La ville anti-SDF

Abominable de voir que des villes souhaitent cacher leurs pauvres!

Pics métalliques, plots en béton, jardins de cactus, éclairage perturbant… Sous couvert de design, le mobilier urbain s’arme de tout un arsenal anti-SDF. Ou comment les centres-villes ont déclaré la guerre aux sans-logis.

Capture d’écran de la page Flick’R du collectif Survival Group

C’est une méthode qui ne dit pas son nom. Dans nos villes, sous couvert de design, le mobilier urbain s’arme de tout un arsenal anti-SDF. Jardinets de cactus, pics, barres métalliques, plots de béton. Autant d’équipements qui poussent comme des champignons le long des vitrines, dans les couloirs du métro ou devant les copropriétés. L’objectif : dissuader les personnes sans-abri de s’y asseoir ou de s’y allonger. C’est « l’air de rien », en s’inspirant de l’exemple précurseur de New-York, que les villes européennes se sont peu à peu dotées de ce type d’équipement anti-sdf.

Inventaire

Un phénomène qui n’a pas échappé à l’œil d’Arnaud Elfort. Avec son appareil photo, cet artiste plasticien arpente depuis plusieurs années le macadam parisien en constituant un véritable inventaire de ce mobilier urbain d’un genre nouveau. « Ces dispositifs anti-SDF sont apparus il y a une dizaine d’années dans le métro, quand les bancs ont été remplacés par des sièges individuels. Aujourd’hui, on en compte des centaines, de formes très variées, dans tout Paris », constate-t-il. Dernière innovation en date : les plans inclinés, qui bordent désormais de plus en plus de vitrines. Particulièrement discrets et terriblement « efficaces » : Essayez donc de vous asseoir sur un pan incliné à 45°…

Produit répulsif

Mais à qui doit-on ces joyeuses envolées urbanistico-sécuritaires ? Avant tout aux copropriétés et aux commerçants qui paient pour ce mobilier. La Ville de Paris, elle, se dit impuissante face à ses initiatives privées. Quand à la RATP, elle a été la première à introduire dans l’espace public parisien des équipements anti-sdf. Ailleurs en Ile-de-France, on ne manque pas d’idées pour faire déguerpir la misère. En 2007, le projet de la ville d’Argenteuil avait notamment marqué les esprits : C’est à coup de produit répulsif que le maire Georges Mothron entend alors disperser les sans-abris installés devant le centre commercial de la ville. Face au tollé, il y renoncera finalement.

« Le repos du Fakir », une vidéo de Gilles Paté et Stéphane Arguillet (2003), esquisse à sa manière une typologie du mobilier ubain anti-sdf.

Source+vidéo: sott.net

19 commentaires

  • switch

    tu as un toît mais pour un quelconque motif tu ne peux pas payer ton loyer….. l’huissier vient et te voilà sous les ponts …. ponts sous lesquels tu ne peux plus rester … tu t’éloignes des villes et pars te construire un petit abri de bois (cabane)ou de laine (yourte) et là aussi te te fais encore chasser…..
    non je ne signerai pas pour un aller simple sur mars
    j’attends patiemment tout ce qui est prévu, écrit et s’accomplira.
    quand on a confiance en Dieu on ne craint pas les hommes.
    ces pauvres gens chassés de partout seront bientôt très heureux et c’est eux qui terroriseront les dirigeants.
    c’est écrit et cela s’accomplira/
    Dieu fait croître les nations pour ensuite les réduire à néant.
    patience …. c’est pour très très bientôt ….

  • azteck

    Abominable que les personnes qui postent soi t si démunie.

  • ouep, on traite les pigeons un peu mieux je trouve, des pics y’en a pas partout, par contre la caillasse anti sdf, on en voit partout, y’a quelques années je savais même pas à quoi ça servait, je pensais que c’était de la décoration de mauvais gout =_=

    HS:

    Tite vidéo en passant.

    Moralité, comme cela passe à la télé et que les loges controlent la télé, c’est bel et bien elles, qui ont décidé de changer l’image du fn et non l’inverse, donc vous comprendrez ce qui se joue et qui on enfume encore une fois, c’est ça la magie maçonnique, un triangle, 3 sommets, 3 parties politique, lorsque les deux premiers sont démasqué, on utilise enfin le 3ème, et comme il n’a jamais servie, les gens voteront, encore.

    Et après ça, ils s’en moquent que les français comprennent enfin l’entourloupe, car à ce moment là l’élection nationale n’existera plus.

  • ohmama star seed ohmama star seed

    Le libéralisme avait permis à l’homme de s’émanciper, d’accéder à des expériences qu’il n’aurait pas vivre dans les cultures conservatrices et dogmatiques. Le culte de Lucifer (le porteur de lumière) qui a entraîné la période des Lumières était une réponse aux limites de la monarchie et de l’Eglise; On trouve peu de gens en occident pour remettre en question l’avancé de cette époque (laicité, éducation, propriété) Alors où est le problème du libéralisme ? Le libéralisme est né du mouvement luciférien de la franc-maçonnerie; D’après les théosophes et en particulier le théosophe allemand Rudolf Steiner, Lucifer qui est un principe neutre devient un facteur d’égoisme et de cupidité sans son double Christ. Nos sociétés fondées sur le libéralisme sont complètement déséquilibrées. Pour ne pas remettre en question ce mode de société, on a consacré l’étalage de bonté, la philanthropie, les ONG et l’humanisme mais le pire c’est d’avoir considéré ces système palliatifs comme une fin. Certains penseurs américains sont allés jusqu’à affirmer que le monde d’aujourd’hui représente la Fin de l’histoire, soi-disant aucune alternative, c’est la meilleure chose jamais crée. La plupart des gens acceptent cette idée. Le meilleur service à rendre aux indigents ne se trouve pas dans l’agitation humaniste scandalisée et conformiste mais dans le renoncement à ce système quelque soit le sacrifice à endurer. (« Dieu se rit des hommes qui déplorent les conséquences dont ils chérissent les causes » )

    « Les très comiques cercles présumés lucifériens et satanistes se servent indifféremment de ton nom pour justifier leur concupiscence. Le simple fait qu’ils confondent Lucifer et Satan dénote la complète ignorance de ta nature occulte. » Pas trouvé la source originale :/

  • Fenrir

    Perso, les pics jaunes m’inspirent surtout pour du mobilier anti-intrusion…
    Quelques ferrailles, la meuleuse et le poste à souder…

    Pour calmer les huissiers lorsque tu as trouvé ton squatt…

  • domi

    et pendant ce temps nos intellectuels se bougent pour le droit des animaux
    http://www.huffingtonpost.fr/2013/10/24/24-intellectuels-changement-statut-juridique-animal_n_4149765.html
    avec une mention spéciale à Luc Ferry qui samedi soir chez Ardisson trouvait normal que les abattoirs allemands paient 5€ de l’heure des polonais et conseillaient aux patrons bretons de faire pareil

    • engel

      Et alors!

      Il me semble que les animaux sont considérés comme des meubles par la loi.

      …Et eux n’ont pas de RMI, pas de centre sociaux d’accueil, pas de soins gratuits, pas de croix rouge, pas de restos du cœur, pas d’Emmaüs, pas d’aumône des braves gens, etc…

      Ce coté simpliste et vendeur du pauvre gentil SDF victime de la méchante société en devient obscène.

      Soit vous n’avez jamais réellement côtoyés de SDF soit vous faites commerce de la pleurniche.

      Comme dans tout groupement humain, le meilleur côtoie le pire que fait de l’homme.
      Beaucoup de SDF « crachent à la gueule du bourgeois » dans l’alcool et une violence inouïe. Tandis que d’autres sont des philosophes et des humanistes dignes du plus grand respect.

      Dès lors on peut comprendre que certains propriétaires ont en plus que mare du comportement anti social, violent d’ivrognes avinés au bas de leurs immeubles.

  • Maverick Maverick

    Il est probable que certains des propriétaires répondraient que c’est pour empêcher chiens et bipèdes indélicats de faire leurs besoins à cet endroit …