L’augmentation d’impôts que vous n’aviez pas vu venir…

Non seulement cet impôt est nouveau est est arrivé en douce (une grosse quenelle que le gouvernement nous a glissé donc)  pour nous pomper toujours plus, mais ils ont fait en sorte que cet impôt soit rétroactif!!! Les vaches à lait sont de sortie, préparez les portefeuilles, le gouvernement n’a plus un rond et continue de puiser!!!

vache-à-lait

Les entreprises vont annoncer à leurs salariés couverts par une complémentaire santé collective qu’ils ne pourront plus déduire la participation patronale.

Les salariés couverts par une assurance santé complémentaire d’entreprise vont bientôt recevoir une mauvaise nouvelle de la part de leur employeur. En bas de leur fiche de paie de décembre déjà en leur possession, les plus attentifs ont pu noter la mention de leur salaire net imposable (« net fiscal ») de l’année 2013. C’est le montant qui doit servir de base au calcul de leur impôt sur le revenu de 2014. Mais le gouvernement leur a réservé une petite surprise.

Il a décidé que les cotisations versées par l’employeur au titre de sa participation à la complémentaire seraient désormais taxées via l’impôt sur le revenu du salarié, au motif qu’elles constituent pour lui un « avantage en nature » ! Et tout ça rétroactivement, puisque toutes les sommes versées depuis le 1er janvier 2013 sont concernées !

Comme le décret est paru au Journal officiel le 31 décembre, les entreprises n’ont pas eu le temps de recalculer le « salaire net fiscal » de leurs salariés avant le dernier bulletin de paie de l’année. Elles vont donc devoir corriger la somme au pied levé et annoncer la mauvaise nouvelle lors de l’envoi de la « fiche fiscale » permettant aux salariés de vérifier les informations de leur déclaration de revenus pré-remplie par l’administration fiscale.

De 90 à 150 euros de plus à payer !

« Chez nous, on fait appel à un prestataire extérieur, mais ça alourdit la charge de travail », relève un responsable des ressources humaines d’une PME parisienne, alors que le gouvernement communique sur son choc de simplification pour les entreprises. Mais ce qui le choque le plus, c’est la rétroactivité de la mesure. « C’est incroyable, on sent que le gouvernement a besoin de sous ! » s’indigne-t-il.

L’augmentation d’impôts, passée relativement inaperçue dans le budget 2014 au milieu des multiples autres hausses, serait loin d’être négligeable. Selon les calculs de la CFE-CGC, elle pourrait coûter jusqu’à 486 euros par foyer dans l’hypothèse d’une part patronale de 150 euros par mois pour le ménage. De son côté, le Centre technique des institutions de prévoyance (Ctip) estime que cela se traduira « par une hausse de l’impôt sur le revenu de 90 à 150 euros en moyenne pour chaque salarié ».

Rogner un avantage fiscal avant la généralisation de la complémentaire

Le ministère de l’Économie et des Finances espère que la mesure rapportera 960 millions à l’État dès l’an prochain, sur les quelque 3 milliards d’euros d’avantages fiscaux et sociaux attachés aux contrats complémentaires collectifs obligatoires. Il souligne ainsi que les cotisations salariales versées pour ces assurances complémentaires restent déductibles du revenu imposable.

Article complet sur Lepoint.fr

13 commentaires

  • .Mario-Bros.

    y’a plus 36 solutions vous voulez glisser vous aussi quelques quenelles ? rien de plus simple arrêter de consommer , votre smartphone par exemple peu bien faire encore quelque temps moi j’ai un galaxy s2 il tourne parfaitement , une voiture NEUVE ? pourqUOI faire ? bientôt on pourra plus dépasser les 50 km/h sur national et 15 en ville ! acheter le minimum du minimum .

    tous ensemble la quenelle dans leurs cul peu faire quelque kilomètre de long avec un bon diamètre ils vont adorer !!!

    moi j’achète plus rien de rien fini …

    • Itsmie

      Tout à fait!!
      Pas de portable, smartphone, ipod, ipad, etc, ni de jeux électroniques…plus de micro-ondes, une bagnole qui a 13 ans et qui va ou je lui demande.
      Mes chaussures et vêtements à 90% de seconde main.
      Et qd un truc est en panne, je le fais réparer… on a 2 réparateurs du tonnerre pas loin!

      Si vous avez besoin de pièces de voiture : OSCARO.COM!
      Des pièces en échange standard parfaitement révisées, service nickel, moitié prix!

      • ConscienceU12 ConscienceU12

        Pareil, moi je traine le même iPhone depuis plus de 6 ans (je dois appuyer comme un fou sur la touche principale pour retourner au menu) mais pas question d’en changer temps qu’il marche je le garde, la batterie est fatigué aussi, normal c’est celle d’origine quoi.

        Le PC portable pareil, il a 5 ans, batterie fatigué aussi, donc ¾ du temps sur alim, il est scotché au chatterton de partout et renforcé à la colle résine au niveau des articulations, pour le reste c’est du costaud (c’est un ASUS), alors temps qu’il n’explose pas, pas question d’en changer.

      • Maverick Maverick

        Et si on est pas trop manchot, il y a des vidéos Youtube en français pour expliquer comment changer ses plaquettes, cardans, etc. L’outillage ça peut s’emprunter, au pire ce n’est pas la ruine non plus, et on peut le revendre sur internet après si on est vraiment fauché et/ou à l’étroit.

  • Thierry92 Thierry92

    Depuis 5 ans j’ai le meme vieux nokia. téléphone, pas robot qui fait le café le menage et qui ne risque pas de m’en***ler avec le gps. je le garde.

  • saysay117

    je dis tous simplement qu il faut arrêter de payer ce que l on ne dois pas
    les pv qui pleuvent ,les impots qui ne servent qu a enrichir nos « cher » politiques
    et comme vous le dites arretons la sur consommation
    nous les tenons aussi par l argent il suffit de e plus leurs en donner pour qu ils s affolent ……….

  • kilroy

    Un autre scandale de ces complémentaires santé, c’est qu’elles sont à priori obligatoires quand on entre dans une société et pas forcément intéressantes financièrement.
    Ok pour considérer cela comme un avantage en nature, mais le minimum du minimum serait d’avoir le choix !

    Du côté des professions libérales, j’ai vu récemment un reportage sur des indépendants qui refusaient désormais de s’assurer au régime général et donc de payer au RSI des cotisations énormes pour une couverture sociale ridicule.
    La révolution de velours est en marche.