Nous, deux fois sapiens…

Un peu de réflexion et de méditation.. La sapience qui qualifie l’homme est de loin, le plus mauvais mot employé, pour octroyer à ce bipède destructeur, une sagesse qu’il est très loin de posséder…

Je parle de toi, animal humain, désigné comme espèce élue et érigée, un peu à la légère, roi de la création.

Notre espèce du genre Homo fut décrite en 1758 par Carl von Linné et élogieusement nommée sapiens. Tout comme le rat (Rattus rattus) ou le cafard (Blatta orientalis) par le même auteur, à la même date. Ce grand mammifère est plus communément appelé homme, ou humain, voire Être humain.

Linné fut l’inventeur de la nomenclature binominale (genre/espèce), dite système linnéen. Il est le fondateur de la taxinomie moderne. Dans son oeuvre (Systema naturae), il décrivit de son vivant la plupart des végétaux, des animaux (dont nous) et des minéraux, ouvrage descriptif considérable, évidemment complété depuis. Avant Linné, l’homme n´avait pas de nom, il était presque anonyme, mais ne vivait déjà plus incognito.

Comme on n’est jamais si bien servi que par soi-même, c’est en se mirant dans le miroir que l’homme Blanc s’auto-décrivit et installa son faciès au sommet d’une curieuse pyramide des races et des espèces , s’autoproclamant supérieur et donc deux fois sapiens. Ignorant alors que l’origine de l’homme moderne était africaine, la diagnose linnéenne originale reconnaissait quatre races : les europeus (« blanc, sanguin, musculaire »), les americanus (« rouge, colérique, droit »), les asiaticus (« jaune pâle, mélancolique, rigide ») et les afer (« noir, flegmatique, décontracté »).

Les géographes européens ayant antérieurement revendiqué le milieu du monde en installant l’Europe au centre de leur planisphère, le modèle de Linné était donc dans la ligne. Ces opérations cachées et reflétant les représentations de l’humanité et du monde des auteurs habituèrent les générations suivantes à cette vision culturelle, subjective et pernicieuse. De façon subliminale et jusqu’à aujourd’hui dans l’inconscient collectif, l’imposture porta ses fruits amers.   

Linné fut aussi contemporain de Voltaire, notre symbole des Lumières. Tous deux moururent en 1778. En prônant l´égalité des hommes, c´est l´humanisme des Lumières qui incita l´abolition de l´esclavage. Ceci dit en aparté, il n´en reste pas moins que Voltaire ne peut sortir « blanchi » de ses allégations racistes. La cosmétique historico-scolaire passe évidemment sous silence la vision voltairienne du monde africain.

(…)

Homo sapiens n’est rien de plus qu’une espèce parmi deux millions d’autres officiellement recensées. Sauf que l’humain est apte à la position debout, qu’il possède un langage articulé et complexe, qu’il est doué d´un système cognitif à l’abstraction, à l’introspection et surtout qu’il jouit d’une conscience de soi et du monde. Mais cette dernière dotation, dite conscience universelle, ne serait qu’un postulat, ou bien il conviendrait de qualifier cette conscience de mauvaise, ou en perdition.

En qualité de dernier représentant du genre Homo, l’homme dit sage appartient à la famille des hominidés qu’il partage, ne lui en déplaise, avec les singes anthropoïdes. Sa bipédie, son cerveau plus volumineux et un système pileux moins abondant le différentient physiologiquement des autres Grands singes.

La domestication du feu et la conception d´outils, avec tout un cortège de progrès dont la dernière période est notamment illustrée par la maitrise du génie génétique et le développement des nanotechnologies, font que notre Homo sapiens est finalement plus génial tant que l’orang-outan, son cousin qu’il a déshérité de son habitat, que de l’escargot qu’il écrase sous ses pas avec la désinvolture de ses mocassins en peau de crocodile.

L’humain est aussi un artiste. Enfin, et n’est-ce pas là son moindre défaut, il brille par l’ampleur des transformations, des déconstructions et des destructions qu’il opère sur les écosystèmes. Sans doute parce que sa fameuse conscience n’a pas pris conscience qu’il s’agissait des murs de sa propre maison, cette maison du Quaternaire dont il retire chaque jour une ou plusieurs briques. Le lecteur voit déjà où je vais en venir.

Sapiens, comme sage et intelligent

De notre culpabilité et en revisitant très succinctement l’histoire, cela donne un fameux trophée, rien qu’en famille, entre-nous, au nom d’un même dieu qui partagerait les hommes, ou pour des histoires de gloire, de fric, de ressources. Où l’on entrevoit déjà que notre conscience est aussi le terreau de la mégalomanie la plus barbare :

2 millions de Gaulois assassinés par les Romains ;

Des millions de morts lors des croisades, des pèlerinages armés et dévoyés, durant la Guerre de cent ans et au fil d’innombrables guerres de religions ;

10 à 40 millions de Chinois massacrés par les Mongols au XIIIe siècle ;

Le peuple de Tasmanie liquidé par les Britanniques lors du génocide « le plus parfait » de l’histoire ;

Des centaines de milliers d’Aborigènes australiens décimés par les mêmes colons britanniques ;

L’extermination de 20 à 60 millions d’Amérindiens, depuis la « découverte » espagnole, l’évangélisation et la colonisation, jusqu’à la Conquête de l’Ouest ;

Les traites négrières (orientale, intra-africaine et atlantique) totalisèrent plus de 50 millions de victimes ;

1.200.000 Arméniens périssent dans le premier génocide du XXe siècle ;

(…)

Depuis l’esclavage du peuple Noir jusqu’au Nouvel Ordre mondial, soit de 1900 à l’aube du troisième millénaire, en passant par Hiroshima, Nagasaki, la guerre au Vietnam, le capitalisme porte à lui seul la responsabilité d’un bilan amplement supérieur à 100 millions de morts.

Sapiens, comme sage. Ces hécatombes, ces holocaustes, ces exterminations, ces pogroms, ces génocides, ces guerres, ces invasions à travers les siècles furent-elles chaque fois dictées par un quelconque comité des sages ?

Déforestation, productivisme agricole, agroterrorisme, mort biologique du sol, désertification, sixième crise de la vie et extinction massive d’espèces par causes anthropiques, pollutions, réchauffement du climat, fonte des glaces, montée des océans, tarissement accéléré de toutes les ressources non-renouvelables, nous entrons de plain-pied dans un monde immonde et à l’avenir barré, la planète bleue est en déliquescence.

20.000 ha de couvert forestier disparaissent chaque jour. La Terre vue du ciel : bientôt un cimetière, une fosse commune. Selon un rapport du WWF, nous avons perdu en 30 ans près de 30 % de tout ce qui vivait sur Terre.

L’ours polaire marche sur les eaux, l’aigle impérial se fait éboueur, le vautour s’attaque au vivant ou devient cannibale, l´orang-outan est exproprié, l’orque et le dauphin tournent en rond dans des bassins de ciment, le panda géant porte un collier-émetteur, le croco est mocassin, la panthère se porte dans les beaux quartiers, les oiseaux chantent sur des barbelés, les libellules se noient dans des piscines, il n’y a plus rien à butiner, les ruches sont désertées, les papillons sont en volière, la grande forêt est vide, terriblement silencieuse, le petit bois d’à côté est contaminé et inanimé, le corail est au rayon des souvenirs, mais Total veille sur les océans, Monaco protège la faune… et Areva attend que fonde le Grand Nord pour s’en approprier les ultimes richesses enfouies.

Aucun insecte nocturne ne vient plus virevolter autour du lampadaire, on ne voit plus de hannetons, on n’entend plus chanter les grenouilles et depuis longtemps, la chevêche ne perche plus sur le poteau téléphonique. Où sont le carabe doré, la cétoine, les papillons multicolores, la rainette verte, la jolie couleuvre de notre enfance ?

Sapiens, comme sage. Veau, vache, cochon, couvée, homme sont chosifiés. En plein délire bio, le vivant est industrialisé, nous élevons des poulets sans plumes, des lapins géants. Dans ses zoos, ses cirques, ses laboratoires, ses batteries, le voyou de la planète enferme, dompte, torture, exploite, les espèces compagnes et aussi la sienne.

Pommes de terre aux gènes de poulet, de phalène, de virus, de bactérie et d´humain ; maïs aux gènes de luciole, de pétunia, de blé, de scorpion ; riz aux des gènes de haricot, de pois, de bactérie et d’humain ; tomates aux gènes de poisson, de virus, de bactérie, de scorpion et d’humain. C’est la grande parade des inconnus dans l’assiette.

Sapiens, comme sage. En guise de bénéfices : cancers, maladies environnementales et génétiques, perte de fécondité (tant mieux !), maladies nouvelles et concoctées de toutes pièces, cent mille molécules chimiques lâchées dans les sols, les eaux et les airs, pesticides et biocides dans la rosée et dans nos urines, un milliard de Terriens souffrant chaque année les méfaits de la pollution, recul des terres fertiles, catastrophes « naturelles » plus nombreuses et plus meurtrières, hordes de réfugiés de l’environnement…

D’ici à 2050, on prévoit des sécheresses drastiques susceptibles d´affecter 2 à 3 milliards d’humains. Sapiens, comme sage.

Depuis l’an 1 de l’Ère chrétienne, la population humaine est passée de 250 millions à 7 milliards d´habitants. Pour les trois quarts de l´humanité, la Terre-nourricière ne l’est déjà plus.

(…)

Avec cette tenace posture du « pousse-toi de là que je m´y mette », dorénavant surnuméraires, nous sommes trop encombrants dans le fragile équilibre et représentons le vrai syndrome de la planète. Nous sommes ainsi les auteurs du plus effroyable laminoir de biodiversité que l’on pouvait imaginer.

Nous souffrons d’une incurable cécité écologique doublée d’un besoin maniaco-dépressif d’asservir, de dominer, régner, contrôler, ordonner, gérer, intervenir, décider, nous ne sommes bons qu’à saccager, détruire, modifier, altérer, uniformiser, aligner, nettoyer, vider, couper, tailler, tondre, scalper, raser, décapiter, brûler, le plus souvent sans comprendre, sans donner, sans admirer et même sans regretter.

(…)

Sapiens, comme sage, ou encore intelligent, raisonnable ou prudent !

Sapiens, nos ancêtres cueilleurs-chasseurs (ceux qui laissent) que nous avons persécutés l´étaient. Nous (qui prenons, et prenons tout), Homo pseudo sapiens economicus ou demens, peuple dernier et civilisé, vils urbanistes, économistes imbus, agronomes-valets ou politiques impérieux, fourbes et bouffis, nous ne le sommes pas, nous ne le sommes plus. Sans vouloir offenser la mémoire de Léonard de Vinci…, Homo sapiens n´est qu´une sombre brute.

La brutalité et ses conséquences déconstructives résument tout l´aboutissement de cette intelligence pratique qui fait le singe humain.

Culture, utilisation de nos connaissances, progrès industriels et scientifiques, enjeux économiques et financiers, sens de la propriété et appropriations, sécurité, santé, loisirs, arts de vivre, confort sont les signes de notre intelligence, de cette dotation intellectuelle qui nous différencie du monde animal.

Aujourd’hui qu’apparaissent des dégâts anthropiques grandeur nature et irréversibles, on constate donc que nous sommes les propres artisans de l’anéantissement de notre milieu. En voilà une bien étrange capacité.

Est-ce pour en arriver là que nous aurions engrangé tant de pensées et de connaissances dans nos bibliothèques pharaoniques ? Les comparant à celles des animaux ou de nos ancêtres antédiluviens, ne peut-on pas conclure que nos facultés, nos exceptionnelles aptitudes s’avèrent, in fine, contre-productives ? Je précise que l’aspect coupable réside davantage dans nos acquis que dans notre inné.

Homme, qu’as-tu fait de ton talent ?

Telle serait donc la condition humaine, pour ceux, naïfs, qui la découvrent.

 

Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

Un article de Michel Tarrier, publié par agoravox.fr et relayé par Fred pour SOS-planete

26 commentaires

  • walter kurtz walter kurtz

    Encore un qui dit déscendre du singe…
    Le singe n’a pas de poils sur la poitrine ou presque pas et en a dans le dos , les êtres humains non.
    Les singes non pas les mêmes chromosomes que nous.
    Veuillez retrouver une certaine désinformation dans ce texte ou suivre le lapin blanc.Et je ne me sens pas coupable des méfaits de l’humanité , et puis quoi encore ?
    debunkage des bio-faschisants

    • walter kurtz walter kurtz

      la shoa ?

    • karbonn

      Adepte du créationnisme peut-être?

      • walter kurtz walter kurtz

        J’en sais rien , quesaco ?
        Adepte de rien du tout , simple observation.
        Comme disait hugo : short question , short answear .Ou comme ça pourrait s’écrire , l’anglais n’est pas mon truc.

      • Chegoku Chegoku

        Walter: L’humain et le bonobo ont 99% de gênes en commun.
        Et puis la différence entre poils dans le dos ou ailleurs, ça n’a aucun sens (nombreux humains en possèdent!).
        Le chien (Canis lupus familiaris) et le loup (Canis lupus lupus) sont pourtant bien des canidés issus du genre canis. Ils ont pourtant des physionomies différentes.
        C’est pareil pour la famille des homonidae. C’est l’évolution qui définit les différentes espèces.

        La bonne question à se poser dans la théorie de Darwin, c’est « Où sont les espèces intermédiaires » « où sont les maillons évolutif entre sauts d’espèces »?
        Autant le créationnisme c’est de la foutaise. Autant le Darwinisme a ses failles.

      • Fenrir

        « Le singu nu » de Desmond Morris
        Ainsi que « le zoo humain »
        Lisez les, vous aurez un autre regard sur vous et sur l’autre.
        En plus, c’est de l’humour anglais…

  • samter

    HS
    Je suis horrifiée par l’arrestation du membre des Veilleurs.
    j’ai le coeur qui bat à 100 à l’heure.
    j’ai vraiment peur, ce est plus possible.

    Je suis une convaincu de la situation, mai slà, une preuve..une vrai preuve en plus des autres sous nos yeux, en France.
    Jeune, opposant, pacifiste….uniforme, menottes, refus de fichage , prison.

    • karbonn

      C’était prévisible. Petit à petit, le système dévoile son vrai visage. Ca fait quelques temps déjà que tous les voyants sont au rouge…
      Diktats imposés par le mouvement LGBT avec ses figures de proue (vomitives) telles que Delanoe…
      Tentative de dissolution, ou en tout cas de décrédibilisation du FN avec la fumisterie qu’est l’affaire Méric.
      Espionnage massif avec le projet « technocratique », équivalent français de PRISM.
      Etc etc etc…

    • walter kurtz walter kurtz

      Ils jouent avec tes émotions , si une protestation pacifiste est durement réprimé , alors elle devient autre chose qui n’est pas du pacifisme. Mais c’est fait de manière que les gens ne s’en rendent même pas compte , ils poussent à bout .
      Le problème est que les forces de sécurité ont de la famille , qui plus ou moins ont un menbre ou plusieurs avec des problèmes à cause des méfaits de l’oligarchie d’état. Et ils ont sortis cette loi de leurs grand chapeau pour détourner l’opinion publique des vrais problèmes , avec la complicité des merdias de masses.

      • samter

        je ne suis pas dupe de tout ça, j’en suis bien consciente walter, je suis une ME avertie :)

        je en parle même pas de la loi MPT c’est point le sujet.

        la répression ets juste maintenant lancée, ouverte.
        Ils ne se cachent plus.

        et je pense à ce garçon et à sa famille.

        Nous ça nous révolte…et donne envie d’encore plus agir.
        Mais pour bcp malheureusement … ça leur fait soit ni chaud ni froid acr il ne comprennent pas vraiment ce qui se passe… soit ils ont peur, mais cette mauvaise peur..celle qui pousse à courber l’échine, à collaborer, à se faire discret.

        Maintenant je me dis… que si je n’avais pas d’enfant je m’engagerai.
        Mais mon pti bout n’a rien demandé, a besoin de moi et de sécurité pour grandir…
        est-ce possible de concilier les 2?

        c’ets bien évidement une provocation, pour que le s »pacifistes » cessent de l’être et que la répression ..blablabla, on connait la méthode maintenant.

        ne devrions nous pas prendre les devant ? avant que EUX ne soient prêts?

      • walter kurtz walter kurtz

        Samter , lutte pour tes gosses , mon grand de 17 ans m’a fait son coming-out , j’en ai rien à cirer …
        Sa mère m’appelle ( j’en suis séparé ) et me dit qu’elle à surpris mon fils entrain de chater avec la cam avec un monsieur 20 ans plus que lui….
        Alors si je baisse les bras et ne lutte pas , qu’est-ce que ça pourrait être de plus ?
        T’inquiète n’ai pas peur de la prison , c’est une garderie pour adultes , si t’y va t’apprendras beaucoup de choses très interessantes , ils ne peuvent pas enfermer tout le monde , il y a des leaders née.
        Si ils le font ils peuvent avoir une ouverture de conscience accélèré et il n’en veulent même plus ,pas le temps.

    • odin29

      Samter. S’il nous fallait encore une preuve que nous subissons un système totalitaire… Eh bien la voici! Nous nageons en plein totalitarisme! Les petits juges gauchistes et hystériques à la solde du pouvoir peuvent s’en donner à coeur joie et condamner à tour de bras les récalcitrants, même pacifiques, comme ce jeune. Pauvre gosse qui se retrouve en prison, au milieu des voyous patentés, ça va être dur pour lui. C’est la taubira qui doit être satisfaite, hein! C’est toujours le deux poids deux mesures, les casseurs du trôcadéro du sursit et les Français pacifiques du ferme. Moi aussi je suis horrifié. Bof…après tout, c’est surement un facho ce petit jeune. Ceci expliquerait cela, non?

      • Chegoku Chegoku

        Tu m’explique le lien entre le totalitarisme néo-libéral capitaliste et les gauchistes que tu accuses systématiquement?

      • Fenrir

        Pareil !
        Merci Chegoku.
        Odin, t’es casse bonbons tu sais avec tes caricatures épidermiques et viscérales à l’encontre des gauchistes, du complot judéo-maçonnique, des bolcheviks, des syndicalistes, des fonctionnaires, de la gauche, des francs-macs,….
        Tu frises la vitupération.
        Cela te dessert.
        Argumente sans les Cotés Obscurs de la Force. LOL

      • karbonn

        Les agissements d’Hollande cette année ne vous suffisent pas?

      • Fenrir

        Ah ! Parce qu’il a agit ???

      • karbonn

        Malheureusement, il tente des trucs parfois (jamais à notre avantage par contre)…(^^)

      • Chegoku Chegoku

        C’est ça votre problème!
        Hollande n’est pas un type de gauche et le PS n’est pas un parti de gauche. C’est de la social démocratie et non pas du socialisme.
        Vous ne pouvez pas vous servir de ces imposteur pour discréditer la pensée socialiste ou communiste (+dérivés).
        Et le pire c’est ces cons qui disent voter à gauche et qui votent PS.
        Le PS est une usurpation et la gauche revivra quand les PS européens auront été anéantis et jetés hors du pouvoir.

  • morpheus morpheus

    Quand j’étais jeune, je disais toujours « je sais, je sais! »
    Aujourd’hui que je suis plus sage, je me dit souvent « On ne sait jamais… »
    C’est tout ce que je sais, mais ça je le sais!

  • Yanne Hamar

    Revenons à notre affaire de sapiens, voulez-vous ?
    Je partage pleinement la vision de Michel Tarrier, l’humain s’est comporté comme un voyou qui mérite d’en prendre plein la figure.
    A mon avis, tout le monde est concerné, à cause de la conscience collective.
    Franchement, s’il faut quitter ce monde parce que devenu invivable, je laisserai de bien belle choses mais aussi de vraiment tristes .

  • alma

    Billet réaliste à souhait .

    Maintenant il va falloir payer doucement mais surement.. et la note va etre salée.

    Meme une prise de conscience générale ne changerait rien à tout ca, c’est malheureux mais c’est le cas .