Béziers: une prof tente de s’immoler

Les enseignants sont de moins en moins soutenus, que cela soit par les parents comme par l’administration, les programmes quand à eux ne ressemblent plus à grand chose, dont le programme d’histoire qui s’apparente plus à un lavage de cerveau qu’autre chose. C’est donc vrai, il y a quelque chose de pourri dans la pomme, et les dommages collatéraux n’alarment même plus vraiment, triste! Mais qu’a-t-il bien pu se produire pour qu’une enseignante en arrive là…. Un drame vraiment abominable!

Une professeur de mathématiques, dépressive et en conflit avec ses élèves, a tenté jeudi de s’immoler par le feu dans la cour de son lycée de Béziers, dans le sud de la France, et se trouvait dans un état grave.

Selon le procureur de la République de Béziers, Patrick Mathé, elle « devrait s’en sortir », son pronostic vital n’étant plus engagé, grâce à l’intervention rapide des élèves devant qui elle a accompli son geste, puis des services de secours.

Cette femme de 44 ans, qui s’est aspergée d’essence aux environs de 10 heures pendant la récréation, est brûlée au troisième degré. Elle a été transportée par hélicoptère au service des grands brûlés de l’hôpital de Montpellier.

« C’est l’acte de quelqu’un de désespéré », a affirmé M. Mathé, évoquant une « tentative de suicide en lien avec l’activité professionnelle » de la professeur, dépressive.
Selon des témoins interrogés par un correspondant de l’AFP, cette femme était en conflit avec certains élèves, qui la trouvaient trop sévère et contestaient ses méthodes. Une tentative d’explication, mercredi, plutôt houleuse, avait été « mal vécue » par l’enseignante, selon ces sources.

« Très peu aimée »

Jeudi matin, la professeur, arrivée au lycée avec un bidon d’essence, a donné son cours entre 9 heures et 10 heuers, puis elle s’est placée au centre de la cour pendant la récréation, s’est s’aspergée de carburant très calmement avant d’y mettre le feu, ont expliqué des parents de lycéens.

Selon ces parents d’élèves de seconde et de première, elle était « très peu aimée » et, lors d’une réunion parents-professeurs il y a une dizaine de jours, elle s’était montrée hostile à toute discussion, se retranchant derrière la nécessité de boucler son programme.

Source: lefigaro.fr

33 commentaires

  • kerval

    Le dessin c’est exactement mais alors trait pour trait ce que me décrit ma copine qui est prof des écoles.
    Les gosses sont devenu intenable à partir du CM1, ils se foutent royalement de ce que peut dire une prof. Ils ne sont pas encore violents à cet age mais, sont déja hautains, ne tiennent pas du tout compte de ce que dit le prof et ne foutent rien. Et les parents qui pleurent tous si le cross de fin d’année n’est pas fait mais pas nue réaction quand il a été dit qu’un prof partirait en formation une semaine sans remplacement. Les gens font des gosses mais ne les élèvent pas. La classe c’est pour eux une garderie pure et simple.

    • Babou

      C’est bien vrai, mais malheureusement la violence existe à tous les étages même sur les premières marches, elles sont à hauteur d’âge.
      Tous ces suicides ou tentatives qui touchent beaucoup de secteurs, tous ces gens qui n’ont que ce seul recours pour faire entendre leurs détresse pointe du doigt le malaise social grandissant, ça me tord les boyaux…..
       

  • Yuca965

    Les 3 sont en causes selon moi, prof et élève et parents, voir plus le prof et les parents car se sont des adultes…
    Ma mère est prof de musique au collège, elle passe beaucoup de temps à se plaindre des nouveaux programmes, des réunions inutile qu’on lui demande de faire, des nouvelles méthodes, et devoir faire attention à chaque handicap des élèves…
    Mais pourtant elle continue à obéir à l’administration, se disant totalement contrainte, transformant le cours de musique en garderie comme les programmes l’exigent.
    Elle déteste cela mais le fait quand même, le prof de musique au collège prés de chez moi par exemple n’a strictement pas changé son programme, il a aussi d’autres prof du collège de ma mère qui désobéisse à l’administration, un prof de maths par exemple qui sèche des réunion inutiles.
    C’est faux, elle a le choix de suivre plus ou moins le « programme », sa demande un peu de courage…
    Un moment elle m’a dit qu’elle ne voulait pas être à la traîne, être dans le vieux.
    Bref, un bon nombre de profs sont des moutons dociles, trop gentil et obéissant pour faire ce qu’il pense juste et utile, se cachant derrière « j’ai pas le choix, ce sont les programmes » ou « je suis les nouveau programmes pour ne pas paraître vieux ».
    Quand je pense en plus à tous ses conflits intérieurs qu’elle n’a pas résolu je me dis que parfois les élèves sont plus évolué et sage que les profs ! (alors que l’idéel serait l’inverse…)

    • mémé

      Exactement! Du moment qu’on a l’impression qu’on apporte quelque chose d’utile aux élèves, de la façon qui nous convient, on est serein et en accord avec soi-même.
      Le reste, c’est du bla bla pédagogiste de crânes d’oeufs qui n’ont plus été depuis des lustres dans des classes de ZEP .

  • chafy

    au primaire dans les années 70 le maître d’école nous tapaient avec une règle en alu sur le bout des 4 doigts, et si t’ouvrai ta gueule ton père t’en rajouter une couche.

    • Texcaltex

      C’est vrai Chafi….. j’ai la vidéo!!!

    • spike636

      Aujourd’hui c’est l’élève qui tabasse le prof pendant que son pote le film avec son téléphone portable.

    • Bigoody

      Aïe Aïe Aïe que oui ! On ne la ramenait pas et on n’en menait pas large ! Nous respections et les parents et les professeurs et finalement, quand on y regarde de bien plus près, on peut leur dire MERCI ! Car un tantinet de discipline et une bonne dose de respect et de savoir vivre n’a jamais tué quelqu’un ! Y’a pas à dire, si nous en sommes là c’est par manque « d’autorité » de part et d’autre ! Bref il y en aurait long à dire….
      Je n’ai pas la science infuse mais je puis vous garantir que mes enfants sont polis et élevés dans le respect en toute chose et ne traînent pas dans les rues quelque soit leur âge ce qui ne nous empêche pas d’être ouverts à tout et d’avoir nos oreilles à leur écoute et TOUT CA dans le respect, la politesse et le partage !

      • C’est la différence qui existe! Quand l’instit d’un de mes fils lui file une punition, je comprend et soutient l’instituteur, mon fils fait une bétise, il assume. Quand je vois d’autres parents, c’est différent, si leur enfant se prend une punition, le parent va trouver l’instit et lui file un savon si ce n’est pas des baffes, tout n’est qu’une question d’éducation…

  • Yuca965

    Enfin, on peut rajouter une 4ème qui est l’administration, et je me demande d’ailleurs quel est l’utilité de celle-ci ?

  • Parfois on se dit que ce ne sont pas les personnes adéquates qui font des gestes désespérés…Nous avons maintenant des élèves et des parents qui poussent(plus sciemment qu’ils ne veulent le reconnaitre) des professeurs à la démission ou au suicide , et qui, bien entendu, ne se jugent responsables de rien .Pour moi tous les élèves et parents devraient se sentir responsables , et ,bien davantage bien sûr , les élèves et parents impliqués Il faudrait d’ailleurs que la famille et l’administration portent plainte contre eux.Un professeur , par ailleurs, n’est pas là pour se faire aimer , mais pour enseigner Et les élèves devraient être responsables,ayant soif d’apprendre, et respectueux.On est loin du compte apparemment Je suis persuadé que les élèves en général et les  parents , et encore plus les concernés, n’ont même pas honte Aux maux de l’administration, élèves et parents en rajoutent beaucoup.. Quant à moi, je fais comme d’autres: titulaire d’un doctorat et de 2 maitrises,je retourne enseigner à l’étranger

  • spike636

    En Russie ils ont créé des camps militaire ou ils envoient les jeunes Russe qui font prof de violence  à l’école.
    Ça serait peut être une solution à proposer en France, pour tous ces petits con qui se prennent pour des caïds.

  • Texcaltex

    Tais-toi p’tit con, file dans ta chambre!! lol!!

  • engel

    Sur  Soir3 une élève témoigne :

    -« l’enseignante s’est renversée un verre d’essence sur son vêtement puis l’a enflammé. Elle courait et repoussait les élèves qui voulaient l’aider en leur disant « laissez-moi !…c’est pour vous que j’ai fait ça! ». »

    Si le témoignage est exact, chacun pourra en tirer sa conclusion !

  • Texcaltex

    Ouuuuh seulement un verre!!!
    Pffff Même pas mal!

  • Jean Neymard

    Immolation, encore un exemple de l’islamisation rampante

    • spike636

      Et les moines Tibétain qui s’immolent en Chine chaque année, c’est du à l’Islamisation aussi ?

      • Jean Neymard

        Elle n’était pas au courant, mais elle a entendu parler des révolutionnaires tunisiens algériens du printemps arabes et du tchétchène qui s’est mis le feu à lui et sa famille à la station service, le fidèle de la mosquée de toulouse.

    • Jean Neymard

      Mais je regrette ce que j’ai écrit c’était très idiot. J’aurais du faire remarquer que les moeurs changent, les candidats au suicide ne s’immolaient pas autant en France. Et de juste demander ce qui a pu amener ce changement sans donner la réponse.

  • hé bééé

    « Jeudi matin, la professeur, arrivée au lycée avec un bidon d’essence, a donné son cours entre 9 heures et 10 heuers, puis elle s’est placée au centre de la cour pendant la récréation, s’est s’aspergée de carburant très calmement avant d’y mettre le feu, ont expliqué des parents de lycéens. »
     
    Tout le contraire de ce qui est dit dans le midi libre !!!
    http://www.midilibre.fr/2011/10/13/la-prof-s-immole-dans-la-cour-elle-nous-disait-je-fais-ca-pour-vous,401960.php
    « Selon plusieurs témoins, elle a annulé le cours qu’elle devait donner entre 9 h et 10 h. Puis, peu avant la récréation, elle s’est placée sous le préau et s’est aspergée d’essence calmement avant d’y mettre le feu. Geste dépressif ou acte réfléchi… Elle a tenté de s’immoler, définition « donner sa vie en sacrifice pour une cause« . Elle criait « c’est pour vous » devant les élèves témoins de la scène et “non, laissez-moi, j’ai pas besoin d’aide”. »

  • Jako

    Début 80, cours d’histoire géo. Deux élèves qui perturbaient la classe comme souvent ont fini par user la patience du prof qui leur a envoyé une série de taloches qui les ont réduit au silence sous l’œil approbateur de toute la classe.
    Le cours s’est poursuivi dans le calme.
    Ces deux là ne sont pas allés se plaindre, ils ne l’ont plus ramené par la suite.

    Vous imaginez la même scène aujourd’hui et les conséquences ???

  • Con, ça s’apprend tout petit, et beaucoup plus facilement que pas con. Grâce aux excellentes techniques de manipulations, pubs et autres avatars. Donc oui, il y a des petits cons. Comme il y a des vieux cons. D’ailleurs, comme disait père-grand à l’un de ses congénères vieillissants fustigeant la jeunesse dont je faisais alors partie : « les vieux cons d’aujourd’hui sont les jeunes cons d’hier, et réciproquement ». Nous étions tous morts de rire, sauf le type qui a eu comme un bug et n’a jamais compris que papi se payait sa tronche.
    En revanche, ça va être difficile de soutenir contre vents et marées qu’un suicide mis en scène sur le lieu de travail n’est pas lié au travail. Et c’est là que les techniques de manipulation mentale vont toutes êtres utilisées.
    Moi, l’info m’a fait pleurer de rage et de désespoir. Et puis je suis (enfin) tombée sur un blog rafraîchissant.

  • Rahan

    mais quand même, je suis daccord avec la discipline, je soutien les profs et instits, et je ne remet pas en cause leur autorité devant mes enfants….

    mais j’ai connu un cas ou tous mes 3 premiers enfant ont dévissé et se sont retrouvés en échec scolaire GRAVE à cause d’une institu….  c’est quand même louche, trois gamins qui flanchent au même stade avec la même personne.   cette année, c’est ma fille qui va la subir… mais comme elle est très cool je crois que ça va aller…..

    • Bouffon

      Moi, ma filleule me raconte les gars à consonance pédophile que lui raconte sa prof et la prof de son frangin à dit qu’elle n’en a rien à péter, du coup les parents n’ont en rien à péter, belle ambiance.