Iberia supprime 4.500 emplois

Là aussi, on « coupe les ailes », 4500 emplois de moins, bam!

© getty.

MISE À JOUR International Airlines Group (IAG), maison-mère des compagnies aériennes britannique British Airways et espagnole Iberia, a annoncé vendredi la suppression de 4.500 emplois au sein d’Iberia afin de sauver la compagnie « en lutte pour sa survie ».

Le groupe a fixé au 31 janvier 2013 la date limite pour parvenir à un accord avec les syndicats sur ce plan de restructuration et prévient dans un communiqué que « si aucun accord n’est obtenu, des suppressions plus lourdes et une réduction plus radicale de la taille des opérations d’Iberia auront lieu ».

« Iberia est en lutte pour sa survie. Elle n’est rentable sur aucun de ses marchés. Nous devons prendre des décisions difficiles maintenant pour sauver la compagnie et la faire revenir à la rentabilité », a déclaré le directeur général d’Iberia, Rafael Sánchez-Lozano, cité dans le communiqué d’IAG.

« La crise espagnole et européenne a eu un impact sur Iberia, mais ses problèmes sont systémiques et datent d’avant les difficultés actuelles du pays. La compagnie perd 1,7 million d’euros tous les jours », a-t-il ajouté.

Selon IAG, ce plan permettra de sauver les 15.500 autres postes au sein d’Iberia. Outre les suppressions de postes, ce plan de restructuration prévoit une réduction de 15% des capacités d’Iberia qui se focalisera sur les liaisons les plus rentables et la diminution du nombre de ses avions de 25 unités.

IAG a par ailleurs annoncé une chute de 24% du bénéfice net de l’ensemble du groupe au troisième trimestre à 202 millions d’euros et une perte nette de 39 millions sur neuf mois, en raison des pertes d’Iberia.

Source: 7sur7.be