L’Europe au bord du suicide

Au moins le message est clair! Reste à savoir quand aura lieu le dernier souffle qu’on attend depuis si longtemps ici…

Dessin de Vlahovic, Serbie.

Dessin de Vlahovic, Serbie.

En s’obstinant à imposer toujours plus d’austérité à des pays en difficulté comme l’Espagne, les dirigeants européens mènent le continent à sa perte, affirme le Prix Nobel d’économie Paul Krugman.

Le 14 avril, The New York Times s’est fait l’écho d’un phénomène qui se développe en Europe : le suicide lié à la crise économique, les gens se donnant la mort par désespoir, après avoir perdu leur emploi ou vu leur entreprise faire faillite. L’article était bouleversant. Mais je suis sûr que je n’ai pas été le seul lecteur, notamment parmi les économistes, à me dire que le problème n’était peut-être pas tant les individus que l’apparente détermination des dirigeants européens à pousser l’ensemble du continent au suicide.

Prenons le cas de l’Espagne, qui est aujourd’hui l’épicentre de la crise. Elle n’est pas en récession, mais en pleine dépression, avec un taux de chômage de 23,6% – chiffre comparable à celui des Etats-Unis pendant la crise de 1929 – et de plus de 50% chez les jeunes. Cela ne peut pas durer – et c’est précisément pour cela que les taux d’intérêt que doit payer Madrid ne cessent d’augmenter.

En un sens, peu importe dans quelles circonstances l’Espagne en est arrivée là. Mais ses problèmes n’ont rien à voir avec les histoires racontées par les dirigeants européens, en particulier en Allemagne. Le pays ne peut être accusé de laxisme budgétaire : à la veille de la crise, sa dette publique était peu élevée et son budget, excédentaire. Mais l’Espagne a été malheureusement frappée par une énorme bulle immobilière, due en grande partie aux prêts colossaux consentis par les banques allemandes à leurs homologues espagnoles. Quand la bulle a éclaté, l’Espagne s’est retrouvée avec une économie exsangue : les problèmes budgétaires du pays sont la conséquence de la crise, et non sa cause.

Pourtant, le remède prescrit par Berlin et Francfort est, vous l’aurez deviné, encore plus de rigueur. Je n’irai pas par quatre chemins : c’est totalement dément. Voilà plusieurs années que l’Europe applique des plans d’austérité extrêmement rigoureux et les résultats sont exactement ceux qu’auraient pu prédire des étudiants en histoire : ces plans n’ont fait qu’aggraver la récession dans laquelle ces pays étaient déjà plongés. Et comme les investisseurs prennent en compte la situation économique d’un pays pour évaluer sa capacité de remboursement, les programmes d’austérité n’ont même pas contribué à réduire le coût de l’emprunt.

Il faut plus de souplesse budgétaire

Quelle est la solution ? Dans les années 1930, la condition primordiale pour sortir de la crise a été l’abandon de l’étalon-or. L’équivalent aujourd’hui serait d’abandonner l’euro et de revenir aux monnaies nationales. Une telle initiative peut paraître inconcevable – et sans doute aurait-elle des effets terriblement perturbateurs sur les plans économique et politique. Mais ce qui est vraiment inconcevable, c’est de continuer sur la même voie en imposant des plans d’austérité toujours plus durs à des pays ayant des taux de chômage comparables à celui de l’Amérique pendant la crise de 1929.

Si les dirigeants européens voulaient vraiment sauver l’euro, ils opteraient pour une autre solution, assez évidente. L’Europe a besoin d’une politique monétaire plus expansionniste, avec une volonté affirmée de la Banque centrale européenne (BCE) d’accepter une légère hausse de l’inflation. Elle a aussi besoin d’une politique budgétaire expansionniste, avec un budget allemand qui neutraliserait l’austérité en Espagne et dans les autres pays en difficulté situés à la périphérie de l’Europe, au lieu de la renforcer comme aujourd’hui. Ces politiques n’empêcheraient pas ces pays de vivre des années très difficiles, mais au moins feraient-elles naître l’espoir d’une reprise.

Or nous sommes aujourd’hui confrontés à un manque total de souplesse. En mars, les dirigeants européens ont signé un pacte budgétaire qui impose l’austérité comme la solution à tous les problèmes. De son côté, la BCE proclame sa volonté d’augmenter les taux d’intérêt au moindre signe d’inflation. Il est difficile, dans de telles conditions, d’échapper au désespoir. Plutôt que d’admettre leurs erreurs, les dirigeants européens semblent déterminés à jeter leur économie – et leur société – du haut de la falaise. Et c’est le monde entier qui en fera les frais.

Source: courrierinternational.com

 

54 commentaires

  • vincenzo

    Face à cette crise, toutes les populations ont peur.
    Ce qui entraîne comme résultat des dépenses moindres, que l’essentiel, l’alimentaire en priorité sans aucunes folies Dans ces conditions, les différents états de l’union ne peuvent regarder que la fonte de leurs recettes fiscales, et par conséquences voir s’éloigner la croissance.
    Pire voir arriver la dépression dans toute l’union, comme en Espagne, ainsi que l’inflation, voire l’hyper inflation.
    L’augmentation de la dette souveraine, aussi.
    A nous, bientôt, la brouette de billets pour acheter une miche de pain.
    Quant aux nantis, il y a belle lurette qu’ils ont investi le marché des matières premières, agricole de préférence.
    Il ne nous reste qu’une parade, les S.E.L. (systèmes d’échange locaux)
    http://www.selidaire.org/spip/
    Et ça fonctionne assez bien !

    • Economisez-vous la brouette, il n’y aura plus de pain! Continuez à faire confiance aux banquiers qui obtiennent de l’argent à 1% et le prêtent aux gouvernements à 6%. Ils se mettent de milliards dans la poche sans se fatiguer. Le jour où le peuple aura compris que l’on se moque de lui, qu’il n’y a aucune démocratie, que c’est pur « show », peut-être qu’il se réveillera, mais cela fera mal, très mal…
      http://lesautresenergies.blog.tdg.ch/

  • pikpuss

    La crise n’est pas un accident de l’histoire : c’est le résultat de choix délibérés destinés à nous amener vers une dictature mondiale. Les éléments occultes de notre monde on besoin de créer le chaos pour nous mener là où ils veulent nous mener et quelque soit le prix à payer. Pour l’Europe, il faudrait de grands projets qui nous lieraient avec la Russie, la Chine et l’Afrique mais comme cela impliquerait la paix pour tous, cela n’arrange pas les affaires des gourous qui au nom de croyances antiques veulent nous mener vers la catastrophe. La crise financière est le moyen choisi pour faire avancer leur plan.

    • hopix

      Exact. Les monnaies ne sont qu’un système d’informations. Vérolé comme les autres.
      Un ensemble de catastrophes permet à une caste minuscule de maintenir son pouvoir, à l’aide de distributions de subsides à un deuxième cercle de pouvoir, le premier niveau des larbins.
      Dans cette guerre qui ne dit pas (encore) son nom, bien des entités ne se soucient pas de savoir si les ‘informations’ sont vraies, mais seulement crédibles (qui paie qui, et comment).
      Mais la donne commence à changer.
      En Europe et ailleurs, bien sûr, des foules sont poussées au sacrifice…

      Il est évident que la 3ème guerre mondiale est déjà commencée depuis quelques années, fût-elle ici ou là dite de « basse intensité ».
      Ca devrait nous aider à changer nos réflexes mentaux, ce serait le minimum… :)

      • silex

        Oui c’est aussi mon sentiment. la guerre contre les populations a commencé la dernière révolution même avant. Pour moi, il faut stopper toute idée de révolution s’entendre entre nous, virer tous ces parasites et vivre autrement. Et il y a du chemin à faire avec les séries de TV réalité qui passent sur les TV pour les jeunes du style « la maison des secrets », « le pont du sacrifice » qui les intoxiquent.

  • Eagleeyes

    Hélas cela ne concerne pas « que » l’UE, c’est le monde entier qui agonise ! Certains états y sont déjà habitués !

  • Tex

    Ah si Mark Zuckerberg gérait l’Europe!!!

  • Une dépression nécessite des anti-dépresseurs. Allez tournée générale de Prozac…

  • En Espagne des prêts immobiliers ont été accordés sans aucune garantie pour des durées qui dépassent l’espérance de vie du débiteurs. Aux USA, même processus par formulaires imprimés en série.
    Un des plus vieux métier du monde : usurier… il prête plus que le débiteur ne pourra rembourser, et pour être certain, il impose un taux d’intérêts prohibitif…. en suite, il se rembourse sur les biens du débiteur, voir sur sa force de travail. Ajoutons en plus que la structure du pouvoir est-telle qu’il dispose des moyens pour créer la crise ad-hoc au moment adéquat, histoire d’être absolument certain que les débiteurs seront incapables de rembourser…et hop… confisquée ta belle maison, confisqué ton espoir… et au boulot pour rembourser ta dette, d’une valeur souvent équivalente à la valeur du bien.

    Autrement dit : t’as pas de maison, t’emprunte, tu t’installes dans ta nouvelle maison, tu peux plus rembourser : dehors ! on te prends la maison… t’as toujours pas de maison et une dette… grosse comme une maison !
    Quand nous regardons la dette des états… l’Europe (donc ceux qui payent des impôts directs ou indirects) finance la BCE, somme qui ne sont plus consacrées au financement des besoins internes du pays et qui s’ajoutent aux versements des intérêts des dettes (rembourser, c’est encore une autre paire de manche !) et trouve l’argent en imposant des plans d’austérité qui vident les poches des habitants. La BCE prête de l’argent aux banque privées à un taux très bas, qui elles-mêmes prêtent aux états, entreprises et particuliers à un taux beaucoup plus élevé.
    Bref 100 euros ponctionnés sur les fonds publics, reviennent dans le circuit interne au pays mais doivent alors se racheter par exemple 105 euros… et le circuit est sans fin et l’économie des nations toujours plus sinistrées, et toujours elles doivent continué d’emprunter, payant leur propre argent toujours plus cher, etc… ce n’est pas un cercle c’est une spirale…
    Mais ce sont aussi les mécanisme biens rodés par les usuriers de tous les temps d’une MACHINE DE CAPTURE

    Ce n’est pas très compliqué en fait… nous avons affaire à des usuriers qui ont décidé de confisquer tous nos biens jusqu’à ce que nous n’ayons plus que notre force de travail qui dès lors leur appartient pour rembourser nos dettes… y compris celles qui ont été faites en notre nom par l’état mais non en notre faveur.
    Simultanément, sont mis en œuvre des mécanismes qui réduisent toujours d’avantage la valeur du travail et qui éliminent tous les droits et protections « annexes »
    Autrement dit,tu travailles, tu touches tu payes les dettes et tu fais ce que tu peut du peu qu’il te reste. T’es malade, t’es vieux… tu te démerdes.
    Tu crèves… pas de problème, un autre te remplace.
    On ajoutes à cela la grande période de restructuration des 90, réduction drastique des postes d »emploi », la mécanisation, même chose, l’élimination des services publics, même topo.
    On se retrouve avec des populations dont le travail appartient à vie à d’autres et en surnombre… (la surpopulation n’est pas une question de pouvoir nourrir les présents -autre débat – mais non les ressources gérées autrement suffisent amplement), mais du fait qu’une bonne partie d’entre nous sont tout simplement devenus inutiles au bon fonctionnement de ce système… il serait mieux qu’ils « disparaissent ».
    Voilà comment on passe d’une société démocratique si imparfaite soit-elle à une société esclavagiste eugéniste.
    C’est simple et efficace… et le processus approche de son terme (voir le MES) une Europe sous forme de société à part de capital,qui peut vider les caisses des états quand elle le désire… 7 jours pour payer… et ensuite ce sont le FMI et la BCE qui décident de l’usage qui sera fait de cet argent avec la commission européenne qui leur est vendue depuis longtemps. De l’argent pour « aider les pays » de la zone en difficulté qu’ils disent mais nous sommes tous en difficulté que je sache. un peu moins pire, un peu plus pire… et je m’arrête là : la nature des aides attribuée ressemblent d’avantage à des cadeaux au Capital, qu’à des réelles opérations de « relances »… aggravant toujours d’avantage le problème…et ce n’est pas que l’Europe qui trinque… une grande machine à confisquer le monde

    • hopix

      Parfaitement exposé :) merci

      • fotoulavé fotoulavé

        Bravo !
        Quand on enlève le jargon spécialisé des financiers (et des autres aussi) on comprend mieux l’entourloupe finalement trés simple et on trouve aussi plein de choses inutiles qui ne servent qu’a entretenir l’embrouille.
        Les règles de la finance ne sont faitent que pour protéger et permettre aux voleurs de se faire des fortune en quelques clic de souris sur le dos des travailleurs.
        Sectes, états, mafia, sombre panier de crabes…

    • shalkare

      résumé impeccable.
      Il ne reste au peuple qu’à se soulever, mais même là, on peut se demander: pour mettre quoi ou qui à la place?

      mais je ne connais aucune cocotte qui peut supporter la pression montante sans ceder un jour ou l’autre.

      Et plus c’était sous pression, et plus ça explose fort.

    • Maverick Maverick

      C’est amusant de voir que l’Islam autant que la Chrétienté n’ont jamais été favorables au prêt avec intérêt. (C’est de là qu’est né le mythique usurier Juif). Comme si Dieu/Allah ou qui/quoi que ce soit qui ait inspiré ces religions (au départ) avait prévu que ça n’amènerait rien de bon et que ça prendrait des proportions telles qu’aujourd’hui ?

  • silex

    Un plan qui semble suivi à la lettre
    http://echelledejacob.blogspot.fr/2011/12/deroulement-du-plan.html quoique je ne crois pas aux extra-terrestre mais je pense que ces familles maléfiques détiennent des technologies extrêmement plus évoluées qu’on le pense et voyagent depuis longtemps dans l’espace. Il y a énormément de données en ce moment en faveur de La tempête magnétique et du plan. Une bonne préparation mentale et le détachement, pas le sacrifice lol, sont nécessaires. En tout cas le fameux rhume va être injecté ou sniffé par vaccin universel, c’est dans l’air.

    • Maverick Maverick

      J’ai lu récemment qu’une guerre nucléaire « limitée » pourrait provoquer une famine, ou au moins de grosses pénuries au niveau mondial … Pour ce qui est de la guerre nucléaire mondiale, renseigne-toi avec les mots-clés suivants :
      – Perimetr, Perimeter, Perimetre
      – Mertvaya Ruka (russe)
      – Dead Hand
      Il n’y a pas beaucoup de doc en anglais (et encore moins en français)… C’est un système russe de riposte nucléaire automatique.

  • La lumière est devant

    A aucun moment dans cette discussion n’est esquissé l’ombre d’une solution s’affranchissant du dogme et du modèle qui prévaut depuis toujours. Le maitre mot que nous entendons depuis toujours est croissance! En réalité il n’existe pas de solution relevant des intellect humain. Puisement des ressources, mode de consommation et surpopulation sont la quadrature du cercle. HOMME réveille-toi et ose penser autrement, ou meurs. Qu’attendez-vous de tous cela, le Jésus du 06 mai? Tout ce qui dit ici est furieusement vrai, certes, mais au delà du constat… Que dire qui en vaille vraiment la peine, au delà des sempiternelles fadaises et évidences moult fois ressassées. Cela fait du bien de gloser, mais après. Nous sommes face à une échéance, un mur, un désert de dialectique où les mots deviennent tellement vain que notre imagination en est stérile. Pouvons-nous toujours et sempiternellement dissocier les système qui nous à fait vivre, de la finitude (au sens de limité et pas infini) de notre monde. Aujourd’hui globaliser le regard et la réflexion est devenu un vertige insupportable, mais que nous devons malgré tout affronter. Alors pour que la finitude ne prenne un autre sens plus terre à terre, s’il n’est pas trop tard, PENSONS AUTREMENT!
    Bonne journée.

    • PLEIADES

      La solution faire comme l’Islande!!!

      • azteck

        l’Islande est parvenue à revenir à sa situation d’avant la crise,c’est bien mais le mal profond vient de plus loin!

        C’est le système en entier qui est vérolé,ne vaut-il pas mieux finalement aller jusqu’au mur afin de voir s’effondrer cet empire sur le déclin?

        Je parle au niveau de l’espèce humaine car il est vraie au niveau individuel,se prendre un mur c’est douloureux!

      • PAM2/3

        D’où le fait de se jeter par terre juste avant, un « réflexe » à contrôler…

    • pikpuss

      La clef c’est le production alimentaire gérée par les paysans ainsi que la sélection génétique des graines et des animaux : la destruction de notre monde a commencé lorsque les élites se sont attaquées au monde paysan, au point que celui-ci a presque entièrement disparu. La France a encore d’énormes atouts….

  • Si les ennuis pourraient attendre le 16 septembre au moins,cela m’arrange puisque je me marie le 15.Merci de prendre mon opinion en considération ;).

  • mémé

    Pour en revenir àl’Espagne, cela ne m’étonne pas que les banques allemandes aient prêté beaucoup d’argent. Certains endroits sont « colonisés » par les Allemands, notamment les canaries qu’on appelle le 17ème ou 18ème land .
    les Teutons ont forcé cette expansion immobilière et maintenant, ils se rabattent ailleurs, au maroc peut-être, laissant les Espagnols ds le caca.

  • Ocay

    Je vois bien le schéma qui nous amménera au NOM : d’abord une crise éco mondiale, ensuite le chaos total (plus de courant à cause des tempêtes solaires ect…)et ils s’imposeront comme des sauveurs à l’aide du projet blue beam en nous disant que c’est un test et ils envoieront dans des camps ceux qui ont fait les cons lors du chaos.

    • fotoulavé fotoulavé

      Tout à fait juste. Mais c’est en cours depuis un bon moment et du fait que tu t’en rende compte indique que nous ne pouvons plus que le subir.

      • Ocay

        Je profite du peu de liberté que nous ne verrons plus d’ici peu de temps. De toute façon ça ne marchera pas, ce qui est du côté du mal ne fonctionne que peu de temps.

  • balu

    faites donc un potager et vivez en autarcie, comme moi. bien amicalement!

  • Arlette

    Les RUSSES et les CHINOIS sont toujours ICI ! Ils ne feront pas (dans l’U.E.) (IRAN / SYRIE) tout ce qu’ils voudront !
    Le pauvre Citoyen EUROPEEN pâtira… !
    RT.- Défense antimissiles, la RUSSIE menace de frappes…

    http://www.dailymotion.com/video/xqlf2s_rt-defense-antimissiles-la-russie-menace-de-frappes-pre-emptives-s-t_news

  • Et que font tous ces fonctionnaires européens? N’ont-ils toujours pas compris que la guerre ne se fait plus à coups de blindés et de bombes? (du moins chez nous…), mais à coup de milliards d’Euros? N’ont-ils toujours pas compris d’où vient le danger? Si nous voulons préserver nos emplois et notre industrie, il faudra bien un jour entrevoir la possibilité de la protéger, pas en reconstruisant le mur de Berlin, mais un mur financier protégeant nos intérêts et évitant l’envahissement de produits à bon marché et aussi la tentation pour certains de déplacer leurs centres de production en Asie… Est-ce si compliqué à comprendre? Ou faut-il attendre la fin des haricots pour agir?

  • Arlette

    Revue de PRESSE : Pierre JOVANOVIC –
    Radio ICI et MAINTENANT – APOCALYPSE FINANCIERE :
    Coup de Gueule de Pierre JOVANOVIC MAI 2012.
    http://www.dailymotion.com/video/xqqfhx_coup-de-gueule-de-pierre-jovanovic-05-12_news

    RIM : 9 MAI 2012 – Pierre JOVANOVIC 2/4
    http://www.dailymotion.com/video/xqsgv3_rim-2012-05-09-jovanovic-2-4_news

    RIM : 9 MAI 2012 – Pierre JOVANOVIC 3/4
    http://www.dailymotion.com/video/xqsgq1_rim-2012-05-09-jovanovic-3-4_news

    RIM : 9 MAI 2012 – Pierre JOVANOVIC 4/4
    http://www.dailymotion.com/video/xqsgav_rim-2012-05-09-jovanovic-4-4_news

  • Paul

    « En s’obstinant à imposer toujours plus d’austérité à des pays en difficulté comme l’Espagne, les dirigeants européens mènent le continent à sa perte », mais c’est justement le but !
    Marrants tous ces spécialistes, vivant du système.
    Il y d’énormes probabilités du lancement d’une crise majeur vers l’automne, les pions se mettent en place. un 1929 planétaire. Rien n’est jamais sur, mais il ne coûte rien d’être vigilant et un minimum préparé…

    Ensuite, advienne que pourra!

  • phil

    comment tous ces pantins de politiciens peuvent croire que le peuple croit encore en eux.
    peut on croire qu’il existe un homme capable de lutter contre ces assassins financiers qui pressent les peuples afin qu’ils se révoltent et partent en guerre, guerre dont ces vautours de la finance tireront d énormes profits .
    peuple du monde ouvrez les yeux et communiquez entre vous prouvez a ces monstres qu’ils ne sont pas a l’abris que la vérité, ne nous trompons pas de cible
    ce n’est surtout pas un problème de race ou de couleur comme ils voudraient nous le faire avaler c est simplement une minorité de chacals avides cupides qui n ont pour seul but de posséder toujours plus et qui n ont pas compris que le mot etre au contraire d avoir doit devenir le centre de nos existences

  • reveil urgent

    free eyes realize free lies
    parlez parlez parlez à vos compatriotes, renouez le dialogue, donnez leur les preuves sans trop les apeurer (style alex jones ou aaron russo).
    Les preuves que finalement la « théorie du complot » comme ils disent n’est plus une théorie
    ceux que l’ont ne peux discrediter se nomment, à mon humble avis, pierre hillard et e chouard.
    p jovanovic est aussi un journaliste trés documenté, il est sur la radio ici et maintenant 95.2 sur paris
    1 merQuedi sur 2 à 15 h.

    Jettez votre télé, apprenez à vous forger votre propre opinion, retrouvez votre sens critique
    mais surtout n’oubliez jammais de douter
    car, est bien seul celui qui se contente de ses certitudes.
    Et puis douter permet de ne pas condamner trop vite…
    Je pense surtout à tous ceux qui oeuvrent pour le système sans même savoir ce qu’ils font.
    NOUS SOMMES LEGION…

    • PAM2/3

      « NOUS3, plutôt que « je », ouf !
      Combien de liens ai-je jeté, en pensant « quel fakiou », avant d’y retourner six mois plus tard, ayant compris quelques petites choses de plus, qui s’étayant l’une l’autre, finissent par supporter l’ancien « impensable ».
      Maintenant le tri est plus facile, mais attention, ça continue, tout continue…