Les restos du coeur: 30ème année d’existence et record de distribution en vue…

Il y a 30 ans, un comique au grand coeur à prouvé qu’avec une bonne idée et un peu d’espoir, il était possible de faire bien plus que tous les politiques réunis sur plusieurs années avec l’ensemble de leurs promesses. Trente ans et les Restos du coeur existent toujours, un triste constat qui montre que rien ne s’améliore, et qu’aucune décision politique n’a pu aider. À l’heure actuelle, les Restos restent une des associations les plus transparentes de France sur leur budget, celui-ci étant publié chaque année sur leur site, même la Croix-Rouge ne fait pas mieux!

Quenelle ColucheColuche, inventeur de la quenelle, jamais embêté pour cela par aucun parti ni aucune association…Et un grand homme qui a donné énormément!!!

Les Restaurants du cœur entament leur 30e campagne hivernale, lundi 24 novembre. Comme chaque hiver, les 2 090 centres des Restos ouvriront quotidiennement ou plusieurs fois par semaine jusqu’en mars pour distribuer des denrées aux familles en difficulté, notamment des produits de première nécessité comme du lait, des boîtes de conserve, des pâtes ou des yaourts.

La saison dernière, ils ont distribué 130 millions de repas, un chiffre toujours en hausse. Ils ont surtout atteint pour la première fois le « record assez détestable » d’un million de bénéficiaires, qui devrait encore être atteint cette année, estime son président, Olivier Berthe. Issu d’un article du Monde

Mais le mieux est encore de laisser la parole à l »association elle-même:

Avec un million de personnes accueillies lors de la précédente campagne et 130 millions de repas servis dans les 2 090 centres, les Restos du Coeur tiennent bon dans un contexte difficile pour toujours mieux accompagner les plus démunis vers l’inclusion sociale.Face à l’inquiétude suscitée par cet accroissement et la stagnation de leurs moyens traditionnels, les Restos recherchent de nouvelles voies pour diversifier leurs ressources, encouragent le bénévolat et continuent de lutter plus que jamais devant un tissu social sur le point de se déchirer.

FAVORISER LES DONS AGRICOLES ET LUTTER CONTRE LE GASPILLAGE

Sans une action politique volontariste et très rapide pour encourager les dons agricoles, les Restos ne pourront plus faire face à l’augmentation du nombre de personnes à aider.

Si les mesures adoptées sur la filière laitière l’an dernier ont déjà porté leurs fruits, il faut aujourd’hui mettre sur pied un dispositif fiscal incitatif pour étendre les dons en nature aux autres filières agro-alimentaires. Le monde agricole et les associations font des propositions concrètes depuis plus de 18 mois sur le sujet : il faut passer des promesses aux actes.

Il faut aussi continuer à lutter contre le gaspillage alimentaire. Des tonnes de nourriture sont perdues chaque jour dans les grandes surfaces ou les entreprises agro-alimentaires, qui ne donnent pas faute de garanties fiscales, parce que jeter coûte moins cher que donner ! La priorité doit aller à la clarification et au renforcement des incitations et à la pénalisation de la destruction.

NE PLUS LAISSER DES ENFANTS VIVRE DANS LA RUE !

Aujourd’hui, d’après une étude du Samu Social, corroborée par l’expérience des bénévoles des Restos, 35 à 40 % des personnes sans domicile en Ile-de-France sont des familles. 80 % d’entre elles et 2/3 des enfants sont dans une situation d’insécurité alimentaire.

A la sortie de la maternité, plus de la moitié des femmes
ayant vécu leur grossesse dans la rue n’a bénéficié d’aucun suivi et seules 13 % d’entre elles ont trouvé une place dans un centre d’hébergement !

Avons-nous épuisé notre capacité d’indignation ? Notre association va continuer à se battre pour aider ces familles et témoigner de cette situation inacceptable.

PROMOUVOIR L’ACTION ASSOCIATIVE : TOUJOURS PLUS DE BÉNÉVOLES

La mission des Restos est d’autant plus indispensable pour lutter contre la déchirure du tissu social que le pays traverse une crise inédite tant par sa longueur que par son ampleur. Les pouvoirs publics doivent tenir compte de la « plus-value sociale » des millions de contacts humains générés chaque année et prendre leurs responsabilités pour simplifier la vie associative :

  • En mettant un terme à la complexité des démarches qui asphyxient nos structures (réforme de l’Insertion par l’Activité Economique (IAE), mise en oeuvre du Fond Européen d’Aide aux plus Démunis (FEAD), multiplication des normes et des exigences statistiques,…).
  • En respectant l’autonomie associative, l’expérimentation, et en laissant la place aux initiatives locales.

Il y a pourtant un revers à la médaille, car si l’oeuvre est exceptionnelle et le travail fourni admirable, il y a un gros souci….du côté des bénéficiaires et de l’abus de certains. Combien profitent de l’association sans la respecter, combien jettent la nourriture car pas de la bonne marque ne par ce qu’elle ne correspond pas à leurs habitudes alimentaires? Et combien viennent aux Restos Du Coeur le ventre plein, sans en avoir RÉELLEMENT besoin? Les Restos Du Coeur illustrent le bon côté de l’humanité, mais également ses failles…

J’ai été bénéficiaire des Restos du Coeur, je ne les remercierais jamais assez pour l’aide fournie à cette époque-là, mais n’accepterais jamais de revoir des personnes se battre pour de la nourriture ou des habits alors qu’ils se payent le luxe d’avoir des chaussures/des marques/une voiture que je ne pourrais jamais avoir.

Bien beau de distribuer de la nourriture à tous ceux censés en avoir besoin, mais certains bénéficiaires devraient réellement être contrôlés ou remis à leur place…

Un respect total à Coluche qui restera immortel dans nos coeurs, aux bénéficiaires dont beaucoup font cela avec le coeur et donnent de leur temps et du courage malgré certains abus qu’ils peuvent voir chaque jour, et n’hésitez pas à soutenir l’association.

Merci de ne pas relayer dans les commentaires le « pseudo-témoignage » de la bénévole des restos du coeur qui tourne depuis plusieurs années sur internet, la source est indéterminée, t ne peut donc être considérée comme étant officielle.

26 commentaires

  • utoro

    J’alimente les restos depuis longtemps mais je pense arrêter. J’ai l’impression que ceux qui viennent aux restos sont devenus un peu trop accoutumier du fait et pas forcément pauvre. J’ai l’impression de me faire arnaquer.

    • walter kurtz walter kurtz

      C’est bien , donne si tu veux ou pas , c’est ton choix…un jour tu en auras peu-être besoin , alors tu seras content d’avoir quelque chose d’amener à ta bouche.

      • utoro

        Avec ton commentaire, je regrette encore plus d’avoir donné tant pendant autant de temps. Merci de me conforter dans ma nouvelle position.

      • walter kurtz walter kurtz

        Mais de rien , voyons…

      • @utoro : Je n’ai pas compris ce qui te conforte dans ton choix par rapport à la réponse de walter ??

      • engel

        Utoro,
        T’inquiètes tu constates la même chose que moi.
        …Je continue à donner; mais sans espoir..

        Et puis où va t-on!
        Si nous, les sales riches, nous nous mettons
        à douter!
        Nous qui avons de quoi donner!

        Oui, la « faune » des restos du cœur évolue (pour rester politiquement correct).

        PS: Vu le comportement agresso/égoïste des  » tout pour ma gueule » beaucoup de bénévoles déchantent et ils partent en grand nombre.

        Alors, inversion des valeurs:
        Une fois de plus, ils expliqueront la pénurie de bénévole par l’indifférence et l’égoïsme du français moyen.
        En aucune façon, ils ne remettront en cause la politique d’accueil, peu importe si le manque de respect fait loi.

        Les « ayants droits » ayant tous les droits…

    • jeuneetcon

      Tu sais où irait la bouffe si on ne la donnait pas ? A la poubelle, c’est mieux de nourrir une poubelle ?

    • Planete bleu Planete bleu

      Quand on donne quelque chose, il faut le faire avec le coeur et non pas pour ce donner bonne conscience et ne pas non plu en attendre quelque chose en retour (ces l’impression que me donne le commentaire d’Utoro). J’ai connu une personne qui donnait à manger à certaine personne de son village pour les aidées mais elle les critiquait par derrière, ce qui ma sidérée.

      • engel

        …Et le recevoir le cœur plein de reconnaissance!

        Simple geste « d’ayants reconnaissance »,…plutôt que la morve de certains « ayants droit » sans droit.

        Merci pour ceux qui donnent et continueront à donner.

  • walter kurtz walter kurtz

    Première année que j’en suis bénéficiaire…pas de travail etc etc , même les services de l’étatisme corporatif de notre petit pays ( voir ce que nos dirigeants font ) ne m’ont pas accueilli si chaleureusement que les restos du coeur , encore hier les « pseudo » secrétaires de l’assistante sociale étaient morte de rire quant je suis allé chercher des tickets repas qui n’étaient pas prêt …
    Alors il faut comprendre que ce sont des gens placés au doigt et à l’oeil par les « petits » dirigeants et ces gens là attendent la fin du mois pour ramasser la paye sans faire dans le social réel , toujours en regardant leurs intérêts , sans aucune honte ni vergogne .http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

  • Arkadia62

    J’ai déjà eu recours à d’autres organisation solidaire de ce type en petite structure et c’est vrai que quand on se voit serrer la ceinture toujours un peu plus, ça apporte un bulle d’oxygène et c’est pour cela que je les remercies toutes.

    Néanmoins, il faut souligner une chose importante et surtout la raison pour laquelle je ne donne que rarement… (Et allez pas dire que je suis raciste, ce serait un comble…lol…) Mais quand on va pour offrir des boites de conserve contenant du porc et qu’on se le fait refuser parce que certaines populations n’en veulent pas… (vu et vécu dans plusieurs villes) ça me fou carrément les boules.

    Lorsque l’on a faim, on ne fait pas le difficile, religion ou pas.

  • Le veilleur

    Oui peut-être que pour les restaurants du cœur n’importe qui peut venir, s’assoir et déguster un repas bien chaud, bien sur qu’il y en aura toujours pour venir grapiner alors qu’ils n’en ont pas besoin, pour certain, c’est comme ça qu’on s’enrichit en calculant tout et en dépensent le moins possible.
    Mais pour ce qui est des provisions que les restaurants du cœur vous donnent pour la semaine, là je peux vous garantir qu’ils vous demandent d’abord tout un tas de formulaires pour prouver que vous êtes bien dans une situation précaire ( RSA, femme isolé avec enfants, mi-temps, petite retraite etc….

  • Le Gaulois libre

    Quelle HONTE !

    Le premier sinistre qui vient inaugurer l’ouverture de la saison des Restaus du coeur, alors que lui et son gouvernement corrompu, cynique et spoliateur, sont à l’origine du fléau de misère qui fait qu’il y a chaque année plus de bénéficiaire de ce système d’entraide privé, venant combler les carences de l’entraide publique qui nous coute pourtant fiscalement la peau des fesses à chaque citoyen.

    Par contre, pour augmenter les primes des ministres ou des parlementaires, trouver des budgets pantagruéliques pour alimenter les terroristes en Syrie, tout en leur balançant de couteuses bombes sur la gueule, là y a pas disette.

    Quel culot il faut à ce tartufe pour venir capter l’aura télévisuelle, après avoir porter atteinte aux familles, aux bas salaires, aux retraités qui ont de plus en plus de mal à survivre, aux commerçants qui coulent comme jamais, et aux petits épargnants.

    En matière de foutage de gueule, nous avons à la tête de ce gouvernement que des prix Nobel.

  • jeuneetcon

    Je trouve honteux que certains commentateurs pensent que les bénéficiaires soient des escrocs… que savez-vous de la misère des gens. Aujourd’hui, avec le SMIC, on peut à peine son loyer et ses factures, et ce n’est parce que les gens ont une grosse télé chez eux qu’ils ne l’on pas payer en crédit sur deux ans.

  • Baisse de dons cette année ?

    Sondage lancé par France 3 hier soir :

    http://www.francetvinfo.fr/societe/la-question-du-jour/allez-vous-donner-aux-restos-du-coeur-cette-annee_752853.html

    20 % donneront sur 12.000 sondés à cette heure

  • Lilith Lilith

    c’est sure qu’il y en a qui profite mais combien de ces personnes ne sont’elles pas completement seul il ni a pas que la misere financière et materiel que les restos soigne il y a aussi et de plus en plus la misère social!!

    et dire que Coluche espèrait que cela ne durerait pas! je sure que si il était parmi nous il serait furieux de voir que au lieu de diminuer la misère a augmenté!!

    l’appel de Coluche sur Europe 1

    http://www.dailymotion.com/video/xeyh92_coluche-une-petite-idee-comme-ca_news

  • Mata Hari Mata Hari

    LES NAUFRAGES DE LA VIE

    Eh ! Bonjour ma poule.

    Aujourd’hui, aux Restos, il y a foule.

    Ils sont tous là,

    les naufragés de la vie,

    ceux que les rois de France, siégeant dans leurs châteaux,

    vivant dans l’opulence, ont mis sur le carreau.

    Ceux qui n’ont plus de toit,

    ceux qui n’ont plus de lit,

    ceux qui n’ont plus la foi,

    qui croient que c’est fini.

    Ceux qui restent sur le bord de la route,

    ceux qui ont le coeur rempli de doutes.

    Cette femme qu’un homme a lâchement abandonné,

    et cette autre, battue, bafouée, trompée,

    et ces petits vieux, qui malgré leur retraite,

    n’arrivent même plus à payer leurs traites.

    Mais aussi ces réfugiés qui n’ont plus de patrie,

    ils ont cru que la France était leur amie,

    et se sont retrouvés dans des camps surveillés.

    A Sangatte ou ailleurs, ils sont des exilés.

    Et tous ces enfants qui n’ont rien demandé.

    Ce père de famille qui n’a plus de boulot

    et, pour oublier s’accroche au goulot

    d’une bouteille, qui lui donne un espoir éphémère,

    une gorgée encore, peut-être la dernière…?

    Tous ces jeunes aussi, qui n’ont pas de travail,

    et brûlent leur vie comme feu de paille.

    On leur donne aujourd’hui avec un peu de pain,

    de l’amour, des sourires, des petits mots câlins.

    Mais pour cette  » France d’en bas  »

    qui malgré tout ne baisse pas les bras,

    que ce soit l’hiver ou l’été,

    ils sont toujours présents, les Enfoirés

    depuis des années, sans jamais rechigner.

    CF alias Mata Hari

    Bourg en Bresse – 9 Janvier 2009

    A mes amis les  » Gueux  » Mise à Jour  » Les Sans Dents http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif  »
    je dédie ce poème.

    Ainsi qu’aux  » Enfoirés « , pour eux, je fais de même.

  • gasho

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif Bravo Mata Hari tu résumes magnifiquement.

  • RDeckard74

    Je ne remerciais jamais assez les restos pour le coup de main que j’ai eu l’année dernière, merci à vous et à toi Coluche…

    en revanche existe-t-il une association du même genre mais réservez à la population française que je donne aussi ?

    • Yokoyolo

      Quand quelqu’un a faim, est-il important qu’il soit français ?

      Tu as sans doute peur qu’on t’accuse d’aider un sans papier qui a abandonné, la mort dans l’âme, sa famille adorée, pour essayer de les aider à survivre face au voile de la mort jeté par l’occident crapuleux sur son pays qu’on veut piller ?

  • RDeckard74

    Non du tout, c’est juste que avant d’aider la misère ailleurs il faut s’occuper de celle de chez nous !

    Et surtout marre de voir certains qui viennent profiter de notre système à cause de l’ouverture des frontières, moi je veux donner une partie de mon pain à un compatriote POINT BARRE. Moi je n’ai JAMAIS vu en un an aide, des gaulois bien de chez nous se foutre de la gueule des bénévoles, oser voler, oser ne pas dire merci, au revoir, jeter de la nourriture à la poubelle, etc… ça existe très sûrement mais en moindre mesure je suis sûr.