La NSA aurait-elle tué des centaines d’innocents par erreur ?

Un nombre est lâché: 15 000 victimes tuées par erreur!!! À quand une condamnation de ces abrutis???

07793491-photo-terminator

L’agence de renseignement scrute l’ensemble des Pakistanais pour déceler et éliminer les éventuels terroristes. L’ensemble se base sur un algorithme aux calculs « foireux » : Skynet.

Les révélations de l’ancien consultant Edward Snowden ont permis de mettre en lumière de nombreux programmes secrets de l’agence de sécurité nationale américaine, la NSA. L’an dernier, le magazine en ligne The Intercept a ainsi publié des documents présentant Skynet, en référence à l’intelligence artificielle qui veut détruire l’espèce humaine dans les films « Terminator ».

Ce programme collecte une montagne de données (nom, localisation, etc.) à partir de téléphones portables au Pakistan, afin d’identifier et de traquer des terroristes potentiels sur la base d’un algorithme, pour ensuite les éliminer avec des frappes de drones.

Seul problème : l’algorithme de Skynet est « complètement foireux », affirme Patrick Ball, expert scientifique au Human Rights Data Analysis Group, dans une interview au site spécialisé Ars Technica, publiée mardi 16 février.

Pis, selon lui, des centaines d’innocents ont pu être désignées comme « terroristes » et tuées par des drones, sur la base de cet algorithme inefficace.

Ars Technica explique que l’algorithme de Skynet fonctionne exactement comme celui d’une entreprise du Big Data. Le programme collecte et stocke des millions de métadonnées sur les serveurs de la NSA et les mouline afin d’obtenir les informations qui l’intéresse. Sauf qu’au lieu d’identifier des consommateurs potentiels, l’algorithme désigne des futures cibles des drones américains.

Potentiellement 15.000 tués par erreur

Pour identifier un terroriste potentiel, le programme de la NSA se base sur les échanges et comportements de terroristes connus. Les communications (leur destinataire, leur durée, leur heure…), mais aussi les déplacements sont scrutés. Sur les 192 millions d’habitants du Pakistan (et 120 millions de téléphones portables), l’agence américaine a pu analyser les données de 55 millions d’utilisateurs de mobiles pakistanais.

Là où le bât blesse, c’est dans le fonctionnement pour déceler d’éventuels terroristes. En effet, toute l’analyse repose sur la comparaison aux profils de terroristes déjà connus. Sauf que la NSA ne dispose du profil que de 7 terroristes identifiés au Pakistan.

 

Article complet sur Le Nouvel Obs, via Conscience du peuple

 

Un commentaire

  • dereco

    Le téléphone portable dangereux sur des décennies d’usage devient ainsi mortel à très court terme, et donc n’utilisez plus de portable comme la plupart des criminels, excepté les 7 répertoriés et identifiés au Pakistan !!