Vin, chocolat, fromage de chèvre…Ces produits que vous risquez de ne plus pouvoir acheter

Un moyen de créer des « bulles spéculatives »? Ce qui est rare est cher, ça re-haussera peut être la qualité des denrées devenues banales comme le « vrai » saumon fumé « sauvage », un plat de fête devenu… beurk!

ALIMENTATION – Du chocolat au tarama, la liste des produits menacés de pénurie…

Img.be.com

Les  mangeurs de tarama, les accros au chocolat et les amateurs de vin ont tout intérêt faire des stocks: comme d’autres produits alimentaires, ils pourraient bientôt connaître la pénurie et voir leurs prix flamber.

Le vin

Pas assez de production pour des buveurs de vin de plus en plus nombreux: tel est le constat dressé par la banque Morgan Stanley en octobre dernier. D’après cette étude, l’offre mondiale de vin est en déclin, atteignant en 2012 son niveau le plus bas depuis quarante ans. Parmi les causes de ce déclin, une campagne d’arrachage des vignes en Europe qui a fait perdre 4% des surfaces exploitées. ……….

[…]

Le chocolat   

Les accros au cacao vont devoir trouver une autre addiction: les prix du chocolat pourraient grimper dans les prochaines années en raison d’une  baisse de la production et d’une hausse de la demande dans les pays émergents qui a fait augmenter les cours de 20% en 2013. Les importateurs européens de fèves tablent sur un déficit de production d’un million de tonnes en 2020. Boudé par les agriculteurs qui lui préfèrent des cultures plus rentables, le cacao est également victime des sécheresses en Afrique de l’Ouest.

Le poisson

 

Les pêcheurs reviendront-ils bientôt avec des filets vides? La surpêche a déjà eu la peau de quelques espèces de poissons: l’empereur, le thon rouge, qui survit grâce à l’encadrement de sa pêche en Méditerranée, mais aussi le cabillaud, pour lequel il a fallu instaurer des quotas de prises.

Et si les Grecs tremblent pour leur tarama, les Norvégiens s’inquiètent pour leur saumon fumé………..

[…]

L’arabica

 

Le café arabica, qui représente environ 60% de la production mondiale de café, pourrait disparaître en raison du changement climatique, affirme une étude britannique des Royal botanic gardens  de Kew. Une augmentation des températures moyennes mondiales de +3,4°C pourrait entraîner la disparition de plus de 90% des surfaces de culture d’arabica, qui ne peut pousser qu’entre 19 et 25°C. Cela ne devrait toutefois pas entraîner une augmentation du prix de l’arabica, dont les cours ont déjà baissé face à la concurrence du robusta.

Le fromage de chèvre

Adieu crottins et bûches. Le fromage de chèvre est à la peine en France: sur les six premiers mois de l’année 2013, la collecte de lait de chèvre a baissé de 12% par rapport à l’année précédente en raison de la chute du nombre d’éleveurs caprins. Beaucoup ont mis la clé sous la porte depuis 2010 en raison d’une chute du prix du lait et d’un renchérissement du prix des céréales…..

[…]

Lire l’article

Auteur Audrey Chauvet pour 20Minutes/Planète

14 commentaires

  • engel

    Il est vraiment temps que ce merdier mondial explose!
    …Même si le spectacle sera pestilentiel et très difficilement supportable.

  • Zugzwang

    « L’offre mondiale de vin est en déclin (…) Parmi les causes de ce déclin, une campagne d’arrachage des vignes en Europe… »

    Concernant le vin, il s’agit d’un constat fait par Morgan Stanley, une banque américaine qui parle d’offre mondiale.

    Nous sommes en France, le pays de la gastronomie, de la bonne bouffe, le pays du bon vin, du fromage, nous avons un climat très favorable pour l’agriculture, des surfaces agricoles démesurées (même si on tend à les faire disparaître), un cheptel remarquable, une diversité d’espèces végétales incroyable. Malgré tout ça, la France n’a pas vocation à nourrir le reste de la planète (+ de 7 milliards d’individus). Pas de soucis donc, Les étranger font déjà le tour de la planète pour venir gouter notre cuisine alors quand il n’y aura plus assez d’argent pour filer notre vin aux autres pays, ils n’auront qu’à venir en France pour le déguster.

    Dommage pour les prix qui flambent en effet mais tant qu’on ne refusera pas le productivisme à outrance, l’industrie mondiale et le gaspillage ça ne s’arrangera pas. Et si un jour tout doit péter, on sera certainement l’un des pays les plus à l’abris d’une pénurie alimentaire.

    Il est étonnant que certains s’inquiète des prix du chocolat, du tarama, du saumon et de l’arabica sans se soucier du prix des fruits, des légumes, de la viande et de l’eau !

    Société de confort…

    • engel

      Certes, mais faudrait pas trop tarder!
      Vu la vitesse où, pour des raisons sanitaires et autres saloperies européennes, notre potentiel disparaît…

  • Yanne Hamar

    Encore une nouvelle manipulation qui agite sous notre nez la peur de manquer ?
    On nous avait déjà annoncé une pénurie alimentaire mondiale pour l’an dernier et on n’a pas vu grand chose. Idem pour cet hiver qui devait être précoce et terrrriblement glacial. Même s’il n’est pas fini, on se croirait en avril .
    Déjouons ce genre de méthode qui en remet régulièrement une couche et nous distrait de l’essentiel.

  • ramassat de propagande,
    ne jamais écouter ce que dise les banque, ou alors l utiliser en indice contrarien :
    Morgan Stanley vous dis d acheter du vin, car son prix vas continuer d augmenter – comprendre qu il faut vendre sa cave –
    Actuellement, certaines bouteilles s echangent jusqu a 1 million $,
    ca ne vous semble pas un peu cher la cuite ?

    • walter kurtz walter kurtz

      voilà c’est ça ….ils crient qu’il n’y en plus …les gens se ruent sur le produit , ça fait exploser les prix.C’est une méthode de vente.

  • Lilith Lilith

    ben oui c’est comme pour le riz il y a quelque année ils ont prètendu que les productions en Thailande et au Philippine n’était suffisante pour approvisioner le marcher mondiale ;concequence une flambée des prix mais plus grave le riz étant l’aliment de base dans de nombruex pays cela aà génerer des émeutes de la faim………..
    http://www.arte.tv/fr/2013-un-marche-du-riz-plein-de-surprises/3100360,CmC=7166922.html

    entre temps la Thailandes ne serait plus le premier exportateur de riz mondiale mais c’est a bangkok que tout ce décide.

    • rouletabille rouletabille

      MONSENTO est la solution ,le Grand Marché sans traçabilités aussi,le camembert qui pue pas est à Bruxelles et des cons qui manifestent dans les CLOUS le (me rappelle plus quand en Janvier)26 ?)encadrés par des CRS et sans se plaindrent hahahaah,c’est juste pour 1X,les lendemains de ce troupeau seront pire encore,mais ils manifesteront un 11 Novembre aussi,c’est cool..

      • Lilith Lilith

        comme tu dis :-) Monsanto, et le super congloméra de Bill Gates avec ses graines sur mesure. eux gardent les bonnes graines bien au frais dans un bunker au Zvalbard

        ah quel monde formidable nous promettons tout au recyclage mème nous…………

      • voltigeur voltigeur

        Cyber @ction N°597 : Aidez cet agriculteur à arrêter le colza OGM de Monsanto

        Vous n’avez probablement jamais entendu parler de Steve Marsh mais cet homme pourrait tout perdre dans sa bataille juridique pour protéger l’agriculture bio et sans OGM.

        Steve est un agriculteur australien qui a perdu sa certification bio sur près de 70% de sa ferme après la contamination de ses champs par du colza OGM cultivé par son voisin. Le colza en question est breveté par la Monsanto mais en cas de contamination génétique, la multinationale semencière ne peut pas être tenue responsable ! Steve a donc décidé de poursuivre son voisin en justice pour d’obtenir réparation. C’est assez rare pour être souligné. C’est même, à notre connaissance, la première fois au monde que cela arrive.

        Le procès débutera le 10 février devant la Cour Suprême d’Australie Occidentale. Si Steve gagne, cela créera un précédent qui aidera les agriculteurs non OGM à travers le monde dans leur bataille pour rester exempts d’OGM. Steve est déterminé. Il souhaite aller jusqu’au bout pour défendre son droit à cultiver sans OGM et notre droit à continuer à manger des produits sans OGM, mais il ne peux pas le faire seul. Soutenez son combat.

        Nous vous proposons d’interpeller l’Ambassadeur d’Australie en France et de faire le maximum de buzz autour de cette affaire qui pourrait avoir des répercussions sur l’ensemble de la planète.

        Rachel Dujardin Safe Food Foundation (Australie) en charge du dossier OGM

        Alain Uguen Association Cyber @cteurs

        http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/aidez-cet-agriculteur-arreter-colza-ogm-monsanto-720.html

      • rouletabille rouletabille

        VOLTI,bien sur qu’on comprends ,mais SVP ne dis plus JAMAIS de « justice » Merci,c’est juste pour voler en toute impunité,je connais des gens qui n’ont pas assez de poches.
        Bisous

      • voltigeur voltigeur

        Mais je n’ai rien dis ni rien écris moi RTB, juste relayer la pétition contre
        la sanguinaire Monsanto……….

  • Natacha Natacha

    C’est probable pour le cacao, malade ;
    pour le café, malade aussi.
    Pour le poisson, qui en mange encore !
    Pour le fromage de chèvre on en trouve encore … hors supermarchés !
    Mais pas pour le vin, produit en intensif, partout dans le monde, au détriment de cultures vivrières !