Crash d’Air Algérie: Il sera « très difficile » de récupérer les corps

Il est relativement difficile pour le plus grand nombre de comprendre et d’accepter qu’un avion ainsi que ses passagers puissent être « désintégrés », et que les restes soient pratiquement identifiables… Un « expert » a déclaré que pour qu’un avion se retrouve dans un tel état, il aurait fallu qu’il soit percuté par un météorite, improbable même si rien n’est impossible…

Il sera « très difficile » de récupérer les corps des victimes du crash dans le nord du Mali d’un avion loué par Air Algérie, a affirmé vendredi soir à Ouagadougou le chef d’état-major particulier à la présidence burkinabè, de retour du site de l’accident. Une vingtaine de policiers français sont attendus sur place. Le président français François Hollande recevra aujourd’hui les familles des victimes.

Le général Gilbert Diendiéré a accompagné vendredi après-midi le président burkinabè Blaise Compaoré dans la zone de Gossi, à environ 100 km de Gao, la plus grande ville du nord du Mali, où l’avion s’est écrasé jeudi, moins d’une heure après son départ de Ouagadougou pour Alger. L’appareil a été « complètement désintégré. Il est aujourd’hui difficile de pouvoir récupérer quoi que ce soit, et même pour les corps des victimes, je pense qu’il est très difficile de pouvoir les récupérer parce que nous avons vu seulement des morceaux de chair humaine qui jonchaient le sol« , a déclaré le général Diendiéré. « Les débris étaient éparpillés sur une distance de 500 m mais nous avons constaté que cela est dû au fait que l’avion s’est écrasé d’abord (au) sol et a certainement dû rebondir pour aller plus loin. (…) Il y a même un cratère au sol qui est bien visible et qui montre que l’avion a bien touché le sol avant de se désintégrer« , a-t-il ajouté. « Une des deux boîtes noires » de l’avion a été retrouvée et « les recherches se poursuivent pour retrouver » la seconde. Sur place, « des dispositions sont prises par les forces maliennes et également par les forces armées françaises » déployées dans la région « pour sécuriser la zone, (l’)isoler et permettre que les enquêtes se déroulent normalement« . L’avion transportait 118 personnes : 112 passagers, dont 54 Français et une Belge, et six membres d’équipage, tous espagnols.

Source: RTBF

6 commentaires

  • PhildeFer

    « Percuté par un météorite… » Moi j’aurais dit par un missile.. mais certes, je ne suis pas un expert…. ;-)

  • rick038

    Pour ma part je trouve cela très bizarre , étant en vacances dans le sud de la France lors de l’incident j’ai constaté des évenements qui me laisse perplexe :
    En effet la veille du jour de l’incident dans l’après midi (je ne me souvient plus de l’heure exact ),à ma grande surprise j’ai pu entendre et voir passer au dessus de moi deux avions de chasse, je me trouvé en bord de mer dans ma région natale est je n’ai jamais vu depuis 30 ans que je fréquente les lieux de manoeuvres aériennes se déroulé à cet endroit qui plus est en pleine stations balnéaires en plein été.
    le lendemain de nouveaux les mêmes évènements quasiement à la même heure mais cette fois le crash avait eu lieu .
    Je suis persuadé que les services de renseignement Francais été au courant de quelque chose est ont anticipé l’incident en positionnant des chasseurs dans la région .Certainement un appareil détourné qui l’aurait fallu abattre …

    • Zugzwang

      Peut-être.

      J’ai moi aussi vécu quelques années dans le sud de la France, avec mon père, à Hyères, dans le Var. Nous avions une piste d’atterrissage non loin et les avions passaient juste au-dessus de la maison. Très régulièrement, 1 à plusieurs fois par mois, les avions de chasse faisaient leurs exercices, ça faisait un boucan d’enfer !

      Il y a aussi d’autres bases dans le sud, au moins l’EAALAT du Luc (Var) et une école de pilotage à Salon-de-Provence. J’imagine qu’il y a très souvent des avions de chasse qui sillonnent le sud de la France. Je trouve prématuré de dire que les 2 avions que tu as vu sont ceux qui ont abattu celui de Air Algérie… mais pas impossible.

  • Quelque chose me chagrine dans cette version médiatique, portant à laisser croire que des corps humains soient à ce point « pulvérisés », qu’il n’en resterait que de minuscules bouts de chair.

    D’abord, notons que des morceaux complets de corps ont été trouvé lors de la désintégration totale de la navette Columbia lors de sa rentrée dans l’atmosphère terrestre en 2003.

    Le vol Rio-Paris qui s’est abîmé en mer de façon très violente a aussi permis de retrouver des restes humains complets.

    A tel point, que des éditeurs de logiciel s’en sont servi pour créer un logiciel justement :

    http://biomedicales.blogs.sciencesetavenir.fr/archive/2014/07/25/crash-aerien-un-logiciel-pour-dresser-le-bilan-des-lesions-des-victimes.html

    Je peux admettre que les restes humains après un crash très violent peuvent être limité à des membres amputés, des troncs, des crânes. Mais des petits bouts de chair, ça me parait grossier.

    D’autant que je remarque que l’appareil en question n’est pas tombé en piqué si l’on juge le très bon état du cockpit.

    L’avion ne s’est donc pas désintégré en un point très réduit du sol, mais s’est certainement disloqué en atterrissant durement sur le sol.

    Je nourris de sérieux doutes quant à cette histoire.

  • rick038

    Quand je précisé le sud de la france c’est plutot prés de Monpellier , et cela fait 30ans que j’y passe mes étés , voir le reste de l’année pour le boulot et j’ai la certitude de n’avoir jamais aperçu le moindre avion de chasse dans le coin,
    encore moins au dessus de la plage en pleine saison.
    Effectivement Salon de provence n’est pas loin , mais j’ai l’intime conviction que ces chasseurs n’était pas en train de faire des exercices , aprés j’ai employé le conditionnel cela pourrait certainement être également un fanatique qui s’est fait péter la tronche pour éliminer un trentaine de soldat francais ,une trentaine selon l’international business times …