sex scenes. tout est dans le nom du personnage !!

    et l’autre voici une petite précision qui mérite son petit détour par la même occasion :

    pus‧sy plural pussies [countable] informal
    1 British English a cat – used especially by or to children (enfin c’est plutot pour une femelle !!)
    2 taboo a very offensive word meaning a woman’s sex organs. Do not use this word.
    3 American English not polite an offensive word for a man who is weak or not brave

  • tobor tobor

    Un jour vers mes 5 ans (avec ma sœur de +/- 6), notre père nous a sorti un petit bouquin didactique pour expliquer au enfants de notre âge « la fabrication des bébés ». Le truc plutôt pudique du début des ’70’s avec des dessins factuels basiques et des planches anatomiques.
    « Mettre sa graine dans l’œuf de sa compagne » était suffisamment explicite pour ne pas susciter d’interrogation démesurée sur le « comment? » et le « pourquoi? » La simple évocation du fait que le garçon est stérile jusqu’à sa puberté et la fille jusqu’à ses règles suffit à se dire que c’est des histoires de vieux et qu’en attendant, on s’en fout. La course des spermatos, les xx ou xy, la croissance du fœtus, les transformations du corps de la parturiente représentent suffisamment de nouveauté devant lesquelles on pourrait tout autant demander pourquoi et comment (?)

    À 5 ou 6 ans, on en a rien à caler du plaisir sexuel s’il ne représente pas un enjeu préalable ou un moyen pour se sentir « comme un adulte », un peu comme fumer ou boire.

    Au week-end suivant il a ressorti le bouquin pour une petite interro et demandé si on avait des questions.
    « Comment il met la graine dans l’œuf? » a été explicité et compris mais est resté vide de sens jusqu’à la puberté.
    En attendant, on se fabrique +/- un fantasme éthéré qui présuppose plaisir et amour sans bien comprendre la place du sexe (?) …et je crois que c’est très bien comme ça!

    Notre père nous a aussi mis en garde contre les pervers et détraqués qui cherchent à copuler avec des enfants, a expliqué en quoi « c’est vraiment pas fait pour » et comment les victimes deviennent plus tard abuseurs à leur tour.

    Je savais, à cinq ans, ce qu’il fallait sur la question et le sujet était clos pour quelques années, les bidouilles de gamins sont suffisamment variées pour se passer d’y ajouter du sexe!

    • Regarde la vidéo sponsorisée par le ministère public plus haut et tu verras qu’ils ne veulent pas juste leur expliquer comment se font les bébés. Ils veulent leur parler du plaisir sexuel, du fait qu’ils peuvent en avoir eux aussi.

      Ils veulent les sexualiser le plus tôt possible quitte à les montrer entrain de se toucher entre eux. C’est de la perversion pure et simple. Pas pour rien que la théorie du genre a des origines pédophiles (money et Kingsey entre autre).

      • PhildeFer

        Bien d’accord avec toi sur ce point. Mais la pédophilie n’est elle pas; hélas, la suite « logique » de la libéralisation des moeurs?
        On a commencé par désacraliser le rôle de la femme, mère s’occupant de son foyer et éducatrice des enfants pour en faire un partenaire/objet sexuel… Puis au nom de la libéralisation de moeurs, le plaisir sexuel a pris de plus en plus d’importance dans la vie du couple…puis fatalement, les hommes ont commencé de plus en plus « normalement » à aller voir d’autres femmes pour comparer…et puis il y a aussi eu le féminisme.. avec la revendication des femmes à être l’égal des hommes (encouragées en cela par les marchands juifs car ça doublait le pouvoir d’achat des ménages et donc leur business…) et petit à petit les femmes se sont voulues/prétendues l’égal des hommes, j’attends toujours le jour où il y aura enfin des J.O. mixtes… y a qu’à voir de nos jours, elles conduisent souvent de façon encore plus « macho » que les mecs… et à force de devoir se mettre en couple avec une femme qui avait de plus en plus le caractère, la mentalité et les ambitions d’un mec et ne voulant de moins en moins s’acquitter seule des tâches ménagères… et bien, à mon avis, de plus en plus de mecs se sont dit que quitte à se taper un partenaire d’égal à égal autant s’en payer un vrai…d’où le développement de l’homosexualité… d’autant plus que la recherche du plaisir sexuel est devenue le critère n°1 du bonheur dans la vie…et que les hommes n’ont pas grand chose pour na pas dire rien à se dire avec les femmes sinon régler les affaires courantes du couple (choix de la tapisserie du couloir, la coqueluche du petit dernier, Noël chez ta mère ou la mienne, etc..) Un mec fait semblant d’écouter une femme tant qu’il la drague… une fois qu’il lui a mis la bague au doigt, c’est autre chose… elles le savent bien… et de même les seuls « vrais copains » qu’arrivent à avoir les femmes, ce sont des homos… car les autres n’ont qu’une seule motivation de les fréquenter, c’est de parvenir à pouvoir coucher avec elles..
        Encore une fois c’est toute la société qui est partie en vrille.. et il n’est pas possible de ne partir qu’à moitié en vrille… ;-)

      • Lilith Lilith

        Mais la pédophilie n’est elle pas; hélas, la suite « logique » de la libéralisation des moeurs?

        Non pas du tout cela a malheureusement toujours exister, ce n’est pas un mal de notre époque.
        La reconnaissance des crimes sexuels perpétrés sur les plus jeunes est récente. Il a fallu le long travail des médecins, des magistrats et des intellectuels pour que, une fois les actes déterminés et les caractéristiques de la pédophilie établies, la société se soucie de protéger les enfants. Véritable baromètre des mœurs, les réactions au crime sexuel sur enfant esquissent l’histoire morale, culturelle et juridique d’une si longue indifférence envers les agressions sexuelles. ce n’est pas pour autant qu’il faille la banalisé.

        Les moeurs son également un bon baromètre des de la sociètée en générale plus les moeurs sont liberée et sans tabou et tordue plus la socièté est sur le déclin, il ni qua voir toutes les grands civilisations avant leur déclin……….

      • PhildeFer

        Tout à fait d’accord Lilith!
        En fait je m’étais mal exprimé: je voulais dire: « mais la promotion et/ou la banalisation de la pédophilie… »

  • bonjour à tous.

    Je vous propose de visionner une video personelle sur le sujet : http://www.youtube.com/watch?v=6SVkQOGhifY

    Montage video a partir d’un épisode de la série télévisée « Le Bonheur de la vie » créée par Jacques-Rémy Girerd et diffusée à partir du 7 avril 1991 sur FR3 sur La Cinquième.
    +
    Le témoignage audio de Cindy, 29 ans, mère de deux enfants. Elle nous rapporte ce que son enfant de 10 ans subit en classe.

    l’episode en entier est sur le site de Farida Belghoul :

    http://jre2014.fr/le-sexe-a-lecole-en

  • MeCha

    Ah putain j’ai gerbé!!!!

  • Natacha Natacha

    Nos enfants nous choisissent comme parents pour que nous fassions ensemble un bout de chemin, pas pour que nous les laissions à des désaxés qui se sont perdus.