1913 – 2013 – Cent ans d’évolution de la lutte en une image

Evolution de la lutte

100 ans sépare ces 2 luttes :

– La révolution Mexicaine de 1910 à 1920 dont les deux premières raisons du déclenchement furent la hausse des prix des biens de consommation courante et la forte diminution des salaires réels.

– La non révolution du syndicalisme à la Française de nos jours représenté ici par Bernard Thibault ex leader ( de février 1999 à mars 2013) du plus gros syndicat Français, la C.G.T. (Confédération générale du travail).

 

En haut à Gauche :

une photo de Fortino Sámano, due à Agustin-Victor Casasola. Lieutenant de Zapata, faux-monnayeur, Fortino Sámano finit fusillé par les troupes fédérales, exigeant de garder les mains libres et les yeux sans bandeau, fumant, le dos au mur, son dernier cigare. On a pu dire qu’il paraissait attendre sa fiancée. (Une autre photo, non retrouvée, a été décrite : le peloton va tirer, Fortino a ôté son chapeau, redresse le torse et dévisage les soldats avec fierté.)

Sources :

http://www.casamexicousa.com/2012/11/the-photographs-of-agustin-victor-casasola/

http://www.editions-galilee.fr/f/index.php?sp=liv&livre_id=2921

 

En bas à gauche :

La photo la plus célèbre de la Révolution Mexicaine.

Le 4 décembre 1914, Prise de la ville de Mexico par Emiliano Zapata et Francisco Villa dit Pancho Villa.

Pancho Villa (au centre est assis sur le trône du Président déchu) et Emiliano Zapata (à droite de Pancho Villa sur la photo), c’était la première fois que les deux hommes se rencontraient.

Sources :

http://magueygrenoble.wordpress.com/2010/09/01/1910-la-revolution-mexicaine/

http://www.afma-bx.org/sections.php?op=viewarticle&artid=79

 

En haut à droite (très à droite) :

2010 le Président de la République Française Nicolas Sarkozy (UMP) et Bernard Thibault,  lors d’un cocktail à l’issue du sommet social du mois de février.

Source :

http://static.lexpansion.com/medias/72/37196_thibault-sarkozy-sommet-social.jpg

 

Encore plus à droite :

Bernard Thibault et l’actuel Président de la République Française François Hollande (PS)

Source :

http://www.lefigaro.fr/medias/2012/08/29/9282eae4-f1f0-11e1-ad05-94c6c3ae2c22-493×328.jpg

 

En dessous toujours à droite :

Toujours le sommet social de 2010 et une autre façon de s’asseoir dans un Palais Présidentiel.

Source :

http://www.francetvinfo.fr/image/74r1yspsa-5edb/908/510/265187.jpg

 

Pour finir et encore et toujours à droite :

De nouveau un sommet social mais cette fois en 2012, à la gauche de notre révolutionnaire des temps modernes, Laurence Parisot alors patronne du MEDEF (Mouvement Des Entreprises de France) , le syndicats des patrons Français (les patrons ont besoin d’un syndicat… Si Si !!!)

Source :

http://3.bp.blogspot.com/-XvaXNJMhtp0/T_xOAw9iiRI/AAAAAAAAeXY/TjvjvfbFx-Q/s1600/blog+-thibault-parisot-sommet-social-matignon_9-10juil2012.jpg

 

Stef2892 pour les moutons enragés.

 

11 commentaires

  • babs

    en bas a gauche,

    « Pancho Villa est assis sur le trône du Président déchu et discute avec Pancho Villa »

    et c’etait le trone de pancho villa ? avant qu’il ne se rencontre ?
    avec humour bien sur …

    • Il fallait lire bien sûr lire « Emiliano Zapata ». J’ai vu cette coquille à la relecture et n’ai pu la corriger car le site est tombé cette nuit juste après la mise en ligne.

      Par contre je suis étonné de l’heure de votre message, car à 1 heure du matin le site était toujours inaccessible pour moi.

      Les mystères insondables du net…. en tout cas c’est corrigé, merci d’avoir relevé.

  • arcadia grand marabout arcadia grand marabout

    un cocktail de révolutionnaires et les révolutionnaires autour d’un cocktail…

    -euh ,vous avez des petits fours délicieux!
    -merci,bernard,t’es mal coiffé mais t’es mignon!

  • Vous dîtes « droite » comme si c’était la droite !? Ce n’est pas la droite, c’est la chienlit cosmopolite…

    • Bonjour legallbrebis, vous avez raison, ce que je voulais surtout souligner ici c’est bien que si le terme être de gauche a jamais existé, il n’a jamais existé autrement qu’avec des hommes n’ayant comme seul et unique objectif que celui de rendre à un peuple sa vraie liberté, sa dignité et ses droits par tous les moyens possibles, sans concessions aucunes avec les oppresseurs.

      Une partie intéressante et qui n’apparaît pas dans cette article est le côté clanique et communautaire qu’ont développé chacun de leur côté des hommes comme Pancho Villa et Zapata.

      Plus proche du phalanstère de Charles Fourier (le véritable inventeur du socialisme) que du Kolkhoze Russe ou bien encore le Kibboutz Juif , ils vont appliquer à l’échelle de Région entière ce type de relation sociale que l’on qualifierait aujourd’hui sans aucun doute de secte.

      Pour la petite histoire, c’est un des élèves de Fourier dans son école sociétaire, le FM Victor Considerant, qui va lui piquer le contenu de sa revue Démocratie pacifique pour en sortir le livre « Manifeste de la démocratie au XIXe siècle », publié en 1843 que le FM Marx va reprendre à son compte (les maçons ne se volent pas entre eux) pour sortir avec hegel le manifeste du Parti communiste.

      Retournons à nos révolutionnaires, On attribue jusqu’à 75 épouses pour Pancho Villa et 27 pour Zapata qui lui, était assurément un fervent catholique.

      « Zapata, comme ses troupes dont les soldats arboraient des médailles bénites sur leurs chapeaux, était aussi un fervent catholique, il avait pour bannière une image de Notre-Dame de Guadalupe, il protégea les prêtres qui fuyaient l’armée constitutionnaliste de Carranza dans sa progression vers le sud et Veracruz, il donna asile dans le Morelos à Monseigneur Manuel Fulcheri y Pietrasanta. Quand Zapata et l’Armée du Sud entrèrent à Mexico précédés des images de la Vierge de Guadalupe les cloches des églises sonnèrent en leur honneur. Dans les territoires qu’il contrôlait il fit partout respecter les croyants et les Églises. »

      Et c’est là que le clivage gauche droite explose en plein vol, puisque aujourd’hui, un fervent catholique défenseur des opprimés, des valeurs d’enracinement, amoureux de sa Patrie et du peuple qui la compose, et prêt à le défendre jusqu’à la mort est un vilain fasciste d’extrême droite.

  • samter

    après le nain d’Amélie Poulain, le playmobil syndicaliste se fait prendre en photos de part le « monde »

  • Dans le même ordre d’idées, il y a aussi cette photographie, où l’on voit l’inénarrable Mélenchon redorer son blason avec Chavez. Chavez, le Chavez de ce film-documentaire, celui qui avait les Etats-Unis et l’oligarchie contre lui et Mélenchon, le Mélenchon qui n’arrive même pas à amadouer le « peuple » d’Hénin-Beaumont pour le faire passer du côté de cette gauche révolutionnaire ayant appelé à voter Hollande…

  • rouletabille rouletabille

    Merci de cette mise en ligne,les images parlent d’elle même,j’ai pas de commentaire car cela affaiblirais l’impact de ce que ces images exposent.
    Bravo…

  • fletcher

    Vive la banque du Sud et mort au FMI