« Londongrad » limite l’influence de l’Europe sur la question de la Crimée

Certains d’entre vous s’étaient peut-être étonnés du silence et de la discrétion de David Cameron et du gouvernement britannique sur la question Ukrainienne. La raison en est simple : les oligarques russes sont les principaux pourvoyeurs de capitaux de la City de Londres qui se trouve au coeur de leur réseau de blanchiment d’argent…

Londres a absorbé un volume extraordinaire de la richesse russe, dont une grande partie a des origines douteuses. Ce simple fait met la Grande-Bretagne dans une position intenable à l’égard de la Russie, affirme Ben Judah, l’auteur du livre « Fragile Empire: How Russia Fell In And Out of Love With Vladimir Putin ». « Tant que la Grande-Bretagne continuera à blanchir de l’argent, elle restera un partenaire de la Russie », sanctionne Judah. Il explique que la grande concentration de Russes et de ressortissants de l’ex-bloc soviétique à Londres est telle que l’on a surnommé la ville « Londongrad ».

Selon le consultant en immobilier Knight Frank, les oligarques russes se seraient accaparés 10% des propriétés de luxe à Londres. En outre, près de 60% des nouveaux enregistrements auprès de la Chambre de commerce et d’industrie de Londres concernent des ressortissants russes ou des pays de l’Europe de l’Est. « Beaucoup d’oligarques apportent de vastes quantités d’argent à Londres, et ils utilisent cette ville comme leur quartier général pour gérer leur fortune personnelle», affirme John Christensen de l’association « Tax Justice Network ». Il suspecte qu’une grande partie de ces capitaux circule dans des canaux de blanchiment d’argent.

Pour cette raison, il est impossible d’estimer précisément la valeur de ces flux de capitaux russes. Toutefois, la banque centrale russe a  indiqué que les deux tiers des fuites des capitaux de la Russie provenaient d’activités illégales. Or, selon Tax Justice Network, ces fuites de capitaux russes auraient atteint 798 milliards de dollars au cours des trente dernières années.

De même, la plupart des investissements en Russie proviennent de paradis fiscaux tels que Chypre, les Antilles néerlandaises, les Bermudes et les îles Vierges britanniques. La plupart de ces paradis fiscaux dépendent politiquement du Royaume Uni. « Il s’agit pour la plus grande partie d’argent blanchi qui retourne à la Russie », affirme Ben Judah.

Lire la suite sur le site source : express.be

15 commentaires

  • kalon kalon

    Un autre lien vers « express.be qui explique bien la situation.
    apparemment, « l’élite » européenne ne s’occupe pas trop de l’odeur de l’argent et ne croit plus beaucoup dans les droits de l’homme mais plutôt dans ceux de l’argent russe !
    http://www.express.be/joker/fr/platdujour/la-vraie-raison-pour-laquelle-la-russie-na-plus-peur-de-loccident/203073.htm

  • kalon kalon

    Prochaine « sanction » que va prendre le président-pédalo contre Poutine:
    Interdiction de mouillage de la flotte militaire russe dans le port de St Tropez !
    http://www.monfinancier.com/finances/journal-de-monfinancier-c1/edito-r2/les-sanctions-font-rire-les-marches-16943.html

  • pourpour

    Attention. La plupart des oligarques sont Juifs russes … Écoutez Pierre Hillard…Bloc contre Bloc…

    • Lionel

      Osiris, le coup des brevets aurait pu être sérieux mais il aurait, pour la cession, fallu retrouver les corps… tant qu’ils sont portés disparus les droits seront en suspens !

  • annunaki

    ÉTRANGE DÉCLARATION D’OBAMA À HAYE : JE CRAINS QUE MANHATTAN NE SOIT ATTEINT PAR UNE OGIVE NUCLÉAIRE ! ?

    SA TOURNÉE EUROPÉENNE ET AU MOYEN-ORIENT CHEZ LES SAOUDS POUR GARANTIR UNE COOPÉRATION AVEC L’OTAN ET ISRAËL N’ANNONCE T-ELLE PAS UNE GUERRE MONDIALE SOUS PRÉTEXTE D’ATTAQUE DES ETATS UNIS SOUS FALSE FLAG POUR ATTAQUER L’IRAN ???

    CERTAINS MEDIA’S AMÉRICAINS PARLENT DANS CE SENS ET CE N’EST PAS TRÈS RASSURANT !

    LEUR DÉFAITE FLAGRANTE EN UKRAINE CONTRE LA RUSSIE, VIA LE PUTSCH RATÉ JE PENSE POUR USRAËL ET LA SYRIE ENCORE DEBOUT QUI RÉSISTE TOUJOURS Y SONT POUR QUELQUE CHOSE ET USRAËL POUR SURVIVRE A BESOIN DE CHAOS TOTAL DANS LE MONDE ET UN 9/11 BIS REPETITA POUR REPRENDRE LA MAIN À LA RUSSIE ET AU NOUVEAU MONDE DU BRICS EN GESTATION ET FORMATION !

    Obama Inquiet que Manhattan ne soit atteint par une ogive nucléaire

    Le Alex Jones Canal Alex Jones Show Podcast Prison Planet TV

    Infowars.com Twitter Facebook d’Alex Jones Magasin Infowars

    Kurt Nimmo

    Infowars.com

    25 Mars, 2014

    La première explosion d’une bombe nucléaire sur le site de Trinity au Nouveau-Mexique, le 16 Juillet 1945. Les États-Unis sont le seul pays à avoir utilisé une arme nucléaire, ce qui entraîne la mort d’environ 200.000 personnes, essentiellement des civils. Photo: Los Alamos National Laboratories

    La première explosion d’une bombe nucléaire sur le site de Trinity au Nouveau-Mexique, le 16 Juillet 1945. Les États-Unis sont le seul pays à avoir utilisé une arme nucléaire, ce qui a entraîné la mort d’environ 200.000 personnes, essentiellement des civils. Photo: Los Alamos National Laboratories

    Lors d’une conférence de presse aux Pays-Bas aujourd’hui, Obama a dit qu’il est très inquiet à propos de Manhattan ne soit atomisé que toute prétendue menace posée par la Russie.

    Le président a fait cette remarque après qu’un journaliste lui a demandé si l’ancien challenger Mitt Romney a eu raison dans son affirmation que la Russie est une fois de plus l’ennemi principal des États-Unis après Crimée vote pour rejoindre la Russie.
    «Les actions de la Russie sont un problème. Ils ne posent pas la menace à la sécurité nationale n ° 1 aux États-Unis. Je continue à être beaucoup plus préoccupés quand il s’agit de notre sécurité dans la perspective d’une arme nucléaire qui va partir sur Manhattan « , a dit M. Obama .
    Obama n’a pas élaboré sur la menace.

    La Corée du Nord a menacé à l’arme nucléaire des États-Unis à plusieurs reprises. La Dernière en Avril, la Defense Intelligence Agency a conclu avec « une confiance modérée » la Corée du Nord a une arme nucléaire suffisamment petite pour être chargée sur un missile balistique. Toutefois, selon la DIA, la fiabilité du missile serait faible.
    Le précédent en Décembre la Corée du Sud, pour des raisons évidentes, a déclaré la Corée du Nord avait développé la technologie capable de lancer une arme nucléaire sur la côte Ouest des États-Unis . Les experts, cependant, ont dit à l’époque que l’Etat communiste héréditaire depuis des années est en train de miniaturiser une arme nucléaire et la monter sur un missile balistique.
    La Californie est à environ 3000 miles de Manhattan. Pour bombarder nucléairement New York de la part des Nord-Coréens, il faudrait un missile capable de voyager environ 9000 miles.

    Le prochain suspect sur ​​l’Axe du Mal de la liste du gouvernement qui a affirmé plus d’une décennie qu’il veut nous faire du mal est l’Iran. Il ne dispose pas actuellement d’une bombe nucléaire et, en fait, n’a pas d’uranium enrichi au niveau requis pour une bombe, et aussi ne pas posséder un missile capable de frapper les Etats-Unis . En Janvier, secrétaire d’État John Kerry a insisté que l’Iran s’est engagé à arrêter le stockage de l’uranium.

    Après les attentats du 11 Septembre 2001, le gouvernement et divers commentateurs nous ont dit à maintes reprises d’Al-Qaïda a planté des armes nucléaires dans les Etats-Unis et  » va tuer des millions de personnes, va détruire l’économie et fondamentalement modifier le cours de l’histoire. »
    En 2010, Obama a déclaré al-Qaïda cherche à obtenir des armes nucléaires et aurait «aucun scrupule à les utiliser. » Il a ajouté, si « il n’y avait jamais une détonation à New York ou à Londres, ou à Johannesburg, les ramifications économiquement, politiquement et du point de vue de la sécurité seraient dévastatrices.  »
    Les Responsables du renseignement américain, cependant, disent que la menace nucléaire Al-Qaïda est, au mieux, une lointaine possibilité.
    « A ce stade, ils ne semblent pas avoir fait beaucoup de progrès, mais nous continuons à examiner chaque bit d’information qui vient pour déterminer si elles ont progressé de leurs efforts en aucune façon que ce soit, » un agent du renseignement anonyme a dit à CNN en 2010. « Le développement d’un dispositif nucléaire implique un processus technique très sophistiquée, et al-Qaïda ne semble pas l’avoir maîtrisé sur la base de ce que nous savons maintenant. »

    Il semble qu’Obama ne considère pas la Russie comme une menace, même si elle compte actuellement environ 45 000 armes nucléaires et un système de missiles balistiques sophistiqués.
    La Russie, selon Obama, est une «puissance régionale qui menace certains de ses voisins immédiats, pas de force, mais de faiblesse. »

    Obama a fait cette remarque en parlant avec le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte, après un sommet sur ​​la sécurité nucléaire à La Haye. Russie a participé au sommet et a approuvé la déclaration finale de la réunion sur le renforcement de la sécurité nucléaire.

    Le Vice-ministre russe des Affaires étrangères Dmitri Rogozine a menacé d’utiliser des armes nucléaires si Moscou est attaqué. Il a fait la remarque suivante discussions sur les systèmes de défense antimissile installés en Europe par les Etats-Unis.
    « On peut expérimenter aussi longtemps que l’on veut en déployant des ogives non nucléaires sur les transporteurs de missiles stratégiques », a déclaré Rogozine. « Mais il faut garder à l’esprit que s’il ya une attaque contre nous, nous allons certainement recourir à l’utilisation d’armes nucléaires dans certaines situations pour défendre notre territoire et de l’Etat des intérêts. »

    Cet article a été publié: mardi, 25 Mars 2014, au 13h25

    http://www.infowars.com/obamas-worried-manhattan-will-get-nuked/