La démocratie Participative ! Citoyens, votez pour vous !..

Voici la newletter que m’a envoyé l’EBR-T, lisez leurs propositions,  commentez les et pourquoi pas, participez en donnant vos avis pour parfaire ce projet de démocratie participative. Vous pouvez aussi critiquer ce qui  ne vous parait pas réaliste. Quoi qu’il en soit, ça nous permettra d’avancer sur la voie du partage.. Merci à tous..

 

Bonjour les moutons enragés,

Bienvenue dans votre bureau de campagne des élections municipales françaises de 2014 !

debat-logo À l’opposé des pratiques politiciennes actuelles, en complète transparence et soucieuse d’une véritable éthique, La Démocratie Participative vous propose une approche novatrice dans la « gestion de la cité » ; cette proposition est permanente, consultative et décisionnelle !

Il est offert pour seule prétention de redonner un sens à des mots aussi galvaudés que l’abnégation, la gratuité, l’éthique, le respect, la transparence, la démocratie, l’écocitoyenneté, la proximité et l’humanisme.

Vous trouverez sur cette plateforme la totalité des outils vous permettant de créer une liste, de soumettre à débat et de proposer un programme adapté au désir de vos concitoyens, tenant compte véritablement des spécificités de votre commune.  

Cette démarche, bien que politique, ne peut s’associer à aucun des partis conventionnels actuels ; par la même, elle s’autorise à travailler avec l’ensemble des acteurs de la cité (partis politiques, associations, groupement d’intérêt, simple citoyen non représenté…). Ils seront donc directement interpellés et consultés !

Un « Contrat Moral  est signé par l’ensemble des candidats qui s’engageront à le respecter, sous peine de révocation.

Ce contrat moral n’est pas une profession de foi de plus, ni une suite de déclarations d’intentions ou de promesses ! Il est un engagement indérogeable et indissociable constitué d’actes civils, non exhaustif.

Dans cette plateforme, vous pourrez, de façon anonyme ou à visage découvert, une fois inscrit sur le site ou en proposant votre « Candidature », commenter l’ensemble des idées, soumettre des propositions de « Programme », débattre, de façon courtoise, avec d’éventuel contradicteur et répondre à des « sondages et enquêtes  » symboliquement représentatifs…

Cet outil de démocratie directe et d’une autre forme de gouvernance pour les municipales de 2014 vous est proposé par le mouvemenEBR-T (Économie Basée sur les Ressources, la Transition).

Reprenez le pouvoir sur vos vies !

Source EBR-T.

 

76 commentaires

  • yoyo

    EBR-T Stéphane Bernard

    http://civilisation-sans-argent.org/fr/

    http://www.stephanebernard.eu/index.php?option=com_content&view=article&id=456&Itemid=59
    dans les propositions :

    De la réévaluation des barèmes des praticiens médicaux…
    De la création d’une banque EBR-T d’état à but non lucratif…

    De l’autorisation de la culture du chanvre sous contrôle étatique…

    De l’ouverture et de la gestion des salles de consommation pour les toxicomanes sous gestion étatique…

    De la simplification des mesures d’adoption en France…

    Du droit d’adoption des parents homosexuels…

    De l’autorisation du mariage homosexuel…

    Du rôle social de nos armées…

    De la suppression des radars routiers…

    De l’obligation, sous réserve de ne pouvoir louer ou habiter, de la mise aux normes de tous les logements dans le cadre d’une visite annuelle normative et de sécurité…

    etc…

    • voltigeur voltigeur

      Il y a des tas de propositions, certaines sont bonnes,
      d’autres moins (à mon avis )..
      Je continue d’étudier ce programme .. ;) ♥♥

    • Itsmie

      Au vu de certaines de ces propositions, ça commence bien!! :(

      • EBR-T EBR-T

        Bonjour et merci de d’être les premiers de la sphère internet à vous faire l’écho de l’initiative. Je me permet de vous donner des compléments d’informations ou des réponses et précisions à vos interrogations.
        Il serait intéressant de me faire part de vos remarques négatives et critiques constructives sur les points précis… Stéphane Bernard

      • yoyo

        Dans tous les cas, quand on propose une initiative de changement on est généralement vivement critiqué.

        Ne faudrait-il pas axer les propositions sur les points clés des réformes que le peuple souhaite, dont le pays, les institutions ont besoin ?

        Les questions médiatisées qui divisent (…) doivent t-elle être abordées pour sortir de l’ornière ?

        Avec internet il devrait être possible d’avoir de très nombreuses listes pour les municipales 2014.

        Même si certaines propositions paraissent « difficiles », merci et bon courage !

      • voltigeur voltigeur

        Merci pour l’intervention Stéphane, tout ce qui va à l’encontre
        de la pensée unique dérange car, il est établi (et on nous l’a fait croire)
        que ce modèle qui nous étouffe, est « le plus parfait » pour notre bien.
        Nous arrivons au bout, de cette soit disant perfection, en dénonçant tout ce qui
        est en fait, l’outil d’asservissement et de paupérisation des « petits » au profit des
        « gros ».
        Il est évident qu’il faut changer la donne, partager les pouvoirs décisionnaires, pour
        la communauté, et non pour le profit de quelques uns.
        Dur-dur de mettre en place un nouveau mode d’action et de pensée, mais les propositions
        sont là, et tous le monde peut aider à les fignoler, les changer..
        C’est sans doute ce qui fait douter, on nous a habitués à penser pour nous, et retrouver
        notre liberté d’action en toute conscience, est un pas en avant,
        difficile mais pas impossible à faire. ♥♥

      • EBR-T EBR-T

        J’essayerais d’être à la hauteur de votre accueil…

  • pokefric pokefric

    C’est un peut comme de regarder une vitrine sans pouvoir rentrer dans le magasin lol

    • EBR-T EBR-T

      La démarche de l’EBR-T est de pousser à la réflexion vers une transition en se servant des échéances politiques, pas de vendre quelque chose…

  • cappadocius

    En fait, il y a bien un parti politique, même s’il est encore insignifiant en Belgique et en France, qui inclut la démocratie participative dans son programme. Il s’agit du parti pirate.

    • EBR-T EBR-T

      oui en effet, le PP va vers cette direction, mais, comme beaucoup, la démocratie participative n’est encore qu’un vain mot galvaudé et vidé de sa vrai substance. J’attends avec impatience la main tendu vers eux et je sais qu’ils sont en réflexions soit pur mettre des listes municipales indépendantes, soit pour faire des alliances : on retombe dans les travers politiciens actuels dans la deuxième des options…

  • Musashi Musashi

    Allez … un de plus .

    • EBR-T EBR-T

      L’EBR-T n’est pas un parti politique. C’est une association de fait et non statutaire qui réfléchit à la transition vers un amonétarisme en se servant des échéances politiques pour interpeller ses concitoyens… Pas d’adhésion, pas de carte, pas d’électeur, rien à vendre…

  • matmatol

    de toute façon tant que la constitution ne prendra pas en compte les abstentions ça changera rien.

    C’est le seul truc qui marcherai : « majorité à l’abstention?on revote! encore? on revote!etc… »

    parceque à coup de 64% aucun parti ne fait le poids, et ces 64% c’est vous et moi.

  • Fenrir

    Nous en revenons au débat : élections = pièges à cons.
    Pour l’instant, je fais comme Volti, j’étudie leurs propositions. Certaines sont bonnes (à mes yeux), d’autres discutables, voire améliorables, et d’autres n’emportent pas mon adhésion.
    Mais c’est un début et cela fait avancer le débat, ne serait-ce que par la remise en cause du système.
    Leur démarche est intéressante, même si selon moi, il faudrait mieux s’axer sur une remise à plat complète de nos institutions. Et donc par une nouvelle constitution et l’adoption du tirage au sort des représentants et le vote pour des idées et des projets mais pas pour des individus.

    • EBR-T EBR-T

      J’attends vos suggestions et critiques avec précisions sur les propositions, mais il faut avoir à l’esprit que tout cela est un programme de transition qui essaye d’équilibrer le déséquilibre !
      Je vous invite à lire plus en avant la première partie du programme et notamment la partie gouvernance : http://www.ebrt.org/ebr-t/le-programme.html

  • enebre enebre

    La Société, Notre Société !!!

    Pour être en mesure de savoir que faire pour sortir de l’ornière, nous avons à connaître la configuration de cette ornière.
    Si je devais faire un schéma de la situation et de sa cause, il m’amuserait de voir à l’origine un cercle représentant l’ensemble des gens tous égaux, pour lequel la loi cosmique qui gère le vivant, pour n’avoir à citer personne, de choisir d’y établir un ordre différent.

    Pour ce faire cette loi coupe le cercle au point le plus bas (nommé la fange) et dit ainsi il y aura un + et il y aura un –
    L’inégalité étant créée, tous seront confrontés ad nauseam… à devoir chercher l’ordre des choses, sans ne plus rien y comprendre.

    Pourtant :

    Cette inégalité créée est issue d’une même section du cercle originel, issue d’un même type d’individu (le bas du cercle « la fange », mais voyons ce qui pourrait s’y être produit quand le cercle fût coupé, les deux extrémités ainsi libérée de la tension circulaire se sont vues propulsées au sommet d’une forme triangulaire par effet ressort, les voilà devenus chefs, les uns étant plus fourbes que les autres et s’imposèrent en chef pour tous, les autres n’arrivant pas à ce mettre en col blanc devinrent chef de gangs, mais voyons maintenant en détails quelques les similitudes qui nous permettent de reconnaître cette affirmation de fait à savoir: nous avons affaire à un même type d’individu.

    D’un côté nous avons les « Casse toi d’ici pov con »
    De l’autre nous avons les « Vient voir ici sale con »

    Des deux côtés ils vivent en marge de la société, les uns sont « in » les autres sont « out »

    Des deux côtés ils vénèrent la forme triangulaire les trois points.

    Des deux côtés ils vivent dans des bâtiments hautement sécurisés.

    Des deux côtés lorsqu’ils se déplacent, ils requièrent une importante logistique.

    Des deux côtés ils jouissent d’assistance de service.

    Des deux côtés ils ont un temps défini à accomplir parfois à vie mais rarement.

    Des deux côtés leur nombre est en constante augmentation.

    Des deux côtés ce sont des malfrats.

    Nous savons maintenant à quel genre d’individu nous sommes confrontés, c’est bien la base fondamentale de la société occidentale qui doit être remise sur le travail et tant que nous y apporterons que des améliorations, nous ne changerons rien au problème, qu’elles soit durement arrachées par des manifestations ou à force révoltes, la trame en restera la même.

    Nul est besoin de tout casser, on peut voir ça comme ce jeu Rubik’cube pas besoin de le casser pour le remettre en ordre, juste comprendre le processus et pour que chacun puisse y jouer à égalité il faut l’enseigner.

    Je ne pense pas que ce soit simple de vouloir l’enseigner, mais tout casser à plus de chance de ne pas aboutir au résultat escompté.

    Selon moi, il s’agit seulement d’un regroupement des deux bouts pour revenir au cercle initial d’égalité, pour ce faire on peut les regrouper dans une même maison… Au choix, tous à l’Élisée où tous à la Bastille. ;)

    • EBR-T EBR-T

      ?? Je ne vois pas en quoi cela concerne la démarche citée ici ?? Si vous réagissez à la parution de cet article, je vous invite à aller plus en avant avant de formuler des propos définitifs qui sont sans rapport…
      Si cela est un billet d’humeur, je suis assez proche de votre constat ! Bien cordialement.

      • Fenrir

        Bonjour EBR-T,
        Heureux de te rencontrer chez les Moutons Enragés.
        Tu vas rencontrer de drôles d’oiseaux içi.
        Une véritable ménagerie qui comprend de nombreuses sensibilités politiques, voire philosophiques.
        Tu vas maintenant faire connaissance avec certains d’entre nous qui campent sur des positions extrèmes.
        Ne t’en offusque pas.
        J’apprécie ta démarche et aurai l’occasion d’aller te rendre la courtoisie sur le site de la démocratie participative.
        Au plaisir d’échanger, de progresser et de faire avancer les choses.

      • EBR-T EBR-T

        Je suis ce site depuis plus de un an et je connais bien sa démarche : elle le reflet des composantes de notre société, même si elle s’adresse à des « alternatifs » (je sais que le mot va déplaire…), et c’est par l’acceptation des différences que nous atteindrons le respect et l’unité. Comme on dit sportivement, le particulier fait le collectif, y compris dans sa marge. et comme disait Godard : « A la marge moi ? En tout cas, c’est la marge qui tient les feuilles du cahier ! ».
        Merci de ton message.

      • Fenrir

        Re-Bonjour,
        J’ai donc pris un peu de temps pour lire votre programme.
        Je dois t’avouer que n’étant pas, mais pas du tout, un bisounours, j’ai quelques difficultés avec certaines de vos propositions.
        Comment peut-on faire pour en débattre ?
        Les thémes ne renvoient pas vers un forum permettant d’en discuter point par point (et ils sont nombreux).
        Votre Agora ne reprend pas les idées de votre programme point par point, et là aussi, la discussion sur votre programme est bloquée.
        De plus, bon nombre de propositions sont axées autour du vote et non pas du tirage au sort.
        Cordialement

      • EBR-T EBR-T

        La discussion en ce qui concerne le programme n’est plus sur le site, car elle brouillait la communication globale, mais je suis prêt à en discuter point par point dans un cadre que nous pourrions définir, ou y répondre ici (mais je ne sais si cela est correct vis-à-vis du site ?)

        L’Agora aussi n’est plus un lieu de discussion, mais une veille d’information, comme il est bien précisé en en-tête…

        Le tirage au sort d’Etienne Chouard est présent dans le cadre des municipale et de son Conseil.

        Je vous rappelle que nous parlons ici de transition dans un système actuel existant et que je fais parti de ceux qui espère, peut-être comme un bisounours, que le changement ne se passera pas dans le sang, mais dans une forme apaisée de « révolution »…

      • Fenrir

        Il est vrai qu’en étudiant plus avant votre site, votre programme reste dans le cadre constitutionnel actuel, ce qui est réaliste, et que votre démarche éducative est axée sur l’échéance municipale de 2014.
        C’est l’occasion d’avoir une tribune et de lancer le débat.
        Il m’est, à titre personnel, difficile de m’engager au-delà d’une participation à la réflexion, et à l’échange.
        Je suis contre le vote, et chercheur de congruance individuelle.
        Je ne puis par conséquent me présenter à un quelconque suffrage, ni le cautionner en votant.
        Votre réflexion cependant va au-delà (ce qui crée quelques confusions) car votre « programme » va bien plus loin que les municipales puisque bon nombre de vos propositions concernent des attributions qui ne sont pas du domaine d’intervention des communes.
        Concernant mon allusion aux « bisounours », (je parlais pour moi en fait, et ne te mettais pas en cause :0D), je réagissais à certaines propositions, telles que :
        « De l’arrêt de fabrication des armes et de la recherche militaire… »
        Je suis (et désolé de te decevoir) partisan de l’indépendance de notre nation au plan militaire.
        A ce titre, je prône la reprise compléte de notre production d’armement et munitions, en ré-industrialisant GIAT, St-Etienne, Manuhrin,…
        Quid vis pacem parabellum.
        La solution étant selon moi dans le rétablissement de la conscription en s’inspirant des modèles suisse et israèliens, tout en privilégiant un service natioanal civil.

      • EBR-T EBR-T

        je vois…

        Merci de cet échange et de diffuser pour le moins dans votre entourage le message.

      • Fenrir

        Je n’en suis pas si sûr…

      • Fenrir

        national, pardon…
        ;0)
        Et ne commencez pas à faire des jeux de mots déplacés…
        Pas fais exprés.

  • enebre enebre

    EBR-T, merci d’avoir répondu à mon commentaire poliment.
    Aussi je me permet de reposter pour représenter la partie en relation avec votre billet plus en détails.

    « Nous savons maintenant à quel genre d’individus nous sommes confrontés, c’est bien la base fondamentale de la société occidentale qui doit être remise sur le métier et tant que nous y apporterons que des améliorations politique (leur jeu) par vote ou autre alinéas aux lois (leurs lois), nous ne changerons rien au problème d’inégalité sociale, que cela soit durement arraché par des manifestations, nouvelles élections bidons où à force de révoltes, la trame en restera la même. »

    La situation est telle qu’un vrai changement doit être opéré, Il me semble que ce que vous proposez est la même chose que ce plagia démocratique que nous connaissons que trop bien, la seule différence que vous cherchez à y apporter n’est que la couleur de la sauce.

    Le vrai problème n’est donc pas à quelle sauce allons nous être croqués, mais de NE PLUS SE FAIRE CROQUER.

    De plus est ce vraiment ce genre de galerie en col blanc, très tentante pour ambitieux de tous poils, qu’est la démocratie, une fabrique de gens « supérieurs » aux « simples » citoyens, est ce cela que vous proposez ?

    Voilà le plus avant de ma réflexion, merci de votre attention.

    • EBR-T EBR-T

      veuillez m’excuser, mais je ne comprends pas bien votre argumentaire… et surtout ce que vous pouvez éventuellement proposer ou présenter à la place…

      Afin de vous éclairer sur mes intentions, je vous invite à ne pas oublier l’objectif de la démarche : la transition. Une transition qui nous mènerait vers une gestion amonétariste de notre civilisation…

      Je d’accord avec votre constat, mais je sais comment vous « rassurer » sur la faisabilité de la chose, lors je vous invite à lire l’intégralité du programme de l’EBR-T et son préambule, ainsi que le « contrat moral » de la Démocratie Participative (15 mn de votre temps).

      Je pourrais ainsi mieux essayer de vous répondre…

  • « Démocratie participative », c’est un pléonasme :

    « la forme naturelle de la démocratie est le référendum d’initiative populaire permanent » Dixit

    Trollerie sémantique mise à part, comme je crois que la démocratie doit être créée (ni plus, ni moins, dans la mesure où elle n’existe pas, nulle part) plus que théorisée, entendu que je découvre votre asso, je me demandais : quel est la part de démocratie dans son fonctionnement ?

    • EBR-T EBR-T

      La sémantique est un vaste chantier et le galvaudage des termes et leurs détournement est sans fin…

      Nous ne sommes pas une association, encore une fois…

      La démocratie est celle que chaque participant voudra bien lui donner en intervenant, dans la limite de respect des autres et de la courtoisie… Bien sûr, il faut un socle commun : d’où les valeurs, le préambule et le contrat moral…

      • Vous précisez vous-même que vous êtes une association de fait : Le mouvement EBR-T, association citoyenne de fait et non statutaire.

        Une association de fait ne serait donc pas une association ?

        Je ne suis plus certain d’avoir envie de discuter de démocratie avec vous…

        Si toutefois cela vous intéresse vraiment, sachez que l’idée de la démocratie répond à une définition précise (j’en parle ici) et n’est pas ce que chacun voudra bien qu’elle soi (ou alors ça expliquerai bien des choses, c’est sûr…).

        Ma question portait donc sur le(s) processus démocratique que vous auriez mis (ou non) en place et leur fonctionnement.

      • Fenrir

        Bonjour Arthurin,
        une association de fait, constate le regroupement d’individus sur un thème, une idée, un projet, mais rien n’est formalisé.
        Il n’y a donc pas de statut, ni d’adhésion, ni rien, hormis le constat que des individus s’associent.
        Par contre, elle n’a pas d’existence juridique…

      • Salut Fenrir,

        j’avais bien compris, merci :)

      • voltigeur voltigeur

        Bonjour Arthurin,
        L’essentiel de la démarche, c’est justement de confronter des idées, pour
        changer le système.
        Dans toutes les propositions, rien n’est définitif puisque ça requiert
        un débat…
        Il ne faut pas refuser de front ce que l’on ne comprend pas, ou que l’on
        pense inapplicable.
        Rien ne peut se faire sans discussion, confrontation (amicale) de points
        de vue.
        Tout peser, apprendre à penser collectif etc….C’est le plus compliqué,
        tant nous ne sommes pas habitués à lever les yeux ailleurs.
        J’ai beaucoup de mal avec certaines propositions, (je ne dois pas
        être la seule), mais je ne refuse pas d’admettre que, je ne vois pas
        comme je devrais. Personne n’a toutes les réponses, cette proposition
        est là, pour permettre de s’en approcher au mieux.
        Seuls nous ne sommes rien! ensembles on doit tout pouvoir tenter..
        et pourquoi pas réussir? ♥♥

      • EBR-T EBR-T

        Je n’aurais pas mieux dit….

      • voltigeur voltigeur

        J’ai pas mal de réflexion à faire, avant de donner un avis.
        Mais j’ai bien compris l’essentiel de la démarche. :) ♥♥

      • EBR-T EBR-T

        Je suis à votre écoute…

      • Salut Voltigeur,

        C’est entendu.

        Je t’invites à lire le billet sur la démocratie dont j’ai donné le lien plus haut.

        Souhaites tu en réfuter tout ou partie ?

      • EBR-T EBR-T

        Comme déjà écrit plus haut, il vous suffit de lire le préambule (http://www.ebrt.org/ebr-t/preambule.html), le programme (http://www.ebrt.org/ebr-t/le-programme.html) qui sont des propositions je le rappelle et le contrat moral dans le cadre des municipales (http://www.la-democratie-participative.org/contrat-moral.html) et vous aurez , je crois, la réponse assez complète à votre question…

      • Ah, voilà, le contrat moral manquait à ma compréhension ; il y a quelques imprécisions (prise en compte du vote blanc, ok, comment ?) mais l’ensemble semble cohérent.

        Ceci entraîne, sans vouloir abuser de ton temps, une autre question :

        Comment avez vous définis les différents points du programme ?
        Sont-ils issus d’un processus démocratique ?

      • EBR-T EBR-T

        Je voudrais aussi vous préciser que cette démarche essaye de rester « constitutionnelle » et de respect les institutions imparfaites, voire résultantes d’un mode de pensées établis par des lobbyins, qui sont en place…

        Le vote blanc, non reconnu à ce jour au niveau national, pourrait être de fait, dans les actes, mis en place, par le conseil municipal d’une commune par un arrêté…

        Le programme de chaque commune n’est pas présenté aux citoyens, comme les autres listes, mais sera proposé, débattu dans le cadre du forum du site (http://www.la-democratie-participative.org/programmes.html) et « animé » par un coordinateur qui le construira avec les citoyens afin de le présenter au final au moment des élections en mars 2014…

        Nous sommes au début de l’initiative..

      • Je ne sais pas si je m’exprime mal, mais il doit y avoir un truc…

        Il me semble avoir demandé comment serait pris en compte le vote blanc. C’est à dire : à partir de quel seuil de votes ? Quelle en serait la conséquence ? L’annulation du vote ?

        Le programme sera débattu, c’est très bien, mais la démocratie ne se limite pas au débat démocratique, il faut arbitrer la décision… Comment sera produit cet arbitrage ? Un vote à majorité absolue ?

        Avez-vous réfléchi aux modalités concrètes du processus démocratique qui doit sous-tendre toute votre initiative, aussi jeune soit-elle ?

      • EBR-T EBR-T

        C’est peut-être moi, désolé..

        Comme tout vote: il y a un quorum et une majorité au sein de ce quorum. Le vote blanc sera donc la possibilité d’annuler le vote oui…

        Il y a aussi le point 12 du contrat mral : « Dès l’élection, le nouveau conseil municipal met en place des référendums d’initiative populaire : abrogatoires pour abroger un arrêté, législatifs pour soumettre un arrêté, révocatoires pour démissionner une personne, à hauteur de 5 % de la population majeure. »

        Quand au processus démocratique, il est polymorphe : établissement du programme de la liste communale soumis aux votes des électeurs, le tirage au sort au sein de la liste pour dépersonnifier la fonction de maire, les consultations citoyennes avant les CM pour avoir l’avis des concitoyens et les référendum en dernier recours…

        Je vous répète encore une fois : nous essayons de reprendre une forme de pouvoir avec les outils actuels dans le cadre d’une transition… La « jeunesse » de cette initiative est le résultat d’années de réflexions et de confrontation des idées, sans aucune certitude, le doute étant un bon moyen d’auto-contrôle…

      • Merci pour tes réponses.

        Je te prie de bien vouloir m’excuser si mes questions t’ont paru stupides mais comme je l’ai dit je découvre votre action.

        Je penses avoir bien compris ce que vous souhaitez faire, je vous aurais même volontiers soutenus mais déjà on arrive difficilement à dialoguer et quand je lis « les référendum en dernier recours » alors que je vous met au défi de démontrer que le referendum d’initiative populaire permanent ne soit pas la forme naturelle de la démocratie, cela achève de forger mon opinion.

        Il n’y a de surcroît aucune fausse modestie chez moi, j’ai des certitudes et je les assumerai jusqu’à ce qu’objection argumentée me soit faites (je ne présuppose pas de me tromper avant de me tromper effectivement, sinon je ne me tromperai pas, hein).

        Je ne suis cependant pas complètement autiste (je peux me tromper) et j’écouterai avec attention ce que vous avez à dire.

      • EBR-T EBR-T

        Je ne vous connais pas, mais je constate que parfois vous ne faites pas la part des choses entre une formulation « en dernier recours », qui un sens dans sa phrase et sa pertinence, et l’idée que vous vous faites de cette formulation !

        Bien évidement que le référendum est une des clefs de voûte de la démocratie !

        je ne sais quoi vous dire et je vous souhaite une bonne continuation dans votre réflexion en espérant que dans un avenir proche vous soyez de ceux qui « acte » pour un changement auprès de nous…

        Bien cordialement.

      • (edit : ça doit être ça, je comprends rien. En revanche je sais parfaitement quoi te dire : vas lire ce que j’ai écris sur la démocratie et réfutes moi.)

        Et juste pour préciser, quand je demandais quel processus démocratique sous-tend votre initiative, je ne parlai pas de celui qui doit être mis en place à terme par l’élu mais du processus démocratique qui permet de valider les prises de décisions au sein de votre non-association.

      • EBR-T EBR-T

        ??? Processus démocratique au sein d’une non-association pour émettre des idées et des propositions ???

        Belle pirouette !

        Merci de cette échange.

      • « la démocratie n’est qu’un vulgaire processus de prise de décision, ni plus, ni moins. » Dixit

      • EBR-T EBR-T

        dixit qui ?

        La démocratie c’est beaucoup plus que cela… mais cet échange devient stérile.

        Je vous remercie de la pertinence de vos questions et de votre intérêt à la chose.

        Bonne continuation.

        Bien cordialement.

      • Dixit moi. Apparemment un clic c’est chaud, je te fais un copier/coller de mon blog, extrait :

        définition de la démocratie par Paul Ricœur :

        « Est démocratique, une société qui se reconnaît divisée, c’est-à-dire traversée par des contradictions d’intérêt et qui se fixe comme modalité, d’associer à parts égales, chaque citoyen dans l’expression de ces contradictions, l’analyse de ces contradictions et la mise en délibération de ces contradictions, en vue d’arriver à un arbitrage. »

        Mais on s’en cogne, que ce soit formulé par Pierre, Paul ou Jacques ne change rien à l’affaire et aussi loin que je puisse le concevoir cette définition est correcte.

        Cette définition cadre deux choses très importantes, la première est que la démocratie va essentiellement s’exprimer par ses modalités d’exécutions, par les processus qui seront effectivement mis en place pour analyser les contradictions, pour la mise en délibération et pour l’arbitrage ; la démocratie n’est qu’un vulgaire processus de prise de décision, ni plus, ni moins.

        Ce qui m’amène à la deuxième chose très importante, ce processus de décision se caractérise par l’association à parts égales des citoyens, intention noble s’il en est et qui se justifie sans qu’il soit nécessaire de l’argumenter plus avant, on touche à l’essence de la démocratie et c’est cette association à part égale qui rend le débat démocratique si important ; on en vient à ce que je voulais vous mettre sous le nez car cette association à parts égale induit le fait suivant : la démocratie est in fine le diktat de la majorité.

      • Fenrir

        @ Arthurin,
        je crois que tu brûles un peu les étapes, le référendum d’iniatitive populaire tel qu’il est proposé par le programme d’EBR-T :
        « De la création d’un référendum d’initiative populaire à partir de 5 % de la population inscrite électoralement…
        De la création d’un référendum d’initiative populaire pour abroger une loi que le peuple ne veut pas…
        De la création d’un référendum d’initiative populaire pour proposer une loi que le peuple veut…
        De la création d’un référendum d’initiative populaire pour destituer une personne de ses fonctions électives, y compris le président… »
        Et ce en permanence.
        J’ai jeté un oeil sur tes liens (plus haut), mais n’ai fait qu’effleurer FessesBouc, et je manque un peu de temps pour tout lire, nous en reparlerons…
        @ bientôt

      • EBR-T EBR-T

        et alors ? Vous connaissez un processus 100 % consensuel vous ?

        Veuillez m’excuser, mais j’ai des obligations ailleurs.

        En vous remerciant de nouveau !

        A une autre fois.

      • et alors ? Vous connaissez un processus 100 % consensuel vous ?

        Pourquoi, c’est la question qui était posée ?

        Moi aussi j’ai piscine…

        PS : pour la prochaine fois (s’il y a), ma position n’aura pas bougé d’un iota.

        @ Fenrir

        La souveraineté du peuple serait donc limitée à un périmètre précis ?

        On en discute quand tu veux, tu sais où me trouver :)

      • Fenrir

        Bien continuons donc la causerie, je te cite :
        « Et juste pour préciser, quand je demandais quel processus démocratique sous-tend votre initiative, je ne parlai pas de celui qui doit être mis en place à terme par l’élu mais du processus démocratique qui permet de valider les prises de décisions au sein de votre non-association. »
        Tu as peut-être bien mis la le doigt sur leur pierre d’achoppement…
        Je manque d’éléments concernant l’élaboration de leur programme, et le lieu permettant d’en discuter et d’en débattre.
        De même, je suis en train de creuser un peu leur lien avec le Vénus project (snif! snif! je le sens pas bon, ce truc. Mais cela n’engage que moi…)
        Autrement, pour ton approche de la démocratie, et ayant déjà abordé, il y a fort longtemps, ce genre de questionnement, tu te rapproches de mon positionnement.
        Mais là, tu frises avec « l’anarchisme de droite »…
        Et pour finir, un référendum d’initiative populaire peut-il être lancé à la demande d’un seul individu ?

      • voltigeur voltigeur

        Ca aurait un rapport avec le projet J.Fresco et Zeitgest,
        et là moi aussi ça coince. ;) ♥♥

      • EBR-T EBR-T

        Depuis le XV° siécle (Thomas Moore) des personnes réfléchissent sur l’amonatérisme et si vous trouvez des références au Venus Project et à Zeitgeist, c’est parce que cela a un rapport avec mon propre cheminement, pas avec la réflexion, les propositions et les actes…

        Vous êtes incroyablement suspicieux et ne prêter aucune confiance aux personnes sur leurs actes a posteriori, mais avec beaucoup d’a priori ! cette méfiance vous empêche quelque part d’accepter les idées de l’autre…
        C’est compréhensible, mais bloquant…

      • voltigeur voltigeur

        Tu es, pour la machine au service de l' »homme », le transhumanisme?
        plus de monnaie, etc..parce qu’il me semble qu’au départ
        c’est ce qui m’avait été expliqué pour l’Economie Basée sur les Ressources.
        A moins que je me trompe..
        Je ne fais pas confiance au tout technologique, je préfère que l’humain
        fasse marcher ses neurones.
        Ca ne remet pas en cause les propositions, mais si ces options en font
        partie…..♥♥

      • Fenrir

        Pfiou ! Cela devient compliqué de suivre la conversation.
        Faut réussir à trouver le « Répondre ».LOL

        Benji ! Au secours !

        Tu avais évoqué la possibilité de remettre en route l’ancien forum. :0) Houba! Houba!

        Cela permettrait d’avoir des dialogues et des échanges plus facilement suivables.

        @ EBR-T,
        Tu nous suis depuis un an et tu t’étonnes que nous soyons prudent, pour ne pas dire légérement parano (voire pour certains complétement LOL).
        Je crois que tu t’adresse içi à des sceptiques, qui doutent de tout, y compris des bonnes intentions.
        Nous cherchons les tenants et aboutissants.
        Oui, nous sommes prudent : « cette méfiance vous empêche quelque part d’accepter les idées de l’autre… »
        Et non, ce n’est pas que nous n’acceptons pas, c’est que nous n’adhérons pas automatiquement à une idée.

        Accepter la pensée de l’autre ne nous offusque pas.

        D’où la « mauvaise réputation » du site des Moutons Enragés :
        Extrème droite, fasciste, nationaliste, patriote, souverainiste,… )
        Car certains s’expriment içi.
        Ce n’est pour autant que j’adhère à leurs idées.
        Nous discutons.
        Chacun ses arguments.
        Mais je bénéficie içi, d’un lieu d’accueil, où je peux échanger avec eux, débattre, m’engueuler, me marrer, et construire un monde meilleur.
        Moi, anarchiste, anti-dictatures (anti-fa est trop réducteur), anti-libéral, adepte du tirage au sort et tenant de l’indivuadilisme philosophique.

        Je te le redis :
        Bienvenue chez les Moutons enragés.

        @ Volti,
        Décidément, nous nous comprenons.
        Je ne sais si j’ai exprimé correctement le positionnement des ME, mais cela n’engage que ma perception personnelle.
        Merci encore à vous pour cette espace de liberté d’expression »S ».
        Biz

      • EBR-T EBR-T

        @voltigeur
        C’est une vision très réductrice et fausse et qui nécessite une réponse longue, mais je vais faire court :
        La machine est déjà au service de l’homme, mais ne sert qu’à augmenter la productivité au dépend du confort de l’humain et de sa condition, au lieu de le servir. C’est son utilisation qui est mauvaise et ce sont les humains qui la créent et l’utilisent…
        La machine est dans notre vie depuis la révolution industrielle et c’est son usage qui est néfaste… Comme tout le monde, tu dois utiliser des ordinateurs, des voitures, des TV, des CB, des mobiles, etc…
        L’EBR n’a jamais prôné, ni défendu le transhumanisme ! Ce sont des propos infondés et non éclairés ! SVP renseignez-vous à la source avant de diffuser de fausses informations…
        De plus, je représente l’EBR-T, pas le Projet Venus ou le Zeitgeist Mouvement, mais j’accepte volontiers d’en parler…

        @Fenrir
        Je comprends vos positions parfois radicales, mais je vous le redis la méfiance est une bone chose, comme le doute, mais cela ne doit pas vous empêcher de faire confiance a priori aux gens, tout en exerçant un contrôle assidu…

        Je vous souhaite à tous une bonne journée, car je n’ai pas « piscine », mais pas devant l’ordinateur de la journée…

        Merci de votre accueil et de réfléchir à nos propositions d’une autre gouvernance.

      • voltigeur voltigeur

        Désolée de te paraitre réductrice, :)
        le débat me semble un peu « bloqué » par nos doutes et
        notre scepticisme. En élargissant un peu, on peut espérer
        une vision plus réaliste. C’est gentil de vouloir expliquer,
        mais ce ne sera nécessaire, que si des questions précises sont posées.
        Je ne veux pas saborder ton projet, au contraire, mais il faut y réfléchir
        un peu mieux.
        Je vais reprendre les propositions, et les annoter selon ce qu’elles m’inspirent,
        j’espère avoir un autre regard, si je mets de côté les machines…♥♥

      • Fenrir

        Merci EBR-T pour la courtoisie, l’intérêt, et la clarté de tes propos.
        Je te rejoins dans ta réponse à Volti, en précisant que l’utilisation « maléfique » de l’outil existe depuis le premier outil.
        Nous devrions avoir de fructueux échanges.
        Pas piscine pour moi mais boulot et chantier et long trajet.
        @ + à toutes et tous.

      • Bonjour à tous,

        Petit mea culpa matinal (la nuit porte conseil, si courte soit-elle…)

        Fenrir a raison, j’ai brûlé quelques étapes, le pouvoir législatif du RIP donne effectivement toute latitude aux citoyens.

        Et j’ai finalement compris (alleluia) ce que disait Stéphane Bernard (que je remercie encore pour sa patience relative ^^) sur le referendum en dernier recours (suffrage direct pour arbitrage ultime si je ne m’abuse ?).

        Pour le reste, les réserves/remarques émises me paraissent légitimes, je les maintiens.

        Tout ceci me semble globalement bon, je vais donc regarder le projet EBR-T avec plus d’attention.

    • yoyo

      Oui, la démocratie participative c’est comme le tri sélectif ! Ca fleure bon …

      • voltigeur voltigeur

        Je lui ai écrit, l’ai invité sur le blog s’il le voulait,
        et il est d’accord pour nous donner une interview. Nous y
        réfléchissons..
        Il a gentiment répondu à ma question: (j’abrège volontairement)
        « êtes vous soutenu par un parti, et si oui lequel? »
        Sa réponse:
        « Non! aucun parti ne me soutient, je suis seul contre tous »
        ♥♥

      • EBR-T EBR-T

        J’ai parfois aussi cette impression, mais je dirais plutôt « seul, à côté des autres en attendant une forme de prise de conscience ».

  • enebre enebre

    Ca ne fonctionnera pas comme ça, c’est toujours la même salade. Ici on propose aux citoyens ce qu’il doit penser.

    Et ici on en discute et une seule personne décide du oui et du non, du bien pensé et de l’idiotie.

    ici encore on décide d’abréger ou de continuer la conversation, je vois rien de démocratique ici.

    d’abord pourquoi ça se passe sur le site des moutons, pourquoi choisir un espace confiné ou la discutions ne peut pas s’étendre démocratiquement selon les aspirations de chacun.
    Et pourquoi n’y a t il qu’un interlocuteur.

    Monsieur EBR-T me semble être un beau dictateur en puissance.
    ou tout au moins un ami ou un homme très proche du système démocratique actuel, système que je ne veux plus, (ne pouvant pas parler au nom du plus grand nombre, pourtant je suis bien certain de m’exprimer conformément à l’opinion générale des gens qui savent qu’ y en a mare des salades).

    Rien que par la manière de s’exprimer, pour lancer un débat démocratique on ne demande pas aux gens de sortir de bac +x pour comprendre et être compris.

    La loi et la législation se doit d’être d’abord populaire et accessible ni ampoulé ni scientifique, c’est comme ça qu’on apporte l’égalité dans un peuple, c’est pas en se gaussant de grands mots qu’on ouvre un débat pour tous, vous êtes bien des gens qui ne recherchent qu’à remplacer ce qui existe déjà par la même chose, même genre même style.

    Je mettrai au net ce commentaire, une autre fois peut être ou jamais.
    Là c’est le coup émotionnel, et niac.

    Inviter LL sur le forum LOL, invitez le plutôt comme Président.

    • EBR-T EBR-T

      Bonjour, vous parlez visiblement sans savoir et sans argumentaire et je ne vois pas en quoi je pourrais faire avancer le débat avec un préambule pareil.

      Je vous souhaite une bonne journée sans trop d’aigreur et de vinaigre à la bouche !

  • piertrf

    J’ai essayer de poster ce commentaire sur votre blog,

    http://www.la-democratie-participative.org/blog/13-informations-generalistes/7-la-representativite-actuelle-est-elle-un-deni-de-democratie.html#section-kmt

    mais je crois qu’il n’est pas passer.

    Je n’ai pas fini de faire le tour entier de ces sites mais il existe plusieurs autres initiatives pour un changement démocratique citoyen.

    – Le mouvement de la souveraineté individuelle qui me semble une bonne base pour les réflexions à avoir.
    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=vmdI8ZQqH5A#at=39

    – le parti Pirate
    https://www.partipirate.org/spip.php?rubrique6

    – Démocratie participative et débat public
    http://www.participation-locale.fr/sommaire.php3

    etc ….

    En quoi EBR-T est différente ?

    Tout système politique met en place des protections pour perdurer dans le temps. Une des plus évidente, il me semble être celle des médias officiels, les autres étant d’ordre juridiques, et, des pouvoirs décisionnel, comment pensez-vous surmonter ces barrières ?

    N’y aurait-il pas une plus grande force en essayant au départ de fédérer toutes ces idées de changement qui foisonne sur le net. ?

    Le temps peut manquer à une majorité de se plonger dans ce genre de débat comment améliorer cela ?

    la consultation et la réflexion des réponses données, sur quelle base en faire la synthèse. Sera-t-elle participative ?

    Voici les premières questions qui me viennent à l’esprit maintenant je vais me plonger plus avant dans vos propositions.

    • EBR-T EBR-T

      Bonjour Piertrf
      En ce qui concerne la possibilité de commenter, tout fonctionne normalement ! Je ne sais quoi vous dire, si ce n’est de recommencer et respecter la procédure…

      Pour répondre d’une façon non exhaustive à votre réponse, je voudrais vous rappeler que le concept de démocratie participative n’est pas nouveau en effet, mais qu’il n’a pas jusqu’à présent était mené à son terme. Depuis plus de 20 ans, certaines municipalités font des conseils de quartier, des consultations citoyennes (ect…). ; elle donne la parole aux administrés, les écoute en effet, mais si vous y regardez de plus près le citoyen in fine ne décide rien et ‘a aucun moyen de pression et de contrôle strict sur ses élus… et je ne perdrais pas mon temps sur le discours de Mme Royal et de beaucoup de politique qui sont dans la démagogie pure…

      Pour ce qui est des trois liens cités dans votre message :
      – Le premier est une initiative que je découvre et je vous en remercie ; elle me semble aller en effet dans le même sens que mon travail en terme de valeur, mais tout cela ne sont, corrigez moi si je me trompe, que de bonnes déclarations d’intentions ! Et je ne trouve nul part de réalisation de ses intentions sur le net. La différence fondamentale est que l’EBR-T s’inscrit dans un travail de transition et d’actions et que cette initiative en reste au stade des propositions en proposant une autre approche extérieure et non de l’interieure, comme j’essaye de le proposer : là aussi, je peux me tromper et corrigez-moi dans ce cas.
      – En ce qui concerne, le PP il n’y a, à ce jour et à ma connaissance, aucun travail fait en ce sens, si ce n’est que des candidats au dernières législatives et une direction de travail pour les municipales non connue à ce jour. Je suis en attente de retour de la part de ce parti, mais là encore rien ne vient de bien concret. Je peux sans m’avancer trop vous dire que nous avons en effet des valeurs en commun…
      – Le troisième et dernier lien rentre clairement dans ce que je qualifie de « mascarade démocratique » et je vous renvoie au début de ma réponse.

    • EBR-T EBR-T

      … »Tout système politique met en place des protections pour perdurer dans le temps. Une des plus évidente, il me semble être celle des médias officiels, les autres étant d’ordre juridiques, et, des pouvoirs décisionnel, comment pensez-vous surmonter ces barrières ? »

      Simplement par une approche « virale » des choses ; vous ne le savez aussi bien que moi que tout est verrouiller en effet, mais le système à des portes entrouvertes que j’essaye d’ouvrir en grand pour que les citoyens s’y engouffrent en attendant qu’une autre société émerge. L’actualité apporte parfois ses réponses avec le Brésil ces derniers jours, bien que je ne sois pas persuadé du pouvoir de la rue dans certains cas… Reprendre le pouvoir démocratiquement et sans violence, c’est persuader chaque citoyen de s’impliquer un peu… J’ai la naiveté, peut-être de croire, que le « contrat moral » que je propose peut faire avancer grandement et réellement les choses… Je vous invite à le lire attentivement…

    • EBR-T EBR-T

      … »N’y aurait-il pas une plus grande force en essayant au départ de fédérer toutes ces idées de changement qui foisonne sur le net. ? »

      La démarche ici n’est pas dans la proposition d’idées, elle est dans les actes qui peuvent nous permettre de reprendre le pouvoir en se servant de ce qu’ils ont eux-mêmes mis en place avec notre complicité passive…
      « Fédérer » est un beau et noble mot, l’appliquer est une autre affaire…
      « Accompagner et suivre » sont aussi des mots qui n’ont rien de dévalorisant et j’ai plutôt choisi cette voie…

  • EBR-T EBR-T

    … »Le temps peut manquer à une majorité de se plonger dans ce genre de débat comment améliorer cela ? »

    L’outil existe en terme informatique et il s’appelle Wikimairie, mais un outil n’est pas le plus important, car ce sont les personnes à qui nous avons délégué le pouvoir par notre vote, qui se servent de l’outil, quel qu’il soit. Il faut donc, à mon avis, éviter les débats sans fin par la soumission aux citoyens de résolution de problèmes concrets et améliorant notre quotidien, en essayant de faire confiance a priori à nos élus et sans exclure le contrôle.

    … »la consultation et la réflexion des réponses données, sur quelle base en faire la synthèse. Sera-t-elle participative ? »
    Vous avez la réponse en lisant attentivement le « contrat moral » proposé.

    En espérant avoir répondu à vos interrogations…

    Bien cordialement.