La militarisation de l’Amérique

...

Le déploiement d’hélicoptères Blackhawk à Chicago cette semaine n’est que le dernier d’une série d’exercices d’« entraînement au combat en zone urbaine » qui sont devenus un élément familier de la vie américaine.

Comme ailleurs, cet exercice a été lancé devant une population civile ébahie et sans avoir été annoncé. Conduits en secret, apparemment avec l’accord des services de police locaux et des élus, démocrates comme républicains, l’objectif évident de ces exercices est de donner aux troupes américaines de l’expérience dans ce que le Pentagone appelle « des opérations militaires en terrain urbain. »

Ce type d’opération est sans conteste d’une importance cruciale pour l’armée américaine. Au cours de la décennie écoulée, sa mission principale, comme l’ont prouvé l’Afghanistan et l’Irak, a été l’invasion et l’occupation de pays relativement faibles militairement et la soumission de leur population qui résistait à l’occupation, souvent dans des combats maison par maison dans les centres urbains.

L’armée dispose d’un Centre d’entraînement urbain de 4 kilomètres carrés au centre-sud de l’Indiana qui se targue de plus de 1500 « structures d’entraînement » conçues pour simuler des maisons, des écoles, des hôpitaux et des usines. Le site web du centre affirme qu’il « peut être adapté pour reproduire des situations étrangères tout comme nationales. »

Qu’est-ce que cela peut apporter de faire voler des Blackhawks à faible altitude au-dessus des immeubles de logements de Chicago ou de faire rouler des convois militaires blindés dans les rues de St Louis qu’il ne serait pas possible d’obtenir avec les simulations du centre d’entraînement ? Rien que l’année dernière, il y a eu au moins sept exercices de ce type, à Los Angeles, Chicago, Miami, Tampa, St Louis, Minneapolis et Creeds en Virginie.

La réponse la plus évidente est que ces exercices habituent les troupes à opérer dans les villes américaines, tout en désensibilisant la population américaine au déploiement de la puissance militaire américaine à l’intérieur du pays.

Les préparatifs pour ce genre de déploiement sont déjà très avancés. Au cours de la décennie passée, sous le prétexte de la « guerre mondiale contre le terrorisme, » Washington a promulgué une série de lois répressives et créé une vaste nouvelle bureaucratie de contrôle d’Etat sous l’autorité du département de la sécurité intérieure. Sous le gouvernement Obama, la Maison Blanche s’est arrogé le pouvoir de mettre les ennemis de l’Etat en détention militaire pour une durée indéfinie, ou même de les assassiner sur le sol américain par des frappes de drones, tout en développant fortement l’espionnage électronique de la population américaine.

Une partie de ce processus est l’augmentation incessante du pouvoir de l’armée américaine et son intervention croissante dans les affaires intérieures. En 2002, la création de l’US Northern Command a attribué pour la première fois un commandement militaire pour les opérations à l’intérieur des États-Unis eux-mêmes.

Encore en mai dernier, le Pentagone a annoncé l’application de nouvelles règles d’engagement pour les forces militaires américaines opérant sur le sol américain pour apporter un « soutien » aux autorités civiles chargées de faire respecter la loi, y compris pour faire face aux « troubles civils. »

Ce document déclare des pouvoirs militaires très larges et sans précédent dans une section intitulée « Autorité d’urgence. » Elle affirme l’autorité d’un « commandant militaire » dans « des circonstances d’urgence extraordinaire où une autorisation préalable par le président est impossible et où les autorités locales régulières sont incapables de contrôler la situation, de s’engager temporairement dans des activités qui sont nécessaires pour contenir des troubles civils inattendus de grande ampleur. » En d’autres termes, les huiles du Pentagone s’arrogent l’autorité unilatérale d’imposer la loi martiale.

Ces pouvoirs ne sont pas pris dans le but de défendre la population des États-Unis contre le terrorisme ou pour contrer une urgence hypothétique. Le commandement militaire américain est tout à fait conscient d’où se trouve le danger.

Dans un récent article, un instructeur de haut niveau au Commandement de Fort Leavenworth et au General Staff College [qui forme les hauts gradés de l’armée américaine, ndt] et ex-directeur de l’École militaire des études militaires avancées a présenté un scénario révélateur pour une situation dans laquelle l’armée pourrait intervenir.

« La grande récession du début du vingt-et-unième siècle dure plus longtemps qu’on ne l’avait anticipé. Après un changement de pouvoir à la Maison Blanche et au Congrès en 2012, le parti au pouvoir coupe tous les financements qui étaient attribués à la relance de l’économie et à l’aide sociale. L’économie des États-Unis se trouve en stagnation, comme le Japon dans les années 1990, pour la majeure partie de la décennie. En 2016, l’économie montre des signes de reprise, mais les classes moyennes et les classes moyennes inférieures n’en ressentent presque pas les effets en matière d’emploi ou d’augmentation des salaires. Le chômage continue à osciller périlleusement près d’un pourcentage à deux chiffres … »

En d’autres termes, le Pentagone voit que de telles conditions – qui diffèrent très peu de celles en cours aux États-Unis aujourd’hui – pourraient produire des soulèvements sociaux qui ne pourraient être contenus que par le recours à la force militaire.

Ce qui est mis au rebut, en coulisses et pratiquement sans aucune couverture médiatique, et encore moins de débat public, ce sont les principes constitutionnels qui remontent à des siècles et qui interdisent l’utilisation de l’armée pour maintenir l’ordre public contre des civils. Dans la déclaration d’indépendance elle-même, la justification de la révolution contre le roi George comprenait l’accusation qu’il avait « décidé de rendre l’armée indépendante du pouvoir civil et supérieure à ce dernier. »

Allant de pair avec l’accroissement des pouvoirs de l’armée à l’intérieur du pays, la police censée être civile a été militarisée. Un article publié par le Wall Street Journal le week-end dernier et intitulé « l’avènement du policier guerrier » décrivait très clairement ce processus :

« Poussées par une rhétorique martiale et la disponibilité d’équipements de type militaire, des baïonnettes et des fusils M-16 jusqu’aux transports de troupes blindés, les forces de police américaines adoptent souvent un état d’esprit qui était, par le passé, réservé au champ de bataille. La guerre contre la drogue et, plus récemment, les actions anti-terroristes qui ont suivi le 11 septembre ont créé une nouvelle figure sur la scène américaine : le policier guerrier – armé jusqu’aux dents, prêt à traiter durement les malfaiteurs, et une menace croissante contre les libertés américaines ordinaires. »

Cet article décrit la vaste prolifération des unités SWAT (Special Weapons and Tactics) dans pratiquement chaque ville d’Amérique, grâce aux 35 milliards de dollars alloués par le ministère de l’Intérieur, « avec l’essentiel de l’argent allant à l’achat de matériel militaire comme les transports de troupes blindés. »

Cette force armée a été étalée à la vue de tous en avril durant ce qui revenait à être l’imposition d’un état de siège sur la ville de Boston, apparemment pour ne capturer qu’un adolescent suspect. Toute la population d’une grande ville américaine a été enfermée chez elle pendant que des policiers équipés pour le combat, pratiquement impossible à distinguer des militaires, ont occupé les rues et mené des fouilles maison par maison sans mandat.

Ce qui sous-tend cette militarisation sans précédent de la société américaine ce sont deux processus parallèles. L’immense élargissement du gouffre social qui sépare les milliardaires et multimillionnaires qui contrôlent la vie politique et économique de la classe ouvrière américaine qui constitue la grande majorité de la population, est fondamentalement incompatible avec la démocratie et exige d’autres formes de pouvoir. En même temps, le passage au militarisme comme principal instrument de politique étrangère américaine a largement augmenté le pouvoir de l’armée au sein de l’appareil d’Etat américain.

L’oligarchie dirigeante américaine et le Pentagone reconnaissent tous deux qu’une polarisation sociale profonde et une crise économique qui s’aggrave ne peuvent qu’aboutir à des soulèvements sociaux. Ils s’y préparent en conséquence.

La classe ouvrière doit tirer les conclusions appropriées et faire ses propres préparatifs politiques pour les confrontations inévitables à venir.

(Article original paru le 25 juillet 2013)

23 commentaires

  • lara_frida

    « ces exercices habituent les troupes à opérer dans les villes américaines, tout en désensibilisant la population américaine au déploiement de la puissance militaire américaine à l’intérieur du pays » —> je pense surtout qu’ils se tiennent près à opprimer une future rébellion/révolution des citoyens américains …

    • Maverick Maverick

      Il y a aussi les achats massifs de munitions par le gouvernement, comme si ils voulaient « assécher » le marché. Sans compter REX84, les « camps FEMA », les stocks de cercueils, les lois d’exception (Patriot Act, NDAA, …), l’espionnage des communications privées, … Et les rumeurs persistantes à propos de constructions de bunkers (en Russie aussi)
      Je ne sais pas à quoi ils se préparent et si ça se limitera aux US, mais c’est à quelque chose de gros. A l’époque, je pensais à une méga-éruption solaire provoquée par la comète Elenin : Le 27 Septembre 2011, jour d’un alignement Mercure-Soleil-Elenin-Lune-Terre, Obama était à Denver, ville fréquemment citée comme capitale de secours… Alors ? Catastrophe naturelle, ou effondrement économique ? Les paris sont ouverts …

      • Pour répondre à Maverick, à mon avis l’événement c’est soit l’effondrement du dollar soit plus probablement l’éruption solaire massive qui nous guette en fin d’année, provoquée vraisemblablement par la comète ISON qui s’approchera très près du soleil:

        http://fawkes-news.blogspot.fr/2013/08/une-eruption-massive-manque-la-terre-de.html

        Les remote viewers l’ont prédits, les assureurs l’ont calculés, les scientifiques en ont parlés et maintenant c’est quelques experts qui se bougent le train.

        Si le gouvernement ne s’intéresse pas au problème c’est tout simplement qu’il l’attends de pied ferme à mon avis, et qu’il n’a pas l’intention de sauver le pays, bien au contraire. Le jour ou ça arrive, si ça arrive, ils auront pensé à aller se planquer dans leurs DUMBS, prévue à cet effet et parfaitement opérationnels depuis 2012:

        http://www.youtube.com/watch?v=uEDAE_9v4h0

        Pour ceux qui ne connaîtraient pas encore:

        Les camps FEMA vu par Jesse Ventura:
        https://www.youtube.com/watch?v=63VZPhrqns0

        Le gouvernement qui se prépare à une EMP massive en construisant des bunkers sous-terrains par Ventura
        https://www.youtube.com/watch?v=r0oyVERCVKM

        Merci à eux qui crient d’emblée au conspirationnisme primaire de voir les vidéos avant de réagir et d’apporter des éléments concrets à la discussion :)

      • Lilith Lilith

        disons que Jessie Ventura n’est très fiable et vu la façon dont’il monte ses reportages c’est plus un show a l’Américaine que du véritable journalisme d’investigation mais cela a le mérite de parler de sujet peu voir pas aborder dans médias traditionel, et comme il approte peu de réponse les gens se posent forcement des questions.

      • Qu’est-ce qu’une source réellement fiable de nos jours? Pense-tu que les médias qui zappent sciemment tout les ans la réunion du Bilderberg sont fiables eux?

        Jesse Ventura est une source comme une autre et les informations qu’ils fournit sont vérifiables. Comme tu dis, il ne fournit pas toutes les réponses, c’est donc à nous de les trouver, c’est une entrée en matière. C’est l’occasion de chercher des informations ailleurs, c’est aussi la meilleure façon de ne pas se faire mener en bateau. Dans les faits, on constate que ces deux docs de Ventura se vérifient.

        Ceux qui attendent que ce genre de sujet soit évoqué par des médias mainstream pour valider l’info peuvent toujours attendre, ça n’arrivera jamais.
        Ses docs sont fait par un américain pour les américains, c’est évident qu’il faut du show, c’est indispensable pour les intéresser un minimum sinon ils l’ont qu’a zapper dans leur ribambelle de chaines. Au delà de la forme, c’est au fond qu’il faut s’intéresser et les faits sont accablants.

      • Lilith Lilith

        globalement nous sommes d’accord :-)

    • ça complète bien cet article. Toute les mesures prises par Obama depuis 2008 pour mettre en place la loi martiale et la répression du peuple américain:

      http://fawkes-news.blogspot.fr/2013/07/loi-martiale-aux-etats-unis-obama-tout.html

    • Bigpit

      « je pense surtout qu’ils se tiennent près à opprimer une future rébellion/révolution des citoyens américains … »

      Les militaires sont des gens issus du Peuple, je ne pense pas qu’ils partent dans l’optique d’opprimer le Peuple. Ils ne se réveillent pas un matin en se disant : « à partir d’aujourd’hui, je vais être un méchant ! »).
      Je pense que le but de ces exercices, en plus de réellement se préparer à intervenir, est aussi de montrer aux potentiels émeutiers ce qui leur tomberait sur le rable… Le fait que la population ne soit pas prévenue ajoute un léger effet de « choc » qui ne peut qu’imprimer un peu mieux dans leur mémoire ce dont est capable l’armée US, en cas de besoin…

      • Je ne suis pas d’accord, ceux qui s’enrôlent chez les CRS par exemple sont en général là parce qu’ils aiment la castagne, pas parce qu’ils veulent protéger la république des manifestants. Il n’y a qu’à voir le malin plaisir que beaucoup d’entre eux prennent à démolir les manifestants, y compris à terre, parfois même déjà arrêté et sans défense le tout dans différents pays.

        De toute évidence, beaucoup (pas tous) sont là essentiellement pour cela donc ce n’est pas juste « à partir d’aujourd’hui, je vais être méchant », ils ont déjà à la base cette envie d’en découdre, le tout de manière légale bien sur, ça change tout. On leur donne les moyens de s’adonner à leurs pulsions ce qui leur donnent une certaine (en tout cas c’est ce qu’ils doivent se dire). Je suis conscient que ce n’est pas le cas de tous hein, donc il faut relativiser mais cette logique est de plus en plus palpable.

        Quand au fait que le but pourrait être de  » montrer aux potentiels émeutiers ce qui leur tomberait sur le rable », en l’occurrence la plupart de ces exercices ne sont non seulement pas annoncés mais limite secret. La preuve ici ou un citoyen filmait un exercice militaire en pleine zone urbaine et donc accessible à tous à Charlotte.

        https://www.youtube.com/watch?v=KgVUkt2WEMk

        à partir de 13min, le caméraman se fait chatouiller par la police et les militaires. Il finit par se faire embarquer sans aucune raison. Pourquoi, parce que sa présence est embarrassante…

      • karbonn

        Je confirme tout à fait ce que vous dites sur les CRS. A titre personnel je connaissais quelqu’un qui est rentré dans les mobiles, non par amour de la Patrie ou je ne sais quoi d’autre, mais uniquement pour « dérouiller » du manifestant. Alors, bien entendu je ne veux pas généraliser, m’enfin suffit de voir leurs têtes de vainqueurs pour se faire une petite idée de l’ampleur de leur dévouement à la Nation…

      • Nevenoe Nevenoe

        Ce sont les mieux payés, ce qui est, à mon avis, la principale motivation

      • Bigpit

        Je trouve très réducteur de dire que ceux qui s’engagent chez les CRS (et par extension tous les corps qui vont « au contact ») sont plus intéressés par la castagne que par ce qui fait la raison d’être de leur métier : même si j’ai bien compris que tu ne généralisais pas, je ne me risquerais pas à établir des statistiques comportementales. Pour prendre la défense de ces gens, je dirais que quand tu passes ta journée à te faire caillasser et insulter par des mecs, quand tu peux en chopper un (même si, je te l’accorde, ce n’est pas très « pro »), tu dois avoir tendance à bien t’appliquer à lui faire comprendre qu’il ne fallait pas : je pense que c’est une réaction humaine, et non seulement le fait d’amateur de « castagne » ou d’une catégorie professionnelle.

        Pour en revenir aux interventions « secrètes », je comprends ton idée… Mais si ça doit rester secret, tu n’interviens pas en pleine ville. Ils ne peuvent pas s’entrainer en plein centre ville, un jour de foire, sans risquer la sécurité des civils : un parking vide comme sur la vidéo semble un bon compromis.

        Concernant l’arrestation du mec de la vidéo, je suis partagé : je comprends la réaction des deux camps…

      • karbonn

        Bin je comprends très bien qu’après, comme vous le dites, des heures à se faire caillasser, o perde son sang-froid. C’est tout à fait légitime. En revanche, ce qui l’est mois, c’est que certains veulent exercer ce métier POUR taper sur des gens. C’est cela qui est choquant.

      • Bigpit

        Tout à fait d’accord, mais il n’y a pas que dans ces métiers là : il y a les pompiers pyromanes, les éducateurs pédophiles, les banquiers escrocs (qui a dit tous ???)…

        http://quoi.info/questions-betes/2012/11/07/quels-sont-les-dix-metiers-qui-comptent-le-plus-de-psychopathes-1154408/

      • Natacha Natacha

        Avec au moins 300 millions d’armes éparpillées sur le territoire étasunien, il pourrait y avoir de grosses vagues.

  • patator patator

    et oui car quand la population n’aura plus rien à perdre, elle se retournera contre les puissances en places !!!

  • mani mani

    Coucou :)

    pardonnez moi ce HS, quoi que.., mais c’est intéressant à lire (en français).. :

    http://www.youtube.com/watch?v=1JWt94_9GmI

    • J’ai déjà vu ce doc, ce qui est dommage c’est qu’il y a de l’info et de l’intox mélangé, il perd donc en crédibilité.
      Niveau désinfo par exemple le coup des hiéroglyphes égyptiens censés montrer des tanks, ovnis et autres objets modernes, ça a été débunké il y a un bout de temps déjà. Je pense par contre que ce qui concerne la guerre dans l’antarctique, les sociétés secrètes nazi et les ovnis, c’est correct.

  • Lilith Lilith

    voici une piste…………

    voici un lien sur le docteur Rima Laibow sur le control et la réduction de la population mondial.et qui se bat depuis des années contre la vacination generalisée et la nourriture industrielle et les complèments alimentaires et les aliments genetiquement modifiè qui nous empoisonent depuis des années .

    http://www.youtube.com/watch?v=55g-ajvxLPY

    ce medecin est la presidente de la fondation natural solution fondation

    http://www.healthfreedomusa.org/wp-content/uploads/Planetary.Vision.Plan_.pdf.pdf

    malheureusement je n’ai pas de lien en français mais si vous parler un peu anglais ce n’est pas trop diffice a comprendre

  • tatoom331

    pas forcement d accord avec cet article je suis militaire…je peut dire que en France on fait la meme chose depuis plus de 10ans a faire des entrainement en zone urbaine et dans des grandes villes…cela a surtout aidé pour l afghanistan ….et surtout avant l armée n avait pas de centre pour ce type de combat…donc rien de bien nouveau…