Facebook déserté par des millions d’utilisateurs, info ou intox?

Facebook, une facette parmi tant d’autres de « Big brother », capitalisation pourrie à Wall Street dont les cours se sont effondré rapidement, serait en nette perte de vitesse. Avec Apple d’un côté au plus mal et Facebook de l’autre, ce sont deux piliers des apparences américaines qui sont en train de s’effondrer…

Le quotidien britanique The Guardian affirme que le réseau social Facebook a perdu plusieurs millions de membres sur ses principaux marchés, en s’appuyant sur une étude réalisée par le cabinet Socialbakers. Mais ce dernier conteste l’interprétation.

Facebook aurait perdu six millions d'utilisateurs uniques en mars aux Etats-Unis, soit une chute de 4%, et qu'au Royaume-Uni, l'érosion de son audience est de 4,5%.

Facebook aurait perdu six millions d’utilisateurs uniques en mars aux Etats-Unis, soit une chute de 4%, et qu’au Royaume-Uni, l’érosion de son audience est de 4,5%.
REUTERS/Pilar Olivares

Le leader des réseaux sociaux est-il en déclin? La désaffection des adolescents a déjà été évoquée mais The Guardian envisage un recul plus général. Le quotidien briannique rapporte en effet dimanche que le nombre des utilisateurs de Facebook a reflué de plusieurs millions au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. Déclarant s’appuyer sur une étude réalisée par le cabinet d’études Socialbakers, il affirme que Facebook a perdu six millions d’utilisateurs en mars aux Etats-Unis, soit une chute de 4%, et qu’au Royaume-Uni, l’érosion de son audience est de 4,5%. D’autres pays comme la France, l’Allemagne ou le Canada seraient également touchés par cette tendance.

L’engagement des utilisateurs américains pourrait par ailleurs être remis en cause avec une durée moyenne passée sur Facebook tombée à 115 minutes en février contre 121 minutes en décembre 2012, selon le cabinet Comscore. Ce déclin serait à replacer sur fond de concurrence accrue de nouveaux réseaux comme Instagram (justement racheté par Facebook) ou Pinterest et celle des applications de messagerie instantanée dont WhatsApp est le plus bel exemple.

Article complet sur lexpansion.lexpress.fr

10 commentaires