Londres prie Paris de baisser le ton sur la note britannique…

Ca parait ubuesque, On se fiche pas mal de qui est plus ou moins endetté. Ce sont des solutions qui seraient de bon aloi, les petites phrases assassines n’apportent rien de concret. On dirait un mauvais élève jaloux de son voisin.

François Fillon le 15 décembre 2011 à Brasilia. FERNANDO BIZER/EFE/SIPA

Le Premier ministre français, en déplacement au Brésil, avait estimé que les Britanniques avaient «un déficit et une dette plus élevés»…

Les critiques françaises de l’économie britannique sont inacceptables, a dit vendredi le vice-Premier ministre britannique Nick Clegg à François Fillon.

Le Premier ministre français a appelé vendredi Nick Clegg, chef de file des libéraux démocrates, pour dissiper les malentendus après des protestations françaises selon lesquelles les agences de notation semblaient juger plus favorablement l’économie britannique que celle de la France. «Fillon a fait savoir que son intention n’était pas de remettre en question la notation britannique mais de souligner que les agences de notation semblaient se concentrer davantage sur la gouvernance économique que sur les niveaux de déficits», a précisé le cabinet de Nick Clegg dans un communiqué.

Baroin n’aimerait pas être Britannique

«Le vice-Premier ministre a accepté son explication mais a fait comprendre que les récentes remarques émanant de membres du gouvernement français au sujet de l’économie britannique étaient tout simplement inacceptables et que des mesures devaient être prises pour baisser le ton.»

Des propos tenus jeudi à Sao Paulo par François Fillon lors d’un déplacement au Brésil ont été interprétés par la presse britannique comme un questionnement du «triple A» dont jouit la Grande-Bretagne. «Nos amis britanniques ont un déficit et une dette plus élevés, et je dirais que les agences de notation ne l’ont pas encore reconnu», avait-il estimé.

Le ministre français de l’Economie, François Baroin, n’a rien fait pour apaiser le climat entre les deux pays en estimant vendredi sur Europe 1 qu’il valait mieux être français que britannique dans la crise économique qui ébranle l’Europe.

N.Bg. avec Reuters pour 20Minutes

6 commentaires

  • s.34

    Cette bande d’abrutis qui nous sert de gouvernement fait semblant de découvrir que le jeux des agences de notation illégitimes devant lesquelles ils s’agenouillent tous (pour ne pas dire autre chose), les paradis fiscaux (les vrais, pas le panama ou les philippines) , la propagande sur l’euro et les plan de sauvetage successifs … font partie intégrante de la stratégie perverse (une fois de plus) des anglo-étasuniens pour maintenir leur suprématie. Pour eux, l’europe continentale est leur paillasson et cette europe joue très bien son rôle. Le sale boulot de génocide effectué par la france lécheuse de cul yankee en Libye pour le compte des US, ne lui aura accordé que quelques mois de répit.
    L’HISTOIRE APPREND QUE TOUTE PERSONNE QUI A TENTE DE NÉGOCIER AVEC LES DÉMONS ANGLO-ETASUNIENS NE SERAIT-CE QU’UNE PARTIE A FINI BOUFFÉ PAR EUX.

  • pokefric pokefric

    Il sert à rien ce type………

  • zaza

    j’en ai une plus petite que « xxxx » qui en a une plus grosse que moi …
    Voyez le niveau des politiciens engagés par l’oligarchie pour nous foutre à genoux, puis à poil .