Manifestations en Grèce et au Portugal

Deux manifestations importantes aujourd’hui, en Grèce et au Portugal, l’une contre l’austérité, la seconde contre la rigueur! Tout n’est qu’une question de nuance finalement, sauf que cela reste pareil, c’est la crise, c’est la cata, et l’argent manque cruellement! Maintenant, bien beau de manifester contre cette crise, et c’est quand qu’on manifeste réellement contre l’union européenne? Monter jusqu’à Bruxelles par exemple…

Portugal: marée humaine contre l’austérité

Manifestation à Lisbonne, le 2 mars 2013

Une marée humaine a déferlé samedi sur le Portugal, Lisbonne en particulier, à l’appel d’un mouvement citoyen apolitique qui a réalisé ainsi une mobilisation exceptionnelle contre les mesures d’austérité, exigées par les créanciers du pays, sous assistance financière.

« La troïka et le gouvernement dehors », « le Portugal aux urnes », « élections maintenant », « démocratie participative », pouvait-on lire sur les banderoles portées par les manifestants.

« Qui s’endort dans la démocratie, se réveille dans la dictature », « Bandits, rendez-nous notre argent » clamait de petites affiches. « Aujourd’hui je suis dans la rue, demain ce sera toi », lisait-on sur une autre à côté d’un portrait du Premier ministre de centre-droit, Pedro Passos Coelho.

Selon le mouvement apolitique « Que la Troïka aille se faire voir », organisateur des rassemblements à Lisbonne et dans une trentaine de ville du pays, quelque 500.000 personnes ont défilé dans la capitale où le cortège avait démarré au son de la chanson « Grândola Vila Morena », reprise en coeur par les manifestants, la voix tendue d’émotion.

Cette chanson, fréquemment entonnée par des contestataires au passage de membres du gouvernement, est devenue le symbole de la contestation au Portugal après avoir été l’hymne de la Révolution des Oeillets de 1974 qui a permis l’instauration de la démocratie.

A la fin des manifestations elle a retenti au même moment du nord au sud du pays dans toutes les villes où des rassemblements ont eu lieu : de Porto, la grande ville du nord, où selon les organisateurs 400.000 personnes ont manifesté, à Faro la station balnéaire du sud.

Des manifestants à Lisbonne, le 2 mars 2013

En fin de soirée les autorités n’avaient communiqué aucune estimation du nombre de manifestants.

« C’est le peuple qui est souverain », une phrase correspondant à un des vers du chanteur engagé José Afonso, créateur de la chanson « Grândola Vila Morena », était le principal mot d’ordre des rassemblements.

La cible principale a été l’inspirateur des mesures d’austérité du gouvernement, c’est-à-dire la « troïka » (UE-FMI-BCE) représentant les créanciers du Portugal, actuellement à Lisbonne pour un nouvel examen des comptes du pays.

Très actif sur les réseaux communautaires, « Que la Troïka aille se faire voir » a réussi samedi à rééditer son succès du 15 septembre 2012 quand il avait mobilisé à travers le pays des centaines de milliers de personnes à travers tout le pays.

« Ce genre de comptabilité n’est pas important », a toutefois estimé un des responsables du mouvement, Nuno Ramos de Almeida. « Ce qui l’est, a-t-il dit à l’AFP, c’est que les gens s’opposent à cette politique », en ajoutant : « Le gouvernement ne peut gouverner contre le peuple et je crois qu’il va tomber ».

« Cette manifestation est un signal clair que « la troïka » et le gouvernement sont de trop dans ce pays », a estimé de son côté le chef du Bloc de gauche (extrême-gauche) Joao Semedo.

La manifestation de samedi a ainsi donné une nouvelle dimension au mécontentement populaire contre les mesures d’austérité mises en oeuvre par le gouvernement de centre-droit, en contrepartie du plan de sauvetage international de 78 milliards d’euros accordé au Portugal en mai 2011.

A Lisbonne, le défilé a été d’autant plus important que de nombreux militants du principal syndicat portugais, la CGTP, y ont participé.

Article complet sur Boursorama

 

Grèce: les enseignants du secondaire manifestent contre la rigueur

Des professeurs et des étudiants grecs manifestent contre la rigueur, à Athènes, le 2 mars 2013

Plus d’un millier d’enseignants du secondaire ont manifesté samedi à Athènes contre les coupes dans l’éducation et la rigueur, imposées pour la quatrième année consécutive par les créanciers de la Grèce, l’Union Européenne (UE) et le Fonds Monétaire International (FMI).

« La pauvreté est la plus grande violence », proclamait une banderole déployée devant le Parlement sur la place Syntagma, théâtre des manifestations massives ces dernières années, a constaté l’AFP.

« Deux étudiants morts, on nous tue », lisait-on sur une banderole qui faisait allusion à la mort des deux étudiants jeudi à Larissa (centre) tués par des émanations d’un chauffage de fortune dans leur domicile.

En raison de la hausse des taxes sur le fioul, plusieurs ménages grecques ont dû cet hiver recourir à des solutions moins onéreuses pour se chauffer.

« Chassons la troïka (UE-BCE-UE), les mémorandums (mesures de rigueur) et les néonazis », scandaient les manifestants, qui ont organisé un concert à Syntagma escortés par d’importantes forces anti-émeutes.

Le syndicat des enseignants du secondaire (Olme) a dénoncé « la propagande » dans les écoles des néonazis de l’Aube dorée. Ce parti a fait son apparition pour la première au parlement lors des élections en juin avec 7% des voix.

L’Olme a aussi protesté contre le projet de loi sur la fusion des établissements universitaires, le manque de chauffage dans les écoles et « les tests d’évaluation » des professeurs, qui seront appliqués pour la première fois cette année.

Selon l’Olme, « ces tests ne visent qu’à supprimer des postes dans les écoles où le manque de professeurs est déjà patent ».

Cette manifestation intervient un jour avant l’arrivée dimanche à Athènes des hauts responsables de la troïka pour effectuer le contrôle régulier des comptes grecs en vue de la poursuite des versements des prêts UE-FMI à la Grèce.

Source: Boursorama

14 commentaires

  • goulougoulou

    La France des Lumières et des Droits de l’Homme est bien loin derrière les populations massacrées de ces deux pays qui vont faire leur 1789; enfin, je leur souhaite du fond de mon porte-monnaie qui devient de plus en plus mince…

  • fotoulaver fotoulaver

    Va en falloir plus pour virer tout ces tordus comploteurs.

  • moutondu02

    vous êtes sur de cette info ?
    A la une des me(r)dias officiels ,je lis :

    1-L’enquête sur la mort de Mohamed Merah a mis en relief des défaillances du Renseignement
    2-The Voice » est-il en train de virer au test de crédibilité ultime pour les mal-aimés du show-biz ?
    3-Rachida Dati, bientôt « caissière à Franprix » ?
    4-Le jailbreak de l’iOS 6 devrait tirer sa révérence dans quelques semaines
    5-Barack Obama s’engage en faveur du mariage gay
    6-Milan corrige la Lazio 3à0.
    vous avez compris ,j’étais en mode ironie.

    • walter kurtz walter kurtz

      L’humour c’est la santé.

      • moutondu02

        Avoir le sens de l’humour est une qualité à cultiver impérativement. En effet, selon cette nouvelle étude, l’humour maintiendrait en vie et en bonne santé. Comment en arrive-t-on à une telle conclusion ?

        Des chercheurs norvégiens ont recruté quelque 53.000 personnes. Leur sens humoristique a été évalué à l’aide d’un questionnaire, ce qui a permis de les répartir en plusieurs groupes selon le sens de l’humour plus ou moins prononcé de chacun. Attention, n’a été considéré dans cette étude que l’humour dit « social », excluant l’humour noir, conflictuel ou insultant.

        Les sujets ont été revus 7 ans plus tard. On constate une différence de 20% du taux de mortalité entre les personnes qui ont été classées dans le groupe ayant le plus d’humour et celles ayant le sens de l’humour le plus bas.

        L’humour est donc bien un gage de vitalité. Autant le cultiver. En effet, c’est comme l’optimisme, ça se développe et ça s’entretient. Alors efforcez-vous dans toutes circonstances de voir le bon côté des choses et d’ajouter une petite pointe d’humour

      • walter kurtz walter kurtz

        Mais comment se rendre compte de son état animique?
        Une vision s’interpose entre mes yeux et l’écran,elle se forme et efface toute autres visions possible.Il n’y a plus de temps,ni d’espace seul l’énergie demeure.
        Cette vision la voici : un verre remplie avec de l’eau jusqu’à sa moitié.Tout personne devrait se poser cette question « comment je perçois le verre aujourd’hui? »,d’une pensée vive,sans philosopher.
        _réponse 1: je vois aujourd’hui le verre à moitié plein.Une certaine positivité (mot de la new age traduction: bien être).
        _réponse 2: je vois aujourd’hui le verre à moitié vide.Un certain mal être se déploie en nous.
        Il faut avoir de la pratique.Le mieux est de laisser un verre sur la table de nuit avant de se coucher,et pendant la nuit y boire un peu.Au matin venu,entre le réveil et le retour(l’éveil),on peu regarder le verre qui a changé pendant la nuit(on a bu l’eau) en recherchant le sentiment à reconnaître(en nous).Avec le temps,on enlève le verre mais on en rigole au matin, car son absence n’est que matérielle,sa présence perdure en nous grâce à la mécanique routinière de notre corps.Bel exercice pour celui qui apprend la magie.

      • rouletabille rouletabille

        de l’eau ,Berkkk

      • Camelia8z Camelia8z

        Merci de l’astuce Walter, je vais essayer (:

      • rouletabille rouletabille

        Mieux vaut pas boire la nuit pour éviter de se lever pour aller pisser..

      • Camelia8z Camelia8z

        Ah oui, pas faux.

  • kanarlakais

    Alors roulons nous parterre de rire, avant de se faire rouler dans la farine, ce qui n’est pas loin!!

  • souli

    J’ai vu beaucoup d’article qui disait que l’Europe craint des manifestation , ces pour sa qu’ils commence même a créer des armes spécial pour ce type de cituation(ANGLETERRE)et je pense qu’un soulevement de la population face a cette crise va bientot ce propager dans cette europ andetter

    • Sarafistole

      Pour le moment, certains états ont la chance de pouvoir compter sur les associations d’aide aux plus démunis pour gérer l’urgence. Mais quand elles n’y parviendront plus …

  • rouletabille rouletabille

    ‘ai un remplaçant et suis de retour parmi vous les amis,J’insiste sur le fait que la corruption de nos neurones se complaisent dans l’Acceptation d’une dette ou de DSK,ou pourquoi pas F.Hollande comme Président,on atteint le sommet de la folie en croyant que des petits gugus décident qu’il y a une dette ??c’est à mourir de rire,ils impriment de plus en plus même en infos les zéros se multiplient pour faire croire que plus il y en a plus on dois ,c’est tellement idiot que l’illusion fonctionne,la difficulté de créer l’idiot Européen en France dois drôlement les faire chier,
    Supprimer les vrais Prof ,en faire des illusionnistes est
    sous jasant ,bof,ici avec nos troll sympathiques et courageux on s’apprivoise.
    jvais chercher une GRIMBERGEN optimo bruno,je varie mes poisons,je picole et j’ai plus que les abstinents le réflexe de dire à votre santé.