Grèce : Panique bancaire en cours… de contagion en France

Tic…Tac…Tic…Tac…


ZeroHedge révèle que la panique bancaire bat son plein en Grèce depuis Août 2011. Au rythme des retraits, les banques vont se retrouver avec des dépôts à ZERO sous 48 mois. Voilà une nouvelle qui va rassurer les actionnaires du Crédit Agricole qui ont fait un chèque (en bois) de 2 milliards pour renflouer leur filiale Empori-Toute-Rikiki.
L’année n’est pas encore terminée, et déjà les banques de la Grèce ont perdu 36,7 milliards d’euros de leur base de dépôts en 2011. Et 64,6 milliards depuis début 2010… .
En Octobre, environ 3,5 milliards d’euros ont été retiré des banques grecques et sont susceptibles d’avoir été déposé dans un coffre au cœur de la Suisse, ou convertis en divers métaux inertes et enterrés quelque part dans la cour arrière.
La bonne nouvelle:
les retraits sont juste d’un peu plus de la moitié de ceux enregistrés en Octobre, qui étaient de 6,8 milliards d’euros.
La mauvaise nouvelle:
A ce rythme de retraits, les banques grecques auront leurs dépôts à zéro dans environ 4 ans.
Est-ce que la troïka de Bruxelles pourra maintenir son économie indéfiniment ?…
Toute confiance envers les banques du pays est maintenant perdue et la Grèce est officiellement une économie zombie.
Le fait que le déficit du pays sur le PIB est en passe d’être re-re-revu encore plus élevé n’est même plus significatif : l’économie grecque et ses secteurs bancaires sont désormais officiellement morts.
Nous avons beaucoup de compassion envers ceux qui ont encore de l’argent dans les banques, tout comme l’or des années 30 en Amérique où toute trésorerie résiduelle pourrait être bientôt “séquestrée” à des fins de sécurité nationale. (Traduit du site ZeroHegde.com)
Note de Gold-Up
Mais Bruxelles et le FMI font pression pour un effacement supérieur… 60…80…90 % ?
Le Lehman-Crédit-Agricole-Brothers approche et pourrait survenir avant la fin-février…
Cette note de l’AFP est très clair, les clients-sociétaires de la banque verte devraient en tenir compte dans leur stratégie d’épargne:
“Les importants détenteurs d’obligations d’État grecques, les établissements bancaires du pays devraient ainsi essuyer, à cette occasion, de lourdes pertes pouvant, dans certains cas, mettre en péril leur survie et aboutir à leur nationalisation.”
Et ce papier sur 20minutes :

“Toutes les banques grecques sont en train de procéder à des opérations de recapitalisation, confrontées à de lourdes pertes ou même pour certaines à des perspectives de faillite ou nationalisation dans le cadre de l’énorme plan d’échange de dette en cours de négociation entre l’État et les institutions privées qui détiennent des titres souverains.”

Chers Lectrices, Chers Lecteurs, adoptez ce principe de précaution : videz vos comptes épargne avant qu’une fermeture bancaire pour cause de “panne de liquidités” de plusieurs jours vous empêche d’accéder à vos économies avant la première semaine de février.
Source: gold-up via Realnews

5 commentaires