La vente de Rafale à l’Inde pourrait se faire dans les six mois

Quand il s’agit des armes, il y a toujours de l’argent de disponible, quel que soit le pays… Et aujourd’hui l’annonce est faite pour l’Inde qui devrait acheter 126 avions Rafale sous 6 mois. À la limite une bonne nouvelle pour la France si un tel contrat est signé puisque cela serait « une rentrée d’argent » avant tout, mais il serait bon aussi de regarder quelle pourrait être l’utilisation de ces Rafales. Si Israël attaque l’Iran et qu’un conflit éclate, il y aurait un duo Israël-USA sur lequel viendrait se greffer le triangle Russie-Chine-Inde (principalement) pour défendre l’Iran. Peut-on considérer quelque part que la France tend le bâton pour se faire battre puisque sa position serait similaire à celle du duo Israël-USA?

Un Rafale présenté au Salon de Dubaï, le 14 novembre 2011

Dassault estime pouvoir conclure la vente de Rafale à l’Inde d’ici six mois, un contrat qui a un effet d’entraînement sur d’autres négociations à l’international, indique Eric Trappier, directeur de l’international de l’avionneur dans un entretien aux Echos à paraître lundi.

L’Inde a choisi fin janvier d’entrer en négociations exclusives avec Dassault pour équiper son armée de 126 avions de chasse Rafale, qui était moins cher que son concurrent Eurofighter.

« Les Indiens souhaitent aller vite, et envisagent une conclusion sous six mois environ », dit au quotidien français M. Trappier, qui rappelle notamment la nécessité de « finaliser les clauses techniques et industrielles ».

Le ministre de la Défense, Gérard Longuet, avait estimé début février que « les plus optimistes » pensent que l’accord peut intervenir un délai de « six à neuf mois ».

Interrogé sur la possibilité d’un retour dans la course d’Eurofighter, comme ne l’a pas exclu le groupe britannique BAE Systems, M. Trappier rappelle que « l’appel d’offres indien a désigné de manière claire le meilleur avion ».

Le dirigeant de Dassault explique en outre que « le choix de New Delhi a eu un effet d’entraînement sur nos autres campagnes » de vente du Rafale à l’étranger.

Article complet sur boursorama.com

9 commentaires

  • fotoulavé fotoulavé

    Pour une bonne guerre il faut que tout les pays ai de bonnes armes. Tout le monde dit que, de toute façon si ils ne les achètent pas à la France ils les achèteront ailleurs. Cet argent ne servira pas à payer les seul interrêts du vol qu’est la dette du pays. Et on ne saura jamais ou est passé cette argent.

  • Pikpuss

    Si les Indiens sont si pressés c’est parce qu’ils espèrent peut-être en découdre avec le Pakistan… Le commerce des armes est tenu par la même  mafia qui sait très bien quand et comment se dérouleront les prochaines guerres. Cet argent ira bien sûr arroser une belle bande d’affairistes aussi bien du côté indien que du côté français. Et puis une livraison de Rafale ne se fera pas en rafale…. Cela prendra du temps…si jamais cette commande se concrétise…

    • Maverick Maverick

      Sachant que pour l’année, il n’était prévu de produire que 11 avions pour nous ? Je serais curieux de voir comment ils vont « fournir »… Ca va encore se faire avec une délocalisation de la production et un transfert de technologie (production sous licence ?) Une fausse bonne affaire, à part pour Dassault.

      • Pikpuss

        Dassault ne sera jamais perdant si l’on parle des familles qui tiennent le business.
        Ce sont les salariés qui risquent de perdre gros à moyen terme.

      • Nevenoe Nevenoe

        On ne vous a pas dit ?

        Sur les 126 seuls une dizaine (11 ou 12 me semble t’il) seront produits en France …
        Tout le reste en Inde.

        Pas de quoi être fier.

  • jacques

    Pauvre France et pauvre monde.

  • dudul

    le rafale -.- sans même parler de vente d’arme,
    tous les ans on nous fais le coup, on nous annonce que l’on va nous en acheter un paquet, on nous raconte dans les média que la vente est déjà bouclé, qu’il ne reste plus que « finaliser les clauses techniques et industrielles« , et payer….
    au final a force de trop parler, rien ne se fait….
    le meilleur exemple est la grece, on leurs en a vendu (ou donner c’est celons ^^) sans jamais en parler dans les média…

  • babs

    ah ah ah,
    on a enfin vendu le rafale, ah, ben pas encore,
    on a enfin vendu le rafale, ah, ben pas encore,
    on a enfin vendu le rafale, ah, ben pas encore,
    on a enfin vendu le rafale, ah, ben pas encore,
    x p t de m d r …