Fukushima fortement touché par un séisme

3925309_ide_asie_japon_01Un nouveau séisme s’est produit au large de Fukushima, lundi 16 juin au matin (heure locale), sans faire ni dégâts ni blessés selon un premier bilan.

Un séisme de magnitude 5,8 s’est produit lundi matin (heure locale, dans la nuit de dimanche à lundi en France) au large de la préfecture de Fukushima, au Japon. Il a été faiblement ressenti à Tokyo, la capitale, un peu plus à l’ouest, et ne présentait pas de risque de tsunami, a indiqué l’Agence de météo japonaise.

La secousse a fortement touché la zone où se trouve la centrale accidentée Fukushima Daiichi ainsi qu’un deuxième complexe atomique, Fukushima Daini.
La compagnie exploitante de ces deux sites, Tokyo Electric Power (Tepco), a indiqué dans un courriel ne pas avoir relevé d’anomalies dans ses installations. Les opérateurs de deux autres centrales de la région n’ont pas non plus fait état de problème.

Les trains ont continué de fonctionner normalement d’après la chaîne de télévision publique NHK, et aucun dégat ni blessé n’a été rapporté.


L’épicentre de ce tremblement de terre survenu à 05H14 locales (dimanche 20H14 GMT) se trouvait au large de la préfecture de Fukushima, et son hypocentre à 50 kilomètres de profondeur, selon l’agence japonaise. Ce séisme a également été détecté par l’Institut américain de géophysique (USGS), mais avec une magnitude et une profondeur légèrement différentes.

De nombreuses zones de la province de Fukushima ont été secouées de même que les agglomérations des régions voisines de Miyagi, Ibaraki et Tochigi.

Depuis quelques semaines, les forts séismes sont relativement fréquents dans le nord-est de l’archipel déjà dévasté le 11 mars 2011 par un tremblement de terre de magnitude 9 au large, suivi d’un gigantesque tsunami qui a directement tué plus de 18.000 personnes.

Le Japon est situé au confluent de quatre plaques tectoniques et enregistre chaque année plus de 20% des tremblements de terre les plus puissants recensés sur la planète.

Via Sott.net

 

14 commentaires

  • C’est seulement une impression, ou on est assis sur une bombe à retardement ?

    • ConscienceU12 ConscienceU12

      Là, à mon avis c’est plus qu’une impression :-/ tic tac, tic tac, tic tac, tic… BOOOOOOM ! …ah merde !

    • Zugzwang

      C’est pas une impression, elle a déjà explosé. T’as pas senti la déflagration parce que t’étais à l’autre bout de la planète…

      • Je crois qu’elle n’a pas encore explosé… Une grosse fuite, ce n’était « rien »… A mon avis, quand une centrale se fissurera totalement et que tout le plutonium s’envolera dans le ciel, on verra les vrais effets d’une « explosion de bombe à retardement »… Je dois avouer ne pas être pressé d’attraper mon cancer généralisé…

      • Planete bleu Planete bleu

        Ce qui est a craindre à se rytme là, c’est l’écroulement des piscines déjà bien endommagée et si sa arrive le Japon ne sera plus habitable. Il y a juste une question que je me pose, le jour où sa arrivera les autoritées préviendront-ils la population du Japon et le monde?

      • Grand marabout 3.0.1 Grand marabout 3.0.1

        le jour où ça arrivera les autoritées préviendront-ils la population du Japon et le monde?

        probablement,non
        car s’en suivrait une vague de violence et de non droit sur une grande partie des pays concernés et plus vaste ensuite!

        ils mentent du nord au sud de l’est a l’ouest,les gouvernances essayent de gagner du temps,pour diriger encore les peuples dans l’asservissement et plus de liberté(le mot magique)

      • So So

        « A mon avis, quand une centrale se fissurera totalement et que tout le plutonium s’envolera dans le ciel, on verra les vrais effets d’une « explosion de bombe à retardement »… »

        – Essais nucléaires atmosphériques jusqu’à la fin des années ’60

        – Tchernobyl, le 26 avril 1986 (1 réacteur explosé)

        – Fukushima Daïchi, explosion au sein du réacteur n°3 (combustible Mox – uranium/plutonium)le 14 mars 2011

        Le plutonium est plutôt lourd et ses jolis petits atomes (et ce, quel que soit l’isotope) ont tendance à retomber assez vite (plus ils montent haut, plus ils risquent de retomber loin mais cela se chiffre au maximum à quelques dizaines de km) mais, lors d’une explosion de réacteur, il ne voyage jamais sans le reste de la famille (iodes, césiums, strontiums, etc.). Nous pouvons toujours jouir
        de la présence du césium 137 venu de l’explosion du réacteur de Tchernobyl (même si la concentration a presque diminué de moitié) dans les sols de notre doulce France (l’Alsace, les Savoies et la Corse ayant été les plus particulièrement gâtées par les caprices du facétieux nuage et la pluviométrie du 3 mai 1986).

        Nonobstant les gesticulations du lobby nucléocrate mondial, la question n’est même plus de savoir si la radioactivité pourra être maintenue (il serait intéressant de faire le calcul du cumul de rejets, mais -c’est bête, hein- Tepco n’a jamais été capable de mesurer quoi que ce soit -instruments de mesure systématiquement en panne ou défaillants ; cela fait tout de même plus de 39 mois que cela fuit à tout va – dans le sol comme dans l’océan – et cela ne fait qu’empirer, la concentration des échantillons allant sans cesse croissant…) ou si les piscines de stockage de la centrale de Fukushima Daïchi vont s’effondrer ou non, mais quand…

        Autre question que l’on peut se poser quant aux tremblements de terre qui secouent Fukushima : origine tectonique ou gesticulation d’un corium qui apprécie moyennement les bains de pieds ?

      • Planete bleu Planete bleu

        Il n’y a pas eu qu’une seule explosion à fukushima et il y a 3 coriums en liberté (pire qu’à Tchernobyl), s’ils se rejoignent et prennent un bain de pied, comme le dit So, sa pourrait provoquer une méga explosion.

    • Romain

      C’est juste l’équivalent de 50 000 fois Hiroshima ;)

  • tavax

    Et pendant ce temps le foot… j’aime notre monde

  • Eaglefeather Eaglefeather

    Eaglefeather dans http://lesmoutonsenrages.fr/2014/06/15/vos-infos-news-liens-et-autre-du-lundi-16-juin-2014/ 2014 à 9 h 09 min (Modifier)

    Un passage furtif pour signaler 2 séismesà deux heures d’intervale, à 18h20 et à 20h15 UTC, tous deux de 5.6 à 10 et à 50 km de profondeur et 70km au sud de Fukushima Daichi.

    Ça n’a pas filtré dans la presse nipponne, mais la première à fait osciller sévèrement les installations sur le site de la centrale. Déjà qu’il y a fuite importante de tritium, il est désormais craint qu’au fur et à mesure de ces secousses, même à distance, qu’il y ait une fissuration de plus en plus importante des roches sous la centrale. Cette fissuration est susceptible de faire pénétrer de grandes masses d’eau, et si celles-ci entre en contact avec le corium le désastre pourrait être colossal. Ceci est un message d’un collègue nippon sur place à Fukushima-shi (ville)

  • Pray For Japan AMV – Tokyo Magnitude 8.0

    http://www.youtube.com/watch?v=SNLxwXgH4XU

    Pectine : actualités nucléaires, de Fukushima et d’ailleurs

    https://pectineactualites.files.wordpress.com/2014/06/pectine-2014-semaine-23-du-2-au-8-juin-2014.pdf

    La législation européenne autorise la contamination radioactive

    http://www.vivre-apres-fukushima.fr/la-legislation-europeenne-autorise-la-contamination-radioactive/

    Solar Decathlon 2014, reconstruire après Fukushima

    http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=12882

    Fictions sur Fukushima : Opappi !

    http://www.fukushima-blog.com/2014/06/opappi.html

    L’ACROnique de Fukushima : la catastrophe au jour le jour

    http://www.acro.eu.org/chronoFukushima.html