VIRUS SCHMALLENBERG: Près de 3.000 exploitations touchées en Europe

Encore un sujet dont personne ne parle dans les médias, étrange quand on sait que celui-ci, sorti de nulle part se répand à une vitesse exponentielle!

Le virus de Schmallenberg (SBV) poursuit sa propagation en Europe et particulièrement en France où désormais 1.048 exploitations sont touchées. Alors que l’épidémie avait débuté en Allemagne, le nombre d’exploitations touchées est maintenant sensiblement le même dans les 2 pays les plus touchés, en Allemagne et en France. Cette semaine encore, le Ministère de l’Agriculture déclare 154 nouvelles exploitations confirmées positives en France.

 

Le Ministère de l’Agriculture confirme ainsi, au 30 mars, la présence du virus de Schmallenberg dans 1048 élevages qui sont donc touchés dans 46 départements (01, 02, 03, 08, 10, 14, 16, 17, 18, 21, 23, 24, 27, 28, 33, 36, 37, 41, 45, 49, 50, 51, 52, 53, 54, 55, 57, 58, 59, 60, 61, 62, 63, 67, 68, 69, 70, 71, 72, 76, 79, 80, 86, 87, 88, 89). Il s’agit essentiellement d’élevages ovins, mais on compte 76 élevages bovins, 12 élevages caprins et 2 élevages ovin/caprin.

Poursuite de l’épidémie: 

· Au Royaume-Uni, ou le Département de l’Agriculture qui exerce une veille sur l’ensemble de l’Europe du Nord, désormais 234 exploitations ont été contrôlées positives au SBV, dans maintenant 15 régions.

L’Allemagne, le pays le plus touché, compte désormais 1.120 exploitations testées positives au 30 mars. 243 élevages bovins, 832 ovins et 45 caprins. Les nouveaux cas atteignent maintenant les régions du sud de l’Allemagne.

· La Belgique, au 30 mars fait état de 284 exploitations soit 100 de plus qu’au 5 mars.

· Les Pays-Bas font état de 234 exploitations touchées, soit également 100 de plus en un mois.

• Le Luxembourg (7 cas), l’Italie (1 cas) et l’Espagne (1 cas) n’ont pas « bougé » depuis 1 mois environ.

Les différents pays européens travaillent toujours à la mise au point d’un test sérologique pour améliorer la détection du virus aujourd’hui détecté par PCR. A ce jour, aucune mesure de protection n’a été mise en œuvre concernant les exportations d’animaux ou de produits dérivés en Europe. L’UE européenne a rappelé que le transport en Europe d’animaux infectés était interdit. En France, la surveillance a été mise en place par la Direction générale de l’alimentation (DGAL) dès le 04 janvier 2012. Il est considéré peu probable que le SBV soit pathogène pour l’homme (ECDC, 2011) mais le risque n’est pas exclu et de nouvelles études de risque doivent encore être menées.

Sources : FLI (Friedrich Loeffler Institute) «‘Schmallenberg-Virus’ (European Shamonda-like orthobunyavirus), updated February, 27th 2012” DEFRA (Département britannique de l’Agriculture), ECDC, Ministère de l’agriculture, Présentation DGAL – DDecPP02, Centre de Ressouces d’Epidémiosurveillance, FSA.

Via Realinfos

11 commentaires

  • delphine

    attendons juste
    qu’une énième manipulation génétique de trop,
    aide le virus à jouer à saute moutons,
    entre les barrière des espèces.

    merci pour cette info,
    à relayer d’urgence.

  • jacques

    Quand il est trop tard, et vive les élevages intensifs pourris.
     

    • noonoo12

      L’élevage ovin est l’élevage le moins intensif qui existe, même si l’accélération et l’intensification y est aussi en marche, elle reste limitée et le problème n’est pas là.
      Cette épidémie n’ayant comme seul vecteur un petit insecte, le seul moyen d’y faire face est d’attendre que les animaux soient tous immunisés comme c’est le cas pour la FCO (fièvre catarrhale ovine).

  • chenille

    qu’on arrete tous ses élevages intensifs les animaux auraient moins de problèmes

  • willy74150

    normal on est passez noombreux il faut plus d’humain hi hi hi

  • willy74150

    moi je voudrais un vrais virus pas une sous merde , un virus genre peste noir , ebola , grippe espagnole juste pour rire pour fois que de petite débètte tue les grosse bébètte pourrie de m****

    • T’inquiète pas il va arriver après le crash économique européen (voire mondial). Regardons bien les choses en face, en Grèce les hôpitaux sont tellement endettés qu’ils ne peuvent plus payer les traitement chimiothérapiques ni l’insuline, ce qui promet déjà une sacrée hécatombe. Ajoutons à cela les foyers qui ne peuvent plus payer les médicaments, cela rajoute du travail aux pompes funêbres. Bref, c’est une crise sanitaire majeure qui s’annonce. Et si la France fini pareil, les hôpitaux vont faire quoi? Ils vont finir pareil, y’a intérêt à être en pleine forme et à s’entretenir car ça va pas être la joie!!!

    • Maverick

      @ willy : Quand tu auras le temps, je regardes donc ces documentaires ; tes voeux seront peut-être exaucés plus vite que tu ne le penses …

      http://www.dailymotion.com/video/xeajm_les-origines-du-sida_news 

      http://www.youtube.com/watch?v=SWJt9NlveGA

  • Delaude

    @ willy
    Je relisais l’Apocalypse de St Jean, hier soir, histoire de faire quelques cauchemars..
    En fait c’est toujours le même passage qui est mis en exergue avec l’histoire du chiffre de la bête. Mais il y a des choses passionnantes au menu :
    Outre les joyeusetés connues, tremblements de terre, éruptions volcaniques, pluies de météorites, empoisonnement des eaux, de mer et douces, famine, désertification, une très belle épidémie annoncée d’origine inconnue qui se répandrait par une piqûre d’insecte à laquelle ils serait très difficile d’échapper…. 
    Je comprends que tu en ais plus que marre de ce monde horrible. Mais, ne souhaite pas des choses pareilles.. Elles pourraient te toucher toi, ceux que tu aimes, et des millions d’innocents…. pas forcément les vrais responsables qui ont les moyens de se protéger et encore moins si c’est eux qui ont provoqué l’épidémie.