France : un réacteur nucléaire arrêté après un départ de feu

Haaaaa on se sent tellement en sécurité en France! En cas de catastrophe nucléaire, si les pompiers interviennent aussi rapidement que ce fut le cas aujourd’hui avec cet incendie, on est pas dans la mouise! 55 minutes!!! Record battu non?

EDF a annoncé qu’une alarme incendie s’était déclenchée ce midi dans la centrale nucléaire de Penly (en Haute-Normandie). L’incendie s’est déclaré au niveau du réacteur n°2…

Selon EDF, « Les systèmes de sécurité se sont enclenchés normalement et le réacteur s’est arrêté automatiquement ».

Nous voilà donc rassuré. Mais comment un incendie peut-il bien se déclencher dans une centrale ?

Tout d’abord, il a fallu 55 minutes aux pompiers pour arriver sur place et éteindre le feu. Ils ont été prévenu à 12h20 et d’après EDF :

« A 13h15, les pompiers sont intervenus dans le bâtiment réacteur de l’unité de production n°2 de la centrale nucléaire de Penly pour éteindre deux départs de feu. »

Selon Evangelia Petit, responsable des relations presse de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) à Paris, les pompiers ont éteint des petites flaques d’huile « de quelques dizaines de centimètre carré ». Cette huile proviendrait d’une pompe utilisée pour refroidir le réacteur. Bon, ça ne nous dit pas non plus comment l’huile peut s’enflammer. Peut-être que la pompe qui fuyait, ca commencé à manquer d’huile, ce qui aurait entraîné un dégagement de fumée et un départ de feu.

Pour info, Penly est une centrale nucléaire qui n’a que 20 ans et elle devrait accueillir le second réacteur EPR en 2020.

Cet évènement est rassurant car d’un côté il montre que les systèmes de sécurité pour les incendies fonctionnent, mais d’un autre côté, il y a quand même eu deux départs d’incendie dans une centrale nucléaire en France. [EDF]

Source: Gizmodo.fr

25 commentaires