Le guide suprême des Frères musulmans arrêté en Egypte

© epa.

Mohamed Badie, le guide suprême des Frères musulmans, la confrérie du président islamiste égyptien Mohamed Morsi destitué par l’armée, a été arrêté dans la nuit de lundi à mardi au Caire, a annoncé un haut responsable de la sécurité, au sixième jour de la répression sanglante des manifestations des pro-Morsi.

Le chef de l’influente confrérie a été capturé avec un autre haut dirigeant du mouvement dans un appartement tout près de la place Rabaa al-Adawiya, sur laquelle plus de 280 partisans de M. Morsi avaient été tués mercredi lors de la première opération de la police et de l’armée contre les rassemblements de manifestants islamistes, a confirmé le ministère de l’Intérieur à la télévision d’Etat.

Les télévisions publiques comme privées égyptiennes qui soutiennent quasi-unanimement le coup de force des militaires ont diffusé dans la nuit des images de M. Badie, 70 ans, emmené par la police et assis dans un bureau, l’air prostré dans une jalabiya, la longue tunique blanche traditionnelle.

La justice égyptienne avait ordonné son arrestation notamment pour « incitation à la violence », ainsi que celle de plusieurs autres cadres importants des Frères musulmans, le 10 juillet, une semaine après que l’armée eût destitué et arrêté M. Morsi, premier chef de l’Etat égyptien élu démocratiquement.

Fin de l’article sur 7sur7.be

3 commentaires

  • odin29

    On prend les paris. Ou il finira pendu ou égorgé ou israel exigera qu’on le garde encore un peu, des fois qu’il pourrait re-servir…ses maîtres par la suite.

  • Taram

    Chassez le naturel, il revient au grand galop.
    Comme toujours les valets des américains devenus trop visibles ou dérangeants sont sacrifiés pour mettre en place de nouveaux pantins « moins visibles ».

    Je vais pas pleurer pour les américaniches des frères musulmenteurs.
    Qu’on les pende tous !

    Moubarak, Frères musulmenteurs, Sisi, Baradei ont en commun de tous êtres les valets du gouvernement us.
    Les constantes sont que c’est le gouvernement us qui tire toujours les ficelles et le peuple égyptien comme tout les autres qui en font les frais pendant qu’une élite autoproclamée se gave.