Que ferons-nous des humains quand les robots feront le travail ?

Je vous présente notre futur proche. Il s’agit de mademoiselle Ucroa HRP-4C, elle mesure 1,58 m. Elle est la première série de robots humanoïdes avec interface IA (intelligence artificielle). Elle est de nationalité « made in Japan ».

La commercialisation des premiers robots humanoïdes de grande série est prévue pour 2015.

Lorsque nous essayons de regarder un peu plus loin que les difficultés économiques actuelles, ce que nous voyons poindre, c’est l’ultime révolution industrielle : celle de la révolution de la robotique, qui est la dernière étape de l’évolution humaine.

En Chine, la société Foxconn a décidé de remplacer 500 000 ouvriers – pourtant des peu chers – par des robots. Les coûts d’utilisation des outils robotiques baissent à un tel point qu’il est désormais plus rentable d’utiliser un robot qu’un ouvrier « low cost ».

Au Japon, la société Panasonic vient de créer une usine flambant neuve de 15 hectares, produisant 40% des dalles d’écrans plats fabriquées dans le monde (pour une valeur de deux milliards de dollars par mois) ! Cette usine entièrement automatisée fonctionne avec une quinzaine de salariés…

Cela signifie qu’un mouvement de relocalisation naturel est à prévoir dans les prochaines années, les délocalisations ne se justifiant plus par un différentiel de coût, le prix d’exploitation d’un robot en France ou en Chine étant sensiblement identique.

La conséquence est que ce phénomène de relocalisation aura un impact sur les balances commerciales et réduira les déséquilibres financiers (ce qui est déjà une bonne nouvelle), mais n’aura aucun impact, ou marginal, sur l’emploi.

L’agriculture préfigure le monde industriel de demain

Nous rentrons dans une phase ou nous pouvons et savons produire quasiment sans intervention humaine.

Il s’agit de la même situation que celle que nous avons vécue dans l’agriculture qui occupait 60% de la population active, et qui a réussi, grâce à la mécanisation, non seulement à décupler les rendements et la production, mais en n’employant plus que 2% de la population.

D’ici cinq ans, nous saurons produire encore plus, sans emploi. Nous relocaliserons… sans emploi. Nous pouvons anticiper une vague de destruction d’emplois industriels sans précédent. Et les gens dans tout ça ?

Les tenants du progrès technologique expliquent depuis plus de trente ans que les formes d’emploi changent et qu’il ne s’agit que d’adapter les individus à la nouvelle économie de la connaissance. Ce faisant, ils nient les évolutions que nous voyons tous. Ils nient une réalité évidente.

Le chômage de masse augmente depuis le début des années 80. Et cela va s’accélérer :

non, le progrès technologique n’est plus synonyme de création d’emplois, ce qui ne doit pas être confondu avec la création de richesse ;
non, le progrès technologique et la société de la connaissance avec des postes à forte valeur ajoutée ne sont pas accessibles à tous. Nous n’avons pas tous les capacités, ni l’intérêt d’ailleurs, pour devenir ingénieur ;
non, tout le monde ne peut pas être formé et il faut le dire pour ne pas tomber dans cette hypocrisie malhonnête ;
non et cent fois non, une caissière de chez Carrefour remplacée par une caisse automatique ne pourra (presque) jamais devenir astrophysicienne, même si elle bénéficie des 100 millions d’euros de budget formation supplémentaire accordé à Pôle emploi par le président Sarkozy.

Que fait-on de tous ceux qui ne sont pas des génies ?

Le corolaire à cette évidence que tout le monde préfère nier c’est : que fait-on ? Que fait-on des faibles en maths ? Que fait-on de ceux que je vois tous les jours et qui savent à peine lire et écrire malgré un bac en poche ? Que fait-on de tous ceux qui ne sont pas des génies ?

A ce premier élément se rajoute évidemment le fait que la révolution Internet n’a pas encore produit tous ses effets de compétitivité. L’exemple par la banque de détail, qui maintient des réseaux qui coûtent extrêmement chers alors que l’ensemble des opérations (y compris celles de crédit) peuvent être automatiquement ou presque réalisées à distance. Voilà une « économie potentielle » de 500 000 salariés rien qu’en France.

Il en est de même avec les caisses automatiques qui commencent à être déployées dans les hypermarchés.

Imaginez votre femme de ménage en « robotte »

Revenons à notre amie Ucroa. Imaginez un forcené armé : les forces d’assaut utiliseront vite une Ucroa pour passer la première. Imaginez des pervenches Ucroa : les amendes pourront être distribuées 24 heures sur 24 (ce qui aura un effet bénéfique sur les finances exsangues de notre pays).

Imaginez un senior en grande dépendance : une Ucroa programmée pourra être une auxiliaire de vie attentive et corvéable à merci. Imaginez votre femme de ménage transformée en « robotte » : le ménage effectué en permanence, les courses faites, la maison parfaitement rangée, la vaisselle lavée en temps et en heure, et le repassage qui ne serait plus une corvée. Je serais le premier acheteur de l’Ucroa femme de ménage, ne trouvant aucun épanouissement particulier dans les tâches ménagères.

Où que l’on regarde, la bataille pour l’emploi, dans son acceptation actuelle, semble définitivement perdue.

Avant que ce phénomène ne se matérialise complètement, que la robotique et l’informatique donnent toute leur ampleur, nous nous enfoncerons dans un chômage structurel de plus en plus important, avec de moins en moins de salariés, de moins en moins de consommateurs solvables, de plus en plus de dépenses sociales, le tout dans le cadre d’une crise systémique mondiale.

Le progrès humain vise à tuer le travail

[…]

LIRE LA SUITE

Un article de Charles Sannat pour RUE89 vu sur Sos-Planète

61 commentaires

  • Fracassage

    les humains irons piller l’afrique et les arabes et les afghans bien sur !

  • Karlinski

    Ca sent pas bon

  • Tex

    Ca sent même très mauvais!!! Le cauchemar est en route! :idk:

  • pokefric pokefric

    C’est clair, ça fou la trouille.On peu pas dire qu’elle danse le mia! :musicnote:

  • Bojackoh

    Ils auraient pu lui faire des plus gros néné….on peut lui dire taille moi une pipe!!!!:beauty:
    Naaaah j’déconne, elle est horrible, elle me fait flipper, on dirait qu’elle est sorti directement d’une histoire de fantôme chinois…

  • limo

    les choses étaient plus simple avant,les esclaves tenaient leur place, :-D  ; Certains si sentaient bien…
    A votre avis pourquoi faut-il réduire la population à 500 millions d’habitants?
    Les classes ouvrières et moyennes sont devenues obsolètes!
     
    Que doivent faire les archi-milliardaires pour continuer à jouir de leurs privilèges?
    Éradiquer les sources de problème que sont les prolétaires,vivre dans un luxe indescent,et
    garder un %age de peuple  auquel se comparer afin de ne jamais perdre des yeux combien ce sont des êtres exceptionnels…

  • yael

     ERUPTION SOLAIRE DE X1.78!!!!
    lLE SOLEIL EST EN PLEINE FORME… CA CRAINT;;;

    • voltigeur voltigeur

      En Russie, un lac disparaît, en une nuit !
      Triste réveil, pour les habitants de Bolotniko, un petit village russe, composé, essentiellement, de pêcheurs: à la place du lac, situé près de leurs habitations, il ne reste plus qu’un immense cratère boueux, comme si l’étendue d’eau s’était volatilisée, en une seule nuit! Dimitri Zaitsev, le représentant du Ministère des situations d’urgence, s’est exprimé, sur la chaîne NTV, venue faire un reportage parmi les villageois, sous le choc. «Si quelqu’un s’était trouvé, dans cette catastrophe, il n’aurait eu à peu près aucune chance de survie. Les arbres ont basculé vers le bas, sous le sol», a-t-il commenté. Certains responsables de la zone sinistrée estiment probable que la totalité du lac a été aspiré, dans un réseau de grottes ou par un cours d’eau souterrain, tandis que plusieurs habitants (résurgence de la guerre froide) pensent davantage à une sombre machination américaine… En tout cas, plusieurs lacs de Russie semblent avoir subi le même sort, ces derniers mois.
      http://french.irib.ir/info/science/item/166024-en-russie-un-lac-disparait-en-une-nuit

  • yael

    à ce rythme les robots pourront plus faire grand chose… ;-)

  • mr saf

    sont malin les japs vu qu avec les radiations de fukushima-san bientot seul les robots pourrons survivre

  • pokefric pokefric

    C’est la chuuuute  finale

  • c’est le début d’un nouveau monde

  • yael

    oui enfin nouveau monde pour ceux qui survivront…

  • moutondu02

    quitte a regarder un film de robot je vous conseille vivement le dernier Spielberg :REAL STEEL.
    superbe!

    • Tex

      Je le regarderai parce que AI intelligence artificielle, je n’ai franchement pas aimé du tout!
      Film sec, aucun amour, ni vibrations n’émanent de ce film!

      • vanvoght

        normal , c’est ce qui nous attend . ou vois tu de l’amour et de l’humanitée en ce monde et en ce moment ?????
        sur que isaak assimow etait un vusionaire . pour ceux qui n’ont pas lu  » le monde de A  » , recherchez ce livre et lisez le …… c’est long mais que c’est formidable . I.A ne fut qu’un de ses petit roman de SF . alor imaginez son oeuvre .  

  • viking

    les Subaru sont produite dans des tunnels de verre ou de plastique par des robots, avec robots pour entretenir les robots, faire le nettoyage….. avec une « armée » d’ingénieur, informaticien entre les 3 tunnels (j’ai vu les photos et les vidéos)

    Résultat : 1 voiture toutes les 57 secondes emballée sous film plastique avec zéro défaut embarquer pour l’export : 24h sur 24 et  365 jrs par an

    Nous en France, comment être compétitif ???    les rackets de l »état, les CGTistes, les 35 heures, le Droit du travail avec ses milliers d’articles de lois et les Juges Rouges pour condamner obligatoirement l’enculé de chef d’entreprise !

    Dans les années 60/70 il y avait  un carrefour avec des routes à prendre….

    L’une facile : immigration, Droit du travail de plus en plus contraignant, hausse des impôts et taxes et patati….

    l’autre plus ardu : l’éducation de la population, l’investissement dans la robotique pour faire les taches et contrôler l’évolution quantitative de la population….

    L’avenir : Renault, PSA, et d’autre en Occident sont condamné, ils ne sont pas capable de rivaliser avec de telle unité de production, dans l’attente, pour faire bien  : ils délocalisent Roumanie, Chine…. Pour infos la surproduction Mondiale de Véhicule est d’environ 10 millions de bagnoles, vous pressez pas pour en changer….

    • moutemoute

      Je te laisse envier les japonais tout seul… ils sont bientôt en voix d’extinction, leur culture avec, et c’est eux seuls qui s’y sont mis (pas d’immigration de masse ça c’est sûr mais bref nos situations historiques et géopolitiques sont très différentes), et si leur robotique leur échappe tout comme Fukushima, alors leur fin sera accélérer (et la notre avec si les robots se révoltent). On a pas fait les bons choix, eux non plus mais leur porte de sortie est plus étroite que la notre.

  • moutondu02

    pour celles et ceux qui n’ont jamais entendu parler de « La vallée dérangeante ».
     
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Vall%C3%A9e_d%C3%A9rangeante

    • Tex

      N’accepterai jamais, vallée ou pas!

      • communauthic

        On n’est pas des menhirs, on va s’adapter.
        Si la production est relocalisée, elle apportera du travail indirect
        Si les robots font du travail à la chaîne, nous on fera du luxe, du super pinard, des bijous, de la super bonne bouffe, on restaurera nos magnifiques châteaux, villages et paysages que nos pères nous ont laissés et que sarko n’aura pas bradés, on recevra tous les riches du monde qui viendront passer leur vacances en France. 
        On vivra comme dans le temps où il suffisait de travailler un jour sur trois pour subvenir à nos besoins et on sera heureux.
        Faisons du beau, du bon de la vraie et super bonne qualité qu’aucun robot au monde ne saura jamais copier parce qu’il y faut du coeur .

      • engel

        Tu as tout dit et bien dit !
        Bravo, bravo et encore bravo…

        C’est la seule solution!

      • vanvoght

        voilas une belle et saine reaction . bravo .

  • Et si notre vie n’était pas conditionné par le travail, l’humanité pourrait se consacrer
    à des taches plus importantes imaginons un instant que tout ces robots assurent nos
    besoins vitaux nous pourrions consacrer notre temps à ce que nous aimons.
    Je vous laisse imaginer toutes les perspectives !!!!

    • communauthic

      Ils serviront surtout à ceux qui pourront les payer pour les faire travailler à leur profit, ceux gagneront bien leur vie mais ce ne sera pas le cas de tout le monde. Les services ont encore de beaux jours devant eux même s’il y en a beaucoup qui vont disparaitre.
      Retrouvons le goût du beau du bon, les vrais savoirs  et la qualité de vie simple et fraternelle.

    • engel

      A boire ?
      …Par exemple.

  • phoenix

    comment serions nous sur que les robots ne prendrait pas un jour le dessus sur l’homme ?

  • antinukciv

    La solution est donc de travailler mois et de gagner plus (pour pour s’acheter les robots). On pourrait faire travailler nos clones aussi!

    • Bl'A

      tu croit que l’humanité descand de quel principe ? Nous sommes des « robots organique » créé pour faire le boulot d’une autre espèce il y à bien longtemps. on nous à bridé nos capacité mentales, mais nous sommes organique et pas métalique, ceci est la différance essentiel, qui fait que nous pouvons dévelloper des sentimants et réfléchire d’une manière moin linéaire qu’un robot. Je ne t’aporterais pas la soution sur un plateau, mais à ton avis, cherche pourkoi il est moin couteux et plus avantageux de créé une espece d’esclave organique plutot que metalique. Les réponsses pratiques sont évidantes….

  • Bojackoh

    C’est quoi déjà la maxime, LE PROGRES VA LIBERER L’HOMME. Je préfère l’esclavage des robots qu’à celui des hommes et si ça part en c…ll. tant pis :cry:

    On le voit constamment que les machines remplacent l’homme pour les tâches les plus rébarbative voir avilissante, ce n’est pas nouveau, ça fait plusieur décennies qu’on critique le progrés parce qu’il détruit des emplois mais finalement, c’est PEUT-ETRE une bonne chose.
    De toute manière, la machine est lancé, elle est en marche, on ne peut plus l’arrêter. L’homme va devoir se tourner vers d’autres activités et occupations.
    Et puis d’ailleurs, il faut du personnel pour concevoir toutes ces machines, robots et logiciels….
    On ne peut pas laisser constamment des machines construire des machines et qui va construire les machines qui construirons d’autres machines et qui va construire les machines qui contruirons les machines pour construire d’autres machines et ainsi de suite, c’est sans fin.
    Quoi qu’il arrive l’Homme sera toujours indispensable et en Amont de la chaine de production et de REFLECTION.

    • engel

      Que l’Homme est prétentieux !
      Pleins d’autres se sont crus indispensables et tous finissent dans le caniveau de l’histoire…

      Notre espèce se croit supèrieur!… et c’est peut-être bien ça, son gène d’autodestruction.

      L’ORGUEIL !!!

  • op

    Les Terminators sont en route ! Le jugement dernier est proche !