Découverte archéologique majeure d’une culture amérindienne méconnue

...

Les fouilles dans un cimetière vieux de plus de mille ans ont mis au jour les tombes de puissants guerriers parés d’or. Cette découverte, l’une des plus fructueuses réalisées en Amérique depuis plusieurs décennies, offre un aperçu d’une culture méconnue.

Dans un champ d’herbes hautes brûlées par le soleil, au centre du Panama, l’or semblait jaillir du sol ; l’archéologue Julia Mayo avait attendu ce moment si longtemps… Mais, ce jour-là, elle était complètement bouleversée.

Carte de localisation du site archéologique d'El Cano au Panama. © Illustration du NGM

Carte de localisation du site archéologique d’El Cano au Panama. © Illustration du NGM

 

Déterminée à exhumer de nouveaux vestiges de la culture ancienne qu’elle étudiait depuis son doctorat, Julia Mayo avait réalisé, en 2005, avec son équipe, ses premiers relevés géophysiques sur un site appelé El Cano. Ces derniers lui avaient permis d’identifier un cercle de sépultures tombées depuis longtemps dans l’oubli.

En 2010, l’équipe y a creusé une fosse de près de 5 m et découvert la dépouille d’un chef de guerre couvert d’or – deux plastrons bosselés, quatre brassards, un bracelet de clochettes, une ceinture de perles creuses en or aussi grosses que des olives, plus de 2 000 minuscules sphères disposées comme si elles étaient jadis cousues sur une écharpe cérémonielle et des centaines de perles tubulaires dessinant un motif en zigzag sur l’un des mollets du dignitaire.

À elles seule, cette trouvaille aurait pu être celle de toute une vie, mais ce n’était qu’un début. Julia Mayo venait de tomber sur un vrai filon. L’équipe est revenue l’an dernier pendant la saison sèche et a mis au jour une deuxième sépulture, aussi riche que la première.

Arborant deux disques en or sur la poitrine, deux sur le dos, quatre brassards et une émeraude translucide, le défunt était assurément un autre chef important. Près de lui gisait un bébé, paré d’or de la même façon – probablement son fils.

Les deux corps reposaient sur une couche de squelettes humains entremêlés, sans doute des esclaves ou des captifs de guerre sacrifiés. Des tests au carbone 14 ont permis de dater les sépultures d’environ 900 apr. J.-C. – époque où la civilisation maya, à quelque 1 290 km au nord-ouest, commençait à péricliter.

 

source : http://www.nationalgeographic.fr/4615-el-canon-la-derniere-grande-decouverte-archeologique-dune-culture-amerindienne-meconnue/

24 commentaires

  • cassie cassie

    la civilisation Maya c’est 1500 avant JC si mes souvenirs sont bon

    • Eaglefeather Eaglefeather

      Hello Cassie,

      Les Olmèques (-1500 -1200), les Mayas (-1000), il est supposé mais toujours pas de vestiges trouvé, qu’une civilisation aurait existé avant les Olmèques, certains parlent d’avant -5000 à -3000, mais !!!.

      Les datations au 14C ne sont pas toujours fiables, suivant l’état et les conditions de conservation du sujet à dater.

      • cassie cassie

        Merci Eaglefeather je veux bien que le carbone 14 soit pas très fiables mais eux leur date de toute notre histoire est encore moins fiable.

  • Natacha Natacha

    Et Tiahuanaco, ça vous parle ?

  • Nevenoe Nevenoe

    Plus intéressant et surprenant à mon sens

    Découverte en Écosse du plus ancien calendrier connu au monde

    La découverte est considérée comme à la fois surprenante et importante car ce calendrier est deux fois plus vieux que le calendrier qui était auparavant considéré comme le premier calendrier officiel, créé en Mésopotamie il y a 5000 ans.

    • rouletabille rouletabille

      On vas de découvertes en découvertes avec toi.
      Merci ,garde confiance et père sévère.

    • cassie cassie

      Bonsoir Nevenoe aurais-tu un lien stp. merci

      • cassie cassie

        merci Nevenoe mais va falloir suivre cela de pres car l’article est très récent.

      • Nevenoe Nevenoe

        Ce que je trouve intéressant et surtout surprenant, c’est qu’il y ai « douze fosses alignées en forme d’arc, selon le journal The Scotsman, représentant les mois et les phases lunaires. »

        Sauf qu’il a toujours été considéré que le système héxadésimal de division du temps nous le devions aux Sumériens (Mésopotamie) autour de moins 4000 avant JC et là il semble que cette croyance est sur le point d’être infirmée.

        Les créateurs de ce calendrier avaient donc aussi la notion d’une période principale, l’année, découpée en 12 phases lunaires alors que les Sumériens avaient établis, un calendrier annuel sur 13 mois.

        Ceux qui ont créé ce calendrier étaient donc plus précis que les Sumériens.

        Voilà qui renforce ma conviction que l’histoire de l’humanité, au delà de l’antiquité, doit être écrite au conditionnel.

      • cassie cassie

        Il faut pas oublier qu’il y a des années à 13 lunes donc difficile de se faire une idée mais ce calendrier avec 12 fosses a été fait une année ou il y avait 12 lunes.Mais bon c’est comme pour tout ou est la vérité j’espère qu’un jour tout seras mis à plat.

      • Nevenoe Nevenoe

        Les sumeriens comptaient 13 mois de 30 jours ;)

        Sinon je pense que cet ensemble a été réalisé après de longues observations lors desquelles ils devaient faire des relevés.
        C’est ainsi que procédaient et procèdent encore les astronomes

  • criminalita

    En tout cas c’est pas un charnier hispanique: les bijoux auraient disparus.

    • Nevenoe Nevenoe

      900 ans avant JC ça ne risquait pas.

      • criminalita

        Ouai mais peut-être des Vikings qui n’aimaient pas ce qui brille.!

      • Nevenoe Nevenoe

        Les Vikings c’est au Moyen Age.

        Ils n’avaient pas besoin d’aide extérieure pour s’entretuer, ils y arrivaient très bien tout seuls.

        Tu sais que Pathfinder est une fiction ?

      • criminalita

        Tu sais en histoire des dates je suis nul mais as tu déjà lu qu’il nous ont retiré bien 700 ans d’histoire. Je t’écris un extrait de l’édito de Top secret hors série no 9.

        < <...Force est de constater pour l'instant que les faux dieux ont toujours triomphé, quels que soient les époques et la stratégie et le haut niveau spirituel ou même technologique de l'autre camp. Les atlantes, en dépit du haut degré de leur évolution, s'y sont cassé les dents, tout comme tant d'autres avant et après eux. Il ne faut pas perdre de vue cependant que la guerre est engagée sur plusieurs niveaux en même temps et sur plusieurs époques. Perdre une bataille n'est pas perdre la guerre, et la défaite d'une génération est la défaite d'un instant dans l'échiquier du temps. Et l'échec, le sacrifice de combattants, fait peut-être partie d'une stratégie devant aboutir à la victoire finale, A l'issu de chaque black-out, ou le TROUPEAU humain est décimé. Quant aux survivants ayant subi de plein fouet l'impact du chanp électromagnétique, ils errent comme des bêtes sauvages ne disposant plus pour s'animer que du programme de sauvegarde du "virus humain", lequel se limite aux instincts de survie et de reproduction. Une fois son oeuvre accomplie, le roi du monde retourne dans son antre. Il remet les clefs du pouvoir aux nouveaux gardiens du TROUPEAU humain qui réapparaissent à la surface de la terre. Les gardiens du troupeau, autrement appelés Illuminatis sont des hybrides issus de lignées recomposées. A eux la charge de bâtir une nouvelle civilisation, un nouvel ordre mondial de 1000 ans, et de remettre en lieu sûr la *machine* qui générera le prochain black-out. En toute logique, la dernière fois, après le dernier grand chaos, les clefs du monde revinrent au Vatican, porteur d'une religion nouvelle dont le pouvoir allait s'établir dans les vestiges encore fumants du règne précédent. Or, si tout ce qui vient d'être énoncé a du sens, ce "pouvoir" dont nous assistons aujourd'hui à la lente désagrégation, ne peut pas avoir 2000 ans. C'est impossible, Et c'est précisément là que se situe l'incroyable pertinence de la théorie du résentisme que nous présente David Carrette. Selon les récentistes, en effet, les 6ème et 14ème seraient un seul et même siècle dédoublé, et les 7 siècles qui les séparent seraient inventés. Ainsi, le dernier black-out se serait produit aux alentours de 500 après notre ère. C'est à cette période que sombre l'Empire romain, l'ancien ordre mondial de 1000 ans. Il existe un peu partout des traces géologiques datant de cette époque, qui sont comme des stigmates d'un évènement d'ampleur planétaire. Récemment France 5 a diffusé un documentaire ayant pour titre Histoires de comètes. Un scientifique y expliquait son incroyable découverte. L'homme s'est aperçu que des arbres conservés dans la tourbe irlandaise avaient brutalement interrompu leur croissance en l'an 540. Il imagine tout d'abord qu'une colossale tempête avait pu être à l'origine du désastre. Mais il dut vite abandonner cette hypothèse lorsque le résultat de travaux similaires lui parvinrent de tous les continents. En effet, que se soit en Irlande, aus Etats-Unis, ou encore en Mongolie, il s'avère que toutes les contrées de la Terre ont connu le même phénomène exactement à la même date : 540. Tous les arbres de cette époque ont connu le même arrêt brutal de leur croissance... L'émission concluait qu'un terrible cataclysme provoqué par la chute d'une comète avait concerné, en 540, la planète tout entière, entraînant la disparition de nombreuses espèces et ayant, sans doute, failli détruire l'espèce humaine. Comète ou pas, nous avons ici la preuve scientifique que tout un pan de notre histoire a bel et bien été escamoté. Or, écrire et réécrire l'histoire façon"1984", consiste à déposséder les peuples de leur racine afin de mieux les asservir. Le dernier black-out se serait donc produit aux allentours de 540. c'est à dire avant la création de l'islam dont je ne serais pas surpris d'apprendre un jour que le fondateur a lui aussi été inventé tout comme le fut le personnage de Jésus qu'il ne faut pas confondre avec le Christ. N'oublions pas que la diversité des religions à l'instar de celle des partis politiques ou même des équipes de football, n'a jamais eu d'autre objectif que de diviser le "virus humain" pour mieux le contrôler tout en manipulant sa peur avec certains leviers déclencheurs de ses plus bas instincts... Tout ceci a été prévu et intégré dans le programme primaire du "robot biologique" dès sa conception. Faut-il s'étonner si la lignée des Dalaï-lamas, dont la liturgie, le décorum, a beaucoup de points communs avec le Vatican, débute au 14ème siècle...? Au sortir du dernier black-out, les nouveaux gardiens du troupeau ont disséminé à travers le monde différentes religions pour asseoir leur pouvoir, adaptant les préceptes aux besoins et à la situation locale. Le Tibet, toit du monde, était forcément une place de choix, avec ouverture vers le centre de la terre, et surtout, du fait de la pression atmosphérique, une très forte concentration de neutrinos, ces particules venues de l'extérieur et qui permettent à l'esprit humain de devenir créateur. La densité de l'atmosphère à ces altitudes font du Tibet un lieu privilégié pour influer sur le destin de la planète, d'où ce culte tibétain, omniprésent, obsessionel, basé sur le rituel de la méditation. Un peuple entièrement voué à la prière... De nos jours, l'implantation du bouddhisme tibétain à travers le monde procède du plan de mise en place de la nouvelle religion mondiale devan5t accueillir l'antéchrist, dont le retour est en préparation. De fait si l'année 500 peut faire office de date de déclenchement, et si environ 7 siècles ont été ajoutés, cela amène le dernier black-out aux alentours de 1300, c'est-à-dire il y a 712 ans. Mais comme le black-out a été suivi d'une longue période de flottement "hors l'histoire", nous pouvons considérer que le véritable déclenchement du dernier black-out a eu lieu il y a au moins 900 ans. Cela place le prochain grand basculement planétaire dans le siècle actuel. "Esaïe 65.17. Car je vais créer de nouveaux cieux Et une nouvelle terre. On ne se rappellera plus les choses passées, elles ne reviendront plus à l'esprit. Comment écrire et annoncer plus précisément le phénomène du black-out ? Ce qui est terrifiant, au fond avec le récentisme, ce n'est pas tant qu'il dénonce une imposture couvrant tout le passé de l'humanité. Il met en lumière la nature cyclique d'une catastrophe qui vient frapper la terre, et nous présente un avenir dans lequel nous sommes tous enfermés dans une boucle temporelle, condamnés, sauf à découvrir la vérité. Fin de la rêverie. Je vais compter jusqu'à 3 et vous vous réveillerez et vous vous souviendrez de tout. 1,2,3. Bonne lecture. Je vous laisse avec cet ouvrage fantastique qui je l'espère vous permettra de découvrir le monde et votre histoire autrement. Roch Saüquere. roch@topsecret.fr

      • Nevenoe Nevenoe

        Je ne vois pas le rapport avec notre discussion mais ça m’a bien amusé.

        Il s’agit plus certainement d’une période de grand froid

        Baser une telle hypothèse sur le sois disant arrêt de croissance des arbres est des plus hasardeux surtout qu’ il a été prouvé qu’il n’y avait pas d’anneau de croissance les années de grand froid.

        Pour ce qui est du Moyen Age on ne nous a rien retiré du tout, ça a juste été écrit par des ignares.
        Le Moyen Age est riche en créations en tout genre : artistiques, littéraires, architecturales etc …

        Un saut quantique, rien que ça, j’ai trouvé un article plus complet
        http://chevaliersduchrist.over-blog.com/article-que-s-est-il-passe-au-moyen-age-97684413.html

        Non franchement on ne peut pas croire à ça, il n’y a rien de sérieux pour étayer ce genre de théorie.

      • criminalita

        Génial Névé tu as réponse à tout, bien joué.

      • Nevenoe Nevenoe

        Et puis du coup les Vikings non plus n’ont jamais existé. :(

        J’aime bien les histoires de Vikings moi

  • odin29

    Les Viking…rois des tempêtes! Z’ont fait pleurer Carlus magnus, les Vikings.  » Et protège-nous Seigneur de la fureur des hommes du nord  » ainsi se terminaient les prières à l’époque. Moi itou j’aime les hommes du nord. Salutas Névénoé.