Tricastin 1 : perte de réseau national, turbine trip et arrêt d’urgence automatisé

Un incident réseau a déclenché un arrêt d’urgence automatisé du réacteur n°. 1 du CNPE 1 du Tricastin (Drôme). L’évènement se serait produit hier soir vers 20h (?) et n’a pour l’instant, pas été suivi d’un communiqué officiel de l’exploitant ni de l’Autorité de Sureté Nucléaire. Les rares informations disponibles ont été publiées sous la forme d’un communiqué laconique et quasi-Stalinien de France-Bleu Drôme Ardèche.

Au Tricastin, une perte de charge de la turbine débouche sur l’arrêt d’urgence automatisé du réacteur

Il semble, d’après les rares informations disponibles ce matin, qu’un incident de ligne ait affecté le réseau 225 KV évacuant (sic) l’électricité de la tranche n°. 1 de la centrale nucléaire du Tricastin. L’incident se serait produit dans la nuit du 28 février au 1er mars et aurait provoqué une certaine confusion chez les riverains du CNPE.

D’après les premières déclarations de l’opérateur dont on attend toujours le communiqué officiel, un isolateur défaillant (ou un parasurtenseur défectueux ?) aurait provoqué un arc électrique ; à la suite de ce court-circuit le réseau THT “national” se serait mis en défaut ce qui aurait provoqué la mise en sécurité du groupe turboalternateur de production et entrainé dans la foulée l’arrêt automatisé du réacteur n°. 1.

2013-03-01_10h35_11

(1) Une tranche de CMPE doit en principe être alimentée par 2 lignes indépendantes (IRSN)

Même si la tranche impactée par l’incident du réseau national est théoriquement alimentée par une seconde ligne électrique indépendante (ligne auxiliaire), le ou les réacteurs privés d’alimentation principale se trouve(nt) soudain privé(s) de la voie « d’évacuation » de l’électricité produite.

Comme la production de vapeur ne peut stopper instantanément du fait de la présence de produits de fission “instoppables” dans le combustible nucléaire, la seule réponse à cet incident consiste à soulager le groupe turboalternateur en l’isolant du réseau. Cet arrêt est généralement automatisé et simultané avec l’arrêt d’urgence du réacteur qui agit, lui, à plus long terme.

Analyse des premiers commentaires de l’exploitant EDF

Les premiers commentaires d’EDF recueillis dans la soirée par l’intermédiaire de France-Bleu Drôme Ardèche sont plus que laconiques et sont probablement  directement tirés d’un cahier de procédure de l’exploitant : on y retrouve les mentions très connues de “claquement” ou de “très grand bruit” (ne jamais évoquer une explosion), de “grande lueur” ou de “flash” (ne jamais évoquer un court-circuit), et toujours ajouter qu’il n’y a aucun danger, alors que les installations sont ou ont été en fait soumises au stress d’un évènement majeur au cours duquel une bonne partie des systèmes de sécurité du réacteur sont mis en œuvre afin de faire baisser au plus vite la température du cœur.

Une perte de réseau électrique similaire a failli déboucher sur un accident grave à Forsmark en 2006

Le 25 juillet 2006, le réacteur n°. 1 de la centrale nucléaire de Forsmark, à 100 km au Nord de Stockholm, 2 s’est retrouvé, selon les dires d’un ingénieur ayant travaillé sur le site – dires que nous avons soigneusement vérifiés – très près d’un début de fusion du combustible nucléaire à la suite d’un défaut similaire au niveau du réseau électrique d’alimentation. La tranche n°. 1 avait alors été confrontée à un blackout station 3 durant environ 23 minutes, une partie ou la totalité des moyens électriques annexes (groupes électrogènes) ayant refusé de démarrer suite à des problèmes de batteries de démarrage.

L’incident avait à l’époque manifestement “refroidi” la Suède qui avait décidé, suite à cet incident classé très “généreusement” au niveau INES 2 4, l’arrêt pour vérification de 5 des 10 réacteurs nucléaires du pays.

2013-03-01_11h46_45

(1) Le haut du combustible est découvert environ 30 minutes après le SBO (ORNL, 1981)

L’indécrottable indifférence exploitant / autorités de contrôle

EDF ne réagissant pas, l’ASN ne réagissant pas, la presse ne s’emparant pas ou peu de ce nouvel incident 5 ce beau trio expert en huitièmes de soupir s’efforce ainsi de poursuivre la banalisation de la survenue de procédures d’arrêts automatisées 6 au niveau d’un parc français vieillissant ; le jour où l’alerte sera plus sérieuse et où quelque chose se passera mal lors de la procédure critique d’arrêt d’urgence, nous vous fichons notre billet (de blog) que les toutes premières communications diffusées sur les médias débuteront par : “Il s’est produit un flash et un grand bruit à proximité d’une centrale nucléaire” et se termineront par “les autorités maitrisent intégralement la situation, ne craignez rien”. A suivre, football…

EDIT (12h50) Le communiqué d’EDF a été mis en ligne, l’heure de publication n’est hélas pas indiquée. Nous y relevons la piste d’un parasurtenseur de ligne THT « rompu » en sortie de cabine transfo. A suivre…


Sources :

Tricastin : spectaculaire incident électrique à la centrale nucléaire – leparisien, 1313

Spectaculaire incident à la centrale nucléaire du Tricastin dans la Drôme – franceinfo, 28213

Incident du 25 juillet 2006 en Suède : catastrophe nucléaire évitée de justesse  rsdn / libération, 576

Station Blackout at Browns Ferry 1 – Accident Sequence Analysis – ornl, 1981

 

Source de cet article et références: Gen4.fr

10 commentaires

  • Analogique Analogique

    Le nucléaire est vraiment dangereux, nous devrions en sortir, l’incident de Fukushima ne remet pourtant pas les pays en question, ils s’en foutent éperdument, et ceci n’est pas une question d’insuffisance en énergie car un procédé tout-à-fait concluant et non polluant a été inventé il y a maintenant quelques années, cette machine permettant de s’auto-alimenter mettrait fin au nucléaire et à tous ses problèmes. Les dirigeants ne voulant absolument pas de ça, car ça serait la fin de l’argent facile avec l’énergie, ont saboté les recherches et réduit au silence les chercheurs. Tout ceci est voulu, ne soyez pas dupes.

  • moutondu02

    Le parc de centrales nucléaires français esten fin de vie et EDF est incapable d’ assumer la maintenance nécessaire .EDF a tout simplement décidé d’un claquement de doigts de repousser ces travaux aux calandres grecques.EDF est techniquement et financièrement INCAPABLE de démanteler une seule centrale !!!!!
    je commence a fournir de plus en plus de RADEX ,j’ai trouvé un bon fournisseur sur Ebay USA.je vous conseille d’en acheter pendant que l’€ est au plus haut.
    les gens savent qu’en cas d’incident grave ils ne devront compter que sur eux même .et vous ? votre sac a dos est -il prêt ? votre passeport est il valide ?

    • rouletabille rouletabille

      j’ai des pilules d’iodes c’est ok ?

    • Analogique Analogique

      La machine nucléaire est une machine qui, une fois mise en route est non-stoppable, donc bien-évidemment qu’ils sont incapable est non pas les moyens ni de repousser le nucléaire (financièrement) ni de me démanteler.

      • 195402

        pourquoi veux-tu qu’ils te démantèlent ? tu turbines à l’uranium toi aussi ??? je suis d’accord, c’est comme pour les ogm , une fois que c’est initié ,c’est cuit ; il n’y a pas de hasard là-dedans, il s’agit bien de l’oeuvre de déséquilibrés qui se veulent supérieurs à dieu ; johann livernette récapitule très judicieusement le plan de ces entités maçonne et sioniste, pour ne pas dire franc-mascioniste , à travers la destruction progressive de la chrétienté et par la mème de la famille traditionnelle…vers la « consécration de l’antéchrist dans le sacro-saint jérusalem(on a droit sur ce site à cette pub « récoeurrente »qui nous y invite avec le pape en gros plan ! la totale !!! ) http://youtu.be/tZSouFlH5l4

      • Analogique Analogique

        Johan Livernette hein, j’ai déjà regardé quelques vidéos contenants des explications de ce genre de choses, que j’ai d’ailleurs trouvé assez constructives, je met de côté celle-ci, à voir dès que je peux. Merci. (Et non je ne turbine pas à l’uranium et heureusement ! Enfin mon électricité, elle certainement..)

  • labichedesbois labichedesbois

    http://www.carloslabs.com/projects/200712B/GroundZero.html

    application pour voir les degats en cas d’explosion nucléaire !!
    et si vous choisissez asteroïde et bien je ne vous dis pas !!

  • labichedesbois labichedesbois

    http://nuclearsecrecy.com/nukemap/

    celle là est bien aussi !!