Petit rappel sur les armes à feu en France

Rectification apportée

Certains, que cela soit suite à de bonnes analyses ou non, craignent certains évènements de grande ampleur en France comme dans le reste de l’Europe, des mouvements sociaux notamment, et le conseil qui revient assez souvent est de penser à sa propre sécurité, de s’armer. Bien sur, on ne peut ici vous conseiller cela car s’armer n’est jamais anodin, et les risques sont parfois disproportionnés suivant qui possède l’arme en question.

Maintenant, nous avons ici quelques rappels et conseils pour la France, et ce pays ayant une législation différente par rapport aux autres pays, je vous invite à vous informer sur les lois de votre pays si jamais vous décidiez d’en acquérir une.

arme-blanche

Les armes à feu en France

Pourquoi cet article et quel est ton passif vis-à-vis des armes ?

J’écris cet article dans le but d’éclaircir un peu l’idée que les gens se font sur les procédures pour posséder une arme à feu dans notre pays. En effet, j’ai souvent remarqué des commentaires dans les vidéos de notre ami VolWest (que je salue au passage) tel que « En France c’est trop compliqué d’avoir des armes ». Je pense que ces derniers sont écrits par des personnes mal informées, étant moi même tireur et armées, je me suis dit qu’un article sur le sujet écrit de façon claire et simple serait utile à la communauté.

1°/ Les catégories d’armes

Mis à jour dans l’article, la législation ayant changé depuis la rédaction de cet article.

2°/ Conditions d’acquisitions d’une arme à feu

En France , il est obligatoire d’avoir un permis de chasse ou une licence de tir pour pouvoir obtenir une arme des catégories sus-citées. Pour obtenir une licence de tir, on est obligé de s’inscrire dans un stand de tir et de payer une cotisation, dont une partie va à la FFTir. Voyons maintenant concrètement comment se passe l’obtention d’une arme (je ne parlerais ici que du cas d’une personne prenant une licence de tir, car je ne connais pas la procédure qui va avec le permis de chasse) :

  • Étape 1 : S’inscrire dans un club de tir et payer une cotisation. Prévoir un certificat médical d’aptitude au tir, une ou deux photos et un formulaire que vous remplirez sur place. Quelques jours après, vous recevrez une licence provisoire, qui est une lettre comme quoi vous êtes bien inscrit dans un club et affilié à la FFTir

  • Étape 2 : au bout de quelques semaines, on reçoit sa licence définitive, qui est une petite carte blanche avec vos noms/prénoms, numéro de licencié et numéro du club. À l’arrière est présent le tampon du club ainsi que la signature du président de ce dernier. Vous devrez faire signer cette carte par un médecin, et la signer également

  • Étape 3 : une fois cette carte obtenue, vous pouvez désormais vous rendre chez votre armurier préféré pour acquérir une arme de 5e ou 7e catégorie, plutôt facile non ?:)

ci dessous je vais détailler l’obtention des armes des deux autres catégories, celles soumises à autorisation bien que je pense qu’un survivaliste aura largement de quoi se défendre et chasser avec la 5e et 7e qui s’obtient assez facilement.

Si vous le souhaitez ensuite, vous pouvez entreprendre l’acquisition d’une arme de 1re ou 4e catégorie, mais il va vous falloir vous, armez de patience :

  • Après un certain laps de temps au stand, vous pourrez passer un QCM de connaissances, qui vous permettra d’obtenir un carnet de tir. Ce laps de temps dépend d’un stand à l’autre, il faut savoir qu’il n’y a pas de texte qui régisse ce temps, je connais des gens qui l’ont eut en un mois, d’autres en 6..

  • Vous avez votre carnet de tir ? Génial, maintenant il vous faut effectuer 3 tirs de contrôles, chaque tir devant être espacé de 2 mois J+1 (vous comprenez mieux pour la patience ?)

  • Vous avez tous vos tampons ? J’espère que vous aimez la paperasse, voici la liste des documents à fournir que vous trouverez ici : lien

Les autorisations sont délivrées pour une période de trois ans renouvelable, vous devez renouveler sous peine de devoir rendre vos armes..

3°/ En bref pour résumer :

  • Armes de chasse en 5e et 7e catégorie, compter environ 1 mois pour pouvoir vous en acheté

  • Armes en 1re et 4ère catégorie, compter environ 1 an avant d’avoir les autorisations nécessaires

Personnellement, je vous recommande vivement l’achat d’une carabine en .22LR, c’est très bien pour apprendre, et la munition n’est pas chère : environ 3,50€ la boite de 50 cartouches.

Petite précision également concernant le ‘’shotgun »’ si cher à notre ami VolWest : ce dernier est classé en 4e catégorie. Ceux qui ont suivis me diront « mais il ne devrait pas être en 5e cat” vu que c’est du calibre .12 ? »’ Effectivement, mais divers fait divers où des fusils à pompe ont été utilisés contre les forces de l’ordre ont fait qu’il a été reclassé dans une catégorie plus ‘’dure »’ à obtenir. Il faut savoir également que même si vous remplissez toutes les démarches pour l’obtenir (carnet de tir, etc.), les préfectures rejettent quasi systématiquement les demandes pour les FAP. C’est comme ça. Déçu ? La solution existe, un fusil à pompe classé en 5e catégorie (car canon rayé) qui est le Maverick 88 ;)

Conclusion : En soit, l’obtention d’une arme en France n’est pas difficile, c’est juste long pour la 1re et 4e cat’. 1 mois environ vous suffit pour acheter de quoi vous protéger et chasser, elle n’est pas belle la vie ? J’espère que cet article vous aura été utile, n’hésitez pas s’il y a des choses à corriger. Je me suis contenté de mettre vraiment l’essentiel, afin que cela reste lisible et relativement clair.

Source: Network-survivaliste-francophone.com

Comme indiqué dans les commentaires, depuis peu, les catégories d’armes ont évolué, et donc voici la nouvelle législation en vigueur concernant les catégories qui sont au nombre de 4 (A,B,C et D):

Catégorie A

Armes concernées

Les armes de la catégorie A se divisent en 2 sous-catégories A1 et A2.

Armes de la sous-catégorie A1

Les armes de la catégorie A1 sont les suivantes :

  • les armes à feu camouflées sous la forme d’un autre objet,
  • les armes à feu de poing, quel que soit le type ou le système de fonctionnement, qui permettent le tir de plus de 21 munitions sans réapprovisionnement, avec un système d’alimentation de plus de 20 cartouches,
  • les armes à feu d’épaule quel que soit le type ou le système de fonctionnement, qui permettent le tir de plus de 31 munitions sans réapprovisionnement, avec un système d’alimentation de plus de 31 cartouches,
  • les armes à feu à canons rayés et leurs munitions dont le projectile a un diamètre maximum supérieur ou égal à 20 mm,
  • les armes à feu à canon lisse et leurs munitions d’un calibre supérieur au calibre 8, à l’exclusion des armes de la catégorie C ou D,
  • les éléments de ces armes et éléments de ces munitions,
  • les systèmes d’alimentation d’armes de poing de plus de 20 munitions,
  • les systèmes d’alimentation d’armes d’épaule de plus de 20 munitions,
  • certaines armes présentant des caractéristiques techniques équivalentes.

Armes de la sous-catégorie A2

La sous-catégorie A2 regroupe

  • les matériels de guerre,
  • les matériels destinés à porter ou à utiliser au combat les armes à feu,
  • les matériels de protection contre les gaz de combat.

 

Catégorie B:

Armes concernées

Sont classées dans la catégorie B, soumises à la procédure d’autorisation, les armes suivantes :

  • les armes à feu de poing et armes converties en armes de poing non comprises dans les autres catégories, ainsi que leurs munitions à percussion centrale,
  • les armes d’épaule à répétition semi-automatique, dont le projectile a un diamètre inférieur à 20 mm, d’une capacité supérieure à 3 coups ou équipées d’un système d’alimentation amovible et n’excédant pas 31 coups sans qu’intervienne un réapprovisionnement,
  • les armes à feu d’épaule à répétition manuelle, dont le projectile a un diamètre inférieur à 20 mm, d’une capacité supérieure à 11 coups et n’excédant pas 31 coups sans qu’intervienne un réapprovisionnement,
  • les armes à feu d’épaule à canon rayé dont la longueur totale minimale est inférieure ou égale à 80 cm ou dont la longueur du canon est inférieure ou égale à 45 cm,
  • les armes à feu d’épaule à canon lisse à répétition ou semi-automatiques dont la longueur totale minimale est inférieure ou égale à 80 cm ou dont la longueur du canon est inférieure ou égale à 60 cm,
  • les armes à feu d’épaule ayant l’apparence d’une arme automatique de guerre,
  • les armes à feu d’épaule à répétition à canon lisse munies d’un dispositif de rechargement à pompe,
  • certaines armes à feu fabriquées pour tirer une balle ou plusieurs projectiles non métalliques et leur munitions,
  • les armes chambrant les calibres suivants : 7,62 x 39 ; 5,56 x 45 ; 5,45 x 39 russe ; 12,7 x 99 ; 14,5 x 114,
  • les armes à impulsion électrique de contact permettant de provoquer un choc électrique à bout touchant, sauf ceux classés dans une autre catégorie,
  • les générateurs d’aérosols incapacitant ou lacrymogènes, sauf ceux classés dans une autre catégorie.

 

Catégorie C:

Armes concernées

Les armes classées dans la catégorie C sont les suivantes :

  • les armes à feu d’épaule à répétition semi-automatique dont le projectile a un diamètre inférieur à 20 mm, permettant le tir de 3 munitions au plus sans réapprovisionnement,
  • les armes à feu d’épaule à répétition manuelle dont le projectile a un diamètre inférieur à 20 mm, permettant le tir de 11 munitions au plus sans réapprovisionnement ainsi que les systèmes de réapprovisionnement de ces armes,
  • les armes à feu d’épaule à un coup par canon dont au moins l’un n’est pas lisse,
  • les éléments de ces armes,
  • certaines armes à feu fabriquées pour tirer une balle ou plusieurs projectiles non métalliques,
  • les armes et lanceurs dont le projectile est propulsé de manière non pyrotechnique avec une énergie à la bouche supérieure à 20 joules,
  • certaines armes présentant des caractéristiques équivalentes,
  • les munitions et éléments de munitions des armes de la catégorie C,
  • certaines munitions à percussion centrale et leurs éléments conçues pour les armes de poing, mais qui ne sont pas classées en catégorie B et éléments de munitions.

 

Catégorie D:

Armes en vente libre

Sont classés dans cette catégorie :

  • tout objet pouvant présenter un danger pour la sécurité publique, comme par exemple les armes non à feu camouflées, les poignards, couteaux-poignards, matraques, projecteurs hypodermiques,
  • certaines bombes aérosols incapacitantes ou lacrymogènes,
  • certaines armes à impulsion électrique de contact,
  • les armes à feu dont tous les éléments ont été neutralisés,
  • les armes historiques et de collection dont le modèle est antérieur au 1er janvier 1900 (à l’exception de celles classées dans une autre catégorie en raison de leur dangerosité),
  • certaines armes historiques ou de collection dont le modèle est postérieur au 1er janvier 1900,
  • les armes et les lanceurs dont le projectile est propulsé de manière non pyrotechnique avec une énergie à la bouche comprise entre 2 et 20 joules,
  • les armes conçues exclusivement pour le tir de munitions à blanc, à gaz ou de signalisation et non convertibles pour d’autres projectiles,
  • les munitions et éléments de munitions à poudre noire utilisables dans les armes historiques et de collection.
  • les matériels de guerre antérieurs au 1er janvier 1946 et dont les armements sont rendus impropres au tir,
  • certains matériels de guerre postérieurs au 1er janvier 1946 dont les armements sont neutralisés.

Pour toute information complémentaire: vosdroits.service-public.fr

Je vous remercie dans vos commentaires de rester dans le cadre de la légalité et de ne pas donner d’astuces ou de liens permettant l’acquisition d’une arme de manière illégale.

 

30 commentaires

  • Fenrir

    Qu’il est agréable de lire un article aussi clair sur ce sujet si sensible.

    Rien à rajouter concernant l’encouragement à vous former dans un club de tir avec des individus à même de vous expliquer toutes les mesures de sécurité liées au maniement d’armes.

    Je vous encourage néanmoins à envisager de passer votre permis de chasse. Son obtention ne coûte pas très cher, car vous n’êtes pas obligé de prendre une carte de chasse tous les ans par la suite mais conservez votre permis à vie.

    Par contre, il doit être validé pour la saison en cours pour pouvoir acheter des armes et munitions.

    L’intérêt réside surtout dans le fait, que ce sera l’occasion pour vous d’acquérir des connaissances de bases concernant la sécurité au maniement d’armes sur le terrain (franchissement de clôture, rencontre avec des personnes, etc,..), ainsi qu’une formation minimale concernant la chasse, la reconnaissance des divers gibiers et leurs traces, leurs habitudes, etc…

    Ce qui pourrait s’avérer bien plus utile que la simple détention d’une arme pour la défense…

  • .Mario-Bros.

    moi y’a un truc que me chagrine la ! si je consulte un autre article des moutons aucune tentative d’intrusion sur mon pc , par contre après plusieurs essai et plusieurs changement d’ip mon anti virus bloque systématiquement une tentative d’intrusion ! sur cette article .

    le sujet des armes intéressent particulièrement la dcri , dgse ? ou autre ? le fait de lire un article sur les armes ne veut pas dire qu’on est un bandit , d’ailleurs les vrais racailles ne regardent pas les moutonsenrages et on des AK47 au minimum ! alors allez fouiner ailleurs ! vous êtes d’ailleurs pas très bon niveau discrétion mais bon dans le monde entier on c’est que la France est nul …

  • GROS

    « Vous avez tous vos tampons ? J’espère que vous aimez la paperasse, voici la liste des documents à fournir que vous trouverez ici : lien »

    Le lien ne marche pas : page 404.

  • payne

    petit rappel ANCIEN !!

    la réglementation a changée en 2013 , cet article est caduc

  • engel

    Vous pouvez virer cette article.

    La loi a changé :
    JORF n° 0057 du 7 mars 2012

    Loi n°2012-304 du 6mars 2012 relative à l’établissement d’un contrôle des armes moderne, simplifié et préventif.

  • Willofly Willofly

    D’autres commentateurs l’ont soulignés, la classification a changé, un petit tableau pouvant être utile : http://tecmagex.com/media/2013_category_5.jpg

    Et l’article Wikipedia traitant de la nouvelle catégorisation : http://fr.wikipedia.org/wiki/Arme

  • Maverick Maverick

    Législation actuellement en vigueur en France :

    http://www.sltir.com/reglementation/

    (prévoir un tube d’aspirine)

    • Ulfark

      La réglementation ne cesse d’évoluer dans un sens généralement de plus en plus restrictif, de plus en plus cher, pour ne pas dire élitiste…
      Cependant, il était question que certain calibres de guerre considérés comme obsolètes passent en calibre civil.
      Si ma mémoire est bonne le 8X57JR (à gorge) devait passer en catégorie civil (entre autres)…
      Mais bref, il suffit de veiller et de se renseigner sur la législation en vigueur à l’instant présent.
      Les principes de base donnés ci-dessus restant dans leurs grandes lignes valables.
      A chacun de bien analyser et maîtriser la responsabilité liée à la détention, et l’utilisation d’armes à feu, ou autres.

  • coldroom

    tiens, ben je viens de m’inscrire juste pour répondre à ce post, dont je ne connais plutot bien le sujet.

    alors oui, bullshit pour le contenu, disons qu’il faut voire les choses ainsi maintenant :

    – 1e et 4e catégorie => catégorie B
    – 5e et 7e catégorie => catégorie C

    Et pour recadrer tout ça parcequ’il y a pas mal de conneries écrites dans cet article, voilà comment ça se passe à présent :

    1) Inscription au club de tir en Septembre. L’inscription se fait librement ou sur RDV avec président du club de tir pour motiver l’adhésion.
    Il faut savoir que pour adhérer, dans tous les cas il est nécessaire de :
    – ne pas avoir de casier
    – ne pas avoir d’antécédent psy
    – avoir une recommandation écrite du médecin

    2) Inscription OK, alors on a une licence PROVISOIRE, valable 1 mois, qui ne nous permet seulement d’aller au club de tir et PAS d’acheter une arme.

    3) Un mois après, réception de la licence définitive, renouvelable chaque année (obligatoire à présent pour conserver les armes achetées).
    Cette licence vous donne accès à toutes les armes de catégories C, qui comprennent en gros les armes longues de calibres civiles (ex, Remington 700, CZ 452, Fusil de chasse, etc.. et je précise également FUSIL à POMPE, depuis la nouvelle loi !).

    4) tous les 2 mois, un controle obligatoire est organisé, il en faut 3 dans une années pour pouvoir espérer accéder aux armes de cat B.

    A l’issue de ces 3 contrôles dans une année complète de tir, vous pouvez espérer jouer avec des AR15, AK47, etc.. et toutes les armes de poing existant sur le marché.

    Attention : on n’autorise pas n’importe qui à obtenir ce type d’arme, à présent, voici la procédure :

    – demande à votre présidents)à de club, qui vous donne une feuille verte, si lui trouve votre demande légitime (certains présidents de club ne vont pas accepter les armes de Cat B..). C’est à ce moment là qu’on précise quel type d’arme on veut et dans quel calibre.
    – la feuille verte est ensuite à renvoyer à la préfecture
    – la préfecture fait pas mal d’enquêtes à votre sujet

    Suivant le résultat des enquêtes, vous obtenez ou non vos autorisations.

    Cette procédure prend de 2 à 3 mois.

    Pour chaque autorisation, vous avez 3 feuilles blanches, dont une à renvoyer à la pref (mais c’est le vendeur qui s’en occupe).

    Pour chaque autorisation, vous n’avez droit qu’à 1000 munitions. Rien ne vous empêches de faire plusieurs demandes dans une année si vous cramez pas mal de cartouches..

    Voilà pour dégrossir.

    Maintenant, que recommander dans le cadre qui nous intéresse aujourd’hui.

    Dans un premier temps, LA munition parfaite est je dirais le calibre 22.

    13€ la boite de 100 cartouches (et encore c’est cher, mais c’est ce que j’ai payé pas plus tard que ce matin).

    Le 22lr a été étudié à la base pour chasser le nuisible, mais en réalité c’est un calibre TRES polyvalent :

    – vous pouvez chasser, justement, le petit gibier
    – vous défendre sans tuer (la munition est létale, bien entendu, mais le pouvoir d’arret est faible, contrairement à un calibre 12)
    – vous pouvez vous défendre à distance (certaines armes pouvant faire mouche à 1000m, voire plus, mais cas particuliers)

    L’avantage de cette munition est qu’elle est TRES courante, elle coute TRES peu cher et elle est terriblement précise !

    Donc si je ne devais recommander qu’un type de munition, ce serait celle-ci.

    Maintenant la munition, c’est bien, mais il faut l’arme. On va s’en tenir aux armes de catégories C, car facilement obtenable (pas besoin d’autorisation pour ça). On oublie donc d’office les armes de poings qui sont en cat B.

    Là aussi, il faut pouvoir chasser et se défendre aussi bien de près que de loin.. Il nous fait une arme robuste, qui ne craint pas de s’enrayer, facilement entretenable en tout temps.
    Et là, je partirais sur un CZ 452. Pas cher, fiable et précis.

    Me concernant, j’ai actuellement :

    – Un walther P22 pour l’entrainement et la défense
    – Un fusil à pompe (Maverick 88) pour la défense si besoin
    – Un AR15 en cours de commande.

    Je peux me permettre de varier les plaisir, car j’ai les autorisations pour ça, j’ai accès à la munition etc..

    Je reviens vite fait sur ceux qui se disent que le 22lr est une munition de fillette et que ça ne vaut rien pour la défense :

    – De une, c’est absolument faux.. C’est sure qu’on arrete pas un boeuf de 150kg en pleine lancée sur vous avec du 22lr, mais le temps de pouvoir placer 2 ou 3 bastos dans le buffet, ça fait déjà réfléchir.
    Ensuite pour l’individu normal, prenez vous en une dans le ventre ou dans le genou, on va voire si vous allez gazouiller longtemps..
    – De 2, celui qui va préférer se dire « je prends du 12 » sans savoir tirer s’expose à de TRES GROS problèmes, si le contexte lui donne tord.
    C’est simple, avec du 12 (slug ou grains), on arrache un bras ou une jambe à bout portant.. Et un tir dans la tete tue à coup sure. Etes vous sure que c’est ce que vous voulez faire ? Est-ce que legalement vous etes pres à prendre ce risque ?

    Bref.. je pourrais encore parler de ça en long large et en travers, mais il faudrait faire un article complet sur le home defense a à l’arme à feu, et ma réponse n’a pas cela pour vocation ;)

    /edit : le maverick 88 n’est plus le SEUL fusil à pompe disponible dans le commerce (car à l’époque l’astuce était de le vendre en tant que carabine à pompe, car le canon était rayé.. d’où son appellation carabine, d’où son status à l’époque de seul fusil à pompe dispo en cat 5 de l’époque).
    Maintenant les fusils à pompes se trouvent en magasin et préférez du Rem 870 pour 100€ plus cher, la finition sera nettement meilleurs !

    • Mortimer Mortimer

      Je confirme! J’ai reçu étant gamin une bosquet dans le ventre. La balle est rentrée comme dans du beurre et est partie se figer dans le dos, et depuis elle est résidente permanente. Je l’aurais reçue en plein coeur, c’était plié pour moi.

    • engel

      Pour le 22 LR : »vous pouvez vous défendre à distance (certaines armes pouvant faire mouche à 1000m) »

      Une petite coquille (Un zéro de trop)….100m, voir 150m max.

      Personnellement je déconseillerai le 22 en défense.

      Oui le 22lr est un calibre très dangereux de par son fort pouvoir de pénétration et sa très grande précision. Mais sont très faible pouvoir d’arrêt est un handicape pour la défense.
      Il tue facilement si on touche un organe vital. Dans le cas contraire, elle n’occasionne aucun choc nerveux susceptible mettre fin à l’agression.
      Au final, cela peut s’avérer mortel pour l’agrésseur et… l’agresser,… ce qui est vraiment con!

      Dans des mains expertes, c’est une arme de tueur, les service spéciaux l’apprécient beaucoup.
      Mais dans les mains d’une personne lambda, ce calibre manque cruellement d’efficacité pour arrêter un gros rougeot aviné, ou sous stupéfiant, ou sous adrénaline du à la peur.

      En conclusion, ce calibre est soit trop efficace soit pas assez(suivant l’organe touché).

      Ne jamais oublier qu’en état de légitime défense on ne cherche jamais à tuer son agresseur, mais à le maître hors d’état de nuire.
      ..La différence est fondamentale.

      Si non, pour tout le reste de l’article je le trouve tip-top.

      • engel

        Personnellement je trouve très bien le calibre 12 (16voir20 pour une femme) pour la défense de son domicile.

        A condition d’approvisionner son arme de façon à tirer du moins au plus léthal.
        D’abord cartouche de gros sel, puis une de petit plomb N°3, puis seulement après de la chevrotine.

        Ca permet une graduation de la riposte.

        Sans compter qu’à court-portée, la bouche du canon d’un 12 c’est monstrueusement glaçant pour le bipède rebelle.
        De plus, la puissance sonore de la détonation d’un 12 de chasse a de quoi dégriser les plus fanatiques.

        Dans beaucoup de cas, l’agresseur prendra la fuite sans aucune effusion de sang.

      • Fenrir

        La meilleure solution étant d’utiliser des chevrotines en caoutchouc Gom-Cogne pour la défense.

        Sachant qu’elle peuvent être létales à moins de 5m…

        Je te rejoins sur l’effet dissuasif du cal 12, et son efficacité pour arrêter un baraqué sous adrénaline et testostérone, voire sous amphétamine…

        Un 22 semi-auto peut-être effectivement redoutable, mais il faut des nerfs d’acier de tueur du Mossad pour s’en servir efficacement en situation d’urgence, et nous retombons sur le complexe parcours permettant l’obtention et la détention d’une telle arme…

        Ne mélangeons pas tout non plus. Car nous glissons d’un article sur la réglementation, qui malgré les imprécisions qu’ils comporte concernant les derniers changements de la réglementation, aborde les choses sous le bon angle.

        Il n’existe pas d’arme à feu idéale, pas plus que de couteau parfait. Uniquement des outils adaptés à une tâche précise.

        Les besoins sont différents selon la situation.

        Défense du domicile, chasse, tir sportif, situation de survie, combat, …

        A chacun de faire ses choix en fonction de sa situation, de ses gouts, capacités et aptitudes.

        L’important étant de comprendre la responsabilité que vous prenez en vous armant…

        Celle de pouvoir l’utiliser…

      • coldroom

        Effectivement, un 0 de trop, bien que ce type de munition puisse très facilement dépasser les 300 à 400m, mais là, on entre dans le cadre du TAR, donc de la pratique sportive.

        Dites moi les gars, avez-vous déjà tiré avec du 12 ? A vous lire, je ne pense pas.

        Avez-vous déjà tiré avec de la gomme cogne ? Je ne pense pas non plus.

        Mais plus important : avez-vous déjà tirez avec de la gomme cogne intérieur ? Je suis sure que non, sinon vous ne maintiendriez pas que c’est la munition défensive par excellence..

        Pourquoi je ne recommande pas du 12 au commun des mortels ? Tout simplement parcequ’il y a un recul monstre en fonction de la munition avec laquelle on tire, et c’est là tout le paradoxe :

        – Soit on dire avec du grain, faiblement grammé, donc sans trop de recule (une femme sans trop d’entrainement peut tirer avec), en revanche elle va très salement amocher l’autre en face, surtout à courte distance.
        – Soit on tirer avec de la slug, généralement un peu plus grammé, et là, attention au recul mais également aux dégats (voire plus haut).

        Bref, vous oubliez le CONTEXTE, moi je parlais du 22lr pour un citoyen lambda en intérieur. Je le dis et je le maintiens, pour une personne n’étant pas entrainée, c’est la munition idéale.

        Admettons que vous soyez face à un agresseur, arme à la main, que ça ne dissuade pas ce dernier d’avancer, vous allez donc devoir tirer :

        – Au calibre 12, sans maitrise de l’arme, si vous tirez dans la poitrine, dans une jambe ou un bras, soyez sure que vous allez faire de TRÈS GROS dégâts, avec la très forte probabilité de tuer (sur le coup, ou après hémorragie).
        Alors oui, vous aurez maitrisé l’adversaire, vous serez en sécurité à court terme.. Par contre, bonjour les emmerdes si vous tuez le type en face.

        – Au 22 Lr, vous allez tirer, vous allez blesser et dissuader d’avancer, libre à vous de tirer encore pour maitriser l’ennemi, mais au moins (à moins effectivement de ne toucher intentionnellement un organe vitale), vous n’allez pas le tuer et vous exposer à des problèmes.

        Il y a 2 aspects que je vois, quand on parle de 22LR VS Cal 12.

        1) L’aspect légal et les emmerdes que ça peut vous apporter. Celui là on vient de le voire.

        2) L’aspect HOME DEFENSE. Plus haut, je vous disais que j’étais certains que vous n’aviez jamais tiré au 12, et encore moins à la gomme cogne, pourquoi ?
        Parceque lorsque l’on parle de HOME DEFENSE, on parle de défense à l’intérieur de son domicile.
        Tirez avec du calibre 12, sans casque antibruit, à l’intérieur d’une pièce et soyez sure d’être aussi sonné que votre adversaire !! Encore pire : tirez avec de la gomme cogne à l’intérieur d’une pièce et soyez sure d’être ENCORE PLUS sonné que votre adversaire !

        La gomme cogne dégage en moyenne entre 120 et 130 décibels. Alors oui, vous allez (peut être) dissuader l’adversaire en face (et au passage risquer de lui faire éclater un organe interne, à cause de l’onde de choc), mais en plus vous avez des chances d’être vous aussi choqué à cause de le déflagration ! Ce qui peut se retourner contre vous dans le cas où vous faites face à de multiples agresseurs.

        ———-

        Maintenant si on veut parler de home défense pour un tireur sportif, entrainé, ayant à sa disposition de la gomme cogne et ayant accès à un casque antibruit (avec micro ou membrane se fermant dès l’onde de choc), là, je dis oui..

        Mais une fois encore, on évoquait le cas du citoyen lambda.

        Ce que vous voyez à la télé avec des mecs qui sortent un juxtaposé et tirent sans sourciller à l’intérieur de leur baraque, c’est du pipeau.

        Maintenant, faites ce que vous voulez, gérez votre défense comme bon vous semble, tirez en intérieur avec de la gomme cogne si vous pensez que c’est ce qu’il y a de mieux, mais ne dites pas que vous n’avez pas été prévenu.

      • engel

        Prévenu de quoi ?

        130db est le début du seuil de douleur auditive.
        …LE DEBUT SEULEMENT!

        Donc, non traumato-barique pour une exposition de courte durée.
        De plus pour les « fragile du tympan, il suffit d’ouvrir la bouche pour limiter la surpression sur le tympan par équilibration de la pression sur les 2 faces.

        Faut arrêter d’écrire n’importe quoi et de mettre en doute le vécu d’autrui. Sous prétexte qu’on ose diverger sur un ou deux points de détail des dires de Mr.

        Il n’y a pas d’arme ou de calibre miracle. Sinon il n’y aurait qu’un type d’arme avec un calibre unique!

        Et dans les faits ton expérience de tir en milieu confiné, tu la tiens d’où? Si non, tu as suivi quel cursus professionnelle en armement pour avoir une connaissance qui se veut aussi poussée dans ce domaine?

      • coldroom

        @engel

        Détends toi..

        Je pratique le tir sportif depuis un paquet d’années, j’ai vu passer pas mal de calibre au stand et essayé pas mal de choses (l’avantage d’avoir un président de club plutôt ouvert).
        Concernant la douleur auditive, contre mon gré, j’ai été exposé (par accident) à des situations qui me permettent d’en parler.

        Tu veux tirer en lieu clos (je parle d’une chambre ou d’un couloir, bref, ce qu’on voit dans une maison), au 12, gomme cogne ou non ? Fais toi plaisir et reviens nous en parler, on verra si t’es toujours aussi sûre de toi.

        « 130db est le début du seuil de douleur auditive.
        …LE DEBUT SEULEMENT! »

        Mais tu tiens d’où ces conneries ? Au delà des 120 décibels ça devient déjà douloureux (en moyenne et à l’appréciation de chacun).

        « Donc, non traumato-barique pour une exposition de courte durée.
        De plus pour les « fragile du tympan, il suffit d’ouvrir la bouche pour limiter la surpression sur le tympan par équilibration de la pression sur les 2 faces. » »

        Admettons.. Tu vas avoir ce réflex dans une situation de panique avec une arme à la main face à un ou des potentiels agresseurs ?

        Bref, je maintiens ce que je pense : tu n’as JAMAIS tiré au calibre 12, même en lieu ouvert, sans casque anti-bruit.
        C’est impossible, tu ne tiendrais absolument pas ce discours !

        Régulièrement je suis confronté moi même à ce problème : au pas de tir de 50m, j’ai souvent des mecs qui tirent au 12 sans prévenir les autres (qui sont à 5 voire 10m à côté) qu’il faut mettre les casques. Je peux te dire que ça secoue et pourtant le lieu est ouvert.
        Même problème avec le 5.56 (quoi que je trouve que ça remue moins, dépend de la munition).
        Pas plus tard que samedi dernier, j’ai eu l’occasion d’essayer un simple sig sauer en 9mm au pas de tir de 25 m (dans une petite cabane). Mon casque était mal mis, je me suis dis qu’il n’aurait pas fallut tirer sans casque..

        Alors dans un lieu fermé, sans casque, vous me faites juste marrer à oser dire qu’on peut utiliser du 12 comme ça.

        Donc désolé de casser vos mythes, mais abstenez vous, au lieu de conseiller les gens sur des choix aussi critiques, pour des situations aussi critiques. Ce que vous dites/faites est à limite dangereux pour autrui.

        « Il n’y a pas d’arme ou de calibre miracle. Sinon il n’y aurait qu’un type d’arme avec un calibre unique! »

        Non, il n’y pas d’arme miracle, mais à défaut de mieux, il y a des choix judicieux à faire quand on parle de home defense et je me répète : je trouve dangereux de recommander au citoyen lambda de s’armer d’un calibre 12 !

        Pour conclure : fais ce que tu veux. Et si tu en as l’occasion, essaye donc de tirer au 12 sans casque, fais moi plaisir ;) Tu as l’air tellement sure de toi, mais penses à revenir nous faire part de ton expérience.

        @Fenrir

        « Le temps de sortir les armes du coffres (obligatoire, je vous le signale au passage…), ou d’enlever les verrous de pontet ou de culasse, le ou les mecs sont rentrés… »

        Oui et non.

        La coffre n’est obligatoire QUE pour les armes de Cat B (et anciennement 1 et 4), puisqu’une photo ou une facture du coffre est demandée lorsque tu montes ton dossier pour en obtenir une (ce qui n’est pas le cas pour une arme de Cat C).
        Par contre, l’arme ne doit effectivement pas être immédiatement utilisable (et ce quelle que soit la catégorie de l’arme).

        Et là je suis d’accord avec toi concernant la pioche.. Si on s’en tient stricto-sensu à ce que dis la loi, le temps que tu rendes ton arme utilisable, l’agresseur sera potentiellement déjà chez toi.

      • engel

        Fenrir,
        Bonne synthèse.
        Pour les « gommes cogne », je t’avouerais que je n’ai aucune connaissance pratique dans ces billes en caoutchouc.
        Tout au plus livresque.

      • Fenrir

        C’est très efficace, et l’effet de recul est dérisoire, les cartouches sont chambrées en 50mm et la masse propulsée étant faible, ainsi que la charge, c’est de la rigolade. Rien à voir avec de la chevrotine 00 en 9 grains (projectiles, pas l’unité de mesure) chambré en 76…

        Sinon, concernant le bruit, je rigole un peu.

        J’étais sous-officier instructeur dans l’infanterie spécialisé en combat urbain.. Alors, tu sais, un pet de fusil, par rapport à une OF balancé dans une pièce avant d’entrer… Et avec des simples BAB en mousse…
        Je rigole…

        Toc, Toc !!!

        Je reconnais que je ne suis pas le pékin lambda, mais de toute façon, mon 12 fait moins de bordel que ma 270 ou mon 44…

        Que je détiens en toute légalité, et en pleine responsabilité.

        De toutes façons, la possibilité d’utiliser une arme à feu lors d’une agression surprise à votre domicile, rend caduc l’idée de l’utilisation de celles ci.

        Le temps de sortir les armes du coffres (obligatoire, je vous le signale au passage…), ou d’enlever les verrous de pontet ou de culasse, le ou les mecs sont rentrés…

        Un manche de pioche est un argument efficace immédiatement mobilisable. Ou tout autre objet contondant ou tranchant que vous avez sous la main…

        Vous n’avez pas idée des dégâts que peuvent faire un simple stylo bille bien utilisé…

  • « Bien sur, on ne peut ici vous conseiller cela car s’armer n’est jamais anodin … »

    Bah, n’avons nous pas un hymne national qui commence par :

    « Aux armes, citoyens ! »

    Alors, armons nous !

    • Fenrir

      Je te dirai que c’est déjà fait…

      Je ne connais que bien peu de maisons dans nos campagnes où il n’y a pas un voire plusieurs fusils et carabines de chasse…

      Sans compter tous les flingues de la seconde guerre qui sont encore planquées dans les chaumières…

      Pour autant, le pays n’est pas à feu et à sang…

      L’histoire de l’armement des français est bien spécifique, et fort différent de celle des autres pays (européen ou USA).

      Pour cela, il faut se rappeler que le droit de chasse fut l’un des privilèges de la Noblesse qui lui fut retiré par la Révolution Française, et que depuis, les armes de chasse sont également un symbole fort de notre souveraineté citoyenne.

      Contrairement aux images caricaturales et culpabilisante concernant la détention d’armes dans ce pays, il vous faut réaliser qu’il y a certainement plus d’armes en circulation dans ce pays que nous ne sommes d’habitants…

      Sans pour autant qu’elle ne servent à se massacrer entre nous…

      Je fais des voeux et m’emploie à trouver et proposer d’autres solutions que le recours à la violence pour virer les kleptocrates qui nous exploitent.

      Le recours aux armes n’étant pour moi que l’ultime recours pour le jour où éventuellement, « ils » voudront nous les prendre.

      « Molôn labé » et « Tòca-i se gausas »

  • payne

    C’est lorsque tu as un moustique posé sur les couilles que tu comprends que la violence ne résoudra rien .

    • Fenrir

      Ahahaha !!! J’adore ce type d’humour !

      L’utilisation de la violence doit toujours être proportionnée par rapport à l’agression…

      Et les moustiques, lorsqu’elles ont commencées à me piquer, je les laisse finir.

      Elles re-aspirent ainsi l’anticoagulant qu’elles t’ont injectés et la réaction est dans ce cas dérisoire…

      Il faut bien nourrir les hirondelles…

      Sinon, une pichenette suffit pour que la dernière chose qui lui passe par la tête soit son cul…
      ;0D

  • Zugzwang

    Je suis outré !
    Quel est l’intérêt de présenter au public la méthodologie pour obtenir une arme à feu ?
    Ceux qui veulent une arme, vont dans une armurerie et se renseignent, ceux qui n’en veulent pas ne se renseignent pas. Ceux qui n’en veulent pas, comme moi, vont être tenté d’en vouloir une maintenant, en plus si ça permet d’aller dans un club de tir et de s’amuser un peu, ce n’est que mieux, ça a l’air sympa.

    Je trouve que c’est comme monter la pub d’un hamburger à un mec qui n’a pas fin, on pousse au crime !

    Je propose donc qu’on fasse également un guide méthodologique pour :
    – apprendre à péter la gueule correctement à un mec dans la rue ;
    – apprendre comment se procurer une bombe ;
    – apprendre comment en fabriquer une ;
    – apprendre la méthode pour s’inscrire dans un club de tir en Irak (eux appellent ça des camps d’entrainement) ;
    – se procurer du métériel nucléaire et bactériologique ;
    – …