Les nanomatériaux : le prochain scandale sanitaire ?

Le journal Le Monde publie un article documenté sur les nanomatériaux qui fait suite à un rapport de l’ANSES sur le sujet. Et le moins que l’on puisse dire c’est que l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire pointe un  nombre de risques très importants pour la santé publique tout en ajoutant qu’il est « très difficile d’évaluer le risque sanitaire lié à l’utilisation de tel ou tel nanomatériau dans tel ou tel produit de la vie courante », ce qui n’a absolument rien de rassurant, surtout lorsqu’on regarde la liste des effets imputés aux nanomatériaux et documentés par la littérature scientifique :

– retards de croissance, anomalies de développement

– le passage de certaines barrières physiologiques (hémato-placentaire, testiculaire, intestinale, cutanée, capillaire)

– effets cancérogènes

– effets sur le système nerveux central

– phénomènes d’immunosuppression

– allergies

Face à cette liste extrêmement inquiétante on peut s’étonner des recommandations très mesurées de l’ANSES alors que le principe de précaution voudrait qu’on interdise purement et simplement de telles saloperies aux vues des effets référencés. L’ANSES relève également que l’encadrement réglementaire est insuffisant au vu des risques avérés. Et donc, que recommande concrètement cette agence publique censée nous protéger ? Accrochez-vous bien :

S’agissant de la population en général, l’ANSES appelle au renforcement de la traçabilité des produits de consommation  contenant des nanomatériaux

Et c’est à peu près tout… Ah si, j’allais oublier :

Concernant les nano-produits, dés lors que les dangers sont identifiés pour la santé humaine ou l’environnement, l’Agence recommande de peser l’utilité, pour le consommateur ou le collectivité, et d’envisager des conditions de mise sur le marché appropriées.

Epoustouflant. On voit tout de suite à quoi sert le principe de précaution. Il n’y aura donc aucune réaction des autorités sanitaires malgré des risques clairement identifiés. Il faut également souligner que les nanomatériaux ont été identifiés dans plus de 440 produits de la vie courante en Europe, allant de la crème solaire au dentifrice. Plus de 500000 tonnes de nanoparticules ont été déclarés en France en 2012 dont 14000 tonnes de dioxyde de titane qui a été classé comme cancérogène par le Centre Internationale de Recherche sur le Cancer…

L’ANSES reconnait de plus que dans l’état actuel de la recherche, l’évaluation sanitaire des risques n’est « pas satisfaisante ».

Gloups

Pour lire l’article du Monde, c’est par ici.

 

19 commentaires

  • Thierry92 Thierry92

    Micro = millionième partie du mètre soit un millième de millimètre.
    Nano = Millième partie du Micron.
    il est difficile de filtrer de l’eau a 1 micron, surtout avec les moyens du bord. le papier filtre Mélita filtre a 5 µ . Filtrer a 1 µ pour éliminer certaines bactéries coute beaucoup plus cher. Filtrer a 0,1µ est la limite a laquelle nous savons encore faire.
    1 Nano ? Non nous ne savons pas faire. Du moins pas a l’échelle industrielle. seuls quelques labos y arrivent difficilement.
    Les nanos particules se détachent de la matière dans laquelle elles sont englobées et par contact passent a travers la peau sans aucuns problème. et se retrouvent dans les organismes sans aucunes possibilités de les stopper avec leurs effets néfastes a plus ou moins long terme.

    Une façon comme une autre de génocider une partie de la population.

  • engel

    Aucun doute.
    Les nanos seront le prochain scandale sanitaire,…puissance dix de celui de l’amiante!
    En espérant que cette fois-ci, ils ne mettent pas un siècle pour réagir!

    Pourtant, de par son mode de fonctionnement, Il est certain et prouvé que ce type de particule est très déstabilisant pour les cellules vivantes, donc cancérigène.

    • rouletabille rouletabille

      En effet aucunes barrières encéphales..
      Je me demmande même pourquoi il existe encore une interaction entre le céphalo et nous ?

    • engel

      Même au WC, quand vos mettez vos petites fesses sur les lunettes…. vous en absorbez, entres autres! :(

    • romulus

      Comment voulez vous qu’ils réagissent puisque la recherche dans ce domaines bénéficie de milliards d’Euros en crédit et qu’il y a une concurrence effrénée? Et puis c’est bon pour la recherche, comme pour le cancer lié à l’amiante (heu oui bon là ça a un peu foiré. Puis qu’on vous dit que c’est bon pour l’emploi!Un mot du nouveau maire écolo-technocrate de Grenoble?

  • fanettedeslandes fanettedeslandes

    je n’arrive pas à naviguer sur ce site, ça cherche pendant 3 plombes, ça rame, le curseur se bloque…

    http://www.electro-spinning.com/Nanofibers.html#

    • robertespierre

      Ici fanette entre 23h et 23h30 :couic
      et avant c’était limite
      ça serait bien d’avoir l’avis de tous,non?

      • fanettedeslandes fanettedeslandes

        tu veux mon avis à moi? sur quels sujets en particulier, les nanomerdes, les coupures du net ou ce foutoir mondial organisé?

        tu sais, j’ai plus d’avis, je suis blasée, je me sens comme une éponge qu’on a laissé sécher au fond du placard sous l’évier.
        Et du fond de ce placard, j’ai « vue » sur la fuite de la tuyauterie et je peux rien faire…c’est con, hein?

  • Maverick Maverick

    Un nano-scandale, c’est pas un tout petit scandale de rien du tout ???

    Blague à part; arrêtez de rouspéter tout le temps, comme ça : Les nano-trucs, là, ça sera vachement bien pour nous retirer les « particules chaudes » radioactives, les micro-particules de Diesel, les pollens OGM, les poussières d’Uranium Appauvri, les … Bref; vous verrez, l’essayer c’est l’adopter :-P

  • Eaglefeather Eaglefeather

    Rien que dans l’eau ? Que nenni, c’est dans tout qu’il y en a !!
    Habits, produits lessiviels, savons liquides ou en briques, dans tout ce qui est cosmétiques, nourriture et boissons, médicaments, vos appareils électroménager en dégagent, dans l’air et pas que les « chemtrails » !!!, les dégagements industriels en contiennent bien plus que dans les chemtrails mais on ne les voit que lorsque vous époussetez !, votre carburant de voiture, diesel ou essence, etc.etc.etc.

    Bref ils sont notre quotidien depuis +/- 1985 ! Je me rappelle que dans ces années-là ont débutés les premières grandes crises d’affections respiratoires, liées soi disant aux « brouillards de pollutions dits « d’ozone » » !! (Forme d’asthme, conjonctivites, rhinites, glaucomes, etc)
    « En 2009, selon le NanoTech Project 1015 produits de consommation courante contenaient déjà des nanoparticules, contre 54 en 2005 (+ 1 000 % en 4 ans), avec une production mondiale de plusieurs millions de tonnes de nanoparticules11,16, et une écotoxicité encore presque inconnue. On les trouve déjà dans les eaux usées.

    Très intéressant concernant les atteintes sanitaires : http://fr.wikipedia.org/wiki/Nanoparticule#mediaviewer/Fichier:NanoparticleNanoparticules_pictureFr.jpg et ce n’est élaboré qu’en 2007, que dire en 7ans de plus ???

  • Mata Hari Mata Hari

    Bonjour les Bibis ! Bises à toutes et tous
    Comme çà les nanomatériaux ou nanoparticules qui se trouvent déjà dans les produits solaires vont aussi se trouver dans çà : ( Pour les effets néfastes, ce sera plus rapide ! )
    http://www.express.be/business/fr/technology/plus-besoin-de-vous-tartiner-de-creme-solaire-desormais-vous-boirez-votre-ecran-solaire/205166.htm

    • Mata Hari Mata Hari

      Ceci corrobore mon commentaire précédent :
       » Les données actuellement disponibles semblent indiquer par ailleurs que l’absorption cutanée serait relativement limitée » (Source : Ostiguy et al., février 2006 6) « 

  • veillenanos

    Pour ceux que le sujet intéresse, l’Association de veille et d’information civique sur les enjeux des nanosciences et des nanotechnologies (AVICENN http://avicenn.fr) mène une veille indépendante sur les enjeux sanitaires, environnementaux, économiques et éthiques des nanos.

    Nous mettons les informations collectées à disposition de tous en les compilant sur le site http://wikinanos.fr .
    Et nous proposons également des synthèses et analyses sur http://veillenanos.fr .

    Notre association est d’intérêt général, n’hésitez pas à nous soutenir !