Cultures d’hiver et de printemps : jusqu’à un tiers des récoltes sera perdu

Photo: Lionel Br?gger. Illustration. Champs inond?s - BRUGGER  Lionel Photo: Lionel Br?gger. Illustration. Champs inond?s – BRUGGER Lionel

Cultures d’hiver, cultures de printemps, cultures fourragères, céréaliers ou éleveurs, tous les agriculteurs souffrent des conditions météorologiques des mois d’avril et mai. Les exploitations à proximité de la Loire, de l’Allier ou d’autres cours d’eau ayant débordé sont les plus gravement atteints.

Personne n’est épargné. Avec des sols gorgés d’eau, des champs toujours inondés en pleine période de semis, de nombreuses récoltes, d’hiver ou de printemps sont en danger. Jusqu’à 30 % perdus sur certaines parcelles. « Toutes les cultures sont impactées, celles d’hiver, comme le colza, ont très mal poussé avec l’humidité et le manque de soleil. Quand les champs ont été inondés, c’est encore pire. Pour les cultures de printemps, certaines récoltes sont très compromises. Nous travaillons à définir un état de calamité agricole », résume Éric Bertrand, président de la Chambre d’agriculture de la Nièvre.

Hier après-midi, des agriculteurs, avec la Chambre d’agriculture, des représentants de la DDT (direction départementale des territoires) et de la FDSEA ont fait le point sur les dégâts dans les différentes cultures, à Chevenon, l’un des secteurs parmi les plus touchés.

1. Cultures d’hiver. La pluie abondante et le manque de soleil ont ralenti la croissance des cultures d’hiver. Plus grave, dans certaines régions, des pieds sont restés immergés pendant près d’une semaine à cause des crues. Une bonne partie a pourri, jusqu’à un tiers pour les parcelles les plus endommagées. D’autres plants ont résisté mais les siliques (le fruit) ne se sont pas du tout développées et sont également perdues. Pour ces cultures, les agriculteurs n’ont aucune voie de recours.

2. Cultures de printemps. La crue est arrivée pendant la pire période pour les cultures de printemps, comme le maïs, pendant le semis. La plupart des agriculteurs ont profité des quelques beaux jours, autour du 10 avril, pour semer ; une courte fenêtre de tir qu’il ne fallait pas rater. Dans les zones inondées, les semis sont perdus. Même ceux qui ont résisté n’ont pas le développement qu’ils devraient avoir à cette époque de l’année (deux à trois feuilles au lieu de cinq à six en temps normal). De plus, les exploitants n’ont, théoriquement, plus le droit de semer après le 31 mai, alors qu’ils ne pourront pas le faire avant le 6 ou 7 juin dans les conditions actuelles. Pour le tournesol, qui a été très touché partout, il est même déjà trop tard pour semer à nouveau. Les récoltes seront moins importantes avec des rendements faibles.

3. Élevage. Les éleveurs ont dû se résoudre à rentrer les bêtes pour ne pas détériorer les prés, gorgés d’eau. Dans le Morvan, où l’hiver s’est éternisé, les bêtes ne sont parfois pas restées plus de dix jours au pré. Les vaches profiteront moins, donc la production sera moins bonne. De plus, en les gardant à l’intérieur, l’éleveur doit les nourrir lui-même, ce qui implique un coût supplémentaire.

4. Assurance. Les agriculteurs touchés peuvent déclarer un accident de culture auprès de la DDT. Un problème s’ajoute pour les exploitants qui sont situés en zone inondable, puisque les assureurs ne prennent pas en charge les dommages causés par les crues dans le cadre de l’assurance récolte.

Via sott.net

23 commentaires

  • aurore aurore

    C’est la poisse… Nous n’avions pas besoin de cela.. L’économie est déjà bien mal en point.

    C’est une crise climatique qui vient se greffer.
    J’ai entendu que dans L’AUDE et 4 départements limitrophes, les pertes s’évaluent déjà en millions d’euros.
    Il faut espérer que le mois de juin soit plus propice..

    (le temps est à l’image de la conjonture..)

    • … » L’économie est déjà bien mal en point. » … c’est plutôt … la grange brule !! il va falloir retrouver un autonomie sur les régions … refuser les réglementations de Bruxelles … une autonomie d’exploitation de « NOS » TERRES !!! Sinon c’est désobéissance civile … et pis c’est tout !! c’est pas Bruxelles qui me livre mon pain !!

  • Dans le sud-ouest, dernière grande pluie jeudi, après cela va s’arranger et la température va monter à plus de 20°c !
    Année de foin, année de rien !!!!
    comme dit le proverbe !

  • engel

    Dixit : « …des représentants de la DDT (direction départementale des territoires) et de la FDSEA ont… »

    DDT ça sonne bien comme dènomination!
    Y a pas à dire, nos technocrates sont de grands comiques, ou de grands provocateurs?

    DDT: http://fr.wikipedia.org/wiki/Dichlorodiph%C3%A9nyltrichloro%C3%A9thane

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    Je veux pas jouer les oiseaux de mauvaise augure là, mais j’ai entendu dire que l’on est parti pour 3 années consécutive comme celle-ci.
    Donc autant vous dire qu’on est mal barré quoi.

    Entre ça et les sécheresses dans certain pays, autant vous dire que c’est toute l’humanité qui va bientôt savoir ce que veux dire la famine…

    • …ça ce fait déjà … pas loin de chez nous … même près de chez nous !!! et si on ne suis pas les prérogatives !! Paf !! ne vous inquiété pas l’Otan et les banksters s’occupent de vous !!!
      fin 2013 tous les étazuniens doivent êtres « pucés »!! et ici ils veulent réglementer nos potagers ??? … les Russes mettaient le feu en cas de défaite !! … moi je suis pour « l’écobuage équitable » !! pas mal ça : Ecobuage Equitable !!

  • Lionel

    Le jour où les abrutis psychopathes qui nous servent de dirigeants admettront que les agronomes d’aujourd’hui ( et pas les vieux croûtons qui s’accrochent désespérément à leurs croyances ) ont raison en disant qu’il faut interdire le labour, alors il n’y aura plus de champs inondés !
    La charrue fabrique ce que l’on nomme une « semelle de labour » au fond du sillon et qui est de l’argile tassée et totalement étanche, qui s’aggrave avec le temps et empêche la perméabilité des sols ( principalement galeries de vers de terres ) et donc l’absorption de l’eau de pluie.
    Résultat : les sols se stérilisent par asphyxie et quand ils sont inondés par noyade, bonjour les dégâts !
    Ce n’est pas la pluie qui est à craindre mais la stérilisation de nos terres et c’est cela et rien d’autre qui va entraîner des famines, des sols qui ne donnent plus rien si on ne les bourre pas d’engrais !

    • C’est la disparition des agrégats de complexes argilo-humiques par baisse de la matière organique qui rend la terre imperméable !
      Les agrégats laissent passer l’air et l’eau, sans agrégats l’argile est dispersée et forme une couche étanche, d’où la formation de marres dans les champs !
      Voir les livres de Dominique Soltner sur la terre !

      • do39

        Sans parler des travaux de Claude Bourguignon, auteur de « Le sol, la terre et les champs » et autres travaux de microbiologie des sols au service du vivant… et des cultivateurs… La terre fertile, l’humus, est la vraie richesse productive pour les générations à venir… depuis 1960, notre génération dilapide le potentiel de production des générations futures… en plus de la raréfaction des matières premières, de la pollution (air-eau-sol), du nucléaire (et de ses déchets)… quel avenir pour ceux qui nous suivent ?…

    • barkayal

      @Lionel, ils n’ont rien à admettre, c’est exactement ce que recherchent ces psychopathes.

  • sur ce sujet … ça fait au moins 6 ans que j’ai un coude dessus … ça a un rapport avec le « codex alimentarus » … baisse des qualités alimentaires et contrôle (NWO). depuis 6 ans les récoltes sur la planète diminuent …c’est fait pour … sous couvert de la calamité de la météo … il ne faut pas oublier 1999 « la tempête » quelque peu Haarpée … Jospin a t-il eu le choix de refuser les maïs Monsanto à Bruxelles ?? pour le bétail à viande !! Les chemtrails ça fait 20 ans qu’ils sulfatent !! Hahiti a été haarpé … et Monsanto vient de faire un dont de son poison !!?? … c’est l’année du serpent … avec de soudaines surprises … en + les agriculteurs sont taxés sur les semences … réglementation europe … des fois je me dis que le temps des blablas est comme la crise …. derrière nous !!

    • … il y a aussi un rapport UNESCO 2012 sur une grave pénurie de matières premières entrainant des famines … you..pi !!

      • c’est aussi comme si on se faisait égorger mais on ne dit rien … car on ne voit pas les armes … et ce !? pendant encore combien de temps ?? Les agriculteurs n’assurent pas tous leurs semis !! il y en avait déjà un qui disparaissait chaque jour … il est ou le temps ou l’agriculture était le grenier de la France ???

  • pokefric pokefric

    Bonjour tlm.
    Je commence à me poser beaucoup de questions concernant les nanoparticules d’aluminium ?
    Outre le fait qu’elles peuvent provoquer des maladies neurodégénératives, j’ai l’impression qu’elles dérègle considérablement le climat mais peut être n’est ce qu’une impression ?

  • steeve

    c’est la faute a hollande déja le jour de son investiture le ton etait donné ca flottait ca la meme foudroyait.
    y a comme un nuage au dessus de la france
    mais comme dit si bien sarkozy apres la « pluie » vient le « soleil »

    • rudolphe vandenberg rudolphe vandenberg

      nan le proverbe dit pas ça!! il dit « après sarkozy vient hollande puis sarkozy » donc traduit ça donne  » après la pluie vient la tempête puis le déluge »

  • Francois Prin Francois Prin

    Comme chaque année en Suisse on brûle le bonhomme d’hiver…

    L’explosion tardive du «Böögg» annonce un été pourri:

    http://www.24heures.ch/suisse/L-explosion-tardive-du-Boeoegg-annonce-un-ete-pourri/story/21770109

  • Des Anonymous ont rendu inaccessible le site du géant des biotechnologies Monsanto:) http://quoideneuf1.over-blog.com/-anonymous-monsanto-vis%C3%A9-par-une-campagne-de-piratage