Après l’Ukraine, l’Islande? Les manifestants veulent eux aussi que leur pays adhère à l’UE…

En Islande, des milliers de manifestants protestent pour la quatrième journée consécutive sur la place Austurvöllur, devant le parlement à Reykjavik. Ils contestent la décision du gouvernement de coalition du parti de l’Indépendance et du parti du Progrès de suspendre les négociations d’adhésion de l’Islande à l’UE. La semaine dernière, le parlement a en effet voté à majorité en faveur de l’arrêt des discussions Islande-1-qui devaient aboutir à l’entrée de l’Islande dans l’UE sans passer par un référendum populaire pour entériner cette décision. Les manifestants lui reprochent d’avoir annulé la tenue de cette votation.

L’Islande est déjà membre de l’Espace Schengen, et en 2010, alors qu’elle était encore gouvernée par un gouvernement social-démocrate, elle avait entamé les négociations pour entrer dans l’UE. Celles-ci avaient buté sur des difficultés en raison d’un litige lié au quota de pêche du maquereau.

L’année dernière, le pays avait suspendu les pourparlers d’adhésion en janvier, dans la perspective de ses élections législatives d’avril. La coalition de centre-droit qui a remporté les élections est opposée à l’adhésion à l’UE, ce qui explique pourquoi les pourparlers n’ont jamais repris depuis.

En septembre 2013, le ministre des Affaires étrangères islandais, Gunnar Bragi Sveinsson, avait annoncé la suspension des discussions pour toute la durée de la législature, et la dissolution des groupes de négociation avec l’UE. « L’UE a décidé qu’il n’y aurait plus de dotation IAP (Instrument d’aide de pré-adhésion, une aide de 5,8 millions d’euros que l’UE avait attribuée à l’Islande après que celle-ci avait posé sa candidature pour son adhésion à l’UE, en 2009, ndlr)», a déclaré le ministre, s’adressant au parlement.

Cependant, un sondage réalisé par Maskína indique que 67,5% des sondés souhaitent la tenue d’un référendum concernant la reprise éventuelle des négociations avec l’UE. La manifestation actuelle, qui rassemble 4.000 personnes sur un pays d’une population d’à peine 320.000 habitants, soit 1% de la population, est la plus grande protestation depuis le déclenchement de la crise financière.

En outre, au cours des 3 derniers jours, 30.000 d’Islandais ont signé une pétition en ligne pour réclamer une consultation nationale concernant l’adhésion de l’Islande à l’UE.

La manifestation de l’Islande n’est pas anodine, lorsqu’on se souvient que les évènements actuels en Ukraine, qui ont conduit à la destitution du président Viktor Ianoukovitch, ont eux aussi débuté par le rejet d’un accord avec l’UE provoquant une manifestation pro-européenne, qui a tourné à l’émeute.

Source: Express.be

  • 0
    Share
  • 0

Après l’Ukraine, l’Islande? Les manifestants veulent eux aussi que leur pays adhère à l’UE…

© – Photo: Erlingur Páll Ingvarsson

En Islande, des milliers de manifestants protestent pour la quatrième journée consécutive sur la place Austurvöllur, devant le parlement à Reykjavik. Ils contestent la décision du gouvernement de coalition du parti de l’Indépendance et du parti du Progrès de suspendre les négociations d’adhésion de l’Islande à l’UE. La semaine dernière, le parlement a en effet voté à majorité en faveur de l’arrêt des discussions qui devaient aboutir à l’entrée de l’Islande dans l’UE sans passer par un référendum populaire pour entériner cette décision. Les manifestants lui reprochent d’avoir annulé la tenue de cette votation.

L’Islande est déjà membre de l’Espace Schengen, et en 2010, alors qu’elle était encore gouvernée par un gouvernement social-démocrate, elle avait entamé les négociations pour entrer dans l’UE. Celles-ci avaient buté sur des difficultés en raison d’un litige lié au quota de pêche du maquereau.

L’année dernière, le pays avait suspendu les pourparlers d’adhésion en janvier, dans la perspective de ses élections législatives d’avril. La coalition de centre-droit qui a remporté les élections est opposée à l’adhésion à l’UE, ce qui explique pourquoi les pourparlers n’ont jamais repris depuis.

En septembre 2013, le ministre des Affaires étrangères islandais, Gunnar Bragi Sveinsson, avait annoncé la suspension des discussions pour toute la durée de la législature, et la dissolution des groupes de négociation avec l’UE. « L’UE a décidé qu’il n’y aurait plus de dotation IAP (Instrument d’aide de pré-adhésion, une aide de 5,8 millions d’euros que l’UE avait attribuée à l’Islande après que celle-ci avait posé sa candidature pour son adhésion à l’UE, en 2009, ndlr)», a déclaré le ministre, s’adressant au parlement.

Cependant, un sondage réalisé par Maskína indique que 67,5% des sondés souhaitent la tenue d’un référendum concernant la reprise éventuelle des négociations avec l’UE. La manifestation actuelle, qui rassemble 4.000 personnes sur un pays d’une population d’à peine 320.000 habitants, soit 1% de la population, est la plus grande protestation depuis le déclenchement de la crise financière.

En outre, au cours des 3 derniers jours, 30.000 d’Islandais ont signé une pétition en ligne pour réclamer une consultation nationale concernant l’adhésion de l’Islande à l’UE.

La manifestation de l’Islande n’est pas anodine, lorsqu’on se souvient que les évènements actuels en Ukraine, qui ont conduit à la destitution du président Viktor Ianoukovitch, ont eux aussi débuté par le rejet d’un accord avec l’UE provoquant une manifestation pro-européenne, qui a tourné à l’émeute.

32 commentaires

  • Nevenoe Nevenoe

    Arf, là ce sont les communistes : c’est très cohérent.

    • Chegoku Chegoku

      parti du progrès membre de l’internationale libérale serait communiste??
      J’ai pas compris le sens de ton commentaire.

      • Nevenoe Nevenoe

        Et les drapeaux rouges avec marteau, faucile et étoile tu ne les vois pas ?

        • leprixdelavie leprixdelavie

          En Island c’est le peuple qui décide, et il a décidé notamment de mettre en prison les responsables de la crise de 2008, ne pas payer leur dette, nationaliser les banques.

          Mais si tu préfère que ce soit un Banquier privé qui profite de ton argent plutôt qu’une Banque d’état libre à toi. Mais contrairement à l’état il ne faut pas trop t’attendre à une aide de la par de ton Banquier, il est là pour gagner le maximum pas pour t’aider.

          Je pense que cette histoire est encore une attaque de nos oligarques Européens. Ils veulent faire rentrer de force, par la violence l’Islande dans l’Europe. Et cela comme en Ukraine contre l’avis du peuple souverain Islandais.

          Et cela pour privatiser leurs Banques afin d’enrichir encore plus cette élite qui en Europe est toujours plus riche et cela sur notre dos !

  • Maverick Maverick

    Obama ne pouvait pas laisser un pays indépendant en plein milieu du TAFTA …

  • blackout

    Alors que la plupart des peuples de l’union Européenne veulent en sortir,l’Islande veut y rentrer???
    Ca se voit qu’on se rapproche des élections Européennes.
    On est parti pour bouffer de l’intox jusque en Mai

  • Natacha Natacha

    Arctique, stratégique.

  • leprixdelavie leprixdelavie

    Ils sont trop forts les Islandais, voici une petite vidéo :

    http://www.youtube.com/watch?v=ZqfCgdLNjPA

    A la suite de la crise de 2008 les Islandais grâce à la manifestation ont réussis à faire :

    – Annulation de la dette Islandaise.
    – Nationalisation des Banques principales.
    – Emprisonnement des responsables de la crise.
    – Démission de tout un gouvernement.
    – référendum pour que le peuple ait son mot à dire dans les décisions économiques.
    – réécriture de la constitution par les citoyens.

    https://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5gXBdli7RKI0J3TX-6g1_T3Sxk3Zg

    • leprixdelavie leprixdelavie

      Si les ISLANDAIS se laissent faire comme les Ukrainiens ils auront perdu tout ce que j’ai cité.

      Ils devront privatiser comme partout en Europe, ils n’auront plus leur mot à dire comme pour le vote de la constitution Européenne, et les voleurs seront libérés et en tout cas plus inquiétés comme en Europe.

      Nos oligarques Européens sont de vrais pourritures, j’ai de plus en plus l’impression de vivre en dictature. COURAGE les ISLANDAIS je suis avec vous, RÉSISTANCE !!!